Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Eramet sonde les terres rares

Auteur/Source: · Date: 14 Sep 2010
Catégorie(s): Economie

jEn marge de leurs discussions, le 27 août, à Libreville, concernant le projet d’entrée de l’État gabonais dans le capital d’Eramet (et de la Comilog, sa filiale gabonaise), Patrick Buffet, le PDG du groupe minier, et le président Ali Bongo Ondimba, ont aussi évoqué divers projets communs dans les « terres rares », c’est-à-dire contenant des minerais qui ne le sont pas moins. L’idée est de permettre à la Comilog, qui possède déjà un permis de recherche sur le gisement de Mabounié (niobium, terres rares, tantale et uranium), d’entreprendre des sondages pour évaluer le potentiel d’exploitation du pays.


SUR LE MÊME SUJET
Eramet annonce le démarrage des études d’impacts environnementales sur le gisement de niobium de Maboumine
Le directeur de la branche manganèse d’Eramet, Philippe, a annoncé pour samedi prochain le démarrage des études d’impact environnementale sur le site "Maboumine", dans la province du Moyenne Ogooué (Centre), appelé à être parmi les trois plus importants gisements de niobium au mode. "On va démarrer le 21 janvier les études, ce qu’on appelle, les états initiales. En sollicitant les compétences d’un cabinet spécialisé sur la question, un inventaire sera fait à la fois sur la faune, la flore mais aussi sur l’hydrologie et le social pour l’exploitation des minerais de "Maboumine", a souligné M.Vecten au sortir d’une audience avec ...
Lire l'article
Le groupe français Eramet, à travers sa filiale Maboumine, va lancer en 2014 une usine pilote en vue de l'exploitation à Mabounié (centre ouest Gabon) d'un gisement important comprenant du niobium, des terres rares, du tantale et de l'uranium, a-t-il annoncé vendredi. Des représentants d'Eramet et Maboumine ont été reçus vendredi par le ministre des Mines et du pétrole Alexandre Barro Chambrier pour faire le point sur le projet alors que le site est connu depuis des années. Une usine pilote sera construite sur le site en 2014, a expliqué Philippe Vectren, directeur général délégué d'Eramet, dont la filiale Comilog exploite le ...
Lire l'article
Eramet annonce qu'à compter de ce lundi, Marcel Abeke, jusqu'à présent directeur général de Comilog, filiale détenue à hauteur de 63,7% par Eramet, est nommé directeur exécutif auprès de la direction générale du groupe, chargé de son développement en Afrique. A ce titre, il a notamment pour mission de conseiller la direction générale et les directions de branche, en liaison étroite avec la direction du développement, sur les actions à mener et les moyens à mettre en place pour accompagner la politique de croissance d'Eramet en Afrique. Marcel Abeke demeure membre de l'IMC (International Management Committee). A cette même date, Jean ...
Lire l'article
La première audience dans le procès au civil visant le groupe minier français Eramet et sa filiale au Gabon qui font l'objet de six plaintes pour pollution présumée a eu lieu mardi à Libreville avant d'être renvoyée fin août, a indiqué l'avocate des plaignants. Les avocats de la partie adverse se sont constitués (...) Ils ont reçu les pièces et documents et le tribunal a pris un renvoi pour le 30 août, a déclaré Me Paulette Oyane Ondo a l'issue de la première audience civile de mise en état. Le 30 août, les avocats de la partie adverse devront revenir au tribunal ...
Lire l'article
Le groupe minier français Eramet et sa filiale au Gabon Comilog, qui ont fait l'objet de six plaintes pour pollution présumée en mars, sont cités à comparaître le 26 juin par le tribunal de Libreville, a appris lundi l'AFP auprès d'un des plaignants.
Lire l'article
Comilog, filiale au Gabon du groupe français Eramet, a rejeté mardi les accusations d'un député gabonais projetant une plainte collective contre elle et épinglant les conséquences pour des habitants et l'environnement de son exploitation du manganèse à Moanda (sud-est). Dans une déclaration le 15 janvier, le député de Moanda et opposant Jean-Valentin Léyama, "réclame des dommages et intérêts à Comilog estimant que les procédés industriels utilisés au cours des 50 ans d'exploitation minière auraient été source de +dégâts à l'environnement et à la santé+" dans la zone, affirme Comilog (Compagnie minière de l'Ogoouée) dans un communiqué diffusé par les deux quotidiens ...
Lire l'article
Eramet a annoncé mercredi s'être engagé à céder à l'Etat gabonais jusqu'à 10% de sa participation dans sa filiale Comilog, spécialisée dans le manganèse, d'ici 2015. Dans un communiqué, le groupe minier français explique qu'à l'issue de l'opération, sa part dans Comilog sera ramenée autour de 57,25% en 2015 contre 67,25% actuellement. L'Etat gabonais portera quant à lui sa participation à 35,4% contre 25,4% actuellement. Eramet cèdera une première part de 3,54% d'ici 2011 sur la base d'une valorisation de Comilog de 4,2 milliards d'euros. "L'acquisition sur la période 2012-2015 par la République gabonaise des 6,46% restants auprès d'Eramet se fera selon ...
Lire l'article
En marge de leurs discussions, le 27 août, à Libreville, concernant le projet d’entrée de l’État gabonais dans le capital d’Eramet (et de la Comilog, sa filiale gabonaise), Patrick Buffet, le PDG du groupe minier, et le président Ali Bongo Ondimba, ont aussi évoqué divers projets communs dans les « terres rares », c’est-à-dire contenant des minerais qui ne le sont pas moins. L’idée est de permettre à la Comilog, qui possède déjà un permis de recherche sur le gisement de Mabounié (niobium, terres rares, tantale et uranium), d’entreprendre des sondages pour évaluer le potentiel d’exploitation du pays.
Lire l'article
Pour assurer leurs approvisionnements alimentaires et/ou énergétiques, de nombreux pays achètent des terres agricoles dans les pays en développement. Un phénomène qui prend de l’ampleur au point que la communauté internationale tire la sonnette d’alarme. Le phénomène n'est pas nouveau, mais il semble s'emballer depuis les crises alimentaires de 2007-2008 et la flambée des prix des matières premières. L'appropriation de terres agricoles de pays du Sud par des investisseurs publics ou privés s'est accélérée, au point d'inquiéter la communauté internationale. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Banque mondiale ou encore le Fonds des Nations ...
Lire l'article
La direction générale de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) a réagi mercredi soir dans un communiqué à un article paru dans le quotidien l’Union de ce jour intitulé « COMILOG braderait-elle son minerai à ERAMET ? », le qualifie d’analyse totalement erronée. La Direction Générale de COMILOG tient à réagir immédiatement à ces propos qui ne reflètent absolument pas la vérité des comptes de COMILOG et sont fondés sur une analyse totalement erronée. En effet : Si l’on compare le résultat d’exploitation de COMILOG S.A. en 2007 à celui de 2009, la différence ( les chiffres sont publics) s’explique parfaitement ...
Lire l'article
Eramet annonce le démarrage des études d’impacts environnementales sur le gisement de niobium de Maboumine
Gabon: une usine pilote Eramet en 2014 sur un site riche en terres rares et en niobium
Eramet annonce deux nominations
Gabon: première audience du procès au civil contre Eramet pour pollution
Gabon/plaintes : procès contre Eramet et sa filiale fin juin
Projet de plainte collective contre Eramet: sa filiale au Gabon se défend
Eramet cède des parts au Gabon
Gabon: Eramet sonde les terres rares
Economie : Haro sur le business de terres agricoles
COMILOG qualifie d’erronée l’analyse du journal l’Union sur une supposée braderie de son minerai à ERAMET

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Sep 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*