Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les enjeux de la conférence sur biodiversité et la lutte contre la pauvreté

Auteur/Source: · Date: 14 Sep 2010
Catégorie(s): Economie,Environnement,Société

(Par Lucien MINKO)

La conférence sur “biodiversité et la lutte contre la pauvreté”, qui s’ouvre jeudi prochain à Libreville, comporte un double enjeu: comment exploiter durablement la diversité biologique? Comment l’Afrique peut-elle lutter efficacement contre la pauvreté en développant une «économie verte » ?

Le défi est d’autant plus pertinent que plus de 3 milliards de personnes dépendent de la diversité biologique marine et côtière, alors que plus de 1,6 milliard d’autres sont tributaires des forêts et des produits forestiers non ligneux pour leur existence.

En outre, la dégradation des habitats et l’érosion de la diversité biologique menacent les moyens d’existence de plus d’un milliard de personnes vivant dans des zones arides et subhumides de la planète.

Par ailleurs, il a été établi que les populations les plus pauvres sont celles qui ont le plus besoin des services éco systémiques gratuits pour s’alimenter, se vêtir, se chauffer, s’abriter ou tenter de créer de la richesse.

Bref, l’exploitation durable des ressources naturelles renouvelables des écosystèmes forestiers, agricoles et pastoraux, des zones côtières et maritimes représente des secteurs clés du développement pour la plupart des pays africains.

L’approvisionnement en eau de qualité, la sécurité alimentaire la santé humaine et celle du bétail et des végétaux, la production d’énergie ou l’adaptation au changement climatique ( …) sont directement dépendants de la diversité biologique qui, avec les services éco systémiques, représente « une source nouvelle et incomparable de richesse encore mal valorisée».

Selon le PNUE, si les changements climatiques reçoivent toute l’attention nécessaire, il n’en n’est pas de même pour la diversité biologique qui est aussi pourtant un aspect important de l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.

Etant un des réservoirs les plus importants de la biodiversité dans le monde, le PNUE estime que l’Afrique doit faire entendre sa voix dans ce domaine. D’où l’intérêt pour ses dirigeants de s’approprier des questions stratégiques comme la conservation de la biodiversité et l’accès aux ressources génétiques, qui sont cruciales pour le continent et son devenir.

Selon le Programme des Nations unies pour le développement (PNUE), les objectifs fixés en termes de réduction de la perte de la biodiversité n’ont pas été atteints tout simplement parce que son interaction avec la lutte contre la pauvreté n’a pas vraiment été prise en compte, tout comme sa valeur économique et monétaire.

Pour escalader le Kilimandjaro, un touriste doit débourser l’équivalent de 500 dollars Us (250.000 FCFA) et autant pour avoir accès aux gorilles des montagnes en Ouganda, au Rwanda ou en République démocratique du Congo (RDC), a indiqué le PNUE, dans une étude sur la valeur économique des écosystèmes et la biodiversité (TEEB), démontrant ainsi la co-relation entre la diversité biologique, la croissance économique et la lutte contre la pauvreté.

Sanctuaire de la biodiversité, l’Afrique est un réservoir important de richesses naturelles sur lesquelles elle peut compter dans sa stratégie nouvelle de croissance. «L’économie verte» que représente la diversité biologique est un atout supplémentaire pour le continent, au même titre que les richesses minérales dont recèle son sous-sol.

« Le meilleur atout, pour l’Afrique, dans les négociations internationales, reste son incroyable diversité biologique et ses abondantes ressources naturelles», a déclaré un représentant du PNUE, à l’ouverture, lundi à Libreville, de la réunion des experts préparatoire à la conférence ministérielle sur «biodiversité et lutte contre la pauvreté».

Il a souhaité que les ministres africains de l’environnement et de l’économie, réunis pour la première fois ensemble, puissent « innover sur la co-relation entre diversité biologique comme outil biologique de développement économique et de lutte contre la pauvreté».


SUR LE MÊME SUJET
L’association ‘’Tumanguianu’’ constituée en majorité des femmes a déclaré jeudi, à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud) s’investir dans la lutte contre la pauvreté en développement des activités génératrices des revenus. La présidente de cette association, Collecte Moudouma a invité les femmes à s’adonner à l’agriculture, secteur moteur pour le développement et axe majeur pour la diversification de l’économie et de désenclavement des zones rurales. ‘’L’autonomisation de la femme est un enjeu stratégique dans la lute contre la pauvreté. L’autonomisation financière permet à toute la famille de subvenir à ses besoins et à tout le pays de réduire ...
Lire l'article
Donnant suite à la prolifération sans précédent du braconnage au Gabon, la direction des Eaux et Forêts, sous la houlette de Paul Koumba Zaou son DG, a organisé le 21 juin dernier à Kango, l’atelier inaugural d’une stratégie de lutte contre le braconnage. Des experts, des ONG, des autorités locales et représentants des populations autochtones ont pris part à ces travaux portant sur la vulgarisation de la loi faunique et placé sous le thème des "Enjeux de la conservation et de lutte contre le braconnage au Gabon". La ville de pour Kango, à 100 km de Libreville sur la route ...
Lire l'article
La politique de conservation de la diversité biologique et la création des parcs nationaux ont entraîné de profondes mutations dans l'industrie touristique gabonaise, a indiqué une source proche du ministère gabonais du tourisme. "Longtemps concentrée sur le tourisme d’affaires et de Congrès, l’industrie touristique gabonaise connaît aujourd’hui de profondes mutations qui trouvent leur fondement dans la politique de conservation de la diversité biologique et la création des parcs nationaux’’, a déclaré le Directeur général du Tourisme, Léonard Nguema Ondo, à l’occasion de la célébration, vendredi à Libreville, de la journée internationale du tourisme. "La politique de conservation de ...
Lire l'article
Le Gabon, membre de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), à l’instar de la communauté internationale, a célébré ce vendredi, en différé, la journée mondiale du tourisme sous le thème: « Tourisme et Biodiversité », avec un accent mis sur les possibilités de faire du tourisme, un véritable instrument de lutte contre la pauvreté dans le pays, a constaté GABONEWS. Les travaux de cette journée, consacrée à la promotion du tourisme au Gabon, qui se tiennent ce vendredi à Libreville, s’articulent autour de plusieurs sous thèmes, dans le but de mieux cerner les différents contours, susceptibles de conduire à une bonne gestion ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba expose les efforts consentis par le Gabon dans la lutte contre la pauvreté
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a exposé, mardi à la tribune des Nations unies à New York (Etats-Unis), les efforts déployés par son pays pour faire reculer l'extrême pauvreté. "En ce qui concerne la réduction de l'extrême pauvreté, nous avons déjà pris d'importantes mesures destinées à préserver le pouvoir d'achat des ménages en revalorisant les revenus et la protection sociale", a déclaré le chef de l'Etat, dans un discours prononcé dans le cadre du sommet mondial sur la pauvreté qui s'achève ce mercredi au siège des Nations unies. Le président gabonais a notamment relevé l'augmentation de la prime de transport, ...
Lire l'article
Le Gabon va abriter un centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité, destiné notamment à assurer la connaissance de l'ensemble de la biodiversité et des ressources naturelles, a appris l'AGP. Le centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité devra "assurer la connaissance de l'ensemble de la Biodiversité et des ressources naturelles, en vue d'une gestion durable et responsable à forte valeur ajoutée qui concilie les impératifs de développement et les contraintes de la conservation", a expliqué le ministre gabonais délégué à l'économie, Paul Boundoukou Latha. M. Boundoukou Latha s'exprimait en marge de la conférence panafricaine de haut niveau sur le ...
Lire l'article
L’agriculture est l’un des principaux exemples de la façon dont les activités humaines ont des répercussions profondes sur les écosystèmes de la planète. Pour répondre à ses besoins alimentaires, l’homme exploite la diversité du monde vivant. Comment protéger la biodiversité et assurer la sécurité alimentaire? Le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, Ahmed Djoghla, est formel : «pour que la population mondiale puisse se nourrir au 21ème siècle et au-delà, l’humanité doit préserver la diversité biologique qui nous accorde la complexité et la diversité de nos propres vies.» La biodiversité est à l’origine des plantes et des animaux ...
Lire l'article
Le gouvernement, réuni en  Conseil des ministres  jeudi dernier, a entériné la requête du ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement durable, Martin Mabala, pour  le report « à une date ultérieure, de l’organisation de la Conférence sur la biodiversité » qui devait se tenir dans les prochains mois dans la capitale gabonaise. Premièrement prévue pour se tenir les 2 et 3 juin prochains à Libreville, la rencontre était par ailleurs annoncée sous l’intitulée de « Conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique ». L’évènement reporté, devrait être organisée par l’Etat Gabonais, l’Union ...
Lire l'article
Alors que l’artisanat demeurait encore un secteur mal connu et peu développé, dans certains pays africains, notamment au Gabon, il en ressort dorénavant que l’artisanat est de plus en plus perçu comme jouant un rôle important dans l’économie du pays, précisément dans la lutte contre la pauvreté, ce qui pousse depuis quelques temps les instances dirigeantes, à se pencher sur tout ce qui constitue encore un frein à l’essor de ce secteur d’activité porteur pour l’avenir. Au lendemain de l’atelier qui a réuni plusieurs experts des collectivités locales, ceux des organismes internationaux et du secteur privé et de la société civile ...
Lire l'article
L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) se mobilise à l’orée d’un atelier qui se tiendra le 06 juin prochain à Libreville, afin d’établir un plan d’action et un programme d’investissement du secteur de l’élevage au Gabon. Au cours d’un entretien accordé à GABONEWS, le chargé de la santé des productions et des politiques d’élevage pour l’Afrique centrale, Docteur Zakary Rhissa, a déclaré que le Gabon possède des atouts non négligeables en matière d’élevage pour contribuer à la lutte contre la pauvreté. ‘’Il est nécessaire de les explorer avec attention pour permettre un développement fort, rapide et significatif de ...
Lire l'article
Une association s’investie dans la lutte contre la pauvreté dans le sud du Gabon
Gabon : Les enjeux de la conservation et de la lutte contre le braconnage
L’industrie touristique influencée au Gabon par la politique de conservation de la biodiversité
Le Gabon veut faire du tourisme un instrument de lutte contre la pauvreté
Ali Bongo Ondimba expose les efforts consentis par le Gabon dans la lutte contre la pauvreté
Un Centre d’excellence de la préservation de la biodiversité au Gabon
Gabon : Quel avenir pour la biodiversité agricole ?
Le Conseil des ministres entérine le report de la Conférence sur la biodiversité
Gabon: Le secteur artisanal: un maillon important dans la lutte contre la pauvreté au Gabon
Gabon: La FAO se mobilise pour la lutte contre la pauvreté au Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Sep 2010
Catégorie(s): Economie,Environnement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*