Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les Biafreries d’Ali : Après le FMI, c’est la BAD qui dit à son tour au Bongo : « Momoh ! Tu as toujours zéro sur 20 » (Dr. Daniel Mengara)

Auteur/Source: · Date: 17 Sep 2010
Catégorie(s): Commentaire,Economie,Griffaronades,Politique

Dans le même temps où le FMI, il y a une semaine, fustigeait les biafreries d’Ali dans la gestion des finances et dépenses publiques, la BAD n’est pas restée en reste. Elle a aussi dit au Bongo, le 7 septembre dernier, “Momoh! Tu as toujours zéro sur 20”.

La bouderie de la BAD exprimée sur PANA faisait suite à la sortie musclée, le même 7 septembre, du FMI qui, selon GabonEco, avait ainsi résumé la situation d’émergence ratée au Gabon:

“Malgré l’importance des recettes pétrolières, le Gabon est [1] confronté à de sérieuses contraintes de trésorerie et de [2] nombreux arriérés de paiement se sont accumulés. Les principales causes identifiées sont les suivantes : un [3] budget irréaliste soumis notamment à la volatilité des prix du pétrole, [4] l’absence de maîtrise de la masse salariale et de l’emploi public, un [5] manque de discipline budgétaire avec de [6] nombreux dépassements de crédits, une certaine [7] confusion entre opérations budgétaires et opérations de trésorerie, [8] l’absence de régulation des dépenses au niveau de l’engagement, et [9] d’importantes carences dans l’enchaînement des exercices avec une [10] clôture et un démarrage tardifs de l’année budgétaire, une [11] budgétisation et un suivi déficients des engagements pluriannuels et [12] l’absence de reports”.

On apprend ainsi de PANA que “La Banque africaine de développement (BAD) n’est pas totalement satisfaite de la manière dont ses projets sont exécutés au Gabon et l’a fait savoir au gouvernement de ce pays à l’issue d’une revue de ses opérations (…) Son représentant-résident au Gabon, Boubacar Sidibé Traoré, a attiré lundi l’attention du gouvernement gabonais sur les dysfonctionnements observés dans l’exécution des projets financés par la BAD.”

Monsieur Sidibé Traoré reproche spécifiquement au Bongo “les longs délais observés dans la ratification et la satisfaction des conditions de mise en oeuvre des projets, ainsi que le non respect des procédures comptables et financières de la banque”, et notamment “tous les problèmes de fond rencontrés ou qui continuent d’entraver la bonne exécution des sept projets de la BAD au Gabon dont le montant avoisine 275 milliards de francs CFA”.

Monsieur Sidibé Traoré a même menacé de  “sanctions ou autres suspensions de décaissements” tous les membres du gouvernement gabonais dont les ministères gèrent un ou plusieurs projets ou études de la BAD et trouve pathétique, selon PANA, la sélection des entreprises qui exécutent les projets “sans aucune garantie bancaire pour l’exécution des marchés publics, causant souvent des retards tragiques”.

Et toc! Même la petite BAD, qui a quand même décaissé 275 milliards de CFA pour aider l’émergence à émerger, a quand-même elle aussi osé dire au Bongo que “non, là, c’est non, mmmmh-mmmmh, Momoh, c’est trop. Ah là non, arrête maintenant tes biafreries, Ali. Je n’écoute plus tes affabulations. Tiens, voilà ton zéro sur 20. Maintenant, va avec tes curly-curly couverts de graisse te mettre à genoux dans ton coin là-bas. Cela t’apprendra à émerger.”

Alors, si c’est pas une taloche sur la tête de Michael Jackson raté du Biafre, ça, qu’on m’enlève mon nom.

Dr. Daniel Mengara
Président, Bongo Doit Partir

P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052, USA
Tél./Fax: 973-447-9763


SUR LE MÊME SUJET
Les Biafreries d’Ali: Le Gabon se construit un Pont, 44 ans après l’arrivée au pouvoir des Bongo
En amont de la CAN 2012 devant se dérouler ce mois moitié au Gabon moitié en Guinée Equatoriale, beaucoup de salive a coulé sur le supposé "échangeur" que le gouvernement d'Ali Bongo aurait construit au carrefour très engorgé de pour faciliter la circulation qui allait forcément être intense au moment de la CAN. DEFINITIONS: ECHANGEUR: Un échangeur autoroutier est un système de « bretelles » routières permettant de s'engager sur une voie rapide, ou sur une autoroute ou de les quitter pour prendre une autre autoroute ou une route du réseau routier ordinaire (Wikipedia). PONT: Un pont est une construction qui permet ...
Lire l'article
Les biafreries d’Ali : Réponse du Dr. Daniel Mengara à Massa Moussa, nouveau zozo envoyé servir d’ambassadeur manioc du Gabon aux Etats-Unis d’Amérique
Par le Dr. Daniel Mengara Président, « Bongo Doit Partir » (BDP) Décidément, pour un premier contact avec la communauté gabonaise des Etats-Unis, le nouvel ambassadeur récemment accrédité au pays de l’oncle Sam a raté son show. Il a dit beaucoup de choses, mais ces choses ne m’ont pas plu (voir vidéo plus bas). Et comme ici aux Etats-Unis, nous les Gabonais exilés n'aimons pas les bandits qui viennent nous parler avec effronterie, surtout quand ils sont suppposés être de simples agents de l'Etat au service de tous, c’est avec une effronterie déclarée que je me charge aujourd’hui, de lui faire la réplique. Mais j’ai un ...
Lire l'article
Gabon : Les Biafreries d’Ali : Le Bongo se donne 10 sur 20. Le FMI dit : « Momoh ! Tu as zéro sur 20 » (Dr. Daniel Mengara)
Le 8 septembre 2010, GabonEco, site de news gabonais, a  publié un article qui en dit long sur la situation actuelle de la politique dite d’ « émergence » au Gabon, près d’un an après l’arrivée frauduleuse d’Ali Bongo au pouvoir suite à l’élection présidentielle anticipée d’août 2009. Cette fois, le régime Bongo ne pourra plus accuser l’opposition de jouer les mauvais perdants, encore moins accuser le mouvement « Bongo Doit Partir » de n’être qu’un regroupement d’aigris qui, sur fond d’injures et d’affabulations, proclament, de derrière leurs claviers et écrans d’ordinateurs, hamburgers et cocas à la bouche, leur rancœur en semant le trouble et la confusion ...
Lire l'article
Daniel Mengara: En finir une bonne fois pour toutes avec les biafreries d’Ali Bongo
La dictature des Bongo sur le Gabon a depuis belle lurette montré que cette famille n'aime pas ce pays. Le combat des Gabonais doit donc plus que jamais s'articuler autour de la nécessité, coûte que coûte, de se débarrasser de cette véritable malédiction que constitue la dynastie désormais avérée des Bongo, une famille qui a pris en otage le Gabon et s'est mise dans la tête que seuls les Bongo ont le droit de diriger ce pays. Le pire dans tout cela c’est que l’emprise des Bongo sur le régime est tel qu’il empêche même les enfants des membres du parti ...
Lire l'article
Dr. Daniel Mengara : « Honorer la mémoire d’Omar Bongo ? Jamais ! Omar Bongo fut un malfrat »
Je ne sais pas pour vous, cher peuple gabonais, mais à chaque fois que j’entends le nom d’Omar Bongo, j’en ai la nausée. N’en déplaise à des bongoïstes incurables comme André Mba Obame qui, après avoir pendant 20 ans tué la démocratie gabonaise issue de la Conférence Nationale en compagnie de leur « papa » Bongo, ont passé leur temps lors de la campagne présidentielle à promettre aux Gabonais qu’ils érigeront des monuments en l’honneur du criminel, je déclare, en cette date d’anniversaire du 8 juin 2010, et ceci en mon nom propre et au nom de tous ceux qui, directement ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Les Gabonais, craignant des troubles post-électoraux, attendaient mardi la proclamation officielle des résultats issus du scrutin présidentiel de dimanche, alors que les rues de Libreville, d’ordinaires grouillantes, étaient presque vides, ont constaté des journalistes de l’AGP. Echoppes, magasins et marchés étaient quasiment fermés tandis que les supermarchés étaient bondés des habitants qui achetaient des provisions, estimant qu’ils n’auront pas de temps de faire des courses mercredi, date prévue par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) pour la publication de ces résultats. A la gare routière du Pk8, à la sortie de Libreville, de nombreux bus et minibus ...
Lire l'article
Aux fins d'éclairer un peu plus nos militants et sympathisants sur le recours déposé par le candidat Mengara auprès de la Cour constitutionnelle en vue de la validation de sa candidature à la présidence de la République dans le cadre du scrutin d'août 2009, les informations suivantes seront d'une grande utilité. C'est hier que le processus de délibération de la Cour constitutionnelle semble avoir commencé vu que notre avocat s'est rendu hier mardi 28 juillet à la Cour dans le cadre de l'instruction du dossier avant la réunion des 9 Conseillers pour délibération à huis clos. Il était question pour le ...
Lire l'article
Le Dr. Daniel Mengara du Mouvement Bongo Doit Partir (BDP), est arrivé ce lundi soir à Libreville en vue de la prochaine élection présidentielle anticipée du 30 août prochain. Annoncé pour le dimanche dernier, son arrivée aurait été retardée par une grève des pilotes de la compagnie aérienne qui devrait rallier Libreville, a-t-on appris sur place, auprès du Comité d’accueil à l’aéroport de Libreville Interrogé par GABONEWS, le coordonnateur national du mouvement d'opposition, Bongo Doit Partir (BDP), Edgard Moussavot, a affirmé que « leur leader se rendra à Minvoul (Nord du Gabon) afin de se recueillir sur ...
Lire l'article
Contrairement au Tour de France… Grand succès pour le Tour de Françafric 2007
Une marche des militants de la Cellule FrançAfrique pour dénoncer le soutien de la France, pays des droits de l'homme, aux dictateurs africains et au pillage du Gabon par bongo omar (le voleur de la république?). Marche organisée devant une des maisons de bongo à Paris. (Note BDP) Contrairement au Tour de France... Grand succès pour le Tour de Françafric 2007 Alors que les télés allemandes et les sponsors désertent la grande boucle, les médias sont venus en nombre pour couvrir un Tour de Françafric 2007 au palmarès incontesté. Total en jaune, Bolloré en vert et Dassault en maillot blanc à ...
Lire l'article
Les Biafreries d’Ali: Le Gabon se construit un Pont, 44 ans après l’arrivée au pouvoir des Bongo
Les biafreries d’Ali : Réponse du Dr. Daniel Mengara à Massa Moussa, nouveau zozo envoyé servir d’ambassadeur manioc du Gabon aux Etats-Unis d’Amérique
Gabon : Les Biafreries d’Ali : Le Bongo se donne 10 sur 20. Le FMI dit : « Momoh ! Tu as zéro sur 20
Daniel Mengara: En finir une bonne fois pour toutes avec les biafreries d’Ali Bongo
Dr. Daniel Mengara : « Honorer la mémoire d’Omar Bongo ? Jamais ! Omar Bongo fut un malfrat »
Bongo Doit Partir
Politique/Présidentielle : Les Gabonais attendent toujours les résultats, deux jours après le scrutin
Présidentielle 2009 : Sur le Recours déposé par le Dr. Daniel Mengara : Où en est-on et pourquoi Daniel Mengara est-il confiant?
Gabon: Arrivée de Daniel Mengara à Libreville après 11 ans d’exil aux Etats-Unis
Contrairement au Tour de France… Grand succès pour le Tour de Françafric 2007

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Sep 2010
Catégorie(s): Commentaire,Economie,Griffaronades,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à Gabon : Les Biafreries d’Ali : Après le FMI, c’est la BAD qui dit à son tour au Bongo : « Momoh ! Tu as toujours zéro sur 20 » (Dr. Daniel Mengara)

  1. BDP

    9 Oct 2010 a 19:56

    Cher ami Mounguengui, je me souviens parfaitement de vous.
    Sur le problème que vous soulevez, je vous mettrais au défi de trouver un seul endroit dans mes écrits ou mes paroles où je dis qu’Ali Bongo est biafrais. Si vous trouvez un tel passage, j’abandonne la politique. Par contre, je suis un littéraire et écrivain qui joue beaucoup avec les mots, et il faut avoir un sens aigu de l’ironie pour savoir comment j’utilise mes mots. Les gens à la lecture superficielle verront des insultes dans mes propos. Ceux qui savent lire comprennent ce que je veux dire.
    La question n’est donc pas à poser à Daniel Mengara mais à vous-même. Quel genre de lecteur êtes-vous? Celui qui s’arrête à la surface des mots où celui qui va au fond des mots?
    Par ailleurs, je puis me permettre ces libertés parce que je me sens libre de tout soucis politicien. Je ne suis pas un homme politique, mais un activiste. Je laisse la langue de bois et les faux semblants à ceux qui excelent dans ce jeux.

    Dr. Mengara

  2. Judicael M.

    8 Oct 2010 a 11:06

    Bonjour M. Mengara,

    Je voulais juste vous dire que je continue de suivre votre activité politique depuis plusieurs années. J’ai eu l’occasion d’échanger avec vous à Rennes lorsque vous aviez fait une tournée en France.

    J’adhère totalement à votre discours sur les problèmes du Gabon et les remèdes démocratiques que vous préconisez pour le Gabon et les Gabonais. Quel Homme, un temps soit peu sensé, ne vous suivrait pas!

    Toutefois, depuis que je suis votre discours, il y a quelque chose que je trouvais normal il y a 4 à 5 ans avec laquelle j’ai de plus en plus de mal. Probablement que l’âge aidant, je m’assagi. Cette chose est l’injure systématique. La dernière en date est notamment celle faisant référence au fait que Ali Bongo ait des origines biafraises. Je pense que ce type de référence décrédibilisent votre propos, encore une fois, que je partage.

    Je vous souhaite beaucoup de courage, en espérant que vous ne trahirez pas ceux qui croient en votre discours.

    Excellente journée.

    Judicaël

  3. zappman

    5 Oct 2010 a 09:10

    au Gabon…il faut un coup d’État avant 2016… si non on passera tous en mode MONARCHIE…………………………..mais qui osera?

  4. Un Bongo

    21 Sep 2010 a 12:45

    Et moi je dis à l’opposition gabonaise “Bla, bla, bla”.

    Nous souffrons et nous voulons des hommes forts pas de bons parleurs petits faiseurs.

    A l’instar du Togo, quelque chose doit s’operer au Gabon.

    Mon Gabon ehhh!!!! Sniff.

  5. Un Bongo

    21 Sep 2010 a 12:43

    C’est triste certes mais à preuve du contraire il est le prési du Gabon et ce depuis déjà près d’un an, n’est-ce pas?

    Et que fait on du coté opposition, on crie au loup, on critique par ci, on insulte par la. Et qui a dit que trop parler faisait avancer les choses monsieur le candidat à la présidence 2009?

    Vous savez monsieur Mengara, malgre tout le respect que je vous voue, je commence à donner plus de crédit à celui qui ose, qui s’acharne malgrè ses biafréries qu’à celui qui n’ose point (le statu quo actuel est la resultant d’un probleme de mandque de strategies fructueuses et du lassisme de nos soient disant opposants).

    Vous dormez ou quoi? Le pays sombre de jour en jour. Le Gabon est humilié à cause de l’amateurisme de son exécutif actuel et qu’est-ce que l’opposition nous sert? de la grone, c’est tout.

    Ah “peur” quand tu nous tiens?!?

    Les analyses c’est bien mais le concrêt, le changement réel initié par un vrai héros national c’est mieux.

    Voici ce qui me brule les levres en ce moment – qui sera notre héros national et quand? Sniff.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*