Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gouvernement gabonais favorable à la mise en place, à Libreville, d’un Centre d’excellence de la biodiversité

Auteur/Source: · Date: 21 Sep 2010
Catégorie(s): Environnement

A la faveur de la tenue, la semaine dernière, à Libreville de la première conférence panafricaine sur la biodiversité, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, avait « instruit » le chef du Gouvernement, Paul Biyoghé Mba, de tout mettre en œuvre pour fédérer des pairs africains afin de mettre en place , dans la capitale gabonaise, un « Centre d’Excellence de la Biodiversité », a déclaré le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia.

Selon lui, le centre devrait remplir une dizaine d’objectifs :

– Assurer la connaissance de l’ensemble de la biodiversité et des ressources naturelles en vue d’assurer une gestion durable et responsable à forte valeur ajoutée qui concilie les impératifs du développement avec les contraintes de la conservation ;

– Permettre la mise en œuvre concertée de programmes de recherches et de diffuser les informations scientifiques sur la biodiversité ;

– Accroitre la participation à la mise en valeur des connaissances traditionnelles des ressources de la biodiversité en impliquant les populations autochtones dans la formulation des processus d’exploitation des principes actifs tirés de la biomasse forestière et de toute autre essence utile à des fins médicales ;

– Dresser les tableaux des ressources existantes du sol, des eaux et de la biomasse.

– Etablir les relations interuniversitaires par des passerelles de recherches fondamentales dans la production des modules nécessaires à la sauvegarde de la vie humaine ;

– Limiter l’implantation des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) et des Organismes Vivants Modifiés (OVM) dans la perspective de conserver en l’état la biodiversité ;

– Lutter contre les pollutions qui appauvrissent et menacent de disparition des écosystèmes ;

– Rompre avec l’exploitation hors normes des ressources naturelles ;

– Renforcer les mesures contraignantes en matière de législation transfrontalières sur le transport des déchets dangereux ;

– Réaliser les inventaires taxonomiques des plantes utiles dans le but de réaliser des répertoires pour la communauté scientifique internationale.

Cette initiative s’appuie sur l’ « engagement politique du Gabon en matière de préservation de la biodiversité » à en juger par les divers plans nationaux et code autour de l’environnement, depuis les années 60 à nos jours.

C’est surtout au sommet de la terre, à Rio (Brésil) que le Gabon a rejoint la communauté internationale dans la dynamique de la préservation de la biodiversité. Le crédo poursuivi par feu le président Omar Bongo Ondimba qui a cédé près de 11,3% du territoire en aires protégées.

La préservation de la biodiversité est également au centre des préoccupations de l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, en ayant fait un « engagement politique solennel de haute portée scientifique et écologique » pour avoir inscrit dans son projet de société « l’Avenir en confiance » le « Gabon vert » qui occupe une place de choix.

Ce pilier de l’action du numéro un gabonais s’est matérialisé par l’arrêt des exportations de grumes au profit d’une transformation locale (finie ou semi-finie) du bois aux fins de créer une industrie capable de réaliser une valeur ajoutée sur cette matière première.

Le pays compte 22 millions d’hectares de forêts tropicales humides ; 125.000 Km2 de bassin hydrographique, 820 Km de façade maritime ; 8.600 espèces floristiques ; 1450 espèces fauniques, dont plusieurs sont des espèces rares peu connues et générales endémiques.

Au sortir de la conférence sur la biodiversité, la semaine écoulée, les participants, dans une Déclaration dite de Libreville, se sont engagés, entre autres, à “Soutenir la mise en place de centres régionaux sur la biodiversité ».

Cette déclaration sera présentée à la communauté internationale par le président Ali bongo Ondimba, au nom de l’Afrique, tant présentement à New-York, où se poursuivent les travaux de la 65ème Assemblée générale de l’ONU (20-22 sep) qu’à Nagoya (Japon), le mois prochain, à l’occasion de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB). 


SUR LE MÊME SUJET
Le Consul de l’ambassade des Etats-Unis au Gabon, Jessica Munson, a annoncé mercredi, à Port-Gentil, la capitale économique du pays, la mise en place prochaine d’un centre d’orientation au sein de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville pour les étudiants gabonais désireux d’étudier dans les universités américaines. ‘’Nous sommes en négociations avec l’UOB en vue de la mise en place d’un centre d’orientation pour éclairer les étudiants pendant tout le processus de sélection d’une université américaine dans laquelle l’étudiant désire s’inscrire’’, a déclaré Mme Munson devant une quinzaine d’élèves des lycées de Port-Gentil venus s’enquérir des informations à l’American Corner ...
Lire l'article
Le Gabon va abriter un centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité, destiné notamment à assurer la connaissance de l'ensemble de la biodiversité et des ressources naturelles, a appris l'AGP. Le centre d'excellence de la préservation de la Biodiversité devra "assurer la connaissance de l'ensemble de la Biodiversité et des ressources naturelles, en vue d'une gestion durable et responsable à forte valeur ajoutée qui concilie les impératifs de développement et les contraintes de la conservation", a expliqué le ministre gabonais délégué à l'économie, Paul Boundoukou Latha. M. Boundoukou Latha s'exprimait en marge de la conférence panafricaine de haut niveau sur le ...
Lire l'article
Les ministres africains de l'environnement se sont engagés, samedi à Libreville, à adopter bi annuellement un thème pouvant faire l'objet d'une évaluation des efforts déployés par les pays du continent en matière de biodiversité. Dans un texte dit "déclaration de Libreville", adopté à l'issue de la conférence panafricaine de haut niveau sur le thème "Biodiversité et lutte contre la pauvreté: quelles opportunités pour l'Afrique"?, les ministres ont proposé que le premier thème de la série, pour 2011-2012, porte sur la déforestation en Afrique. La déclaration de Libreville propose à cet effet la mise en place d'un comité africain par la Conférence des ...
Lire l'article
Le premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a reçu le 12 juillet à Libreville le comité d’organisation de la conférence des Etats africains en septembre prochain, en prélude au sommet international sur la Biodiversité d’octobre au Japon. Lors de cette rencontre, les deux parties se sont accordées sur un budget d’un milliard de francs CFA pour cet évènement. Déclarée année de la biodiversité, 2010 va abriter un important sommet au mois d’octobre prochain à Nagoya, au Japon, auquel vont participer plusieurs pays. A cet effet, les pays africains ont décidé de se retrouver les 7 et 8 septembre à Libreville ...
Lire l'article
A l’occasion de l’Année internationale de la biodiversité, Libreville abritera les 2 et 3 juin prochains une conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique. Les chefs d’Etat et de gouvernement du continent, les ministres, experts scientifiques, acteurs du secteur privé et représentants d’organisations internationales seront réunis à Libreville les 2 et 3 juin prochains pour la conférence internationale sur les enjeux de la protection des ressources biologiques en Afrique. Organisée en partenariat avec le Secrétariat de la Convention des Nations unies sur la Diversité Biologique (CDB) et l’Union Internationale pour la Conservation ...
Lire l'article
Répondant aux questions de l’Agence de Presse privée en ligne GABONEWS, le chef de département de littérature, des sciences du langage et de la communication à l’Institut de recherche de sciences humaines (IRSH) de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, Anaclet Ndong Ngoua, a indiqué vendredi que « la prolifération des média est une condition favorable à la mise en place d’une démocratie viable », avant d’ajouter que « la formation des journalistes reste une nécessité ». Dans cet entretien le chercheur soutient que « la doctrine libérale en matière d’information dit que par la loi de l’offre et de la ...
Lire l'article
Sur le papier, le gouvernement d'union entre le pouvoir et l'opposition a commencé à exister au Zimbabwe. Au terme de laborieuses prestations de serment, ses membres devaient se rendre dans leurs ministères lundi 16 février pour la première fois. En dépit des espoirs fondés sur les vertus salvatrices d'un partage du pouvoir entre les partisans du président Robert Mugabe et l'opposition, le gouvernement d'union a pris un mauvais départ. A peine créé sous la houlette conjointe de M. Mugabe et de Morgan Tsvangirai, chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC, principal parti d'opposition), nommé premier ministre quelques jours plus ...
Lire l'article
Les chefs des Etats-majors généraux des pays membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), en concertation mardi à Libreville, ont annoncé la création d'un centre de coordination régionale pour la sécurité maritime d'Afrique centrale (CRESMAC). Ce projet vise à renforcer la coopération des pays membres face aux problèmes de piraterie, de vols à main armée et d'autres actes illicites contre les navires marchands et la lutte contre les trafics clandestins. Il a été conçu également pour permettre des économies dans la fourniture des services de garde côte des pays membre de la CEEAC. Cette réunion permettra de mettre en ...
Lire l'article
Gabon: L’Union du peuple gabonais favorable à un gouvernement d’ouverture
Le leader de l'Union du peuple gabonais (UPG- opposition), Pierre Mamboundou, a réagi positivement à la proposition du président Omar Bongo Ondimba de constituer un gouvernement "de large ouverture", qualifiant de "bonne" l'idée du chef de l'Etat gabonais. Dans un discours de vœux à la nation le 31 décembre dernier, le président Bongo Ondimba avait souhaité tendre la main à tous, majorité comme opposition. Au cours d'une conférence de presse tenue samedi à Libreville, M. Mamboundou a estimé que la future équipe gouvernementale imaginée par le chef de l'Etat devrait impliquer non seulement les deux camps politiques du pays, majorité et opposition, ...
Lire l'article
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), a proposé samedi, au gouvernement la mise en place d’une plate-forme politique regroupant la majorité, l’opposition et la Société civile à l’effet de convenir des mesures diligentes pour juguler rapidement les mouvements sociaux et les répercutions de la crise mondiale, indique le parti dans un communiqué parvenu dimanche au desk de GABONEWS. Cette décision indique l’UPG, est la conclusion de l’analyse du message à la Nation du 31 décembre 2008 que le chef de l’Etat a prononcé à l’occasion du nouvel an. Dans son message, le chef de l’Etat avait demandé au ...
Lire l'article
Vers la mise en place d’un centre d’orientation pour étudiants gabonais désireux d’étudier au Etats-Unis
Un Centre d’excellence de la préservation de la biodiversité au Gabon
La déclaration de Libreville pour une évaluation bi annuelle des efforts en matière de biodiversité
Gabon : 1 milliard de FCFA pour la conférence sur la biodiversité à Libreville
Gabon : Libreville capitale 2010 de la biodiversité
Gabon: « La prolifération des médias est une condition favorable à la mise en place d’une démocratie viable », Anaclet Ndong Ngoua
Le gouvernement d’union nationale au Zimbabwe connaît des difficultés dès sa mise en place
Gabon: Vers la mise en place d’un centre de coordination régionale pour la sécurité maritime d’Afrique centrale
Gabon: L’Union du peuple gabonais favorable à un gouvernement d’ouverture
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Sep 2010
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*