Socialisez

FacebookTwitterRSS

ONU: Combien ça coûte ?

Auteur/Source: · Date: 21 Sep 2010
Catégorie(s): Monde

Par Cheikh Yérim Seck

Pour les pays en développement, participer à une session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU représente une dépense non négligeable. Chaque délégation comprend en effet, outre le chef de l’État (ou celui de la diplomatie), l’ambassadeur du pays à New York, le directeur de cabinet, le secrétaire général, ainsi que le chef de la division des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères. Plus tous les ministres concernés par les débats en cours. Et, bien sûr, la suite du chef d’État : famille, garde rapprochée, conseillers, etc.

Il faut transporter, pourvoir en per diem et loger tout ce joli monde dans de fort coûteux hôtels. À l’instar des émirs du Golfe, qui snobent la résidence de leur ambassadeur, les dirigeants africains ont leurs habitudes dans les plus grands palaces. Omar Bongo Ondimba, hier, Denis Sassou Nguesso, Abdoulaye Wade et bien d’autres, aujourd’hui, descendent au Waldorf Astoria : 5 000 dollars la nuit pour cohabiter avec le président des États-Unis ! Placé sous haute surveillance, le lieu est propice à de discrètes rencontres… Traditionnellement, les chefs d’État nigérians résident pour leur part au Millennium Hotel, sur la 44e Avenue, face à la Maison de Verre.
 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Le ministre français Alain Juppé, qui a souhaité un passage de générations à la tête du Sénégal, est sur la même longueur d'ondes que le président Abdoulaye Wade car ils évoquent tous les deux une alternance après la présidentielle de 2012, a affirmé jeudi la présidence sénégalaise. Contrairement à l'angle qu'on a voulu donner à ses déclarations mercredi devant les députés français, M. Juppé, chef de la diplomatie française, a voulu dire : +à partir de 2012, il faut que le président Wade pense à l'alternance générationnelle+, a déclaré le porte-parole de la présidence Serigne Mbacké Ndiaye à l'antenne de la ...
Lire l'article
Combien gagnent les chefs d’Etat africains?
Jacob Zuma, le chef de l’Etat sud-africain, a bénéficié en septembre d'une augmentation de 5%, comme en 2010. Son salaire mensuel est ainsi passé à 18.900 euros net. Presque autant que Nicolas Sarkozy, le président français (19.500 euros) et mieux que David Cameron, le Premier ministre britannique (13.850 euros) ou encore la chancelière allemande, Angela Merkel (15.830 euros). Mais beaucoup moins que le président des Etats-Unis, Barack Obama (23.000 euros). A l’échelle sud-africaine, le salaire de Jacob Zuma s’avère 14 fois plus élevé que les 1.280 euros de revenus mensuels moyens des foyers citadins en Afrique du Sud, où les inégalités restent ...
Lire l'article
Alain RUELLO Trois mois après son déclenchement, la guerre en Libye a coûté 87 millions d'euros à la France, a indiqué hier le ministre de la Défense : 60 millions pour les munitions, 25 millions pour les primes des soldats, et le solde en frais divers de logistique. Les missiles représentent en particulier un coût élevé, notamment les Scalp à environ 500.000 euros pièce, dont 11 exemplaires ont été tirés dans les premières semaines de la guerre. Ces 87 millions d'euros représentent le double de la somme constatée après un gros mois d'intervention. A ce rythme, la facture de l'opération Harmattan ...
Lire l'article
Par L.B. Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur au Sénégal, dénonce un Quai d'Orsay devenu "sinistré" et "complètement marginalisé" par l'Elysée, notamment en matière de politique africaine. 541 commentaireArticle suivant dans France : Le petit Nicodème retrouvé mort Jean-Christophe Rufin © LCITous les "vieux travers" de la politique africaine de la France se sont reconstitués à cause du secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, déclare l'ancien ambassadeur de France au Sénégal Jean-Christophe Rufin. Nommé en août 2007, Jean-Christophe Rufin, écrivain et académicien, a quitté ses fonctions le 30 juin, après que le président sénégalais Abdoulaye Wade ait demandé son départ. Dans un entretien publié mardi par ...
Lire l'article
Le conflit qui oppose depuis plusieurs années la société PROGOSA, appartenant au groupe Dupuydauby, à l’Etat gabonais devrait connaître son dénouement tout prochainement au Centre international de règlement des différents relatifs aux investissements (CIRDI). A combien s’élèvera la facture ? Le conflit d’intérêts qui oppose depuis de nombreuses années Bolloré et Dupuydauby pour le contrôle des ports de Libreville et Owendo connaîtra-t-il de nouveaux rebondissements sous Ali Bongo ? C’est la question qui taraude les esprits à la veille du verdict du Centre international de règlement des différents relatifs aux investissements (CIRDI). On se souvient que malgré ...
Lire l'article
Le journal français l’Express a rapporté, le 27 mai dernier, que le bien immobilier acquis par Ali Bongo pour le compte de l’Etat gabonais en vue d’abriter les nouveaux locaux de l’ambassade du Gabon en France, aurait coûté 100 millions d’euros, soit près de 65,5 milliards de francs CFA. La présidence gabonaise a annoncé le 19 mai dernier l’acquisition de nouveaux locaux à Paris pour héberger les services de l’ambassade du Gabon en France et améliorer les capacités d’accueil et d’hébergement de la représentation diplomatique gabonaise dans la capitale française. Le communiqué expliquait que le bâtiment situé rue de l’Université, dans ...
Lire l'article
4 jours après l’annonce de sa prétendue démission du Parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, a réitéré sa fidélité au parti au pouvoir, à l’occasion de la célébration en différé du 42e anniversaire du parti le 27 mars au 4e arrondissement de Libreville. Si cette sortie a rassuré les partisans du hiérarque du PDG, elle ne lui assure pas pour autant un avenir politique doré au sein de cette formation bien décidée à faire peau neuve. Le suspense n’aura duré que 4 jours, Jacques Adiahénot a levé l’équivoque sur son destin politique. Annoncé démissionnaire le 23 mars, l’ancien secrétaire général ...
Lire l'article
Sous la pression de Dakar, Paris a annoncé une réduction considérable de sa présence militaire au Sénégal. Une décision politique dont les conséquences économiques inquiètent au plus haut point le personnel sénégalais employé par l’administration française. C’est à Libreville que le président français l’a confirmé, le 24 février. La France ne conservera que 300 soldats au Sénégal, contre 1 200 actuellement. Une décision politique dont les modalités ne sont pas encore connues mais qui inquiète les 400 employés du « Personnel de recrutement local » (PRL) répartis sur les trois sites des Forces françaises du Cap-Vert (FFCV) à Dakar (23e Bataillon ...
Lire l'article
Le canal de Batavéa qui passe pour être le plus grand canal de la ville de Libreville situé dans le 3ème arrondissement, vient de subir une nouvelle cure de jouvence, puisqu‘étant devenu depuis quelques années le dépotoir des populations environnantes et le réservoir des eaux stagnantes, entraînant des inondations dans les cités environnantes. Le canal d’évacuation des eaux usées de Batavéa, était véritablement devenu un réservoir de microbes vecteurs de maladies telles que le paludisme et le chikungunia dans la, mesure où de hautes herbes y poussaient et les ordures ménagères et autres débris y avaient été déposés à tel enseigne ...
Lire l'article
Combien l’élection de Jean Ping à la tête de la commission africaine a-t-elle coûté au contribuable gabonais’
Nous avons tous applaudi l'élection de Jean Ping à la tête de la commission Africaine. Il remplace à ce prestigieux poste le charismatique Alpha Oumar Konaré. "Le chinois de Bongo" comme on le surnomme dans certains milieux diplomatiques brille par sa connaissance des arcanes de la diplomatie africaine. C'est lui qui était au four et au moulin au Darfour, en Centrafrique, en Angola, aux deux Congo, c'est encore lui qui a été victime il y a quelques année d'un vol d'une importante somme d'argent dans un hôtel parisien, pour quelle mission' Personne ne l'a su. Au delà de sa valeur intrinsèque ...
Lire l'article
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Combien gagnent les chefs d’Etat africains?
La guerre en Libye a déjà coûté 90 millions d’euros à la France
France- Afrique: L’ex-ambassadeur au Sénégal critique la politique africaine
Gabon : Combien coûtera l’affaire Progosa à l’Etat ?
Gabon : La nouvelle ambassade de Paris aurait coûté 65,5 milliards de FCFA
Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?
Sénégal: Retrait militaire français : combien ça coûte ?
Gabon: Le canal de Batavéa subit une nouvelle cure de jouvence, mais pour combien de temps’
Combien l’élection de Jean Ping à la tête de la commission africaine a-t-elle coûté au contribuable gabonais’


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Sep 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*