Socialisez

FacebookTwitterRSS

357 milliards de francs CFA pour le réseau routier du Gabon

Auteur/Source: · Date: 10 Oct 2010
Catégorie(s): Développement,Economie

Par Antoine Lawson, Correspondant de la PANA Libreville, Gabon (PANA) – Depuis 2006, la Banque islamique de développement (BID) est présente au Gabon à travers divers investissements.

A ce jour, le pays a bénéficié de prêts d’un montant global d’environ 357 milliards de francs CFA de la part de cette institution.

Le tout premier prêt de la BID au Gabon porte sur la somme de 23 milliards de francs (environ 44,127 millions de dollars) pour la construction d’un axe routier.

La convention a été signée, fin mai 2006 à Koweït-City, pour le compte du gouvernement gabonais, par le ministre d’Etat à l’Economie, aux Finances et au Budget, Paul Toungui, à l’occasion de la 31ème réunion annuelle de l’institution financière internationale.

Avec actuellement 10.000 kilomètres de voies, dont près de 1.000 bitumés et 9.000 en latérite, le Gabon a placé la route parmi les priorités de son action et compte sur le concours technique des partenaires au développement.

Ainsi, une vaste campagne de construction de 800 km de route, pour un coût total estimé à 426 milliards de francs, a été lancée en octobre dernier avec le soutien de la BID.

L’institution a consenti quatre prêts d’un montant global de 122 milliards de francs pour financer le bitumage des 287 kilomètres reliant Lalara-Makokou et Akieni Okondja.

Un autre projet financé par la BID concerne l’aménagement routier entre Franceville et Léconi-Kabala (124 km), pour un coût de 35 milliards de francs, dont les travaux ont été achevés en 2009.

Lors d’un séjour au Gabon, en février 2008, le vice-président de la BID, Amadou Boubacar Cissé, a déclaré que la priorité serait accordée au tronçon Lalara-Koumameyon jusqu’à Makokou et que viendrait en seconde position la voie menant d’Aking à Okandja.

Il s’était d’ailleurs dit prêt pour le démarrage des travaux de construction du futur aéroport de Libreville, mais en raison de l’indisponibilité des résultats des études, le démarrage du chantier a dû être reporté.

Il convient de relever que les travaux de construction routière suscités par cette opération font partie du vaste chantier de construction du réseau routier devant relier Libreville à Brazzaville.

En outre, la BID a financé la construction d’une importante route sur l’axe Akiéni-Okondja (74 km) dans le sud-est du Gabon après que ce petit pays pétrolier d’Afrique centrale eut obtenu, en 2008, un prêt de 47 milliards de francs.

C’est le défunt président Omar Bongo Ondimba qui, à la fin du 11ème sommet ordinaire de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) à Dakar, avait engagé les discussions avec le vice-président de la BID, Ahmed Mouhamar Ali.

Celles-ci avaient abouti, le 18 avril 2009, à la signature, à Libreville, de l’accord de prêt relatif à la construction de cet axe routier.

Le remboursement du prêt a été convenu sur une période de 16 ans avec un différé de quatre ans, alors que l’Etat gabonais participe au financement total à hauteur de 0,05 pour cent.

En trois ans, la BID a injecté près de 200 milliards de francs CFA dans la construction de l’axe routier reliant Franceville à Kabala via Léconi, ainsi que dans celui partant de Koumameyong pour rejoindre Makokou en passant par Ovan.

Elle envisage également de financer les travaux du futur aéroport de Libreville qui devrait être construit à Malibé 2, ainsi que la construction du port en eau profonde de Mayumba.

La BID est un organisme financier ayant pour objectif d’être une institution financière mondiale pour les pays musulmans.

Créée en 1975 à Djeddah, en Arabie saoudite, elle vise à stimuler le développement économique et le progrès social des pays membres et des communautés musulmanes individuellement aussi bien que conjointement selon les principes de la loi islamique (Charia).

Son capital est principalement réparti entre l’Arabie saoudite (24,56 pour cent), le Koweït (12,23 pour cent), la Libye (9,85 pour cent), l’Iran (8,62 pour cent), l’Egypte (8,52 pour cent), la Turquie (7,77 pour cent), les Emirats arabes unis (6,97 pour cent) et des privés (21,48 pour cent).


SUR LE MÊME SUJET
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’accorder un prêt de 8 milliards francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). A l’issue d’un accord signé le 23 janvier à Brazzaville, au Congo, avec le gouvernement gabonais, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va octroyer un prêt de 8 milliards de francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour la construction d’un complexe industriel de transformation de bois à Owendo. «La BDEAC, dont la mission est de financer le développement socio-économique en Afrique centrale, continue d’accompagner les ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration du Fond d’entretien routier de 2ème génération qui a eu lieu mercredi a permis aux administrateurs d’examiner et d’adopter le budget de l’exercice 2011 qui s’élève en ressources et en emplois à la somme de 42,7 milliards de francs CFA. A l’issue de ce Conseil, il ressort que les ressources prévisionnelles pour l’année 2011 proviennent essentiellement de la redevance d’usure de la route (RUR), de la taxe complémentaire sur salaire (TCS), de la taxe sur les assurances (TA) et du report de trésorerie (RT). Cette année, les ressources affectées de l’Etat sont en augmentation de 15%, passant de ...
Lire l'article
Le premier ministre Gabonais, Paul Biyoghé Mba, a signé le 3 décembre dernier une convention portant sur plus de 12 milliards de francs CFA, destinés aux travaux d’intérêt public, a constaté l’AGP. Ce financement devrait servir à la réalisation de divers travaux allant de la réhabilitation de diverses infrastructures à l’achat des équipements administratifs. Les administrations bénéficiaires sont, notamment, la Défense, l’Intérieur, la Communication, l’Agriculture, l’Equipement, l’Energie, les Transports et la Santé. Sur cette enveloppe, la part du gâteaux revient aux Transports et à la Communication avec plus de 5 milliards de francs CFA chacun destinés notamment à la fourniture de 38 ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a signé le 17 juin à Libreville avec la société française DTP Terrassement un contrat de 58 milliards de francs CFA pour la réhabilitation de la route nationale 2 entre Ndjolé et Médoumane, dernier tronçon non restauré de cet axe qui relie Libreville à Yaoundé au Cameroun. La Route nationale 2 qui relie Libreville à Yaoundé en desservant la province Nord du Woleu-Ntem verra-t-elle enfin son dernier tronçon réhabilité entre Ndjolé et Médoumane ? Après plusieurs projets de réhabilitation avortés sur ce tronçon, c’est la société française DTP Terrassement qui a signé hier, 17 juin, avec le ...
Lire l'article
Le gouvernement a autorisé, le 10 septembre dernier, l'Etat Gabonais à contracter quatre emprunts d'un montant total de près de 230 milliards de francs CFA pour la réalisation des projets d'infrastructures dans le pays. Le premier prêt de 5,9 milliards de francs CFA est destiné au financement d'une mission de contrôle pour le chantier du barrage hydroélectrique de Poubara, dans l'Ogooué Ivindo, alors que deux autres près d'un montant total de plus de 60 milliards de francs CFA auprès de la Fortis Banque, doit permettre la construction et l'équipement du nouvel hôpital général d'Angondjé. © D.R. L'Etat Gabonais va emprunter ...
Lire l'article
Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards de francs CFA pour l’année 2009, soit une augmentation de 34 milliards de francs CFA liée entre autres à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’Education nationale pour un montant de 16 milliards de francs CFA, a rapporté ce jeudi à Libreville, le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, à l’issue du Conseil des ministres. Outre cette augmentation liée à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’éducation nationale, le Porte-parole du gouvernement note également que l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, dont le coût global est évalué ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais lance une vaste campagne de construction de 800 Km de route, pour un coût total estimé à 426 milliards de francs CFA, a –t-on appris mercredi du communiqué final du Conseil des ministres de mardi. Selon le communiqué final, la banque islamique de développement (BID) a accordé au Gabon quatre prêts d’un montant de 122 milliards francs CFA pour financer la réalisation d’un aménagement routier de 287 Km couvrant Lalara – Makokou et Akieni Okondja. Un autre projet financé par la BID concerne quant à lui, l’aménagement routier entre Franceville – Léconi – Kabala (124 km), pour ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres a adopté jeudi, des projets d'ordonnances autorisant l'Etat gabonais à contracter des emprunts pour les travaux d'aménagement routier relatif à la traversée de Fougamou. Ce projet sera financé par la Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA) à hauteur d'un montant d'un million six cent quarante huit mille neuf cent soixante deux (1.648.962) euros . La Banco Bilbao Vizcaya Argentina (BBVA), financera également les travaux de réparation, de modernisation, de remise en vol et les services associés de l'avion CAS CN 235, S/N C- 044 des forces de sécurité d'un montant de 6. 177.086,89 d’euros. Selon le Conseil, la CITIBANK, financera ...
Lire l'article
Gabon: L’Etat gabonais et la BID signe une convention de 47 milliards de francs pour l’axe routier Akieni-Okondja
L’Etat gabonais, par le truchement de son ministre d’Etat en charge des Finances, Paul Toungui, et la Banque islamique de développement (BID) à travers son vice-président, Dr Amadou Boubacar Cissé, ont signé vendredi dernier, à Libreville, en présence du chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong et du président de la République, Omar Bongo Ondimba, une convention de 47 milliards de francs CFA, pour le développement de la route qui demeure une priorité du gouvernement gabonais, notamment le tronçon Akieni-Okondja, dont les terme du contrat stipulent que le remboursement se fera sur 16 ans avec 4 ans de différé et l’apport ...
Lire l'article
Le ministre des Travaux publics, des infrastructures et de la construction, le général Flavien Nzengui-Nzoundou a entamé vendredi, une visite du réseau routier de la Direction régionale sud-ouest, qui intervient plus de deux semaines après celle effectuée dans la direction régionale sud-est (DRSE) et celle du nord-ouest (DRNO), avec comme objectif, de prendre connaissance de l’ensemble du réseau routier national, plus précisément des routes de la Ngounié et de la Nyanga, en vue d’une prise des décisions et d’initiatives, qui permettraient d’améliorer leur état, en établissant un constat sur le terrain, quant à l’état d’avancement du programme de construction des ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
Economie / 42,7 milliards de francs CFA de budget 2011 pour le Fer 2
12 milliards de francs CFA pour les travaux d’intérêt public
Gabon : 58 milliards FCFA pour l’axe routier Ndjolé-Médoumane
Gabon : 230 milliards de francs CFA pour les infrastructures
Gabon: Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards francs CFA pour l’année 2009
Gabon: Le gouvernement débloque 426 milliards pour construire 800 Km de route
Gabon: Vers un aménagement du réseau routier à Fougamou
Gabon: L’Etat gabonais et la BID signe une convention de 47 milliards de francs pour l’axe routier Akieni-Okondja
Gabon: Le ministre des Travaux publics poursuit l’inspection du réseau routier national

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Oct 2010
Catégorie(s): Développement,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*