- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Politique – Opposition / Après la guerre des communiqués, l’ACR fait sa mise au point et « déclare clos l’incident avec la CPPA»

Suite au branle-bas né dans la classe politique gabonaise après la récente rencontre, à Paris (France), du président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), parti de l’Alliance pour le changement et la Restauration (ACR, opposition) et le président de la République Ali Bongo Ondimba, chef de file du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ACR est monté au créneau ce jeudi pour « faire sa mise au point » et taire la guerre des communiqués qui en a découlé, a constaté GABONEWS.
GABONEWS livre, in extenso, le communiqué rendu public ce jeudi, en après-midi, à Libreville, par le Secrétaire Permanent de la Conférence des Présidents de l’ACR, Fidèle Waura.

« Mise au point de l’ACR

Sous la présidence du professeur Pierre André Kombila, les Partis politiques membres de l’ACR réunis dans leur ensemble, le mercredi 13 octobre 2010, s’indignent du procès d’intention et des propos insidieux véhiculés par la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) à l’ encontre du leader de l’UPG Pierre Mamboundou. Aussi, l’ACR tient à faire la mise au point à travers les observations suivantes

– 1ère observation : l’UPG n’a ni de près, ni de loin conclu un accord avec la CPPA. Il ne peut donc être accusé de trahison que par les membres de l’ACR auquel il est lié par une Charte. Or la rencontre du 27 septembre 2010 n’enfreint en rien le contenu ni de la Charte, ni du Code de bonne conduite qui les engagent. Le principe d’acceptation d’échange entre le président de la Majorité et les leaders des partis de l’Alliance ayant été discuté et retenu en notre sein avec seule contrainte, de rendre compte aux autres partis membres de l’Alliance.

– 2ème observation : les deux regroupements que sont d’un côté l’ACR, et, la CPPA de l’autre, sont deux entités distinctes de l’opposition gabonaise, chacune édictant sa propre démarche politique dans le respect de la souveraineté des partis qui les composent. Les partis membres de l’Alliance ne sont ni tenus de recueillir l’autorisation de la CPPA quant à l’exercice de leur liberté politique ni de lui rendre compte encore moins de se justifier après chaque acte.

– 3ème observation : l’existence de deux blocs dans l’opposition aujourd’hui relève de l’incapacité toujours entretenue par certains leaders au service des intérêts de la majorité au pouvoir de n’en faire qu’un. Le politiquement correct qui nous confine à cette hypocrisie consensuelle ne sera pas toujours l’alibi pour ne pas dénoncer les actes malveillants souvent répétés à l’encontre des partis traditionnels de l’opposition, constants dans leurs engagements et vierges de tout héritage à assumer. De même le statut d’opposants ne peut absoudre nombreux de toute responsabilité sur le mal développement économique, social, politique et démocratique du pays.

L’ACR espère que ce procès inopportun et inapproprié ne relève de la culture de l’union impossible de l’opposition gabonaise orchestrée, organisée et entretenue par les amis du pouvoir ancien retournés, tapis ou affectés dans l’opposition pour empêcher l’alternance que réclament les gabonais, qui seuls doivent juger nos actes. En témoigne la dernière élection présidentielle.

– 4ème observation : l’ACR note avec stupéfaction et indignation des appels à manifestations à caractère violents et humiliants lors du retour prochain du leader de l’opposition gabonaise. L’ACR appelle donc la CPPA à la responsabilité et au respect de la dignité de Pierre Mamboundou.

Enfin, l’ACR invite la CPPA à l’ouverture urgente des discussions sur les stratégies politiques portant sur la préparation et l’organisation des élections législatives prochaines afin de garantir la majorité attendue à l’opposition à l’ Assemblée nationale.

L’ACR déclare clos l’incident regrettable déclenché à la suite de la rencontre du 27 septembre 2010 entre Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou et exhortent les gabonaises et les gabonais à la vigilance et à la sérénité.

Fait à Libreville, le 14 octobre 2010 ».


SUR LE MÊME SUJET
Guerre de communiqués et fracture béante à l’UPG
Alors que, le 20 janvier, les militants de l’Union du peuple gabonais (UPG) viennent seulement de mettre un terme aux trois mois de deuil décrété après le décès de leur leader, Pierre Mamboundou, ce parti politique affiche, à travers une série de communiqués contradictoires, un tumulte qui ne traduit rien d’autre l’évolution de sa mitose. En effet, selon une communication du secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, un jeu de chaises musicales est intervenu, le 24 janvier dernier, au sein de cette formation politique. Cinquante trois (53) de ses membres, anciens et nouveaux promus ont été portés à la tête ...
Lire l'article [1]
L’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), une coalition de sept (7) partis politiques de l’opposition gabonaise a échangé récemment avec la presse sur les grands dossiers du pays et dressé le point de ses négociations avec le pouvoir en vue d’une éventuelle entrée au prochain gouvernement. D’emblée, le président en exercice de l’ACR, Pierre Mamboundou s’est intéressé aux réformes initiées par le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba depuis sa prise de pouvoir le 16 octobre 2009. Bien que satisfaisant, l’ACR estime cependant que beaucoup reste encore à faire et qu’à ce titre, elle dispose également des compétences capables ...
Lire l'article [2]
Mba Obame a-t-il eu tord de s’autoproclamé président du Gabon ? La Coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA) ne le pense. Pour la CPPA, dans sa déclaration de ce 28 janvier que nous publions in extenso, «le respect de la légalité ne doit pas seulement être imposé à un seul camp dans la vie politique de notre pays (…) Le Pouvoir doit se montrer le premier scrupuleux de la légalité pour ne pas donner libre cours à l’indiscipline sociale». DECLARATION DU 28 JANVIER 2011 A l’issue de l’élection présidentielle très fortement contestée d’Août 2009, une partie de l’Opposition ...
Lire l'article [3]
L’opposition gabonaise, organisée autour des partis de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA, opposition) et de quelques partis de l’Alliance pour la restauration et le Changement (ACR, opposition), faute certainement d’activités pouvant les mettre sous les feux de l’action, ont encore opté de gagner la rue, ce samedi, à travers un meeting et une marche sur le ministère de l’Intérieur. OBJET AVOUE: RECLAMER L’APPLICATION DE LA BIOMETRIE Objet avoué de ce meeting et de cette marche, réclamer l’application de la biométrie dans la révision de la liste électorale, alors qu’ils ont, en leur temps, combattu cette idée émise par ...
Lire l'article [4]
Le Président du Mouvement de Redressement National (MORENA, opposition), Luc Bengono Nsi, a déclaré mardi dernier à la Chambre de Commerce de Libreville, à l’occasion de la rentrée politique de son parti que « Pierre Mamboundou (Président de l’Union du peuple gabonais - UPG, opposition-) reste fidèle à son comportement », a constaté GABONEWS. D’emblée, cet ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août 2009, a réaffirmé sa solidarité à la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA), regroupant six partis politiques dont le MORENA. C’est d’ailleurs, cette coalition qui est récemment montée au créneau pour dénoncer la rencontre de ...
Lire l'article [5]
Les partis membres de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, ont convié, ce jeudi soir, les autres adversaires du régime, autrement dit, la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) à l’" ouverture urgente des discussions sur les stratégies politiques portant sur la préparation et l’organisation des élections législatives prochaines afin de garantir la majorité attendue à l’opposition à l’Assemblée nationale ». Cette invitation à la CPPA est contenue dans une mise au point de l’ACR qui a tenu, ce jour, à s’indigner du « procès d’intention et des propos insidieux véhiculés par la Coalition ...
Lire l'article [6]
Dans le cadre des rounds de concertations avec les forces vives du pays engagés par le chef de l'Etat gabonais, Rose Rogombé, c'est le patronat qui été reçu le 29 juin dernier à la Présidence de Libreville pour aborder la transition politique qui est en train de s'opérer dans le pays. L'instabilité politique d'un pays pouvant avoir des répercussions désastreuses sur l'économie, le patronat a exhorté le chef de l'Etat à tout mettre en oeuvre pour maintenir la stabilité et assurer une transition politique calme dans le respect de la Constitution.Débutées depuis le 23 juin dernier avec les partis politiques ...
Lire l'article [7]
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article [8]
Le ministre des Mines en charge du Pétrole, Casimir Oyé Mba, a récemment reçu au siège de son département à Libreville le président du groupe PERENCO, Jean Michel Jacoulot, pour faire le point sur les activités de la filiale gabonaise du groupe. Cette séance de travail a permis au ministre de tutelle de dresser un bilan des activités du groupe pétrolier au Gabon et de prendre connaissance des projets d’investissements prévus pour l’exercice à venir de PERENCO Gabon. Les perspectives de développement de la compagnie gabonaise PERENCO Gabon étaient au centre de la séance de travail tenue récemment entre le ...
Lire l'article [9]
La ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, maître Denise Mekam’ne, a reçu le 22 octobre à Libreville le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour faire le point sur l’état des programmes de renforcement de prévention contre le Sida et de prise en charge des malades. Le représentant de l’OMS était accompagné du représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), pour aborder les grands chantiers de coopération entre le gouvernement gabonais l’institution onusienne. Le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur Ndikuyeze, et du Fonds des Nations unies pour l’enfance ...
Lire l'article [10]
Guerre de communiqués et fracture béante à l’UPG
Politique / L’ACR a fait le point de ses négociations avec le pouvoir
Gabon : La CPPA avec Mba Obame
Politique / Opposition: un meeting et une marche pour saboter le retour de Pierre Mamboundou?
Politique / « Pierre Mamboundou reste fidèle à son comportement », Luc Bengono Nsi (Président du MORENA, opposition)
Législatives 2011: L’ACR invite la CPPA « à l’ouverture urgente des discussions sur les stratégies politiques » autour de la préparation et l’organisation » du
Gabon : Rose Rogombé fait le point sur la transition avec le patronat
Communiqués de Presse
Gabon : Le président du groupe PERENCO fait le point avec Oyé Mba
Gabon : Mekam’ne fait le point avec les agences de l’ONU