- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Politique / « La bonne gouvernance, la bonne gestion des deniers publics et la lutte contre la corruption ne vont pas rester de vains mots », Ali Bongo Ondimba

A l’occasion de la célébration de son accession à la magistrature suprême, anniversaire qui se célèbre le 16 octobre 2010, dans une interview exclusive accordée, ce vendredi, à GABON MATIN et dans lequel il fait le tour d’horizon des grandes questions et des réformes qu’il a engagées, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est revenu sur sa volonté de combattre farouchement la corruption dans le pays.
Abordant le choix des hommes devant présider au destiné du Gabon ainsi que les grandes questions de sa politique intérieure visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des Gabonais, Ali Bongo Ondimba est resté fidèle à son franc parler.

A l’entame de cet entretien, appréciant ses douze premiers mois à la tête de la République gabonaise, Ali Bongo estime qu’il « y a eu des erreurs de casting », cependant, a-t-il indiqué, « ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a eu plus d’aspects positifs dans tout ce que nous avons fait. Souvent, il faut reconnaître ses erreurs; le tout est de les corriger, apporter des changements si cela s’avère nécessaire ».

Battant en brèche l’idée d’un jeu politique calculateur en vue de consolider sa popularité, à l’approche de l’élection législative de 2011, le président de la République a rappelé qu’il ne « raisonne pas en termes d’échéances politiques ». Car, a-t-il indiqué, « il n’est pas démagogue ».

« Et si je ne pensais qu’à cette question, j’allais me complaire des décisions destinées uniquement à assurer ma popularité. Ce n’est pas le cas », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, revenant sur les nombreuses mesures prises visant à réduire le train de vie de l’Etat, d’accroître ses ressources et de donner davantage d’efficacité à la dépense publique, le troisième chef de l’Etat gabonais, qui estime que son « administration fait des efforts de réduction des dépenses », a précisé que « la bonne gouvernance, la bonne gestion des deniers publics et la lutte contre la corruption ne vont pas rester de vains mots ».

« J’ai commencé et je vais continuer à travailler dans ce sens. Nous ne pouvons plus continuer avec ces maux qui ont été le fait de tout le monde, je dis bien de tout le monde », a soutenu Ali Bongo Ondimba qui a également déclaré que « ce temps est révolu » avant d’affirmer qu’il va « veiller au travail bien accompli, bien fait jusqu’au bout ».

La rencontre entre Pierre Mamboundou, le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) et Ali Bongo Ondimba, qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la classe politique gabonaise, ainsi que dans la presse, a aussi été abordée dans cette interview.

« Il est extraordinaire de constater que lorsque deux gabonais se rencontrent, il y ait autant de bruit. Quand on voit nos responsabilités respectives, lui leader du principal parti de l’opposition, moi président de la République, chef de l’Etat, je ne vois pas pourquoi une telle entrevue peut surprendre », s’est étonné Ali Bongo.

« Ceux qui veulent connaître l’objet de notre échange peuvent venir me voir. Pierre Mamboundou a voulu me voir, il est venu et nous avons longuement échangé », déclaré le chef de l’Etat.

Entre autres questions, Ali Bongo Ondimba a expliqué sa relation avec l’armée qu’il a dirigé pendant plus de 10 ans avant de reconnaître que les « troupes ont des problèmes comme les autres compatriotes ».

Aussi, les sorties du chef de l’Etat à l’étranger figurent en bonne place dans cet entretien qui permet aux Gabonais d’apprécier, à travers la voix, du chef de l’exécutif gabonais, le premier anniversaire de son accession à la magistrature suprême avec à la clé, toutes les réformes qui ont été opérées.


SUR LE MÊME SUJET
Le Conseil National de la Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) et les Forces de Police Nationales ont convenu d’œuvrer ensemble dans le renforcement de la bonne gouvernance en luttant contre la corruption et les crimes économiques. La convention a été paraphée hier entre le Président de la CNLCEI, Vincent Lebondo Le-Mali et le Commandant en Chef des Forces de Police Nationale, le Général Antoine Embinga. Cette convention est un soutien de taille pour la CNLCEI dans ses missions premières de lutte contre l’enrichissement illicite. La présence de la Police auprès de la CNLCEI vise à renforcer davantage l’efficacité en termes d’investigations, ...
Lire l'article [1]
En bouclant par la province de l’Estuaire dont Libreville est la capitale, la 9ème étape de sa tournée républicaine à travers les régions du Gabon, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a annoncé que les Conseils des ministres délocalisés allaient se poursuivre. En prenant cet engagement, le Chef de l’Etat a indiqué que le démarrage de la deuxième phase de sa tournée républicaine fera l’objet d’une annonce officielle. Mais avant la relance, une structure de suivi sera mise en place pour faire le point et analyser l’ensemble des projets annoncés lors de la première phase des Conseils des ministres délocalisés ...
Lire l'article [2]
Les préparatifs vont bon train dans la Ngounié (sud) pour recevoir le président Ali Bongo Ondimba, attendu le 25 juin prochain à Mouila, le chef-lieu de province, pour une tournée provinciale dont le clou sera le 6ème conseil des ministres délocalisé que le chef de l’Etat présidera dans cette ville. Coordinateur général du comité d’organisation mis en place pour préparer la visite du chef de l’Etat, le Pr Léon Nzouba, homme politique originaire de la Ngounié, ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire, a présidé, samedi dernier à Mouila, aux côtés du gouverneur Michel ...
Lire l'article [3]
Au Conseil de sécurité de l’ONU, Ali Bongo Ondimba plaide notamment en faveur du financement de la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement (TEXTE INTEGRAL) Le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, dans son intervention, vendredi, lors du sommet de haut niveau au Conseil de sécurité des Nations Unies axé, cette année, sur l’environnement, l'évolution de la sécurité internationale et le rôle de plus en plus que joue ledit Conseil dans le maintien de la paix et la sécurité internationales, le numéro un gabonais, lui, a plaidé en faveur du « ...
Lire l'article [4]
Ali Bongo Ondimba expose les efforts consentis par le Gabon dans la lutte contre la pauvreté
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a exposé, mardi à la tribune des Nations unies à New York (Etats-Unis), les efforts déployés par son pays pour faire reculer l'extrême pauvreté. "En ce qui concerne la réduction de l'extrême pauvreté, nous avons déjà pris d'importantes mesures destinées à préserver le pouvoir d'achat des ménages en revalorisant les revenus et la protection sociale", a déclaré le chef de l'Etat, dans un discours prononcé dans le cadre du sommet mondial sur la pauvreté qui s'achève ce mercredi au siège des Nations unies. Le président gabonais a notamment relevé l'augmentation de la prime de transport, ...
Lire l'article [5]
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba souhaite une enquête sur les probables détournements de fonds dans le cadre de grands projets. Suivant les recommandations de la Cour des comptes - qui signalait d’éventuels détournements ou malversations dans les finances publiques - Ali Bongo Ondimba (ABO) a décidé de lancer une grande enquête. Il a demandé au gouvernement de prendre les derniers rapports de la Cour des comptes très au sérieux. Le président Bongo a « instruit le gouvernement de cesser sans délai de considérer les rapports de la Cour des comptes comme de simples formalités (...) afin que par une gouvernance transparente ...
Lire l'article [6]
L’audit commandité par les membres du Comité de gestion de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), qui se sont réunis lundi dernier à Libreville, a « refusé la certification des comptes » de l’institution suite à la non « tenue d’un comité de gestion depuis plus de dix ans ». Selon le secrétaire du comité de privatisation et président du comité de gestion de la caisse café-cacao, Félix Onkéya, cette situation explique le « déséquilibre dans les comptes » de l’entreprise. Cet audit a été commandité en vue de faire le bilan couvrant la période de 2007 au premier trimestre 2010 dans le fonctionnement de cette ...
Lire l'article [7]
Bongo Doit Partir
Lire l'article [8]
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a décidé d’instaurer une journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, à l’issue du conseil des ministres de jeudi, à Libreville. Cette journée qui sera célébrée chaque 9 décembre, vise entre autres, à sensibiliser, conscientiser, prévenir et susciter chez l’agent public et le citoyen, des comportements tendant à rejeter la corruption et l’enrichissement illicite et à cultiver les valeurs d’éthique et d’intégrité. L’instauration de cette action, a également pour objectif, de vulgariser et de sensibiliser sur les axes stratégiques de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Elle a aussi pour but d’impliquer les ...
Lire l'article [9]
Le Président-fondateur de l’association « Bongo Doit Rester (BDR)», opposée du mouvement « Bongo doit partir », Alex Eckembe Ntsiantou, à l’occasion du point de presse qu’il a animé ce matin au siège de l’Association sis à Sotéga, a déclaré que sa structure décide d’apporter son soutien au candidat Ali Bongo Ondimba (50 ans, porte-étendard du PDG), à l’occasion de la joute électorale du 30 août prochain. En faisant cette déclaration, Alex Eckembe Ntsiantou justifie sa prise de position par le fait que le profil d’Ali Bongo Ondimba répondrait aux aspirations profondes des Gabonaises et Gabonais ...
Lire l'article [10]
Bonne gouvernance / La CNLCEI soutenu par les FNP dans la lutte contre la corruption
« Les Conseils des ministres délocalisés vont se poursuivre », Ali Bongo Ondimba
Les préparatifs vont bon train dans le sud Gabon pour recevoir le président Ali Bongo Ondimba
Au Conseil de sécurité de l’ONU, Ali Bongo Ondimba plaide notamment en faveur du financement de la lutte contre le changement climatique
Ali Bongo Ondimba expose les efforts consentis par le Gabon dans la lutte contre la pauvreté
Gabon: Ali Bongo, nouvel apôtre de la bonne gouvernance ?
Bonne gouvernance: un audit en vue d’une meilleure gestion de la CAISTAB
Bongo Doit Partir
Ali Bongo Ondimba instaure une journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite
Gabon: L’Association « Bongo Doit Rester » apporte son soutien au candidat Ali Bongo Ondimba