Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Haro sur la hausse des prix

Auteur/Source: · Date: 20 Oct 2010
Catégorie(s): Economie,Société

La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a dénoncé ce 20 octobre l’augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l’ensemble du territoire national. Une situation déplorable en dépit des mesures gouvernementales visant à stabiliser les prix.

Les prix semblent avoir pris un malin plaisir à grimper au Gabon, où on enregistre des hausses allant jusqu’à 30% dans les produits de grande consommation. Une situation généralisée aussi bien à Libreville que dans l’arrière pays. La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) est justement montée au créneau ce 20 octobre pour dénoncer cette situation.

A cet effet, le directeur général adjoint de la DGCC, Fidèle Angoué Mba, a accusé «les commerçants véreux», tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de poulets de 10 kilogrammes, en provenance du Brésil, est passé de 11 000 à 12 000 FCFA, alors que le carton de viande de bœuf de 20 kilogrammes a augmenté de plus de 30 pour cent.

Selon l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) publié par la Direction générale de la statistique, les augmentations des prix concernent aussi les légumes (+ 22,8%), le poisson (+12 %), le logement, l’eau, le gaz et l’électricité tous en augmentation de 0,1%. Les prix du transport et des loisirs ont baissé respectivement de 0,7% et 2,2%, alors que le prix du pain a augmenté de 13,1%.

«Pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, le Gabon devrait devenir producteur, car le pays dépense actuellement près de 150 milliards de francs CFA par an en produits alimentaires importés», a expliqué Fidèle Angoué Mba.

Le Gabon tente, non sans difficultés, depuis plusieurs années de promouvoir son agriculture. Mais le pays assure moins de 20% de ses besoins alimentaires, le secteur agricole n’ayant jamais suscité un grand intérêt. 175 milliards de francs CFA ont été alloués au ministère de l’agriculture au titre du budget 2010-2011.
Publié le 20-10-2010 Source : APA Auteur : Gaboneco  


SUR LE MÊME SUJET
Face au non respect des prix homologués par les tenanciers des structures hôtelières et restaurants, une opération répressive vient d’être lancée par la Direction générale de la concurrence et de la consommation(DGCC). Selon une source de la DGCC, suite à une mission de collectes des données initiée auprès des opérateurs économiques des secteurs hôtelleries et restaurations, ayant révélé une augmentation des coûts des biens et de services, la direction générale la concurrence et de la consommation(DGCC) a donc lancé une opération coup de point à l’endroit de ces derniers. ‘’ Concernant les établissements du secteur hôtellerie et restauration, sur 100 ...
Lire l'article
Le directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), Pierre Guy Boudianguela, a commercé avec les opérateurs économiques, le 22 septembre dernier, de la rétention des stocks par certains importateurs et grossistes, entraînant par conséquent une pénurie artificielle des produits sur le marché et donc une hausse injustifiée des prix de détail. Les opérateurs économiques de la capitale gabonaise ont été sensibilisés, le 22 septembre au cours d’une séance de travail animée par Pierre Guy Boudianguela, directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), sur les questions se rapportant à la pénurie artificielle et à ...
Lire l'article
La Direction générale de la consommation et de la concurrence, au fait de la problématique de la flambée des prix des denrées alimentaires sur le marché local, mène actuellement une profonde réflexion visant à déterminer les causes réelles de cette situation devenue récurrente et gênante pour les consommateurs, en vue d’apporter des solutions idoines. Selon Fidèle Engoué Mba, directeur général adjoint de la concurrence et de la consommation, chargé des questions techniques, les facteurs favorisant cette situation, sur le plan national, seraient liés aux frais de douane, ceux du port (branchement transit aconage), auxquels sont soumises toutes marchandises au débarquement, et ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC), a retiré de la vente à Libreville, 1125 tubes de dentifrices impropres à la consommation, à l’issue d’une opération menée sur le terrain à la suite à une plainte déposée par l’Association des français de l’étranger. Le retrait de ces produits du circuit commercial met en difficulté l’entreprise Colgate Gabon, importatrice officielle des dentifrices incriminés. Selon Colgate Gabon, il s’agirait d’une fausse alerte circulant sur internet depuis 2009. Pour sa part, la DGCC entend intensifier sa lutte contre les opérateurs véreux qui s’adonnent à introduire des produits contrefaits ...
Lire l'article
Comme l’avait annoncé la Direction générale de l’économie en janvier, les prix à la consommation connaissent effectivement une hausse en 2011. Depuis quelques semaines, les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine ou encore le sucre, connaissent effectivement une hausse significative. Les prévisions de la Direction générale de l’économie dans son rapport "Tableau de bord : situation 2009 et perspectives 2010-2011", se sont avérées justes concernant la hausse des prix à la consommation en 2011. Il a été, en effet, enregistré ces dernières semaines, à Libreville notamment, une augmentation des prix ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a déploré mercredi l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national, malgré les dispositions prises par le gouvernement pour faire respecter les prix. Le directeur général-adjoint de la Consommation, Fidèle Angoué Mba, a accusé "les commerçants véreux", tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de 10 poulets en provenance du Brésil est passé de 11.000 francs CFA à 12.000 FCFA, alors que le carton 20 kg de viande de b?uf a augmenté de plus de 30 pour cent. Selon l'Indice harmonisé ...
Lire l'article
Une importante quantité de produits contrefaits, de marques Lotus, présentant par conséquent des risques énormes sur la santé, ont été déversé sur le marché local par des opérateurs économiques véreux, indique mardi les responsables de la Direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC). Au cours de ses missions de contrôle et de fouille, les agents de la direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) ont pu saisir d’importants stocks de marchandises qui étaient déjà mises en vente par certains opérateurs économiques illégaux et véreux. Ainsi, la DGCC recommande plus de vigilance de la part des consommateurs, ...
Lire l'article
La directrice de la Consommation à la direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC), Pepercy Ogouliguende a indiqué, jeudi, que le gouvernement a réussi à canaliser la hausse des prix. Selon la directrice de la Consommation, la grande satisfaction du gouvernement gabonais vient du fait que le marché intérieur a continué à être alimenté correctement, et même mieux que par le passé avec une hausse des prix plus qui s'est stabilisée. Elle a par ailleurs indiqué que le prix de certains produits est fixé par leur service et aucun container ne peut sortir du Port d'Owendo sans l'accord ...
Lire l'article
Le prix du poisson salé connaît une hausse dans les campements des pêcheurs et au marché municipal de Cocobeach, à plus de 120 km au nord de Libreville, a constaté lundi le correspondant de l'AGP. Vendu habituellement à 1800 FCFA, le kg de Thon et du Mâchoiron est passé à 2300 FCFA, alors que celui du Bar, de la carpe noire, du Capitaine et du poisson rouge est passé de 1900 à 2500 FCFA le kg. Ces prix sont fixés unilatéralement par les commerçants, qui, non seulement ne tiennent pas compte de la mercuriale municipale mais ne donnent aucune raison justificative. Ces derniers ...
Lire l'article
Le coordonnateur de la « coalition contre la vie chère», président de SOS Consommateurs, Christian Abiaghé, a animé une conférence publique, samedi au siège de l’ONG « Brainforest », au Quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, une rencontre au cours de laquelle il a annoncé le lancement par la dite coalition d’une croisade, contre la hausse exponentielle des prix, dénommée « la révolte des paniers vides». Cette démarche, selon lui, a pour but d’attirer l’attention non seulement des autorités sur le plan national, mais également de la communauté internationale, notamment le Fonds Monétaire Internationale FMI) et la Banque Mondiale, ...
Lire l'article
Haro sur les prix non homologués par la DGCC !
Gabon : La DGCC en guerre contre la hausse spéculative des prix
Flambée des prix: la Direction Générale de la Concurrence veut la stabilisation
Plus de 1000 tubes de dentifrices de mauvaise qualité retirés de la vente à Libreville
Gabon : Hausse des prix des produits alimentaires de première nécessité
Hausse des prix des produits alimentaires au Gabon
Gabon: Consommation / Des produits contrefaits sur le marché local
Gabon: Vie chère: le gouvernement réussit à canaliser l’inflation
Consommation : Le prix du poisson salé en hausse à Cocobeach
Gabon: Une coalition des ONG se mobilise contre la hausse des prix


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Oct 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*