Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Jean Eyéghé Ndong : “Nous observons beaucoup d’amateurisme au pouvoir”

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2010
Catégorie(s): Politique

Ancien Premier ministre, vice-président de l’Union nationale, Jean Eyéghé Ndong confie à Jeune Afrique son analyse de la situation politique au gabon et des questions qui se posent au sein de la coalition de l’UN.

JEUNE AFRIQUE : Comment va le Gabon ?

JEAN EYÉGHÉ NDONG : Depuis la mort du président Omar Bongo, le Gabon se cherche. L’élection qui a suivi s’est déroulée dans des conditions déplorables. Le parti au pouvoir a planifié et exécuté un coup de force, en ce sens qu’un groupe de personnes a décidé d’imposer de nouveau son candidat aux Gabonais. Ce candidat a été déclaré élu par la Cour constitutionnelle, mais cette dernière n’a pas dit le droit. C’est pourquoi nous estimons, à l’Union nationale (UN), que ce pouvoir est illégitime.

Pourtant, au quotidien, le pouvoir s’est installé et les Gabonais ont un président…

Oui, mais nous observons beaucoup d’amateurisme. Par exemple, la décision d’interdire l’exportation du bois en grumes sous prétexte qu’il faut le transformer sur place semble précipitée ; des opérateurs sont obligés de licencier… Et que dire de l’achat d’un hôtel particulier à Paris ? [Référence à l’hôtel de Longueuil, acquis en mai pour 70 millions d’euros, afin, selon la présidence, d’y centraliser les services administratifs et diplomatiques liés à l’Europe, NDLR.] Était-ce une dépense prioritaire ?

Vous avez été élu député lors des partielles de juin. Comment comptez-vous influencer le cours des choses ?

Je vais à l’Assemblée en étant déterminé à peser sur les débats. J’attends que le projet de budget 2011 nous soit présenté pour m’assurer qu’il ne comportera pas autant d’erreurs que le budget en cours, largement surestimé avec, notamment, 900 milliards de F CFA [environ 1,4 milliard d’euros, NDLR] consacrés à l’investissement, alors que par le passé on avait du mal à dépasser des budgets d’investissement de 250 milliards de F CFA, qu’il était d’ailleurs difficile d’absorber… Il faut dénoncer cette politique d’effets d’annonce.

Y a-t-il des rivalités entre les leaders de l’UN ?

Pour travailler ensemble, nous avons décidé de mettre nos ego de côté et de privilégier ce qui nous unit. Certes, chacun a sa personnalité et l’exprime, mais, lors des discussions, on recherche le consensus. Ceux qui parlent de division nous reprocheraient l’absence de débats si on bridait nos différentes sensibilités.

Si l’opposition gagnait à l’issue des législatives et que le président nommait un Premier ministre issu de vos rangs, que feriez-vous en priorité ?

Nous étudions notre projet. Mais je puis vous dire à titre personnel que je souhaiterais une redéfinition des attributions du Premier ministre par rapport à la position excessivement prééminente du chef de l’État. Il faudrait accorder au chef du gouvernement assez de pouvoir pour qu’il dirige vraiment son équipe.

Il faut aussi revoir la composition de la Cour constitutionnelle et appliquer la biométrie, ainsi que les lois électorales, pour assurer la transparence des scrutins.

Il s’agira par ailleurs de renforcer le respect des libertés, qui régressent : on ne laisse pas l’opposition s’exprimer dans les médias publics comme le prévoit la loi.

Sur le plan économique, il faut relancer les grands travaux, facteurs de croissance et pourvoyeurs d’emplois. On devra aussi reconsidérer les mesures qui frappent le secteur du bois, redynamiser la filière manganèse et activer tous les leviers de croissance.

Nous donnerons ensuite la priorité aux jeunes et à la protection sociale, à la santé et à l’éducation, qu’elle soit de base ou supérieure.
 


SUR LE MÊME SUJET
mise à jour le 25/12/2010, réalisé le 22/12/2010 Mesdames et messieurs de la presse, Je vous remercie d’être venus à mon invitation. Je vous félicite pour tout ce que vous faites en matière d’expression libre dans le débat pour la démocratie dans notre pays. L’objet de notre rencontre porte sur ce qui me semble être un mauvais procès fait à l’opposant politique que je suis depuis la mort du Président El Hadj Omar Bongo Ondimba. A l’appui de ce que j’avance, la position que j’ai prise relative au projet de révision constitutionnelle. Mesdames et messieurs les journalistes, Vous êtes informés que le Chef de l’Etat ...
Lire l'article
Dans une correspondance datée du 1er décembre et adressée à tous les députés, l’ancien premier ministre et député de l’Union nationale(UN), Jean Eyeghe Ndong, a appelé l’attention de ses collègues sur les risques de durcissement du régime qu’induirait la révision constitutionnelle décidée par l’Exécutif. La réponse du Parti démocratique gabonais(PDG, au pouvoir), formulée par les présidents des groupes parlementaires PDG à l’Assemblée nationale et au Sénat, que nous publions in extenso, juge la démarche du vice-président de l’UN malhabile, gorgée de mépris et de condescendance. Le préavis que vous lancez au début de votre adresse, nous invitant à adopter une ...
Lire l'article
Jean EYEGHE NDONG Ancien Premier Ministre Libreville, le 1er décembre 2010 Député à l’Assemblée Nationale (1er siège du 2e arrondissement de Libreville) Lettre à mes collègues parlementaires Honorables Députés et Vénérables Sénateurs, En vous adressant ces quelques réflexions, je suis habité de la même considération que vous accordez à ce qui nous est commun et cher : le Gabon notre pays et son soubassement : la constitution. Dans mon esprit, la question qui se pose ici, s’agissant de la révision de la constitution est son opportunité ; pourquoi ne pas le dire, sa légitimité. Il est des moments dans l’histoire ...
Lire l'article
L'ex-Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, Jean Eyéghé Ndong s’est déclaré le 15 août, à l’occasion de sa première sortie officielle, comme le candidat « du courage » à ce futur scrutin. « Il faut du courage en politique et je crois que je l’ai ce courage. J’ai démissionné de mes fonctions de Premier ministre pour dire non quand cela ne va pas », a déclaré M. Eyéghé Ndong devant une foule en liesse venue au gymnase Président Bongo soutenir leur « champion » à cette élection présidentielle.

Le dernier Premier ministre de feu le Président ...
Lire l'article
Les deux anciens ministres en lice pour la présidentielle ne peuvent quitter leur pays Les documents de voyage, notamment les passeports diplomatiques, de Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, respectivement ancien Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur du Gabon, ont été retirés, lundi, par les autorités de Libreville. Ils ont été empêchés de quitter le pays alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre la France où ils devaient s’entretenir avec la presse et la diaspora gabonaise sur la campagne présidentielle au Gabon. Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, dissidents du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et candidats indépendants à l’élection présidentielle ...
Lire l'article
Eyeghé Ndong, ancien Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août s’est prononcé ce dimanche pour la limitation des mandats du « chef de l’Etat » dans le cadre d’une réforme constitutionnelle et institutionnelle qui fera du « Premier ministre une véritable cheville ouvrière ». L’ancien Premier ministre a voulu faire de son premier meeting de pré campagne tenu au gymnase du stade omnisport de Libreville« une rencontre citoyenne ». Pari réussi puisque, une foule compacte est venue l’écouté parler de la limitation des mandats présidentiels pour « éviter de sombrer dans les travers de nos habitudes ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, 2e vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG), vient de présenter ses démissions officielles au gouvernement, ainsi qu'au parti, ce 17 juillet pour se porter candidat en indépendant à l'élection présidentielle. Il est le 11e candidat en lice pour la place du chef, et la seconde candidature indépendante issue des rangs du PDG. Il n'aura pas fallu longtemps à la fissure du bloc électoral du PDG pour se transformer en brèche. Le 2e vice-président du parti, chef du gouvernement depuis décembre 2006, Jean Eyeghe Ndong, a présenté sa candidature en indépendant à l'élection présidentielle. Monsieur Eyghe ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, deuxième vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), a assuré le 11 juillet dernier qu'il s'astreindrait à la décision du parti s'il n'était pas retenu comme «candidat du consensus» à l'élection présidentielle à l'issue des délibérations le 18 juillet prochain. Si les instances du parti semblent confiantes sur la loyauté de ses cadres, nombreux sont ceux qui pressentent des candidatures indépendantes issues des rangs du PDG. A sept jours de la présentation du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) à l'élection présidentielle, l'un des prétendants à l'investiture, l'actuel Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, ...
Lire l'article
Face aux nombreuses rumeurs qui circulent à Libreville, relayées par les médias internationaux, sur l'état de santé du président Bongo Ondimba, et la vacance du pouvoir à Libreville, le chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, a répondu aux questions de la presse le 22 mai dernier à Libreville. Rappelant les termes constitutionnels, il a démenti la vacance du pouvoir et coupé court aux rumeurs sur l'état de santé du président, hospitalisé en Espagne pour un bilan de santé, ainsi que sur les allégations de la presse concernant une révision constitutionnelle. État de santé du président, vacance du pouvoir, succession, révision ...
Lire l'article
Le premier ministre et vice président du Parti démocratique gabonais (PDG), Jean Eyeghé Ndong, a donné le 24 avril une conférence de presse à l'hôtel Laico Okoumé Palace de Libreville pour éclairer l'opinion sur certaines zones d’ombre du processus électoral et les enjeux des élections locales du 27 avril prochain. Le chef du gouvernement a attendu la dernière semaine de la campagne pour s'adresser à l'opinion nationale sur les enjeux de ce scrutin et au passage remobiliser les troupes de son parti pour la dernière ligne de la campagne qui s'avère âpre dans plusieurs localités du pays. «J'ai pensé qu'il convenait que ...
Lire l'article
Gabon: Point de presse de Jean EYEGHE NDONG
Gabon : La réponse du PDG à Jean Eyeghe Ndong
Gabon : Jean EYEGHE NDONG : Lettre à mes collègues parlementaires
Gabon : Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du Palais
Gabon : Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, candidats sans passeport
Gabon: Jean Eyeghé Ndong préconise la limitation des mandats
Gabon : Jean Eyeghe Ndong quitte la barge du PDG
Gabon : Jean Eyéghé Ndong fait vœu de loyauté
Gabon : Eyeghé Ndong lève l’équivoque sur la vacance du pouvoir
Les “vérités” de Jean Eyeghé Ndong


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*