Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Paul Biyoghé Mba, Premier ministre aux réels pouvoirs

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2010
Catégorie(s): Politique

Grand bénéficiaire de la nouvelle architecture de l’exécutif, le chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, a obtenu plus de pouvoirs que n’en ont jamais eu ses prédécesseurs en quarante ans.

Chef du gouvernement depuis le 17 juillet 2009, Paul Biyoghé Mba ne regrette rien. En dépit « d’une charge de travail très importante », selon l’expression de l’un de ses conseillers, il a même l’air très heureux de son sort. Rentré la veille au soir de Franceville, il s’apprête à reprendre un vol commercial ce dimanche-là dans la soirée pour filer à l’exposition universelle de Shanghai.

En attendant, pour le rencontrer, il faut parcourir la vingtaine de kilomètres qui séparent Libreville de son repaire d’Ikoy Tsini (province de l’Estuaire). Sous un abri au toit de paille, une cinquantaine de personnes attendent d’être reçues par le Premier ministre, qui est aussi le député de la localité depuis vingt ans. Une liste circule pour établir un ordre de passage dans la pièce principale de la vieille baraque, « la maison de mon père, décédé il y a deux décennies », expliquera-t-il. Parmi les visiteurs, des chômeurs en quête d’emploi, des indigents sollicitant une aide, des militants du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir)… « Il recevra tout le monde », garantit un familier.

La veille, le fils de son frère aîné, Joseph-Marie Nguéma Mba, a obtenu son baccalauréat. « J’ai fait la fête », sourit Biyoghé Mba. Rien que de très normal ? Pas forcément. Car dans un pays où l’on vote selon les consignes du conseil de famille, Joseph-Marie est, lui, encarté au Rassemblement pour le Gabon (RPG) de Paul Mba Abessole, qui a roulé pour André Mba Obame lors de la dernière présidentielle. « Heureusement, mes neveux ont tous voté pour Ali Bongo Ondimba », sourit le chef du gouvernement.

Pourtant, en acceptant, le 17 juillet 2009, un mois et demi avant la présidentielle, d’occuper le poste laissé vacant par le Premier ministre démissionnaire, Jean Eyéghé Ndong, Biyoghé Mba avait pris un risque considérable. « Je m’attendais à un véritable enfer. » Certes, quand on est, comme lui, membre du gouvernement et issu de l’ethnie fang de la province de l’Estuaire, on est mentalement programmé pour exercer cette fonction, comme le veut la « géopolitique » en vigueur. Et, en d’autres temps, cet éternel second de 57 ans aurait mieux savouré cette « consécration » dans sa longue carrière de haut fonctionnaire sans histoire.

Loin de tout repos

Seulement voilà : sous le ciel gris et orageux de juillet 2009, le Gabon portait encore le deuil d’Omar Bongo Ondimba, le président inhumé un mois plus tôt, et était alors pris dans la tourmente d’une succession à l’issue incertaine. Les démons de l’ethnisme ont resurgi, émaillant les mœurs politiques. Le pays bruissait des slogans haineux que s’échangeaient partisans du changement et tenants de la continuité.

L’équation n’était donc pas simple pour le nouveau chef du gouvernement, pris entre les feux croisés des extrémistes du « tout sauf les Fangs », qui ne voulaient pas qu’un ressortissant du groupe ethnique le plus important en nombre arrive au pouvoir, et ceux des ultras du « tout sauf Ali », qui entendaient contrer toute éventuelle « perpétuation du système Bongo ». Peu de candidats se bousculaient pour piloter le gouvernement de transition.

Pressenti pour la primature, Théophile Mba Andeme, alors ministre délégué à l’Enseignement supérieur et petit-fils de Léon Mba, avait décliné l’offre. Biyoghé Mba l’a acceptée.

Après avoir été le Premier ministre de la présidente par intérim, Rose Francine Rogombé, il est maintenu par Ali Bongo Ondimba, élu à l’issue de la présidentielle du 30 août 2009. « J’ai fait sa connaissance il y a vingt-six ans, au palais de la présidence », raconte-t-il. Biyoghé Mba officiait alors comme conseiller commercial du chef de l’État tandis que le jeune fils de ce dernier était haut représentant du président de la République.

Désormais tous deux à la barre et engagés dans le maelström de « l’Émergence » – en tant que changement de régime, rupture avec les méthodes du passé et accélération du développement du pays –, les deux hommes sont condamnés à réussir ensemble.

« Un léger purgatoire »

Grand bénéficiaire de la nouvelle architecture de l’exécutif, Paul Biyoghé Mba a obtenu plus de pouvoirs que n’en a jamais eu un chef du gouvernement ces quarante dernières années. Ali Bongo Ondimba l’a laissé constituer une équipe, au sein de laquelle on retrouve plusieurs de ses proches, à l’instar, notamment, des ministres des Mines, Julien Nkoghé Békalé, et de la Santé, Alphonsine Mbié N’na. Les nominations au sein des directions générales de l’administration portent également son empreinte : le directeur des Mines, Séverin Emane Mba, ou celui du Budget, Léon Ndong Nteme, font partie de ses proches.

« Le Gabon va bien et, bientôt, les fruits de nos réformes vont faire taire les critiques », assure le Premier ministre. S’il redoutait l’enfer, cet optimiste qui aime manier la métaphore biblique se réjouit de n’avoir eu droit qu’à « un léger purgatoire ». Il assume sereinement la journée continue, l’interdiction d’exporter les grumes, et tous les autres changements critiqués par l’opposition et même par quelques voix au sein du PDG. « Je ne recherche pas l’unanimité », dit-il, déplorant que les attaques de l’opposition s’attardent sur les « détails » et ne tiennent pas compte de « l’action globale ».

Le fusible idéal ?

Pourtant, il le reconnaît, l’opposition est constituée d’hommes de qualité. Il n’y a pas si longtemps, sous Omar Bongo Ondimba, il côtoyait en Conseil des ministres Casimir Oyé Mba, André Mba Obame, Paulette Missambo et même Zacharie Myboto, les désormais leaders de l’Union nationale (UN). Il les voit encore à la messe, à la cathédrale Sainte-Marie de Libreville, où tous vont communier le dimanche. « Je les connais bien. Je peux donc les combattre plus facilement », assure cet amateur d’arts martiaux. Il en est de même de son vieil ami, Louis Gaston Mayila, ancien vice-Premier ministre, qui a fondé le parti de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), proche de Pierre Mamboundou.

S’il assume crânement son statut de fusible idéal du président, Biyoghé Mba prend soin de protéger ses arrières en travaillant son assise politique. Ce stratège qui démissionna du parti au pouvoir en 1994 pour fonder le Mouvement commun de développement (MCD), avant de réintégrer le PDG en position de force en 2002, n’est pas accepté par tous au sein de l’entourage présidentiel, certains le soupçonnant de rouler pour son propre compte. Seulement, Ali Bongo Ondimba ne peut pas s’en débarrasser sans conséquences. Et il ne semble pas le vouloir ni même y penser. D’ailleurs, a-t-il meilleur candidat pour le rôle ? 


SUR LE MÊME SUJET
Législatives 2011 / Eyeghé Ndong répond au premier ministre, Paul Biyoghé Mba
L’ancien député du 2ème arrondissement de la capitale gabonaise par ailleurs ancien vice président de l’ancien Union Nationale, (parti de l’opposition dissout), Jean Eyeghé Ndong a déclaré à la faveur d’un point de presse tenu ce jeudi à Libreville que « je suis le véritable vainqueur de ces élections Législatives (…) l’appel du boycott ayant été entendu par la population du 2ème, arrondissement » en réponse au premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba qui selon lui, a « tenté de minimiser l’impact de cet appel au boycott». Il estime non seulement être le véritable vainqueur de ces élections ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, a affirmé, mercredi à Libreville, qu'il n'y aura pas de cohabitation au Gabon à l'issue des élections législatives de 2011. A l’occasion de la présentation des voeux du gouvernement au président Ali Bongo Ondimba, M. Biyoghe Mba a qualifié de "vue de l’esprit" la cohabitation évoquée pour l’opposition gabonaise, au terme des législatives de 2011. Il indiqué qu’il allait s’employer à gagner, grâce à l’action positive du gouvernement, de manière honnête et transparente, les élections législatives de 2011, les élections locales de 2013 et les élections sénatoriales de 2015. Le chef du ...
Lire l'article
Le premier ministre, chef du Gouvernement, Paul Biyoghé Mba, quitte, Libreville, ce dimanche, à destination de Paris (France) selon un communiqué émanant du protocole de la Primature rendu public dans la soirée. sans autre précision. Le séjour parisien de P. Biyoghé Mba va se dérouler sur fond de l’affaire des « biens mal acquis » qui a resurgi en France et perçue par le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) et des associations gabonaises notamment comme une « cabale » contre le Gabon. Du reste, le chef de l’Etat, Ali ...
Lire l'article
Le président Directeur Général de la Bharti Airtel, le repreneur de la compagnie de téléphonie mobile Zain Gabon, Manoj Kholi, était lundi après midi l’hôte du premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba, chez qui il est allé présenter les ambitions d’investissement sur le territoire national. Dès l’entame de cette rencontre, le patron de Bhati a dévoilé au premier ministre sa vision concernant l’amélioration de la qualité des services à offrir aux populations gabonaises concernant la téléphonie mobile, ainsi que dans d’autres secteurs. Manoj Kholi a également garanti au chef du gouvernement, la préservation de l’emploi des actuels agents de ...
Lire l'article
Le chef du gouvernement gabonais, Paul Biyoghé Mba a reçu ce mercredi, en audience, le Directeur général de la société d’assurance et de réassurance, Orgarvie, Andrew Crépin Gwodock qui était accompagné des responsables des Départements Communication, juridique et contentieux hors sinistres, respectivement Viviana Ngouma Andjoua et Bertrand Matteya, rapporte la Presse de la Primature. A l’issue de ce premier contact avec le premier responsable de l’administration gabonaise tant publique que privée, M. Gwodock a dit sa satisfaction d’avoir fait le point à Paul Biyoghe Mba, au terme d’une intense activité liée à la campagne nationale et à la campagne de sensibilisation ...
Lire l'article
Le premier ministre Paul Biyoghé Mba a jugé satisfaisant mardi un bilan d’étape de sa gouvernance en revenant sur l’action du gouvernement durant les six derniers mois, au cours d’une conférence de presse donnée, la première depuis sa nomination à la tête du gouvernement de l’émergence, le 17 0ctobre 2009. ‘‘Après six mois, il m’a semblé qu’il était bon d’échanger avec les médias qui sont le relais des populations, pour faire un rapport d’étape. J’envisage donner au moins deux conférences de presse par as pour dire comment je vois les choses se faire, comment je vois les choses évoluer, quelles sont ...
Lire l'article
Le premier ministre gabonais, Paul Biiyoghé Mba, qui a annoncé ce mardi matin à Libreville, face à la presse nationale et internationale, qu’il communiquera deux fois l’an sur l’action gouvernement, a par ailleurs précisé que le gouvernement suivra les recommandations de l’audit de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) entamé, lundi, 26 avril 2010. Fustigeant la SEEG qui a, une nouvelle fois, procédé à l’interruption de la fourniture de ses services lundi dernier, le premier ministre n’a pas fait dans la langue de bois, répondant à la préoccupation d’un journaliste qui demandait si le gouvernement était prêt, à l’issue ...
Lire l'article
Libreville, 12 août (GABONEWS) - Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, a rappelé, ce mercredi, à la faveur de l’audience accordée par madame le président de la République, Rose Francine Rogombé, aux candidats à l’élection présidentielle, qu’ « une démission s’apprécie individuellement », faisant allusion au cas d’Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a constaté GABONEWS. Se prononçant publiquement, pour la première fois, ce mercredi soir, sur le sujet à polémique concernant la présence au gouvernement d’Ali Bongo Ondimba, nonobstant son statut de candidat du Parti Démocratique Gabonaise (PDG, au pouvoir), le Premier ...
Lire l'article
Le premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a devisé ce jeudi avec les populations du 3ème arrondissement de Libreville dans le cadre de sa tournée provinciale démarrée le 1er août dernier, dans le but de sensibiliser et d’inciter le plus grand nombre à voter pour le candidat du parti démocratique gabonais (PDG) lors du scrutin présidentiel à venir. Cette rencontre a enregistréla présence de plusieurs hiérarques tels que Laure Olga Gondjout, membre du bureau politique PDG et Conseiller municipal, le président du Centre des Libéraux Réformateurs, (parti de la majorité présidentielle), Jean Boniface Assélé, le maire de l’arrondissement, Serge Akoussaga, le gouverneur ...
Lire l'article
Paul Biyoghe Mba, actuel ministre gabonais de l'Agriculture et de l'Elevage, a été nommé, par décret de la présidente de la République gabonaise, au poste de Premier ministre, a annoncé vendredi soir le secrétaire général de la présidence Mamadou Diop sur la chaîne de télévision nationale. M. Biyoghe Mba, 53 ans, succède à Jean Eyeghe Ndong qui a démissionné dans la journée après avoir passé 3 ans à la tête du gouvernement (janvier 2006-juilet 2009). Suite au décès du président Bongo Ondimba le 8 juin dernier, M. Eyeghe Ndong avait remis son tablier avant d'être reconduit le 19 juin dernier pour conduire le ...
Lire l'article
Législatives 2011 / Eyeghé Ndong répond au premier ministre, Paul Biyoghé Mba
Il n’y aura pas de cohabitation au Gabon en 2011, selon le Premier ministre Paul Biyoghe Mba
Politique / Le premier ministre Paul Biyoghé Mba met le cap sur Paris, ce dimanche
Le PDG de Bharti Airtel devise avec le premier ministre Paul Biyoghé Mba
Les responsables d’Ogarvie font le point avec le Premier Ministre, Paul Biyoghe Mba
Le premier ministre Paul Biyoghe Mba satisfait de l’action du gouvernement
«Nous allons suivre les recommandations de l’audit de la SEEG», Paul Biyoghé Mba, Premier ministre
Gabon: Présence au gouvernement d’Ali Bongo Ondimba : « une démission s’apprécie individuellement », Paul Biyoghé Mba, Premier ministre
Gabon: Le premier ministre Paul Biyoghe Mba a devisé avec les populations du 3ème arrondissement de Libreville
Gabon : Paul Biyoghe Mba nommé Premier ministre


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*