Socialisez

FacebookTwitterRSS

Un collège sans toilettes et sans eau dans le nord de Libreville

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2010
Catégorie(s): Education,Société

Le Collège d’enseignement secondaire (CES) d’Avorbam, une localité du département du Cap Estérias, au nord de Libreville, ne possède ni toilettes ni eau courante, a constaté un journaliste de l’AGP.

Les élèves de cet établissement sont montées au créneau mardi pour exiger l’installation des sanitaires et l’adduction d’eau dans leur établissement. “Nous voulons des toilettes et de l’eau dans notre établissement”, a lancé Amélie, une élève de 11 ans en classe de 6ème.
Faute de toilettes dans leur établissement, les élèves et même les enseignants vont se soulager dans la broussaille environnante d’où se dégage une odeur pestilentielle qui va jusqu’à incommoder certaines salles de classe.

“Ce problème dure depuis l’ouverture de notre établissement en 2008”, a affirmé un autre élève, ajoutant: “chaque année, nous nous plaignons pour attirer l’attention du gouvernement mais en vain”. “A chaque rentrée scolaire, nous sommes confrontés aux mêmes difficultés”, a-t-il martelé.

A force de faire leurs besoins dans la nature, élèves et enseignants du CES courent le risquent d’être un jour mordus par les serpents et autres bêtes venimeuses qui pullulent dans la forêt avoisinante.

Il y a quelques jours, un serpent venimeux s’est introduit dans une salle de classe, provoquant une belle panique dans tout de l’établissement. Le reptile a été heureusement neutralisé par des adultes, a indiqué un riverain de l’établissement qui, de surcroît, est très enclavé, faute d’une route praticable pour y accéder.
“Quand il pleut, il est presque impossible de trouver un taxi-brousse pour rallier l’établissement”, a confié Hervé, 12 ans, élève en classe de 5ème.

En cas de mauvais temps, élèves et enseignants sont contraints de marcher sur plusieurs km pour rallier le CES d’Avorbam, un établissement construit il y a trois ans, dans le cadre d’un projet destiné à résoudre le problème des effectifs pléthoriques dans les établissements publics au Gabon.


SUR LE MÊME SUJET
Certains parents d'élèves sont hostiles à la prolongation de l'année scolaire à l'école publique du Cap Santa Clara, au nord de Libreville, pour cause de 28ème Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football que le Gabon doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale en 2012. "Nous avons terminé les programmes et les évaluations en tenant compte du calendrier scolaire qui a été récemment modifié par le ministère de l’éducation nationale", a expliqué le directeur de l’établissement, M. Armand Ovono. M. Ovono a indiqué avoir publié une note pour informer les parents d’élèves de la prolongation de l’année scolaire. "Mais certains ...
Lire l'article
Quelque 809 candidats au Brevet d’études du premier cycle (BEPC), session 2011 ont passé les épreuves pratiques d’Education physique et sportive (EPS) au centre unique d’examen du lycée Alexandre Sambat de Makokou. Hormis les candidats libres issus de toute la province de l’Ogooué-Ivindo, le centre du lycée a accueilli les élèves, aussi bien dudit établissement que ceux des collèges catholique Notre Dame des Victoires et protestant Marc Essia Nsomore. Ces épreuves pratiques se sont déroulées en deux phases pour les filles, notamment mardi er ce mercredi. En revanche, les garçons passeront les épreuves jeudi et vendredi prochain. Le plus ancien ...
Lire l'article
Les cours sont perturbés à l’école publique de Malibé II, dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, en raison des absences répétées de certains enseignants qui habitent la capitale, à une trentaine de km de l’établissement. Les parents d’élèves estiment, pour la plupart, que les mauvais résultats enregistrés depuis plusieurs années par l’établissement qui compte plus de 200 élèves, sont dus au fait que trois de ses sept enseignants vivent loin de l’école. Pendant la saison des pluies, les instituteurs qui habitent Libreville sont régulièrement absents, à cause du piteux état de la route, a ...
Lire l'article
Une tornade a ravagé lundi soir de nombreuses habitations dans plusieurs quartiers de Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo, dans le nord-est du Gabon, faisant de nombreux sans abri. Plusieurs maisons ont eu leurs toitures emportées et des éboulements de terrains se sont produits un peu partout dans la ville. Bananiers et branches d’arbres ont été emportés par la bourrasque qui, heureusement n’a fait aucune victime. Un véritable spectacle de désolation s’est offert au regard au lendemain du passage de la tornade qui a également causé d’importants dégâts matériels à Massaha, village situé à 58 km à l’est ...
Lire l'article
Le président de l’association des parents d’élèves (APE) du collège Saint Gabriel de Mouila (sud), Jules Gaëtan Moudouma a offert mardi dans l’enceinte du collège un lot de matériel didactique et pharmaceutique destiné à l’ensemble des élèves dudit établissement, fruit de l’association, rapporte mercredi l’AGP. Constitué de quelques manuels scolaires, des annales pour les classes d’examen, un poste téléviseur, un DVD accompagné d’un coffret contenant 40 leçons audio-visuelles pour les cours de soutien en anglais, ce matériel a été réceptionné par le directeur du collège, Célestin Baya Pondzi, en présence du corps professoral et des élèves réunis autour du mât du ...
Lire l'article
Après la diffusion d'un communiqué officiel il y a 7 mois, les services municipaux de Libreville sont descendus sur le terrain depuis la semaine dernière pour vérifier l'effectivité des exigences sanitaires dans les débits de boissons de la capitale. Chaque établissements qui ne se sera pas doté de toilettes et de lavabos modernes devra payer une amende allant de 50 000 à 150 000 francs CFA pour bénéficier d'un sursis d'un mois pour se conformer aux nouvelles règles sanitaires. Après l'opération de déguerpissement des commerçants ambulants et d'enlèvement des épaves de véhicules, la mairie de Libreville s'est attelée aux normes d'hygiènes ...
Lire l'article
Les élèves de la classe de Terminale des séries A1, A2 et B du collège catholique Val Marie de Mouila ont été renseignés mardi sur les différents métiers que regorge le secteur de l'Environnement par le chef de site du Parc de Loango à Omboué (dans la province de l'Ogooué-Maritime, (sud-ouest), Narcisse Moukoumou, superviseur des équipes de terrain de l'ONG WCS, sur l'initiative d'une autre ONG locale ''Muyissi Environnement'', qui milite dans la préservation de la nature. Sur ce secteur d'activités, Narcisse Moukoumou s'est appuyé sur les 13 Parcs nationaux du Gabon pour mieux faire passer son message. M. Moukoumou a ...
Lire l'article
Sur l’initiative de l’ONG « Muyissi » qui milite pour la préservation de la nature, quelques métiers liés à l’environnement ont été présentés ce mardi aux élèves de Terminale du collège Val Marie par le chef de site du parc de Loango à Omboué dans la province de l’Ogooué-Maritime (Sud ouest), Narcisse Moukoumou, chargé de superviser les équipes de terrain de WCS. Parmi les 13 métiers présentés et développés, on a noté le monitoring, le tourisme, la gestion de la biodiversité, la recherche botanique et zoologique, la recherche socio-économique, l’éducation environnementale, la biologie, l’aménagement, la cartographie, la conservation entre autres. L’exposé ...
Lire l'article
Un fœtus de 5 mois a été découvert par les Enseignants du Lycée Professionnel de Tchibanga (Sud- Ouest) ce jeudi dans les latrines de l’établissemnt. Ce fut des instants d’étonnement lorsque les Enseignants du Lycée Professionnel ont découvert ce fœtus dans les toilettes réservées aux élèves dudit Etablissement. Cette situation n’a pas laissé insensible le Responsable de l’Etablissement, Serges Alain Eliwantchony qui a aussitôt saisi le Commissariat de Police, la Brigade de recherches et le Médecin Chef de l’Hôpital Régional de Tchibanga. Des enquêtes sont ouvertes par les forces de sécurité afin de mettre la main sur l’auteur de cet acte odieux. Ce ...
Lire l'article
L’établissement d’enseignement catholique, collège Bessieux de Libreville, célèbre cette année ses 60 années d’existence au cours desquelles, il aura grandement contribué à la formation et à l’éducation de nombreux cadres gabonais, a constaté GABONEWS. Fondé en 1948 par Monseigneur Jean-Jérôme Adam de la congrégation des Frères et pères spiritains, baptisé du nom de Monseigneur Jean Rémi Bessieux, fondateur de la mission catholique au Gabon, il est l’un des tous premiers établissements secondaires du pays. Le collège Bessieux est, de ce fait, considéré à la fois comme un symbole de l’histoire de l’Eglise Catholique au Gabon et la manifestation de ...
Lire l'article
Des parents d’élèves hostiles à la prolongation de l’année scolaire dans une école au nord de Libreville pour cause de CAN 2012
Près de 900 candidats affrontent les épreuves pratiques du BEPC dans le nord-est du Gabon
L’éloignement des enseignants perturbe les cours dans une école au nord de Libreville
Une tornade fait des sans abri dans le nord-est du Gabon
Les parents d’élèves du collège Saint Gabriel offre du matériel didactique à l’établissement
Gabon : Bars sans toilettes, le nouveau trésor de la mairie de Libreville
Les élèves de Terminale du collège catholique Val Marie informés sur les métiers environnementaux
Gabon: Environnement / Les élèves du collège Val Marie sensibilisés sur les métiers de l’environnement
Gabon: Un fœtus de 5 mois retrouvé mort dans les toilettes du lycée Professionnel de Tchibanga
Gabon: Education: Collège Bessieux de Libreville, pilier de la formation des cadres gabonais, prépare la commémoration de ses 60 ans

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2010
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*