Socialisez

FacebookTwitterRSS

Scrutin de la réconciliation en Côte d’Ivoire

Auteur/Source: · Date: 31 Oct 2010
Catégorie(s): Afrique

Le premier tour de l’élection présidentielle censée réconcilier la Côte d’Ivoire a commencé dimanche matin, 5,7 millions d’électeurs étant appelés à choisir leur dirigeant avec cinq ans de retard.
Ce scrutin présidentiel est le premier en dix ans dans le pays coupé en deux depuis une tentative de coup d’Etat en 2002, avec au Nord les rebelles de Guillaume Soro, nommé Premier ministre en 2007, et au Sud les partisans du président Laurent Gbagbo.
Le premier tour du scrutin, régulièrement repoussé depuis 2005, met aux prises Laurent Gbagbo, l’ancien président Henri Konan Bédié et l’ex-Premier ministre Alassane Ouattara.
La plupart des 20.000 bureaux de vote ont ouvert avec un peu de retard dans la matinée et doivent fermer à 17h00 GMT. Les résultats préliminaires seront annoncés dans les trois jours.
“Pour moi, ce vote signifie la paix, c’est pour cela que nous avons pris les armes il y a huit ans. Maintenant c’est fini”, dit Abou Coulibaly, un ancien rebelle interrogé à la sortie d’un bureau de vote de Bouaké, bastion rebelle du nord du pays.
De longues files d’attente ont commencé à se former devant les bureaux de vote, que quelques-uns des 60.000 agents électoraux étaient encore en train d’installer à l’heure officielle d’ouverture.
REPORT DU SECOND TOUR ?
Cette élection est jugée essentielle pour permettre au pays de retrouver sa place de poumon économique régional et de premier producteur mondial de cacao.
Si la campagne électorale s’est globalement déroulée dans le calme et si les échanges entre les candidats ont été moins houleux que prévu, les craintes demeurent de voir voler en éclat les bonnes résolutions dès l’annonce des résultats.
“Les résultats de l’élection seront probablement contestés et le second tour, fixé au 28 novembre, pourrait être repoussé”, note Rolake Akinola, experte de l’Afrique de l’Ouest à l’Eurasia Group.
Face aux risques de contestation, le Premier ministre, Guillaume Soro, a appelé samedi les candidats à accepter les résultats qui seront annoncés dans les trois jours suivant le scrutin.
A l’approche des élections, les forces de sécurité ont été déployées dans le pays. Policiers et gendarmes sont chargés d’assurer la sécurité dans le Sud tandis que les anciens rebelles sont responsables du Nord qu’ils contrôlent depuis la guerre de 2002-2003.
Environ 9.500 soldats de l’Onu chargés du maintien de la paix, épaulés par la force Licorne française, sont prêts à intervenir en cas de violences.
“Bien sûr qu’il y aura de la violence : quand les gens verront que leur candidat ne l’a pas emporté, ils protesteront. C’est normal”, dit Pierre Bai, qui attend patiemment pour voter dans une école d’Abidjan.
“Mais je pense que ça ira. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’un président élu démocratiquement qui sorte le pays de cette crise.”
Marine Pennetier et Clément Guillou pour le service français
 


SUR LE MÊME SUJET
Les observateurs électoraux du scrutin législatif du 17 décembre dernier, ont livré leurs avis sur le déroulement des élections sur l’ensemble du territoire national sur lequel ils s’étaient déployés. Selon ces observateurs, affiliés à l’Union africaine (UA) et à la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), quelques insuffisances ont émaillé les opérations du scrutin qu’ils estiment tout de même valable et crédible. Les missions d’observation électorale mandatées par l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), ont livré leur verdict au sujet du déroulement des élections législatives du 17 décembre dernier au Gabon. Le ...
Lire l'article
Le scrutin au Gabon jugé “crédible”
Les observateurs de l'Union africaine et du Gerddes jugent "crédible" le scrutin législatif gabonais de samedi, qui a vu une écrasante victoire du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) du président Ali Bongo, mais notent quelques "faiblesses". Dans un communiqué, l'Union africaine (UA) décrit "une campagne électorale sans incidents notables (et) une bonne organisation générale du scrutin". "En dépit des insuffisances relevées, (...) le mission d'observation de l'UA est d'avis qu'elles ne sont pas de nature à entacher les résultats du scrutin", précise le texte. L'UA note des "insuffisances" telles que "l'absence des représentants des candidats dans certains bureaux de ...
Lire l'article
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Le président Alassane Ouattara a reçu, le jeudi 29 septembre 2011, la coalition de partis soutenant le chef de l'Etat déchu Laurent Gbagbo. Le Congrès national pour la résistance et la démocratie fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre prochain, ce qui serait un coup dur pour la réconciliation. Le FPI, le parti de Laurent Gabgbo, a déjà annoncé le 21 septembre qu'il suspendait sa participation à la Commission électorale indépendante. La délégation du CNRT (Congrès national pour la résistance et la démocratie) a-t-elle reçu des réponses à tous les problèmes qu’elle a soulevés en une heure ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
De Thomas MORFIN (AFP) – Investi lors d'une cérémonie samedi à Yamoussoukro, Alassane Ouattara est désormais pleinement président de la Côte d'Ivoire, mais il aura fort à faire pour rassembler et réconcilier, priorité pour un pays déchiré par six mois d'une sanglante crise post-électorale. "ADO", comme le surnomment ses partisans, assis sur son majestueux fauteuil présidentiel, et entouré dans la capitale politique d'une vingtaine de chefs d'Etat, dont le président français Nicolas Sarkozy, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon: la fête avait tout d'un couronnement. Même s'il est aux commandes depuis plus d'un mois, "il fallait à Ouattara le sacre ...
Lire l'article
Des leaders de la galaxie patriotique (jeunesse pro-Gbagbo) ont lancé mardi à Abidjan un appel à la réconciliation et au respect des nouvelles autorités ivoiriennes. Lors d'un meeting à Yopougon (quartier pro-Gbagbo), ceux-ci ont demandé à leurs camarades de cesser définitivement les violences et ont exhorté les Ivoiriens au pardon. "Il est temps de tourner la page. Ce qui est passé est passé. Le sang a trop coulé et nous devons nous pardonner les uns les autres", a plaidé le chef d'une milice pro-Gbagbo, Maguy le Tocard. "Le nouveau président de la République est Alassane Ouattara. C'est un homme tolérant et nous demandons ...
Lire l'article
Par Baudelaire Mieu, à Abidjan Le schéma de sécurisation du premier tour de l'élection présidentielle ivoirienne est particulièrement compliqué. Mais les principaux responsables du maintien de l'ordre pendant le scrutin travaillent en bonne entente. Cela sera-t-il suffisant pour éviter les dérapages ? À moins de vingt quatre heures de la tenue du premier tour de l'élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre, les questions sur la sécurisation du scrutin, qui se posaient depuis plusieurs semaines, semblent avoir trouvé des réponses. L’armée ivoirienne, les Forces nouvelles (ex-rébellion), les Casques bleus et la Force Licorne, l’armée française en Côte d’ivoire, travaillent en synergie pour finaliser ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le scrutin présidentiel a débuté dimanche matin avec un léger retard en raison de l’arrivée tardive des urnes et autres matériels électorales, ainsi que les représentants des candidats qui arrivaient au compte goutte dans les centres de vote, notamment à Libreville, la capitale du pays, ont constaté des journalistes de l’AGP. Au centre de jardin d’enfant CNSS, situé dans le 3ème arrondissement de Libreville, les opérations de vote ont démarré à 9H 30 (8H 30), alors que l’heure fixée par la Commission électorale était 7H 00 (h GMT) Il y avait une grande affluence à ce centre depuis ...
Lire l'article
Les opérations de vote pour les élections sénatoriales ont débuté laborieusement ce dimanche dans les quatre bureaux de la Commune de Franceville et celui du Département de la Mpassa, a constaté l’AGP. Les bureaux de vote ont ouvert tôt ce matin et les scrutateurs encadrés par quelques éléments de force de l'ordre attendaient patiemment l'arrivée des ''grands électeurs'' (les conseillers et députés), seuls habilités à choisir les futurs sénateurs devant représenter leurs collectivités à la chambre haute du parlement gabonais. Aux premières heures du début du scrutin, l'on a noté un manque d'empressement des lecteurs à venir accomplir leur devoir citoyen ; ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a décidé lors de son audience de ce mardi consacrée à l’examen du contentieux post-éléctoral des locales d’avril dernier, de la reprise du scrutin dans les bureaux de vote 1 et 2 du centre de vote de Nzénzélé, département de Boumi-Louétsi, province de la Ngounié (centre-sud). Cette décision fait suite à la requête introduite par la tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ancien ministre, Jean-Rémy Pendy Bouyiki demandant l’annulation des résultats obtenus par l’indépendant Narcisse Massala Tsamba et Bertrand Mayombo, tête de liste de l’Union pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition). Au-delà de ...
Lire l'article
Battu au 2e arrondissement de Libreville lors des élections locales du 27 avril dernier, le candidat indépendant Désiré Ename a dénoncé lors d'une conférence de presse tenue le 9 mai dernier, les pratiques frauduleuses enregistrées lors du déroulement du scrutin demandé la reprise du vote dans cette circonscription ou la liste conduite par le premier ministre est arrivée en tête, devançant celle de l'opposant historique Paul Mba Abessole. "Nous dénonçons le bricolage électoral et interpellons l'autorité judiciaire compétente, que du reste nous allons saisir afin que les élections soient reprises dans le deuxième arrondissement" a déclaré monsieur ...
Lire l'article
Gabon: Les observateurs internationaux “crédibilisent” le scrutin
Le scrutin au Gabon jugé “crédible”
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
Côte d’Ivoire : des leaders pro-Gbagbo appellent à la réconciliation
Côte d’Ivoire: Présidentielle : un scrutin sous haute sécurité
Politique: Le scrutin présidentiel débute avec un léger retard à Libreville
Election : Début harmonieux du scrutin à Franceville
Gabon: Contentieux des Locales 2008: reprise partielle du scrutin dans le département de la Boumi-Louétsi (Mbigou)
Gabon : Désiré Ename réclame la reprise du scrutin dans le 2e arrondissement de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Oct 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*