Socialisez

FacebookTwitterRSS

Vers un second tour Gbagbo-Ouattara

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2010
Catégorie(s): Afrique

Selon des sources concordantes, la présidentielle ivoirienne se jouera fin novembre entre le président sortant et l’ex-Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny.
Pour le “Un coup KO!”, slogan cher aux partisans de Laurent Gbagbo, enclins à caresser la chimère d’une victoire de leur champion dès le premier tour, c’est mal parti. Tout indique, au regard des éléments fournis par des sources concordantes, diplomatiques et politiques, qu’un ballottage devrait opposer le président sortant à l’ex-Premier ministre Alassane Dramane Ouattara, alias ADO. A en croire la rumeur d’Abidjan, le candidat de La majorité présidentielle (LMP) et celui du Rassemblement des Républicains (RDR) -près des trois-quarts des suffrages exprimés à eux deux- distanceraient nettement l’ancien président Henri Konan Bédié. Quant aux onze “petits” prétendants, ils seraient laminés, totalisant environ 3% des voix. En revanche, le suspense demeure à ce stade quant à l’ordre d’arrivée des finalistes de la première manche, chacun des deux camps revendiquant la pole position.
Si la Commission électorale indépendante (CEI), seule habilitée en la matière, a jusque mercredi pour divulguer les résultats provisoires, il est probable qu’elle le fera dès ce lundi dans la soirée, voire, au plus tard, demain matin. Ne serait-ce que pour abréger une attente propice aux impatiences et aux fièvres partisanes, donc préserver l’élan imprimé hier dimanche par un électorat ivoirien massivement mobilisé. De l’avis général, la consultation s’est déroulée dans un calme quasiment inespéré au regard des tensions perceptibles à l’approche du jour J. Soulagement, émotion, fierté: telles étaient, du Nord au Sud d’un pays coupé en deux, les sentiments dominants au soir de la première levée. Rétrospectivement, on en vient à douter de l’ampleur des écueils invoqués depuis des années -recensement, finalisation de le liste électorale, désarmement des rebelles et des miliciens- pour reporter un scrutin initialement programmé en octobre 2005 et différé à six reprises…
Il reviendra au Conseil constitutionnel de valider -ou pas- dans les prochains jours le verdict de la CEI. Selon la loi, le second tour doit se tenir 15 jours après cette proclamation officielle. En clair, il pourrait avoir lieu le 28 novembre.
L’hypothèse d’une finale Gbagbo-ADO alimente quelques interrogations cruciales. Qu’adviendra-t-il du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), pacte artificiel forgé en 2005 par les deux ténors de l’opposition à “Laurent”, à savoir Ouattara et Bédié? En clair, on voit mal l’électorat baoulé de ce dernier voler tout uniment au secours d’un musulman nordiste. Et l’on peut compter sur Gbagbo pour, promesses de prébendes à l’appui, enfoncer un coin entre les alliés de circonstance. Mais une autre énigme, plus préoccupante, affleure déjà: la campagne de l’entre-deux-tours pourra-t-elle échapper à la funeste thématique de l’ “ivoirité”, cette idéologie de l’exclusion théorisée sous Bédié? Nul n’a oublié, lors de la course présidentielle de 2000, l’éviction d’Alassane Ouattara pour “nationalité douteuse.” Or, si le bété Laurent Gbagbo nous confiait voilà dix ans ne penser “que du mal” de l’ivoirité, ce Machiavel subsaharien a volontiers joué depuis son accession au pouvoir de la corde patriotique et communautaire. Il suffisait, à l’approche du 31 octobre, de lire les éditos de la presse à sa dévotion ou de converser sur fond de meetings avec ses supporters les plus ardents pour comprendre que le feu identitaire couve toujours sous la braise démocratique.
 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
La commission électorale ivoirienne a annoncé vendredi que la coalition du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains, avait remporté la moitié des sièges au parlement. Le président de la commission Youssouf Bakayoko a précisé que le RDP avait obtenu 127 des 254 sièges lors du scrutin de dimanche. Mais le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé à boycotter le scrutin. Laurent Gbagbo est emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche des meurtres, viols, persécutions et autres exactions présumées perpétrées par ses partisans pour le ...
Lire l'article
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Le président Alassane Ouattara a reçu, le jeudi 29 septembre 2011, la coalition de partis soutenant le chef de l'Etat déchu Laurent Gbagbo. Le Congrès national pour la résistance et la démocratie fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre prochain, ce qui serait un coup dur pour la réconciliation. Le FPI, le parti de Laurent Gabgbo, a déjà annoncé le 21 septembre qu'il suspendait sa participation à la Commission électorale indépendante. La délégation du CNRT (Congrès national pour la résistance et la démocratie) a-t-elle reçu des réponses à tous les problèmes qu’elle a soulevés en une heure ...
Lire l'article
Ouattara en appelle à la CPI pour juger Laurent Gbagbo
INFO LE FIGARO - Le nouveau président ivoirien a écrit à la Cour pénale internationale pour lui demander d'enquêter sur les massacres. Que faire de Laurent Gbagbo, assigné à résidence dans le nord de la Côte d'Ivoire depuis son arrestation, le 11 avril dernier ? Alassane Ouattara a tranché en décidant de soumettre son ancien rival à la justice internationale. Le nouveau président ivoirien, qui sera investi samedi prochain, a écrit le 3 mai dernier en ce sens au procureur de la Cour pénale internationale (CPI). Dans sa lettre, dont Le Figaro a pu prendre connaissance, il demande à Luis Moreno ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Abidjan: les pro-Ouattara aux prises avec les derniers miliciens pro-Gbagbo
Les forces du président ivoirien Alassane Ouattara tentaient mercredi à Abidjan de réduire le dernier bastion de miliciens favorables à l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo, provoquant un exode d'habitants apeurés. Tôt dans la matinée, les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) ont lancé une offensive dans le quartier de Yopougon (ouest), bordé au sud et à l'est par la lagune et fief historique de M. Gbagbo: dans certains secteurs opèrent encore des miliciens qui refusent de déposer les armes et de reconnaître le nouveau pouvoir. "Depuis 04H00 (locales et GMT), on entend des tirs d'arme lourde, de fortes détonations. On a ...
Lire l'article
Ouattara annonce des poursuites contre Gbagbo
EN DIRECT - Le président de Côte d'Ivoire a appelé lundi soir les Ivoiriens à «s'abstenir de tout acte de représailles». Paris dément avoir directement participé à l'arrestation de l'ex-président Laurent Gbagbo. • Laurent Gbagbo a été arrêté Le président ivoirien sortant a été arrêté lundi par les forces d'Alassane Ouattara, appuyées par les moyens aériens et blindés des forces françaises et de la mission des Nations Unies (Onuci). Laurent Gbagbo se trouvait dans sa résidence, retranché avec son épouse Simone et quelques fidèles. Il a été conduit, avec sa femme et son fils Michel, à l'hôtel du Golf, quartier général ...
Lire l'article
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Ouattara, a affirmé jeudi que les forces du président ivoirien reconnu internationalement "encerclent" Abidjan et appelé Laurent Gbagbo à "partir maintenant", assurant que plusieurs de ses généraux avaient fait défection, à la chaîne de télévision France 24.
Lire l'article
L'avion de Laurent Gbagbo a été immobilisé sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse à la demande des "autorités légitimes" de Côte d'Ivoire, a-t-on appris, dimanche, auprès du ministère français des Affaires étrangères. Le porte-parole du ministère, Bernard Valero, a déclaré : "Les autorités légitimes de Côte d'Ivoire nous ont demandé l'immobilisation de l'appareil, c'est précisément ce que nous avons fait en réponse à cette requête." Le président sortant Laurent Gbagbo, qui n'est pas à bord de l'appareil immobilisé, est sous la menace d'un recours à la force de la part des chefs d'État ouest-africains qui lui demandent de démissionner après l'élection contestée ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Le deuxième tour opposera Gbagbo (38,3%) et Ouattara (32,08%)
Par Théophile Kouamouo, à Abidjan Après plus de quarante-huit heures d’attente fébrile, les Ivoiriens sont désormais fixés. Ils choisiront leur futur président à l’occasion d’un second tour opposant le président sortant, Laurent Gbagbo, qui arrive en tête avec 38,3% des suffrages, à l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara (32,08%). Distancié avec 25,24%, l’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié termine troisième et est désormais hors course. À l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, qui s'est tenu le 31 octobre, Laurent Gbagbo tire profit de sa majorité relative dans la région des Lagunes (autour de 46%), où se livrait la bataille d’Abidjan. ...
Lire l'article
Un second tour se dessinait mercredi entre le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara, après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages de la présidentielle historique de dimanche. La Commission électorale indépendante (CEI) a promis de proclamer les résultats provisoires complets d'ici mercredi soir. Laurent Gbagbo arrive en tête du premier tour avec près de 38% des voix, suivi d'Alassane Ouattara (32%), après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages, selon une compilation par l'AFP des résultats partiels communiqués par la CEI depuis mardi soir. Après publication de nouvelles données partielles dans l'après-midi, les résultats concernent désormais 13 régions sur 19 ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Ouattara en appelle à la CPI pour juger Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Abidjan: les pro-Ouattara aux prises avec les derniers miliciens pro-Gbagbo
Ouattara annonce des poursuites contre Gbagbo
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
L’avion de Laurent Gbagbo bloqué dans un aéroport franco-suisse à la demande de Ouattara
Côte d’Ivoire: Le deuxième tour opposera Gbagbo (38,3%) et Ouattara (32,08%)
Présidentielle ivoirienne: vers un second tour Gbagbo/Ouattara


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Vers un second tour Gbagbo-Ouattara

  1. Pingback: World Spinner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*