Socialisez

FacebookTwitterRSS

Économie / Annulation du 10ème appel d’offre des blocs libres en offshore profond et très profond

Auteur/Source: · Date: 8 Nov 2010
Catégorie(s): Economie

A la tribune de la 17ème conférence d’Africa Stream, grand forum international sur l’industrie pétrolière, du 3 au 5 novembre dernier, à Cap Town (Afrique du Sud), le ministre gabonais des Mines et des Hydrocarbures, Julien Nkoghé Békalé, a annoncé l’annulation du 10ème appel d’offre des 42 blocs libres en offshore profond et très profond, au profit de « négociations directes » et « inclusives », a-t-on appris.

« TOUTES LES SOCIÉTÉS SONT LES BIENVENUES »

S’exprimant à la tribune de la session spéciale sur le Gabon, le ministre des Mines a mis en exergue, devant une assistance composée de délégués représentants des sociétés pétrolières actives en Afrique, la « nouvelle stratégie pétrolière et gazière » du pays, ainsi que ses perspectives.

Dans ce contexte, le ministre a annoncé l’annulation du 10ème appel d’offres des 42 blocs libres en offshore profond et très profond, après que le gouvernement ait décidé d’y surseoir, le 11 octobre dernier afin de privilégier, désormais, des « négociations directes, sans exclusivité », avec l’ensemble des sociétés pétrolières qui manifestent un intérêt pour le bassin sédimentaire national.

S’inscrivant en faux contre les rumeurs faisant état de tractations clandestines avec certaines sociétés, M. Nkoghé Békalé de déclarer : « Le Gouvernement gabonais est un Gouvernement responsable, soucieux de la transparence (…) les négociations seront inclusives et non exclusives. Toutes les société sont les bienvenues ».

S’agissant de l’entame des consultations à proprement parler, selon le patron du département des Mines, elle sera fonction de la création de la Société Nationale des Hydrocarbures et de l’adoption d’une nouvelle législation dans le secteur.

« En vue de promouvoir la recherche très coûteuse dans cette zone dite frontière, le Gouvernement envisage d’offrir pour l’exploration de son bassin profond et très profond, un environnement institutionnel, législatif et fiscal plus attractif, compétitif et sécurisé ».

2011: DÉBUT DES NÉGOCIATIONS DIRECTES

Cette nouvelle législation devrait avoir pour socle entre autres la réaffirmation de la propriété de l’Etat sur les ressources naturelles du sol, du sous-sol, et des données issues des opérations pétrolières, ainsi que la participation de l’Etat gabonais, en partenariat avec les opérateurs, dans les activités y relatives.

«La nouvelle législation sera immédiatement applicable sans effet rétroactif, les contrats en cours restent en vigueur (…) Toutefois, les détenteurs de contrats en cours de validité auront un délai pour harmoniser volontairement, par voie de négociations, leur cadre juridique et fiscal », a-t-il précisé.

Du reste, les zones offshores profondes et très profondes « font l’objet d’une fiscalité attrayante garantissant un traitement avantageux en termes de durée des périodes d’exploration », a-t-il fait remarquer.

En définitive, selon le membre du Gouvernement, les « nouvelles perspectives d’optimisation des revenus de l’Etat » devraient être sous-tendues par les stratégies de monétisation et la bonne tenue des cours du pétrole.

Toutes choses qui ont poussé Julien Nkoghé Békalé à considérer que « raisonnablement », les consultations directes devraient démarrer au premier trimestre 2011, dans un contexte, qui, selon le dernier rapport (octobre 2010) de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), sera marqué par l’équilibre entre l’offre et la demande, dans le marché du pétrole, sans changement important des cours. Ils se situeront autour de 80 dollars US, le baril.

A ce jour, le Gabon compte près de 25 compagnies pétrolières avec une production annuelle de plus de 12 millions de tonnes.

Source: l’Union


SUR LE MÊME SUJET
L’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, a exprimé le 16 février à Libreville l’intérêt du groupe Mitsubishi pour le pétrole en offshore profond. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la diversification du constructeur automobile. Le fabricant nippon d’automobiles, Mitsubishi, souhaite diversifier son activité en se lançant dans l’exploration pétrolière. Reçu le 16 février par le ministre gabonais des Mines, Alexandre Barro Chambrier, l’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, a exprimé l’intérêt de Mitsubishi pour l’exploration pétrolière en offshore profond et ultra profond. Selon le diplomate nippon qui était accompagné de Toshimitsu Yagi, le directeur général ...
Lire l'article
La société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) ont exprimé, jeudi à Libreville, leur préoccupation face à la vente directe de 42 blocs pétroliers par le gouvernement gabonais, en dépit de la régularité de l'opération, d'ailleurs reportée à plusieurs reprises. C’est à l’occasion de la conférence Africa Upstream sur le pétrole à laquelle il a participé la semaine dernière en Afrique du sud, que le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghé Bekalé, a annoncé la vente des 42 blocs pétroliers, en négociant directement avec les sociétés pétrolières souhaitant explorer le bassin sédimentaire du Gabon. Selon M. Nkoghé ...
Lire l'article
Le Gabon a annulé la vente de 42 blocs pétroliers par appel d'offres, préférant des négociations directes avec toutes les sociétés, a appris lundi l'AFP auprès du ministère du Pétrole. "Le Gabon veut négocier au mieux de ses intérêts. Après réflexion, il est plus avantageux de négocier directement avec toutes les sociétés intéressées", a affirmé Guy Martial Mbeang Mba, conseiller du ministre du Pétrole Julien Nkoghé Békalé, précisant que les négociations porteraient sur tout le bassin sédimentaire et non plus sur les 42 blocs seulement. Dimanche, le ministre avait annoncé en Afrique du Sud lors de la conférence Africa Upstream sur le ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé de surseoir à la vente des 42 blocs pétroliers, initialement prévue pour fin octobre, a annoncé le ministre des Mines, du pétrole, et des hydrocarbures, Julien Nkoghe Bekale, dans un communiqué publié mercredi à Libreville. "Devant l'importance des enjeux et la complexité des questions, le gouvernement décide de surseoir au lancement du 10ème appel d'offres des blocs libres d'exploration en eaux profondes et très profondes, prévu le 27 octobre 2010", souligne le communiqué. Déjà annoncée le 25 mars dernier par le ministre des Mines, puis reportée en mai dernier, la décision a été prise pour une ...
Lire l'article
Le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale, s’est entretenu le 28 septembre à Libreville avec une délégation d’hommes d’affaires sud-coréens. Ces derniers veulent participer au 10e appel d’offres des 42 blocs pétroliers en mer profonde et au développement de la future compagnie nationale de pétrole (Gabon Oil Company). Une délégation d’hommes d’affaires sud-coréens a été reçue le 28 septembre à Libreville par le gabonais ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale. Au cours de cette réunion de travail, la délégation a manifesté l’intérêt des entreprises coréennes pour le 10e appel d’offres de 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra ...
Lire l'article
Le Groupe pétrolier chinois Sinopec a officiellement marqué son intérêt pour l’appel d’offres portant sur 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond dont le lancement de l’appel d’offre est prévu pour le 27 octobre prochain. Les responsables de la société chinoise Sinopec ont été reçus le 7 septembre dernier par le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale. Au cours de cette audience, les Chinois ont manifesté leur intérêt pour le 10ème appel d’offres de 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond prévu pour octobre prochain. «Nous allons participer à l’appel d’offre concernant les blocs pétroliers. ...
Lire l'article
Initialement prévu le 5 mai, l’appel d’offres portant sur 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond a finalement été fixé au 27 octobre prochain lors du Conseil des ministres tenu le 24 juin à Libreville. Réuni le 24 juin à Libreville, le Conseil des ministres a «a approuvé la nouvelle date de lancement du projet du 10ème appel d'offre des blocs libres du domaine pétrolier gabonais en mer profonde et très profonde. (...) La cérémonie de lancement de ce 10e appel d'offre se déroulera à Libreville le 27 octobre 2010», rapporte le communiqué final de ce conclave. Cet ...
Lire l'article
L’Union européenne (UE) a fait un don de 1,2 million d'euros (800 millions de FCFA) au Gabon pour le financement de la facilité de coopération technique dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement (FED). La signature de la convention a eu lieu vendredi à Libreville entre le ministre gabonais du Développement, Anaclet Bissiélo, et le chef de la délégation européenne, Henri Matisse, indique vendredi le quotidien l’Union. Selon le ministre Anaclet Bissiélo, ce don permettra de lancer les études de faisabilité des projets et programmes de coopération du 10e FED, et donc d'instruire le programme de coopération entre le Gabon ...
Lire l'article
Communiqué des Acteurs Libres: Appel à l’Europe et à la France pour éviter une crise majeure au Gabon
Acteurs libres de la Société Civile Gabonaise BP 1421 - 51065 Reims Cedex Le 05 janvier 2009 LETTRE OUVERTE A Monsieur Hans-Gert Pöttering, Président du Parlement Européen Appel à l’Europe et à la France pour éviter une crise majeure au Gabon Monsieur le Président, Je m’appelle Bruno Ben-Moubamba et je vous ai rencontré au colloque du 10 octobre 2008 qui a eu lieu au Collège des Bernardins à Paris. Je m’exprime aujourd’hui en tant que porte-parole du réseau gabonais des Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise. Une partie de ce réseau s’est associée aux plaintes concernant les Biens mal acquis en France par de hautes personnalités ...
Lire l'article
La société Pétro Gabon a inauguré vendredi à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, sa 10ème station-service, au cours d'une cérémonie solennelle, a constaté le correspondant local de l'AGP. Pour le ministre délégué aux Mines et pétrole (...), Sylvain Momoadjambo, qui est arrivé spécialement à Port-Gentil, la réussite de Pétro Gabon dans le domaine de la distribution des produits pétroliers est un motif de fierté pour l'entreprenariat gabonais. ''Cette réussite rassure ceux des Gabonais qui avaient encore des doutes sur les capacités de leurs compatriotes à créer et à bien gérer, dans la durée, une entreprise dans un domaine aussi concurrentiel ...
Lire l'article
Gabon : Mitsubishi lorgne l’offshore profond
Des ONG gabonaises préoccupées par la vente directe des 42 blocs pétroliers
Pétrole: le Gabon choisit le gré à gré, annule une vente par appel d’offres
Le gouvernement gabonais renonce à la vente de 42 blocs pétroliers
Gabon : Les 42 blocs pétroliers intéressent la Corée du Sud
Gabon : Sinopec dans l’offshore profond ?
Gabon : L’appel d’offres des blocs pétroliers fixé au 27 octobre
Economie : L’UE fait un don de 800 millions de FCFA au Gabon dans le cadre du 10ème FED
Communiqué des Acteurs Libres: Appel à l’Europe et à la France pour éviter une crise majeure au Gabon
Economie : Pétro Gabon inaugure sa 10ème station-service à Port-Gentil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Nov 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*