Socialisez

FacebookTwitterRSS

Grève générale illimitée à la SEEG

Auteur/Source: · Date: 9 Nov 2010
Catégorie(s): Economie

Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont déclenché une grève générale illimitée, lundi à Libreville, à l’appel du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG), pour dénoncer notamment leurs mauvaises conditions de travail, a constaté un journaliste de l’AGP.

Le SYPEG, qui dénonce aussi la mauvaise gestion de l’entreprise, annoncé qu’un service minimum est observé depuis le début de la grève, lundi, conformément au code du travail gabonais.

Selon le syndicat, la prestation ‘’exécrable’’ des sous-traitants sur les ouvrages est responsable de la mauvaise qualité de service dans toutes les exploitations de la SEEG.

Tout en dénonçant l’emploi abusif des expatriés, notamment Français, sans nécessité et sans transfert de compétence, le SYPEG accuse le groupe Français Veolia, actionnaire majoritaire de la SEEG, d’être le seul initiateur et bénéficiaire des contrats passés avec les sous-traitants.

Les grévistes dénoncent également la ‘’pléthore’’ des effectifs à la direction générale, à l’origine, selon eux, du sectarisme, de l’ethnisme, du clientélisme et de l’affairisme dans l’entreprise, ainsi que de l’éclosion des groupes d’intérêts en son sein.

Le SYPEG, qui a fait savoir que la grève allait se poursuivre jusqu’à la satisfaction de toutes les revendications, a engagé les négociations, lundi, avec les responsables administratifs et politiques (ministères de l’Energie et du Travail), ainsi qu’avec la direction générale de la SEEG.

C’est la première fois, depuis sa création en 1950, que la SEEG est confrontée à une grève. Le mouvement était prévisible eu égard aux énormes difficultés que connaît l’entreprise depuis 2007, marquée notamment par des coupures intempestives d’électricité et d’eau sur toute l’étendue du territoire national.

Face à autant de désagréments, le gouvernement gabonais a menacé, à plusieurs reprises, de résilier la convention le liant au groupe Veolia et commandité un audit de la SEEG dont les conclusions sont encore attendues.

Depuis 1997, année de la privatisation de la SEEG, environ 200 milliards de FCFA ont été investis dans l’entreprise au cours des dix premières années.

Pour la période 2010-2017, la SEEG, qui jouit du monopole dans la production et la distribution de l’eau et de l’électricité, a annoncé qu’elle allait investir 300 milliards de FCFA dans l’amélioration, non seulement de ses prestations mais aussi de l’outil de production.

Privatisée en 1997, la SEEG, qui emploie 1550 personnes, dont 12 expatriés, dispose d’un capital de 15 milliards de FCFA réparti entre Veolia (51%), des personnes morales (26,3%) et des personnes physiques (22,7%).


SUR LE MÊME SUJET
Le Syndicat des professionnels de la communication (SYPROCOM-ID) du Gabon a déclenché une grève générale illimitée, jeudi à Libreville, pour revendiquer notamment de meilleures conditions de travail et le paiement de primes vestimentaire et de risque. Les grévistes exigent également l’attribution de postes budgétaires en vue de l’intégration dans la fonction publique des agents du secteur de la communication qui ne le sont pas encore. Lors d’une assemblée générale, le 30 mai dernier, le bureau et les adhérents du SPC s’étaient abstenus de déclencher le mouvement, afin de permettre à la première chaîne de la radiotélévision gabonaise (RTGI) de couvrir la ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a finalement mis sa menace à exécution, en déclenchant un mouvement de grève générale illimitée dans la nuit de jeudi à vendredi pour réclamer un décret réglementant l’emploi des expatriés dans le secteur pétrolier, a appris l’AGP de sources proche de ce syndicat. ‘’Nous avions repoussé le mouvement pour attendre le conseil des ministres de mercredi dernier, mais nous constatons que nos revendication ne sont pas satisfaites et nous entrons en grève’’, a déclaré le secrétaire général adjoint de l’ONEP, Hans Landry Ivala. Depuis la matinée le mouvement serait bien suivi à ...
Lire l'article
Electricité de France (EDF) a acquis la moitié des parts (51%) détenue depuis 1997 par Veolia dans sa filiale gabonaise de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), a appris l'AGP EDF a racheté 25% des parts de Veolia pour un montant de 975 milliards de FCFA, a indiqué une source proche de la SEEG. La Commission de l’Union européenne (UE) a notifié en début de semaine la transaction autorisant l’acquisition en commun, par Electricité de France (Edf) et Veolia, de 51% du capital de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Au directoire de la SEEG, on ...
Lire l'article
Suite à la suspension des négociations avec la direction de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) a décidé le 15 novembre de durcir la grève démarrée le 8 novembre. Démarrée le 8 novembre à Libreville, la grève de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) arpente paisiblement la voie du statu quo. Toute chose qu’indique un communiqué du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) de la SEEG, lu le 15 novembre au siège social de la SEEG par le président du syndicat, René Mbélé. «Au ...
Lire l'article
Le Syndicat des personnels du secteur eau et électricité du Gabon (SYPEG) convoque une assemblée générale lundi prochain à Libreville, pour apprécier les avancées des négociations entamées avec la direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) sous l’arbitrage du ministère du travail, indique un communiqué du SYPEG dont l’AGP a reçu copie samedi. Selon le communiqué, l’issue de cette assemblée générale pourrait aboutir à une suspension de la grève entamée le 8 novembre dernier. ‘’Des négociations effectuées à ce jour, nous enregistrons une avancée significative, laquelle se traduit par des décisions répressives prises par le ministère ...
Lire l'article
Le Syndicat des personnels du secteur Eau et Electricité du Gabon (SYPEG) est actuellement en négociation avec la tutelle (ministère de l’Energie et des Ressources Hydrocarbures) suite au communiqué annonçant une grève illimitée des agents de cette société en situation de monopole sur l’étendue du territoire national, a constaté GABONEWS. Les agents de cette entité dénoncent, entre autres, les mauvaises conditions de travail, la prestation exécrable des sous-traitants de cette société, la mauvaise politique de gestion de l’entreprise engagée dans des projets et contrats hasardeux et non justifiés. Le SYPEG dénonce également l’emploi des expatriés sans nécessité et sans transfert de compétence, ...
Lire l'article
Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) fédérés au sein du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) ont déposé auprès de leur hiérarchie un préavis de grève générale qui prendra effet le 8 novembre prochains. Une situation délicate pour la filiale du groupe Véolia, qui accuse déjà d’énormes carences dans la production et la distribution d’eau et d’électricité. Les interruptions prolongées et répétées de la distribution d'électricité et d’eau qui marquent la capitale gabonaise ces dernières semaines pourraient s’intensifier dans les prochains jours. Réunis autour du Syndicat des personnels du secteur ...
Lire l'article
Invité à Paris pour prendre part aux festivités de la fête nationale française ce 14 juillet, le président gabonais, Ali Bongo, s’est entretenu la veille avec une délégation du Groupe Electricité de France (EDF). Il s’agissait d’étudier des pistes de coopération entre Véolia et EDF pour le renforcement des capacités de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Présent dans la capitale française pour assister au défilé du 14 Juillet dans le cadre de la fête nationale de la France, le président gabonais en a profité pour s’entretenir le 13 juillet avec le PDG du Groupe Electricité de ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du secteur pétrole (ONEP) au Gabon a déclenché depuis mercredi une grève générale illimitée à la suite d’un préavis de grève déposé sur la table du gouvernement, a constaté l’AGP. Selon de source concordante, les syndicalistes auraient quitté la table des négociations dans le cadre d’une commission interministérielle mise en place pour examiner leurs revendications. Mercredi dans la soirée, le gouvernement a rendu public un communiqué dans lequel il précise les questions qui étaient en discussion. Selon toujours ce document, il n’était nullement question des salaires ou des conditions de vie, mais concernait plutôt, le problème relatif à ...
Lire l'article
En grève depuis le 11 avril dernier, les agents du contrôle technique de l'aviation civile gabonaise ont réagi au non respect du calendrier des négociations établit par les autorités et le Syndicat national de l'aviation civile et de la météorologie (Synacm), en décidant le 24 avril dernier de déposer un préavis de grève illimitée. «L'aviation civile en grève illimitée», «un avion qui vol sans pilote à bord c'est dangereux». Ce sont là quelques slogans que scandaient le 24 avril dernier les agents du contrôle technique de l'aviation civile en grève depuis le 11 avril dernier pour réclamer le ...
Lire l'article
Grève générale illimitée des professionnels de la communication au Gabon
L’ONEP déclenche une grève générale illimitée
EDF dans le capital de la SEEG
Gabon : Le ton monte à la SEEG
Assemblée générale de mise au point lundi des agents grévistes de la SEEG
Société / Grève illimitée des agents de la SEEG: les syndicalistes négocient avec la tutelle
Gabon : La SEEG dans le noir
Gabon : Ali Bongo au chevet de la SEEG ?
Gabon: Le principal syndicat du secteur pétrolier a lancé une grève illimitée
Gabon : Les agents de l’aviation civile en grève illimitée

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Nov 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*