Socialisez

FacebookTwitterRSS

Des syndicats gabonais menacent d’ester en justice

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2010
Catégorie(s): Education,Société

Les syndicats gabonais du secteur de l’éducation ont menacé de saisir les juridictions nationales pour contester les décisions prises par le ministre de l’éducation nationale, Séraphin Moundounga, à l’encontre des grévistes, des syndicats et des syndicalistes du secteur, a appris APA dimanche de source proche de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED).

Syndicat le plus important du secteur, la CONASYSED a déclenché une grève qui a perturbé la rentrée scolaire, le 4 octobre dernier. Le mouvement, assorti d’un service minimum, n’avait cependant rien de comparable avec celui qui a paralysé le système éducation nationale pendant plus de six mois, au début de la rentrée scolaire 2009-2010.

A l’occasion d’une réunion avec les syndicats du secteur éducation, le 10 novembre dernier à l’université Omar Bongo (UOB) de Libreville, le ministre de l’éducation nationale a annoncé sa décision de traduire devant un conseil de discipline « les enseignants expatriés contractuels de l’Etat gabonais ayant initié et participé à la grève d’une semaine avec service minimum, lancée conjointement par la CONSYSED et le Syndicat des enseignants contractuels de l’Etat gabonais (SECEG) ».

Treize membres de cette organisation syndicale, renvoyés d’un lycée de Moanda, une localité de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, sont particulièrement visés par M. Séraphin Moundounga qui a également qualifié « d’illégales » les organisationds syndicales actuelles de l’éducation nationale.

M. Moundounga a fait savoir que dorénavant il ne recevra plus les « syndicats qui ne remplissent pas les règles prévues par la loi » et que seul ne retiendront désormais son attention que les syndicats qui lui auront préalablement fourni les listes de leurs bureaux directeurs, celles des adhérents et les photocopies de leurs fiches d’adhésion signées ainsi que leurs pièces d’identité.

Selon le ministre de l’éducation nationale, les états généraux de l’éducation organisés à Libreville du 14 au 17 mai 201, sont venus abroger tous les points contenus dans le cahier de revendications des syndicats du secteur éducation.

Le secrétaire général du Syndicat des enseignants de l’éducation nationale (SENA) Fridolin, Mve Messa, a dénoncé les « interminables dérives autoritaires » du ministre de l’éducation nationale, affirmant que « tous les syndicats qui forment la CONASYSED sont reconnus juridiquement ».

« Après la conférence nationale de 1990, les syndicats juridiquement reconnus dans le secteur de l’éducation, ont contribué, à l’aide de leurs propositions, au bien-être éducationnel dans notre pays », a-t-il dit, soulignant qu’aucune note circulaire ne peut abroger un arrêté ou un décret pris en conseil des ministres.

« Si la tutelle perdure dans cette position arbitraire, nous nous réservons le droit de saisir les juridiction compétentes », a-t-il conclu.


SUR LE MÊME SUJET
Réunis le 31 janvier à Libreville, les enseignants da la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont décrété une grève d'avertissement de trois jours. Les syndicats dénoncent la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. L’accalmie dans le secteur éducation s’est résumée à moins de trois mois. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a décrété le 31 janvier à Libreville une grève d’avertissement de trois jours face à la non prise en compte de ses revendications par le gouvernement. Toutefois, si le mouvement a été largement suivi le 31 janvier dans les établissements primaires, ...
Lire l'article
Les syndicats gabonais ont donné une semaine au gouvernement pour baisser les prix de l'électricité, de l'eau, du gaz et du ciment, menaçant d'entrer en grève générale vendredi 27 août, a appris l'AFP de source syndicale. "Nous donnons une semaine au gouvernement pour qu'il s'engage sur les baisses, sinon nous entrons en grève", a affirmé à l'AFP Fridolin Mvé Messa, porte-parole de 12 des 14 centrales, à sa sortie vendredi de négociations au siège du Premier ministre. "On croyait être d'accord après les négociations la semaine dernière avec le ministre du Travail mais le gouvernement remet tout en cause aujourd'hui. On était ...
Lire l'article
Douze centrales syndicales ont menacé le 27 juillet à Libreville de boycotter le cinquantenaire de l’indépendance après avoir remis au gouvernement un préavis de grève générale illimitée de 5 jours. Les syndicats reprochent au gouvernement de ne pas avoir tenu les engagements pris lors des négociations en mai. Le gouvernement vient à nouveau d’être mis sous pression par les syndicats. Au cours d’une conférence de presse tenue le 27 juillet à Libreville, douze centrales syndicales des secteurs publics, parapublics et privés ont menacé d’«entrer en grève générale illimitée avant le début des manifestations du cinquantenaire de l’indépendance» au terme ...
Lire l'article
Gabon : Biyoghe Mba veut assigner les enseignants grévistes en justice
Dans une noté adressée aux enseignants grévistes le 1er février, le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a menacé de sanctionner ou de poursuivre en justice les enseignants ayant indûment perçu les bons de caisses des mois d’octobre et novembre 2009. En réaction à cette note, les enseignants réunis autours de la Convention nationale des Syndicats du secteur éducation (CONASYSED), ont menacé de boycotter la fin du premier trimestre en faisant de la rétention de notes. Les enseignants grévistes qui ont indûment perçu les bons de caisse des mois d’octobre et novembre 2009 pourraient bientôt être sanctionnés ou se voir ...
Lire l'article
Au Gabon la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) s’est inquiété le 9 janvier 2010 suite au non respect par le gouvernement gabonais des engagements pris lors de la signature de l’acte additionnel du protocole d’accord du 14 décembre 2009. Parmi ces engagements la non mise en place du comité de suivi des négociations dont elle attend la composition cette semaine afin de ne rentrer à nouveau en grève. Va-t-on replonger dans une nouvelle crise au sein du secteur de l’éducation ? La question brûle depuis le 9 janvier les lèvres de milliers de parents d’élèves à la ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, dans son message de Nouvel an 2009 à l'adresse du peuple gabonais, s'est dit surpris et déçu mercredi par les réactions des syndicats qui ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève, hypothéquant sérieusement l'année scolaire. ''Je suis surpris et même déçu par les réactions des syndicats qui, depuis lors, ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève, hypothéquant sérieusement l'année scolaire de nos enfants'', déclare le président Bongo Ondimba. Selon lui, le combat social ne doit pas être mené en poussant inutilement le pays vers l'abîme du fait d'un radicalisme qu'aucune raison ne saurait ...
Lire l'article
(Par Jean Rovys DABANY) La grève de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), entamée le 6 octobre (date de la rentrée scolaire au Gabon), a donné désormais lieu à un phénomène : la guerre des communiqués entre le gouvernement et les enseignants grévistes. Depuis pratiquement huit ans, une grève des enseignants au Gabon n'avait plus autant suscité des réactions de la part du gouvernement. En écartant le ministre de l'Education nationale, ''pour incompétence'', selon les syndicats, le chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong, a multiplié les déclarations télévisées, appelant à la reprise des cours. '' ( ) Le ...
Lire l'article
La coalition des syndicats du secteur de l'Education nationale (CONASYSED) a déposé un préavis de grève de 10 jours, à l'issue d'une Assemblée générale ténue mardi dernier à Libreville. Ce préavis de grève intervient à 10 jours de la rentrée des classes fixée au 6 octobre prochain. La CONASYSED a également invité le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre prochain. Les enseignants revendiquent de meilleures conditions de travail, notamment, l'établissement d'une prime documentaire mensuel de 100.000 francs CFA, la revalorisation du taux des vacations aux examens, fixée à 10.000 francs CFA l'heure. La coalition des syndicats du secteur de l'éducation qui ...
Lire l'article
La Coalition des syndicats du secteur de l'Education, appelée Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), par la voix de son porte-parole, Simon Ndong Edzo, a invité mardi à Libreville, lors d’un point de presse, le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre prochain, date de la rentrée des classes au Gabon. La Coalition invite le gouvernement à ouvrir des négociations, faute de quoi, elle se réserve le droit d'entreprendre des actions d'envergures nationales afin de faire aboutir ses revendications. Elle précise cependant que ces négociations doivent se passer sous l’égide du Chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong. Les syndicats affirment ...
Lire l'article
La Coalition des syndicats du secteur de l'Education, dénommée Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), tiendra une conférence de presse ce mardi à Libreville. Cette rencontre avec la presse nationale et internationale permettra à ladite Coalition de débattre de l’ensemble des revendications soumises à l’appréciation du gouvernement au cours de l’année scolaire précédente, souligne le communiqué. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation est née de la volonté des différents syndicats de ce secteur au Gabon qui vise, de manière solidaire, à défendre les intérêts professionnels et moraux des enseignants.
Lire l'article
Gabon : La CONASYSED décrète trois jours de grève
Gabon: les syndicats menacent d’une grève générale dans une semaine
Gabon : Les syndicats menacent de boycotter le cinquantenaire
Gabon : Biyoghe Mba veut assigner les enseignants grévistes en justice
Le gouvernement gabonais dos au mur, la Conasysed s’inquiète
Gabon: Omar Bongo Ondimba déçu par les réactions des syndicats
Gabon: Education/Crise : Entre syndicats et gouvernement, la guerre des communiqués est désormais lancée
Gabon: La coalition des syndicats du secteur de l’éducation dépose un préavis de grève
Gabon: Les syndicats invitent le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre
Gabon: La Coalition des syndicats de l’Education en conférence de presse mardi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2010
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*