Socialisez

FacebookTwitterRSS

Une route barricadée dans le nord de Libreville par des manifestants

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2010
Catégorie(s): Développement,Société

Les habitants de Malibé, dans le nord de Libreville, ont barricadé la route reliant leur bourgade au premier campement pour proteste contre la dégradation de ce tronçon routier, a constaté un journaliste de l’AGP.

La manifestation a pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics en vue de la réfection de cette route devenue une véritable piste d’éléphant en cette saison pluvieuse.

Les manifestants veulent également une amélioration de leurs conditions de vie. ‘’Nous n’avons ni dispensaire ni école dans notre village qui compte plus de 400 habitants’’, a confié Mouélé, un jeune homme de 26 ans.

‘’Il nous faut tout au moins une route praticable pour faciliter nos déplacements’’, a-t-il ajouté.

Le chômage sévit également avec acuité dans la localité de Malibé où de nombreux jeunes sinon tous sont sans emploi et sans qualification.

Les populations réclament la construction d’un centre de formation sur place pour permettre aux jeunes du village de bénéficier d’une formation et de pouvoir postuler plus tard à un emploi.

‘’Sans formation professionnelle, nous n’avons pratiquement pas d’avenir’’, a expliqué un jeune chômeur.


SUR LE MÊME SUJET
Les conflits concernant l'exploitation des carrières de sable s'étendent dans la localité du Cap Estérias, à une trentaine de km au nord de Libreville, et les villages environnants, a constaté l'AGP. Samedi dernier, les populations du village Bolokobouet ont empêché les exploitants illégaux d’accéder aux carrières de sable. "Nous avons intercepté plusieurs camions qui cherchaient à s’introduire dans les sites d’exploitation du sable", a déclaré un notable qui a requis l’anonymat, affirmant que les camions appartiennent à des gens qui exploitent le sable en toute illégalité. Selon des villageois interrogés par l’AGP, une dame connue sous le nom de Madola, propriétaire ...
Lire l'article
Un conflit oppose, depuis près de deux semaines, la société MCE BTP, spécialisée dans l’exploitation du sable, à ses concurrentes à Malibé, localité à une vingtaine de km au nord de Libreville, a propos de l’exploitation d’une route. Le propriétaire de l’entreprise MCE BTP, M. Vincent Ndong, a érigé des barricades sur la voie pour empêcher les entreprises concurrentes de l’emprunter, sur la base d’une décision de justice lui reconnaissant la propriété de cette route. M. Ndong a affirmé être détenteur d’un permis d’exploitation d’une carrière de sable dans la zone du Cap Estérias, délivré par le ministère des Mines alors ...
Lire l'article
Les cours sont perturbés à l’école publique de Malibé II, dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, en raison des absences répétées de certains enseignants qui habitent la capitale, à une trentaine de km de l’établissement. Les parents d’élèves estiment, pour la plupart, que les mauvais résultats enregistrés depuis plusieurs années par l’établissement qui compte plus de 200 élèves, sont dus au fait que trois de ses sept enseignants vivent loin de l’école. Pendant la saison des pluies, les instituteurs qui habitent Libreville sont régulièrement absents, à cause du piteux état de la route, a ...
Lire l'article
La circulation est impossible depuis plusieurs années déjà sur l'axe routier d'une dizaine de km reliant le village de Ndongui à Mbigou, le chef-lieu du département de la Louétsi-Wano, dans la province de la Ngounié, dans le sud du Gabon. Faute d’entretien, ce tronçon routier est dans un piteux état. Tout comme l’est le pont situé à la hauteur du village Ndongui. Ce pont également endommagé depuis plusieurs années déjà, rend totalement impraticable un tronçon routier autrefois très fréquenté qui peut mener à Popa, une localité enclavée de la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est), et même jusqu’à Koula-Moutou, ...
Lire l'article
L’axe routier Bolokobouet-Cap Estérias (6 km) est coupé à la circulation en raison de la formation sur la chaussée d’un lac artificiel provoqué par l’érosion, a constaté l’AGP. ’’Depuis plus de quatre semaines aucun véhicule ne passe sur le tronçon router qui s’est considérablement dégradé’’, ont indiqué des villageois. ’’Depuis samedi, la route est totalement coupée. Quand il pleut, nous préférons garder nos enfants à la maison, de peur qu’ils ne se noient dans les lacs qui se sont formés le long de la route qui mène à leur école’’, a confié Jean Baptiste Paboungomo, un notable de ...
Lire l'article
Les opérateurs économiques exploitant des carrières de sable et de gravier dans la zone de Malibé II, dans le nord de Libreville, se sont mobilisés pour aménager l’axe routier reliant cette localité à celle du premier campement. L’initiative fait suite à un mouvement d’humeur des populations de Malibé I, village voisin de Malibé II, qui ont érigé des barricades sur cette route, samedi dernier, pour dénoncer son mauvais état et attirer l’attention des pouvoirs publics pour qu’ils y entreprennent des travaux de réhabilitation. Les opérateurs économiques ont été plus prompts à réagir, une initiative saluée par les villageois, les ...
Lire l'article
L’effondrement d’un pont de fortune au village Guidouma dans le département de Tsamba-Magotsi (Sud) sur la route nationale n°1 a sérieusement perturbé la circulation jeudi, a appris l’AGP auprès des transporteurs interurbain. Les véhicules roulant dans les deux sens (Mouila-Fougamou et vise versa) ont été débloqués au niveau de ce pont. L’ouvrage aurait cédé après le passage d’un camion lourdement chargé, ont rapporté plusieurs témoins. La circulation aurait repris timidement tard dans la soirée de jeudi dernier, grâce à une intervention des agents des travaux publics qui ont été dépêchés pour réparer le pont endommagé. Le bitumage de cette route est en voie ...
Lire l'article
La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville est barricadée depuis lundi matin par les jeunes de cette localité qui réclament de l'Etat l'aménagement de ce tronçon routier long de 20 km, a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Nous voulons la route'', ont déclaré les jeunes, dénonçant le manque de volonté de l'Etat qui ne se préoccupe guère de la dégradation de leur route''. Beaucoup d'entre eux estiment que leur coin est oublié par le gouvernement. Ils expliquent que seuls les opérateurs économiques de la localité s'efforcent à rendre leur route carrossable. Mais selon les jeunes, les opérateurs économiques, malgré ...
Lire l'article
Les travaux de bitumage de la route reliant Libreville au Cap Estérias, suspendus il y a quelques semaines pour des raisons de trésorerie ont repris jeudi dernier, a constaté le correspondant local de l AGP. Selon des sources proches de la direction de l entreprise française Colas, chargée de réaliser lesdits travaux, le redémarrage de ce chantier ferait suite à un compromis négocié entre les pouvoirs publics et la direction de Colas. dite entreprise. L'arrêt des travaux avait entraîné les populations du Cap à menacer de barricader la route et d organiser une marche de protestation pour interpeler le chef ...
Lire l'article
La cité touristique de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-ouest), Popa se vide progressivement de ses habitants, coupés du reste du Gabon faute de route et qui immigrent vers les villages environnants ayant accès à la route, à l’eau potable ainsi qu’à l’électricité. Selon les riverains, Popa, à environ 90 km de Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo, dotée d’un hôtel d’une quinzaine de chambres, d’une école, d’un dispensaire, d’un camp de gendarmerie, d’une sous-préfecture, d’une résidence officielle du chef de l’Etat, est quasiment abandonnée par ses gouvernants au nombre desquels le sous-préfet (première autorité politico administrative), le chef de Canton, ...
Lire l'article
Les conflits s’étendent dans le nord de Libreville sur l’exploitation du sable
Conflit au nord de Libreville entre exploitants des carrières de sable
L’éloignement des enseignants perturbe les cours dans une école au nord de Libreville
Une route coupée depuis plusieurs années dans le sud Gabon
L’érosion coupe une route dans le département du Cap Estérias
Un axe routier aménagé par des particuliers dans le nord de Libreville
Gabon: L’effondrement d’un pont dans le département de tsamba-Magotsi a perturbé la circulation sur la route nationale n°1
Gabon: La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville barricadée
Gabon: Société : Reprise des travaux de bitumage de la route du Cap
Gabon: Popa dans l’Ogooué Lolo se meurt faute de route

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2010
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*