Socialisez

FacebookTwitterRSS

La Coopération se dote d’un ministre mais reste sous coupe élyséenne

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2010
Catégorie(s): Françafrique,Monde

De Philippe RATER (AFP)

PARIS — L’Afrique retrouve un ministre dans le gouvernement français, puisque le portefeuille de la Coopération est de nouveau attribué, à Henri de Raincourt, mais la relation si complexe de Paris avec ses anciennes colonies devrait continuer d’être gérée de l’Elysée.

Le premier dossier brûlant que devrait trouver le nouveau ministre, 62 ans mercredi, sur son bureau de la Convention, une annexe du Quai d’Orsay dans le sud de Paris, va être la Guinée. Les résultats du premier scrutin présidentiel démocratique du pays opposent les deux candidats en lice sur fond de heurts.

Face à lui, Henri de Raincourt devra composer avec Claude Guéant, secrétaire général de la présidence française et très présent sur le front africain. Cet ancien préfet a noué nombre de relations avec des chefs d’Etat africains et effectué plusieurs missions dans des pays aux relations difficiles avec la France, comme la Côte d’Ivoire très récemment.

La politique de coopération continuera “d’être dictée de l’Elysée en toute opacité, avec des ministères n’ayant que très peu de marge de manoeuvre”, juge Olivier Thimonier de l’ONG Survie. “La main est à l’Elysée”, renchérit Sébastien Fourmy d’Oxfam France.

Le nouveau ministre trouvera aussi sur son chemin des émissaires plus ou moins officieux, proches du président Nicolas Sarkozy. Il en est ainsi de l’avocat Robert Bourgi, qui était il y a encore quelques jours en Guinée et au Sénégal, ou du député Patrick Balkany, régulièrement en voyage en Afrique.

Même s’ils ont affiché, en cette année du cinquantenaire de l’indépendance de leurs pays, leur volonté d’émancipation, plusieurs chefs d’Etat africains restent attachés au maintien d’une relation particulière avec Paris. Et pour certains, parfois au pouvoir depuis des décennies, rien ne vaut un accès direct au président français ou à son entourage.

Pour Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur au Sénégal, les réseaux abondent désormais dans un sens Afrique-France. Des “lobbyistes rétribués ou sous contrat ou en amitié avec des chefs d’Etat africains essaient d’influencer la politique française”, assurait-il cet été à propos de la “Françafrique”.

Ce vocable désigne un ensemble de relations opaques, mêlant politique et affaires, voire affairisme, entre la France et ses anciennes colonies.

A la différence d’Alain Joyandet, qui fut secrétaire d’Etat à la Coopération entre mars 2008 et juillet 2010, Henri de Raincourt pourra se targuer d’un rang supérieur de ministre auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Coopération.

Formé à l’École supérieure des ingénieurs et techniciens pour l’agriculture avant d’être exploitant agricole, cet ex-sénateur apparaît toutefois néophyte en matière diplomatique et africaine.

“On est toujours dans la même configuration, un homme qui ne connaît pas les dossiers africains, qui va être chargé de prendre des consignes à l’Elysée”, résume Antoine Glaser, spécialiste de l’Afrique. Tant la nouvelle chef de la diplomatie Michèle Alliot-Marie qu’Alain Juppé, à la Défense, ont aussi leurs propres réseaux en Afrique, ajoute-t-il.

Henri de Raincourt aura à superviser l’Agence Française de Développement (AFD), qui gère l’aide française – 6,2 milliards d’euros en 2009 – dans plus de 60 pays, principalement en Afrique. Le patron de l’AFD est depuis juin Dov Zerah, qui était dans les années 90 directeur de cabinet du ministre de la Coopération Michel Roussin.


SUR LE MÊME SUJET
Biafreries d’Ali: Sous Omar Bongo comme sous Ali Bongo, le Gabon reste dominé par un régime autoritaire
Le 27 janvier dernier, nous publiions un article sur le rapport 2012 de Freedom House sur la Liberté dans le monde qui depuis 2009, classe le Gabon parmi les pays du monde sous dictature puisque “pas libre” du tout. (voir ce lien: http://www.bdpgabon.org/articles/2012/01/27/le-gabon-classe-non-libre). Mais il existe une autre publication par le magazine britannique, The Economist, qui chaque année publie un "Indice de la Démocratie" dans le monde. Il se trouve justement que cet indice n'est pas non plus gentil avec le Gabon d'Ali Bongo puisque le Gabon y est classé parmi les régimes dits "autoritaires". Selon Wikipédia, The Economist calcule cet indice ...
Lire l'article
L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique (USA) accrédité au Gabon, Eric D. Benjaminson s’est entretenu jeudi avec la presse nationale et internationale en vue de mieux expliquer la visite du président gabonais Ali Bongo Ondimba à la Maison Blanche (Présidence américaine) mais également, il a passé en revue la marche du Gabon vers le développement, en appréciant, encourageant, félicitant les nombreuses réformes et initiatives entreprises, tout en dénonçant les maux qui pourraient saper ces efforts si rien n’est fait. Cette deuxième conférence de presse, huit mois après la première, a permis au diplomate américain d’aborder les questions de coopération et d’intérêt entre le ...
Lire l'article
L'opposant André Mba Obame, qui s'est autoproclamé président du Gabon le 25 janvier, a quitté dimanche l'agence onusienne de Libreville où il était réfugié mais la situation reste tendue avec un déploiement de forces anti-émeutes devant le siège de son parti. M. Mba Obame ainsi que la trentaine de personnes -- son "gouvernement" et des cadres l'Union nationale, son parti -- de sa délégation ont quitté à 10h15 (09h15 GMT) le siège du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en voiture sans être inquiétés par la police. M. Mba Obame, qui a pris la direction de la Sablière, quartier huppé ...
Lire l'article
Le Ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, est arrivé ce samedi après-midi à Libreville, la capitale gabonaise, où il a devisé avec le président de la République Ali Bongo Ondimba, avant la séance de travail avec son homologue, Paul Toungui en vue de la consolidation de la coopération gagnant-gagnant entre les deux nations. Cette visite du ministre chinois entre dans le cadre du renforcement de la relation bilatérale, trentenaire, qui lie les deux pays, axée sur un partenariat gagnant matérialisé par de nombreux projets exécutés ou en cours de réalisation. A son arrivée dans la capitale gabonaise où sa visite ...
Lire l'article
L’ambition de relancer la coopération bilatérale entre le Gabon et la Corée du Nord a été affichée au cours de l’entretien que le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a eu lundi dernier avec le président du praesidium de l’Assemblée populaire suprême de la république démocratique de Corée, Kim Yong Nam. L’opportunité a été offerte aux deux parties de dépoussiérer l’accord général sur la coopération économique et technique signé en mai 1977 à l’initiative du défunt président Omar Bongo Ondimba, entre les gouvernements gabonais et nord coréen. Histoire de coller au calendrier de la mise en œuvre du programme de politique ...
Lire l'article
4 jours après l’annonce de sa prétendue démission du Parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, a réitéré sa fidélité au parti au pouvoir, à l’occasion de la célébration en différé du 42e anniversaire du parti le 27 mars au 4e arrondissement de Libreville. Si cette sortie a rassuré les partisans du hiérarque du PDG, elle ne lui assure pas pour autant un avenir politique doré au sein de cette formation bien décidée à faire peau neuve. Le suspense n’aura duré que 4 jours, Jacques Adiahénot a levé l’équivoque sur son destin politique. Annoncé démissionnaire le 23 mars, l’ancien secrétaire général ...
Lire l'article
Le président du Sénat, Madame Rose Francine Rogombé a reçu mardi en audience, le président du sénat de la RD Congo puis les responsables de la presse nationale, publique et privée gabonais. Rogombé a reçu, mardi après midi, un émissaire du président du Sénat de la République démocratique du Congo en la personne de Mokolo Wa Pombo. L’hôte du patron des sénateurs était porteur d’une invitation du président du Sénat de la RDC à son homologue gabonais qui, pour la circonstance, était entourée de certains de ses plus proches collaborateurs. En effet, le Vice-président du Sénat de la RDC, qui était ...
Lire l'article
Le ministre déléguée aux Affaires Etrangères d’Egypte, Nivine Ashmawy, a exprimé ce mardi à Libreville, sa satisfaction à ses homologues gabonais des Affaires Etrangères et de la Santé pour les bons rapports qu’entretiennent les deux pays dans les domaines de la diplomatie et de la santé. Au ministère des Affaires Etrangères où le ministre égyptien a été reçu par le Ministre d’Etat Paul Toungui, Mme Nivine Ashmawy a indiqué à sa sortie d’audience, que le Fonds égyptien pour la Coopération technique avec l’Afrique qu’elle coordonne organise souvent en prenant en charge toutes les commodités, à l’endroit des personnels du ministère ...
Lire l'article
Mugabe est chez lui. Il fait ce qu'il veut depuis des années. Son peuple est malheureux ... et les belles paroles ne servent à rien !!! (...) Il y eut Eyadema, Pinochet, Mobutu, Ratsiraka, Fidel Castro, … Il reste encore Bongo, Biya, Sassou Nguesso, Kim Jong-il. Puis, un peu plus camouflés derrière une démocratie de façade, Hassan al-Bashir, Poutine, Hu Jintao (…) Le Zimbabwe a suffisamment souffert. Toutes les discussions ont été engagées (...) mais il est un moment où, quand un dictateur ne veut pas entendre, ne veut pas comprendre, les chefs d'Etat et de gouvernement doivent cesser de discuter. ...
Lire l'article
Donner plus de force aux relations diplomatiques bientôt vieilles de quarante ans, entre le Gabon et le Japon, est le signal envoyé par le Premier ministre Yasuo Fukuda, qui s’est promptement entretenu mardi, à Yokohama, avec le président Bongo Ondimba, lors de l’audience élargie en définitive aux membres des deux gouvernements, notamment le ministre d’Etat, en charge de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, Paul Toungui, la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie, Laure Olga Gondjout, ainsi que le Directeur de Cabinet du chef de l’Etat, Pascaline Bongo, côté gabonais, avec au ...
Lire l'article
Biafreries d’Ali: Sous Omar Bongo comme sous Ali Bongo, le Gabon reste dominé par un régime autoritaire
Politique – Coopération / E. D. Benjaminson apprécie, encourage et félicite le Gabon, mais dénonce les pesanteurs
Gabon: Mba Obame a quitté l’agence onusienne mais la situation reste tendue
Coopération Gabon -Chine: Le ministre Chinois des Affaires Etrangères, à Libreville, renforce la coopération entre les deux pays
Politique : Le premier ministre et le numéro 2 Nord Coréen relancent la coopération bilatérale
Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?
Consolider la coopération parlementaire sous régionale
Gabon: Le ministre égyptien, Nivine Ashmawy, se réjouit de la coopération égypto – gabonaise en matière diplomatie et de santé
MUGABE, « IL DOIT PARTIR »… « MAIS, IL RESTE ENCORE BONGO, BIYA, SASSOU NGUESSO, KIM JONG-IL !
Gabon: Gabon-Japon/ Bongo Ondimba et le Premier ministre Yasuo Fukuda font un bilan d’étape de la TICAD, et évoquent le renforcement de la coopération bilatérale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2010
Catégorie(s): Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*