Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon veut mettre en place un nouveau code des hydrocarbures

Auteur/Source: · Date: 30 Nov 2010
Catégorie(s): Economie

Le Gabon envisage de se doter d’un nouveau code dans le secteur des hydrocarbures, a appris l’AGP mardi à Libreville de source autorisée.

Le nouveau code doit fixer le régime juridique, fiscal, douanier, ainsi que le taux de change applicable aux activités d’exploration, d’exploitation et de transport des produits pétroliers, a-t-on indiqué de même source.

Le document a été élaboré en 2009 par un groupe de techniciens, notamment des économistes, des ingénieurs, des juristes du ministère des mines, du pétrole et des hydrocarbures pour remplacer l’ancien code des hydrocarbures, toujours en vigueur, qui date de 1962.

Inspiré du Code minier français, l’ancien code rend impossible la quasi-totalité de la règlementation pétrolière, alors que le nouveau favorise le contrôle et le suivi efficients de l’activité, ainsi qu’un encadrement du régime des Contrats d’exploitation et de partage de production, selon les explications des techniciens. Initié par le président Omar Bongo Ondimba, le code des hydrocarbures prévoit notamment la création d’une compagnie pétrolière nationale (Gabon Oil Compagny), confirmée le 4 mars dernier par le président Ali Bongo Ondimba.

Par ailleurs, la construction d’une deuxième raffinerie est envisagée à Libreville pour renforcer la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), basée à Port-Gentil, rachetée par la société sud-africaine IBANI.

Quatrième producteur de pétrole en Afrique au sud du Sahara, derrière l’Angola, le Nigeria et la Guinée-Equatoriale, le Gabon compte près de 25 compagnies pétrolières étrangères sur son sol.

Son brut est exporté à près de 95%, tandis que le reste est transformé par la Sogara. Les ressources pétrolières représentent environ 70% du budget de l’Etat gabonais. Mais le PIB réel du pays, essentiellement généré par le secteur pétrolier ne cesse de chuter, passant de 5,3% en 2007 à -1,4% en 2009.

En 2009, la production pétrolière du Gabon était de 12,6 millions de tonnes, dont 60% était assurée par le groupe français Total et l’anglo-néerlandais Shell, selon la Banque mondiale.


SUR LE MÊME SUJET
Le président du Conseil national de la communication, Jean Ovono Essono, a reçu le 13 décembre dernier, les documents du projet de reforme du code de la communication en République gabonaise. Le président du Conseil national de la communication (CNC), Jean Ovono Essono, a reçu le 13 décembre dernier, des mains du président de la commission ad hoc, François Du château Effemba, chargé de proposer des innovations relatives au projet de réforme du code de la communication, les documents sanctionnant trois semaines d’intenses travaux. Le document remis au président du CNC sera associé à ceux élaborés par la commission mise en place ...
Lire l'article
Les autorités gabonaises vont promulguer cette année un nouveau Code des hydrocarbures destiné à mettre en place un cadre juridique attractif et compétitif susceptible d’attirer dans le pays le maximum d’investisseurs du secteur. Le nouveau code doit remplacer celui en vigueur depuis 1962. Inspiré du Code minier français, l’ancien code rend impossible la quasi-totalité de la règlementation pétrolière. Le nouveau code doit fixer le régime juridique, douanier, fiscal, ainsi que le taux de change applicable aux activités d’exploration, d’exploitation et de transport des produits pétroliers. Elaboré par des économistes, des ingénieurs et des juristes du Ministère des Mines, du ...
Lire l'article
La société d’assurance Ogar vie a sollicité la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) pour mener les études de faisabilité de son projet de création d’un pôle de gestion d’actifs de type Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). ’’Nous nous sommes rapprochés de la BVMAC, dans le cadre d’un travail d’étude qui a pour objectif de répondre à une nécessité croissante de placement de nos avoirs’’, a déclaré le directeur général d’Ogar vie, M. Crépin Gwodock, à l’occasion de la présentation du deuxième numéro de la Lettre d’information de la BVMAC. ‘’La gestion collectif à ...
Lire l'article
Le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a reçu, lundi dans son cabinet de travail, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par le chef de division au département Afrique John Wakeman-Linn, afin de bénéficier de sa grande expérience dans la mise en œuvre de la bonne gouvernance sur le plan économique et financière. ‘’Nous avons besoin du FMI à tous les niveaux, non seulement en terme de financement mais également en terme de conseil’’, a appuyé le chef du gouvernement. Au sortir de la séance de travail avec la partie gabonaise, John Wakeman-Linn a indiqué que la mission du FMI ...
Lire l'article
L'Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a adressé le 11 mai dernier au premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, une lettre de doléances relative aux dispositions du nouveau Code général des impôts qui doit entrer en vigueur à la fin du mois de mai et qui serait contradictoire aux résolutions issues des dernières négociations avec les autorités de tutelle. L'ONEP dénonce de nouvelles dispositions fiscales contraignantes pour les employés du secteur pétrolier, et exhorte le gouvernement à explorer d'autres pistes plus équitables pour surmonter la crise économique actuelle. Le secteur pétrolier est de nouveau sur le pied de guerre depuis l'adoption ...
Lire l'article
La fonction de l'Etat Actionnaire trouve son origine dans la volonté des pouvoirs publics de gaboniser l'ensemble de son Economie au sortir des indépendances. Pour se faire, l'Etat a mis en place une politique de participation lui permettant d'avoir un droit de regard sur l'ensemble de l'activité économique, particulièrement dans les secteurs stratégiques et porteurs, a appris GABONEWS. Ainsi, différents organes ont été érigés en vue d'asseoir cette politique; il s'agit du Ministère des Participations, dissout en 1980, et de la Société Nationale d'Investissement du Gabon (SONADIG), mise en liquidation par la Loi des Finances 2004. Aujourd'hui, seule la ...
Lire l'article
Réunis en séminaire à la Pointe Denis, l'île en face de Libreville, les agents du ministère des Mines et des Hydrocarbures ont passé au peigne fin les activités pétrolières du pays afin de déterminer le cadre et les perspectives pour l’élaboration d’un Code gabonais des hydrocarbures. Cette réglementation devrait notamment permettre la régulation de l’aval pétrolier dont le cadre normatif des activités reste encore floue. «Un pays sans code minier est comme un cheval sans bride» a déclaré Charles Allogho, conseiller technique du ministre d'Etat, à l’ouverture des travaux du séminaire du ministère des Mines et des Hydrocarbures, qui s’est déroulé ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais attend mettre en place, d'ici 2015, un système économique et social capable de s'ouvrir aux exigences d'un développement juste, équilibré et durable; la question est au centre d'un séminaire qui s'est ouvert lundi, dans la capitale gabonaise sous l'égide du ministère gabonais de la Formation professionnel, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD). Ces assises s'inscrivent donc dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le dévelloppement (OMD). En effet, il s'agit de s'assurer qu'en 2015, 100% des gestionnaires de l'administration gabonaise maîtrisent les outils de transparence et les procédures d'exécution, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais attend mettre en place, d'ici 2015, un système économique et social capable de s'ouvrir aux exigences d'un développement juste, équilibré et durable; la question est au centre d'un séminaire qui s'est ouvert lundi, dans la capitale gabonaise sous l'égide du ministère gabonais de la Formation professionnel, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD), a constaté GABONEWS. Ces assises s'inscrivent donc dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le dévelloppement (OMD). En effet, il s'agit de s'assurer qu'en 2015, 100% des gestionnaires de l'administration gabonaise maîtrisent les outils ...
Lire l'article
La Caisse nationale de stabilisation et de péréquation (Caistab) a initié du 4 au 7 avril derniers à Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, avec la collaboration de l'Institut Français du Pétrole (IFP), un séminaire national sur l'économie pétrolière destiné à améliorer la gestion et la redistribution des produits pétroliers. Le séminaire national sur l'économie pétrolière organisé par la Caisse nationale de stabilisation et de péréquation (Caistab) en collaboration avec l'Institut Français du Pétrole (IFP) s'est achevé après quatre jours de travaux le 7 avril dernier à Franceville, dans la province du Haut Ogooué. Ce séminaire à permis aux agents des ...
Lire l'article
Gabon : Le toilettage du code de la communication parvient à Jean Ovono Essono
Un nouveau Code des hydrocarbures au Gabon
Une société d’assurance veut mettre en place un pôle de gestion des OPCVM
FMI/Coopération : Aider le gouvernement gabonais à mettre en place sa politique économique
Gabon : L’ONEP conteste le nouveau Code des Impôts
Gabon: Economie / Contexte historique de la mise en place du Code des Participations
Gabon : Le secteur des hydrocarbures à la recherche d’un cadre normatif
Le Gabon veut mettre en place un système économique et social pour répondre aux exigences d’un développement « juste, équilibré et durable »
Le Gabon veut mettre en place un système économique et social pour répondre aux exigences d’un développement « juste, équilibré et durable »
Gabon : La Caistab se lance dans la vulgarisation de la gestion des hydrocarbures

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Nov 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*