Socialisez

FacebookTwitterRSS

La BDEAC lance son premier emprunt obligataire sur le marché financier de la CEMAC

Auteur/Source: · Date: 1 Déc 2010
Catégorie(s): Economie

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a lancé mardi, à Brazzaville (Congo), siège de l’institution, son premier emprunt obligataire par appel public à l’épargne « BDEAC 5,5% net 2010-2017 » d’un montant de 30 milliards de FCFA auprès de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) basée à Libreville, la capitale gabonaise, a appris l’AGP de source proche de cette banque de développement sous régionale.

« La première tranche que nous mobilisons aujourd’hui est fixée à 30 milliards de FCFA et sera affectée au financement de projets suffisamment élaborés détenus dans notre portefeuille », a déclaré le président de la BDEAC, le Gabonais Michaël Adandé, au cours de la cérémonie officielle de lancement de cet emprunt dans la capitale congolaise.

Selon M. Adandé, cet emprunt obligataire permettra à la BDEAC de mener à bien ses missions, en vue d’un développement économique et social des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Cette opération de marché, a expliqué M. Adandé, devrait permettre d’utiliser une partie des excédents de liquidités détenues dans la zone pour couvrir les besoins de financement exprimés par les opérateurs économiques installés dans les six pays de la CEMAC.

L’action entreprise par la BDEAC s’inscrit dans le cadre d’un programme de mobilisation de ressources au niveau local d’un montant total de 100 Milliards de FCFA et se déroulera en plusieurs phases, indique-t-on au sein de l’institution bancaire régionale.

« Au regard de son ampleur et de sa configuration, cette émission obligataire par appel public à l’épargne, du moins nous l’espérons, servira de catalyseur pour la mobilisation de l’épargne publique longue dans la zone et contribuera certainement à améliorer de manière significative l’attractivité des deux places boursières de notre sous-région », a souligné le président de la BDEAC.

La sous-région de l’Afrique centrale, fait on observer, est une zone à fort potentiel économique, dotée de nombreuses ressources que les institutions ne parviennent pas toujours à recycler dans l’économie ou à orienter vers le financement des projets d’investissements au sein de cet espace.

Pour M. Adandé, la BDEAC, institution de référence dans le financement du développement en Zone CEMAC, a lancé son premier emprunt obligataire à travers les deux places boursières sous-régionales pour ancrer définitivement et durablement son action vers cet outil par l’excellence de financement long de l’économie.

Huit ans après la mise en place de la BVMAC et de la Bourse de Douala (la Douala Stock Exchange), l’activité boursière demeure à un stade embryonnaire dans la sous-région.

L’existence de deux places boursières pose le problème de taille du marché, d’où l’appel des hautes autorités des pays membres de la CEMAC à un rapprochement de ces deux entités en vue de leur fusion.

La CEMAC regroupe six pays : le Cameroun, le Congo, la Centrafrique, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. 


SUR LE MÊME SUJET
L’opération de cotation des titres émis par la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) à hauteur de 30 milliards de FCFA a débuté mercredi à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) dont le siège est à Libreville. Selon le président de la BDEAC, le Gabonais Michaël Adandé, l’emprunt obligataire émis sur le marché sous-régional permettra de financer des grands projets structurants des pays membres de la banque basée à Brazzaville (Congo) ainsi qu’à financer la croissance économie des pays de la sous région de l’Afrique centrale. ‘’Cette étape qui est franchie confirme ...
Lire l'article
La Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale(BDEAC) a lancé lundi à Libreville (à la suite de Brazzaville, Douala et Malabo) un emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant total de 100 milliards de Francs CFA. La souscription qui porte la dénomination « BDEAC (5,5% Net 2010-2017 » est ouverte à toute personne physique et morale des pays membres de la Communauté Économique de l’Afrique Centrale(CEMAC) ainsi que des investisseurs régionaux et internationaux. La durée de l’emprunt a été fixée à 7 ans avec un taux d’intérêt de 5,5% et ...
Lire l'article
L’entreprise gabonaise Petro Gabon, a effectivement lancé mardi , à Libreville, au siège de la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC), en présence du Chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, un emprunt obligataire de 7 milliards FCFA sur le marché de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) ; une première pour une entreprise à majorité constituée de capitaux locaux, a-t-on appris. Officiellement lancé le 5 juillet 2010, courant sur une « durée de sept ans » et bénéficiant d’un taux d’intérêt de « 6% » par an à compter de la ...
Lire l'article
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) va lancer son premier emprunt obligatoire avant la fin 2010. Cette initiative vise à mobiliser plus de ressources pour mieux répondre aux besoins de financement des projets de développement dans la sous-région. Au terme de son conseil d’administration tenu le 24 septembre à Brazzaville, au Congo, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a décidé de lancé son premier emprunt obligataire d’ici à la fin de l’année. Cet emprunt dont l’objectif est d'augmenter le portefeuille de financement des projets de la banque, sera lancé sur le marché ...
Lire l'article
L’entreprise gabonaise Petro Gabon est entrain de lever une somme de 7 milliards de FCFA à la Bourse des Valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), une institution financière de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) dont la période de souscription a été ouverte le 5 juillet et cours jusqu’au 30 juillet prochain. L’opération a été portée à la connaissance du grand public mercredi à la faveur d’une conférence de presse animée par les acteurs à l’origine de cette action boursière. Il s’agit notamment de Petro Gabon, l’émetteur, BGFIBourse, la société de bourse ayant ficelé le dossier, la BVMAC, ...
Lire l'article
Le nouveau président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Michael Adandé, était récemment à N’Djamena, au Tchad, où il a été reçu en audience par le président Idriss Deby. Le banquier gabonais est notamment allé recueillir des avis et propositions du président tchadien afin de mener à bien le mandat qu’il vient de prendre à la tête de la BDEAC. Dans le cadre de la redynamisation de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), le nouveau président de cette institution, Michael Adandé, s’est récemment rendu à N’Djamena où il ...
Lire l'article
Nommé à la présidence de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), lors du 10e sommet des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), qui s’est tenu à Bangui, en République centrafricaine, du 16 au 17 janvier, Michael Adandé, est appelé à relever le défi de l’intégration à travers des projets porteurs. Les Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale viennent de confier la présidence de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale au Gabonais Michael Adandé. Il succède à ce poste au Centrafricain Anicet Georges Dologuele, ...
Lire l'article
Les engagements de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) au profit de ses six Etats membres vont se chiffrer à 220 milliards de FCFA au cours de la période 2008-2012, a annoncé l’institution financière sous-régionale, dans un communiqué de presse publié le 14 novembre à Brazzaville. La BDEAC a décidé de mettre à la disposition des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) une enveloppe de 220 milliards de FCFA pour le financement de leurs projets d'ici à 2012. Selon le communiqué de l'institution, «l’objectif de la banque pour la période ...
Lire l'article
La Banque de développement des états de l’Afrique centrale (BDAEC), institution de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), dirigée par l’ancien premier ministre centrafricain, Anicet Georges Dologuélé, a réaffirmé mercredi à Libreville, au cours d’une conférence débat sur le thème « la BDEAC et le financement du secteur privé gabonais », son engagement financier pour soutenir l’action des opérateurs économiques du Gabon, a constaté GABONEWS. Lors de cette rencontre, M. Dologuélé a souligné l’importance de la coopération dans laquelle s’est engagée la BDEAC en tant qu’institution de financement du développement sous-régional, mais aussi, il a donné les ...
Lire l'article
Le capital social de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a connu une augmentation, passant de 81,450 milliards de francs CFA à 94 milliards de francs CFA. Cette hausse est essentiellement due à l’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad. Institution en charge du financement du développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), la BDEAC a tenu son premier conseil d’administration de l’année en mars dernier à Douala au Cameroun. L’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad a permis de rendre effectif le principe d’égalité ...
Lire l'article
Un emprunt obligataire de la BDEAC cotée à la bourse régionale de l’Afrique centrale à Libreville
L’emprunt obligataire de la BDEAC lancé à Libreville après Brazzaville, Douala et Malabo
Petro Gabon lance un emprunt obligataire de 7 milliards FCFA
Economie : La BDEAC lance son emprunt obligataire
Petro Gabon mène une opération de lever de 7 milliards de FCFA sur le marché financier de la CEMAC
BDEAC : Michael Adandé chez Deby
Gabon : Michael Adandé à la tête de la BDEAC
CEMAC : La BDEAC injecte 220 milliards de FCFA pour la période 2008- 2012
Gabon: Economie: La BDEAC réaffirme son engagement financier auprès des opérateurs économiques gabonais
CEMAC : Le capital de la BDEAC revu à la hausse


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Déc 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*