Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire : les résultats invalidés, les frontières fermées

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique

La plus grande incertitude règnait ce jeudi soir en Côte d’Ivoire, après l’invalidation des résultats provisoires tant attendus du second tour de la présidentielle. Toutes les frontières ont été fermées par l’armée.

La diffusion des chaînes étrangères d’information est désormais interdite. Vers 18 heures, la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé qu’Alassane Ouattara a obtenu 54,1% des voix, contre 45,9 % des suffrages pour le président sortant Laurent Gbagbo.

A peine une heure et demie plus tard, le Conseil constitutionnel ivoirien a invalidé les chiffres au prétexte que «la CEI a épuisé son délai pour donner des résultats provisoires» et n’est donc «plus à même de décider quoi que ce soit», a précisé son président, Paul Yao N’dré, un proche de Laurent Gbagbo. Mais mercredi déjà, Pascal Affi N’Guessan, le porte-parole du président sortant, avait annoncé le dépôt d’un recours et avait averti qu’«au niveau du Conseil constitutionnel tout était encore possible».

Alassane Ouattara appelle au rassemblement dans la paix

Dans sa première déclaration après l’annonce des résultats, Ouattara, l’ex-Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny, a appelé au «rassemblement» et invité ses partisans à célébrer sa victoire «dans la paix», en évitant de «répondre aux éventuelles provocations». S’exprimant dans un grand hôtel d’Abidjan, il a dit avoir «une pensée pour toutes les victimes de (la) longue crise» qui déchire le pays depuis une décennie. Promettant de former «un gouvernement d’union» rassemblant notamment les «différentes forces politiques», Ouattara a rappelé à son «frère», le président sortant Laurent Gbagbo, leur «engagement commun à respecter les résultats proclamés par la CEI».

Si le couvre-feu a été reconduit jusqu’à dimanche, des incidents ont éclaté à la lisière des quartiers d’Adjamé et d’Abobo à Abidjan, entre les partisans d’Alassane Ouattara et de Laurent Gbagbo, indique lemonde.fr. Plusieurs personnes ont été blessées, dont une très grièvement.

La communauté française retient son souffle

Les ressortissants français ont été invités à rester chez eux, annonçait BFMTV dans la nuit. Sur place, la communauté retient son souffle. «Nous essayons de rester sereins, explique Catherine Rechenmann, la présidente de l’Union des Français de l’étranger à Abidjan jointe par le Parisien.fr lors de la proclamation des résultats. Cet après-midi, il y avait moins de monde dans les rues.»

Depuis dimanche, les tensions étaient montées d’un cran en Côte d’Ivoire, alors que les estimations devaient être rendues publiques mercredi à minuit. Huit partisans d’Alassane Ouattara ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi, selon l’AFP.

Des mises en garde de la communauté internationale

Ce jeudi, au moment de la divulgation des résultats, les quinze pays du Conseil de sécurité de l’ONU se consultaient sur la situation dans ce pays d’Afrique de l’Ouest qui vient de vivre onze ans de crise politico-militaire et six reports de présidentielles depuis 2005. «Ils ont réaffirmé leur volonté de prendre les mesures appropriées contre ceux qui entravent le processus électoral et en particulier le travail de la CEI», a indiqué Susan Rice, la présidente en exercice du Conseil de sécurité pour le mois de décembre.

Le bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a également averti qu’il «surveillait» la situation en Côte d’Ivoire. La Maison Blanche a appelé jeudi soir «toutes les parties» à respecter les résultats, mettant en garde contre toute «obstruction» du processus électoral.  


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
La commission électorale ivoirienne a annoncé vendredi que la coalition du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains, avait remporté la moitié des sièges au parlement. Le président de la commission Youssouf Bakayoko a précisé que le RDP avait obtenu 127 des 254 sièges lors du scrutin de dimanche. Mais le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé à boycotter le scrutin. Laurent Gbagbo est emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche des meurtres, viols, persécutions et autres exactions présumées perpétrées par ses partisans pour le ...
Lire l'article
En raison de l’organisation des élections législatives, les frontières terrestres et maritimes seront temporairement fermées du vendredi 16 décembre à 00h00 au samedi 17 décembre 2011 à 24h00. Durant cette période, aucune autorisation d’entrée ou de sortie du territoire national ne sera délivrée. La gendarmerie et la police ont été chargées de veiller à l’application de cette décision.
Lire l'article
Les affrontements se poursuivent dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, où quatre autres personnes ont été tuées durant ces sept derniers jours, a déclaré jeudi un porte-parole de la Mission des Nations unies dans le pays. Hamadoun Touré a précisé que deux incidents avaient respectivement coûté la vie à deux personnes. Les violences opposent des membres de la communauté ethnique des Bété, de l'ancien président Laurent Gbagbo, aux Baoulé, qui ont soutenu l'adversaire de l'ex-chef d'Etat, l'actuel président Alassane Ouattara, à l'occasion du scrutin de novembre 2010. La Côte d'Ivoire a plongé dans un cycle de violences pendant plusieurs mois après le refus ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Dans un communiqué parvenu ce mardi soir à la Rédaction de Gabonews, le Gabon prend acte de la situation politique actuelle en Côte d’Ivoire qui a abouti au retrait du Président sortant Monsieur Laurent Gbagbo le lundi 11 Avril 2011. Ggabonews, livre in extenso, la teneur du communiqué rendu public sur les média nationaux. « Le Gabon, à l’instar de la Communauté internationale, prend acte de la situation politique actuelle en Côte d’Ivoire qui a abouti au retrait du Président sortant Monsieur Laurent Gbagbo le lundi 11 Avril 2011. Suivant avec une extrême attention l’évolution de la nouvelle situation politique, institutionnelle et militaire ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a estimé samedi que la force des Nations unies en Côte d'Ivoire "devrait jouer son rôle plus efficacement", rappelant que son mandat "permet d'utiliser la force", alors que les affrontements se multiplient dans le pays. Depuis mi-février, les affrontements se multiplient à Abidjan entre insurgés pro-Alassane Ouattara et forces fidèles au président sortant Laurent Gbagbo, qui refuse de lui céder le pouvoir, faisant craindre une guerre civile. Les civils sont les premières victimes, et l'ONU a accusé les forces du camp Gbagbo d'avoir tué jeudi de 25 à 30 d'entre eux, évoquant un possible ...
Lire l'article
Les trois chefs d'Etat ouest-africains envoyés à Abidjan pour demander à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir, ont entamé mardi leur entretien avec lui peu avant 14H00 au palais présidentiel. Les présidents béninois Boni Yayi, sierra-léonais Ernest Koroma et capverdien Pedro Pires, sont arrivés dans des voitures séparées qui se suivaient au palais présidentiel du Plateau, quartier administratif d'Abidjan. Laurent Gbagbo les attendait à la sortie de leurs véhicules et a donné l'accolade à chacun d'eux, avant de les faire entrer dans un salon de la présidence. Les trois émissaires venaient de rencontrer Choï Young-jin, patron de l'Opération des Nations unies en Côte ...
Lire l'article
Le camp d'Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, espère que l'organisation régionale de la Cédéao se prononcera vendredi sur une option militaire pour chasser du pouvoir Laurent Gbagbo, selon un de ses porte-parole. Pour résoudre la crise née de l'élection présidentielle du 28 novembre, il y avait "trois leviers, la diplomatie, les finances et l'armée", a déclaré à l'AFP Patrick Achi, soulignant que son camp l'avait déjà emporté sur les deux premiers. L'ONU a reconnu mercredi Youssouf Bamba, l'ambassadeur désigné par Alassane Ouattara auprès de l'organisation internationale. Jeudi, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) a reconnu que M. Ouattara était ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
L'armée a fermé jeudi soir les frontières de la Côte d'Ivoire, où la large victoire à la présidentielle de l'opposant Alassane Ouattara sur le sortant Laurent Gbagbo, annoncée par la commission électorale, a été aussitôt contestée par le Conseil constitutionnel. Autres signes de la confusion extrême et de la tension dans le pays, des incidents faisant plusieurs blessés ont été signalés à Abidjan dans la soirée, et les autorités ont ordonné "la suspension sans délai" de la diffusion des chaînes de télévision d'informations étrangères. M. Ouattara, ex-Premier ministre, a remporté le scrutin "avec 54,10% des suffrages", contre 45,9% pour le chef de ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
Gabon : Les frontières terrestres et maritimes fermées le 17 décembre 2011
Quatre morts lors d’affrontements dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, selon l’ONU
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
« Le Gabon prend acte de la situation politique actuelle en Côte d’Ivoire», communiqué
Côte d’Ivoire: la force de l’ONU doit jouer son rôle plus efficacement
Côte d’Ivoire: début des entretiens entre Gbagbo et les émissaires africains
Côte d’Ivoire: le camp Ouattara espère une décision sur l’option militaire
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)
Présidentielle ivoirienne: l’armée ferme les frontières après la large victoire, contestée, de Ouattara


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*