Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Plus de rigueur dans l’évaluation de la gestion du chemin de fer

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Economie

Le ministre gabonais des transports, Rémy Ossélé Ndong, a exhorté mercredi à Libreville, à plus de rigueur dans l’évaluation de la gestion de la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG).

S’exprimant au cours d’une rencontre avec le comité de suivi de la concession du chemin de fer, M. Ossélé Ndong a affirmé que le gouvernement avait pris l’engagement de financer la réhabilitation des ouvrages d’art du chemin de fer à hauteur de 10 milliards de FCFA, et que le travail devrait être exécuté par la SETRAG.

La gestion de la SETRAG fait l’objet de nombreuses récriminations de la part des usagers, notamment la dégradation de la voie ferrée, la vétusté des équipements et de matériel.

Pour le ministre des transports, ces manquements pourraient amener le gouvernement à solliciter d’autres prestataires, s’il est établi que SETRAG n’a pas la capacité de gérer et de conserver au mieux ce patrimoine national.

Le chemin de fer Transgabonais, construit de 1973 à 1986, appartenait à l’Etat, via l’Office du chemin de fer du Transgabonais (OCTRA), jusqu’à sa privatisation en 1999.

Une Concession d’exploitation sur 20 ans avait été attribuée à la société Transgabonais, un consortium détenu majoritairement par la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour une période de 20 ans. Une entente rompue par l’Etat quelques années plus tard.

Le Transgabonais a été par la suite rétrocédé à la SETRAG, contrôlée par la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET qui évacue le minerai de manganèse qu’elle exploite à Moanda à plus de 550 km au sud-est du Gabon par cette voie ferrée. .
 


SUR LE MÊME SUJET
La Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ) et la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont signé, le 5 juillet à Libreville, une convention pour le transport ferroviaire du minerai de manganèse de la gare de Ndjolé au port d’Owendo. La durée du contrat correspond à la durée de la concession ferroviaire, c'est-à-dire 24 ans. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) va transporter le manganèse de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), qui exploite le manganèse de M’Bembelé, à 36 km Ndjolé. En effet, les deux parties ont signé le 5 juillet à Libreville, ...
Lire l'article
La société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) a publié mardi à Libreville un rapport dans lequel elle annonce avoir transporté 345 922 tonnes de bois en grumes en 2010 contre 596 368 tonnes de grumes en 2009 à la suite de la mesure gouvernementale qui interdit l’exportation des grumes depuis janvier 2010. « Le transport du bois représente 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise concessionnaire du chemin de fer (SETRAG) dont le nombre de trains pour le transport des grumes est en baisse depuis 2008 pour des raisons techniques », souligne le rapport. La SETRAG disposait seulement de 120 trains en 2010 ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a adopté, jeudi à Libreville, un projet de décret portant création et organisation de la Société du chemin de fer de Mayumba (SCFM), la 2ème ligne ferroviaire attendue dans le pays, après le Transgabonais. Alors que le Transgabonais, construit de 1973 à 1986 par l’Etat gabonais via l’Office du chemin de fer du Transgabonais (OCTRA), relie Owendo, dans le sud de Libreville, la capitale, à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, la 2ème ligne ferroviaire va relier Mayumba, ville côtière au sud de Tchibanga, chef-lieu de la province ...
Lire l'article
La Société d'exploitation du Transgabonais (SETRAG) va acquérir, en 2011, six nouvelles locomotives et une rame supplémentaire de voiture pour les voyageurs pour un investissement de 15 milliards de francs CFA, a annoncé dimanche la direction générale. En 2010, l'investissement prévisionnel est de 12,26 milliards de francs CFA avec un chiffre d'affaires de 35,92 milliards de FCFA. A ce jour, le parc de la SETRAG est composé de 14 locomotives de marchandises et de voyageurs et d'environ 640 wagons. Depuis la date de mise en concession, en 2005, la SETRAG a investi plus de 60 milliards de francs CFA La SETRAG est une société ...
Lire l'article
La société d'exploitation du Transgabonais (SETRAG) va se doter de six nouvelles locomotives en 2011, dans la perspective de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football que le Gabon doit co-organiser avec la Guinée Equatoriale en 2012, a annoncé le chef du département matériel de la compagnie, M. André Alliguie. (Le renforcement du parc de locomotives a pour but d'augmenter la capacité de transport des passagers de la SETRAG entre Libreville et Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est), deuxième site retenu pour abriter des matchs de la CAN en 2012. M. Alliguie a qualifié ...
Lire l'article
Face à la baisse tendancielle de la qualité de l’entretien de la voie ferrée, la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) est mise sous pression par le gouvernement qui en «attend mieux». La SETRAG indique toutefois que les efforts consentis à l’entretien du réseau ferroviaire se situent au-delà des engagements financiers souscrits au titre de la concession. La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) est pointée du doigt par le gouvernement, qui lui reproche la qualité actuelle de ses prestations s ainsi que celle de la voie ferrée. «Le gouvernement a toujours rappelé à la direction générale de la SETRAG l’impérieuse nécessité ...
Lire l'article
La Société d’exploitation du réseau ferroviaire transgabonais (SETRAG) a annoncé lundi l'acquisition en 2011 de nouveaux équipements pour améliorer la sécurité et le confort de ses trains. Selon son directeur général, Jean-Françaois Coutin, la SETRAG va notamment acheter deux trains, 10 voitures, des rails et 60.000 traverses pour un montant de cinq milliards de francs CFA. Cet investissement entre dans le cadre du renforcement du transport pendant la Coupe d’Afrique des Nations de football que le Gabon va co-organiser en 2012 avec la Guinée équatoriale. La SETRAG est une société anonyme, créée à Libreville, en juin 1997, disposant d’un capital de 10 milliards ...
Lire l'article
Les responsables de la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) ont rencontré le 7 juillet dernier des hommes d’affaires français, des partenaires sociaux et des responsables du ministère de la Formation professionnelle pour baliser le renouvellement de ses effectifs à l’horizon 2010-2011. Privatisée en 2005, la SETRAG envisage la mise en place d’une politique de recrutement direct avec la collaboration du ministère de tutelle pour exploiter cette offre de travail de façon optimale sur le marché de l’emploi gabonais Le recrutement de nouveaux cheminots gabonais a fait l’objet d’une séance de travail le 7 juillet dernier entre le directeur général adjoint de ...
Lire l'article
La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) recourt actuellement aux services d’un satellite en vue de renforcer la sécurité des trains voyageurs et de leurs passagers; sécurité qui redevient, au regard de ces moyens déployés, un enjeu primordial pour cette structure qui gère les chemins de fer gabonais. Dans l’optique d’une sécurisation maximale des voyageurs et de leurs biens, la Société d’exploitation du Transgabonais loue un satellite qui aide à la surveillance, nuit et jour, du chemin de fer Owendo-Franceville. On rappelle que depuis l’accident d’un train minéralier survenu le 17 mars dernier à quelques 7 km d’Ayem, causant, durant deux jours à ...
Lire l'article
La Société d’exploitation du chemin de fer Transgabonais (SETRAG) a investi en 2007 la bagatelle de 17 milliards de FCFA pour moderniser ses outils et installations, a annoncé ce week-end le Président directeur général de la compagnie, Marcel Abéké. L’investissement a permis de rénover les wagons et locomotives, moderniser le système de télécommunication et restaurer les logements du personnel, a précisé M. Abéké à l’occasion d’une réunion bilan avec les cadres de l’entreprise. En 2008, la SETRAG compte poursuivre son programme d’investissement, l’entreprise s’étant engagée à investir 50 milliards de FCFA jusqu’en 2011. Elle envisage de remplacer les locomotives vieillissantes par des ...
Lire l'article
Gabon : SETRAG va transporter le manganèse de la CICMHZ
Le transport des grumes au Gabon a fortement baissé en 2010
Création d’une société pour gérer la 2ème ligne ferroviaire en projet au Gabon
15 milliards de FCFA d’investissement dans le Transgabonais en 2011
SETRAG va se doter de six nouvelles locomotives en 2011
Gabon : La SETRAG dans l’œil du cyclone ?
Cinq milliards de FCFA d’équipements ferroviaires pour le Transgabonais
Gabon : La SETRAG prépare la relève de ses effectifs
Gabon: Transport ferroviaire / la Sécurité dans les trains redevient un enjeu de la SETRAG
17 milliards de FCFA investis en 2007 pour la modernisation du Transgabonais


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*