Socialisez

FacebookTwitterRSS

Présidentielle ivoirienne: l’armée ferme les frontières après la large victoire, contestée, de Ouattara

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique

L’armée a fermé jeudi soir les frontières de la Côte d’Ivoire, où la large victoire à la présidentielle de l’opposant Alassane Ouattara sur le sortant Laurent Gbagbo, annoncée par la commission électorale, a été aussitôt contestée par le Conseil constitutionnel.

Autres signes de la confusion extrême et de la tension dans le pays, des incidents faisant plusieurs blessés ont été signalés à Abidjan dans la soirée, et les autorités ont ordonné “la suspension sans délai” de la diffusion des chaînes de télévision d’informations étrangères.
M. Ouattara, ex-Premier ministre, a remporté le scrutin “avec 54,10% des suffrages”, contre 45,9% pour le chef de l’Etat, selon les résultats provisoires de la Commission électorale indépendante (CEI).

Dans l’après-midi, le président de la CEI Youssouf Bakayoko avait annoncé ces résultats provisoires à l’improviste devant une poignée de journalistes dans l’hôtel où était installé le QG de campagne de M. Ouattara.

Cette proclamation était un coup de théâtre car mercredi à minuit (00H00 locales et GMT) avait expiré le délai légal pour l’annonce des résultats provisoires, sans qu’un vainqueur ne soit proclamé.

Mais dans la foulée, le président du Conseil Constitutionnel, Paul Yao N’dré, un proche de Laurent Gbagbo, affirmait à la télévision publique que ces résultats n’étaient pas valables: le délai passé, la CEI n’est “plus à même de décider quoi que ce soit”.

Le Conseil constitutionnel – seul habilité à proclamer les résultats définitifs, dans un délai de sept jours – doit désormais statuer sur les requêtes pour “donner les résultats définitifs du second tour” dans “les heures qui suivent”, a-t-il insisté.

Présidentielle ivoirienne: l’armée ferme les frontières après la large victoire, contestée, de Ouattara

Le camp du président Gbagbo – au pouvoir depuis dix ans – a saisi le Conseil pour faire annuler des votes “frauduleux” dans le nord sous contrôle ex-rebelle depuis 2002.
Exclu du scrutin de 2000 pour “nationalité douteuse” et symbole des tourments identitaires de ce pays de forte immigration, Alassane Dramane Ouattara, 68 ans, surnommée “ADO”, aura, si son élection est définitivement confirmée, pour tâche de relever et réunifier la Côte d’Ivoire.

Naguère modèle de stabilité en Afrique de l’Ouest, le pays est plongé depuis le coup d’Etat de 1999 dans une crise qui s’est aggravée avec le putsch raté de 2002 et la partition du territoire en un sud loyaliste et un nord aux mains de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN).

Dans sa première déclaration après les résultats, Alassane Ouattara a exhorté à la “paix” et promis de former “un gouvernement d’union” nationale.
Ses partisans ont laissé éclater leur joie à Abidjan et à Bouaké (centre), fief des FN. Dansant devant un char de Casques bleus de la mission onusienne dans le pays, l’Onuci, une dizaine de jeunes aux anges chantaient “Gbagbo est parti!”

Le pays a connu deux semaines de forte tension: une attaque dans la nuit de mercredi à jeudi a ainsi fait huit morts dans le QG de M. Ouattara du quartier populaire de Yopougon selon des témoins, une source policière et un responsable local de son parti.

La communauté internationale a mis la pression maximum pour éviter tout débordement violent.

Le président français Nicolas Sarkozy a demandé de permettre l’achèvement rapide et “dans un climat apaisé” du processus électoral.
La Maison Blanche a appelé “toutes les parties” à respecter les résultats de la présidentielle, mettant en garde contre toute “obstruction”.

“Des observateurs dignes de foi et accrédités ont qualifié ce scrutin de libre et juste, et aucune partie ne devrait être autorisée à faire davantage obstruction au processus électoral”, a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Michael Hammer.

D’une façon très ferme, le Conseil de sécurité de l’ONU a menacé jeudi de “prendre les mesures appropriées” contre ceux qui entravent le processus.
Le bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a également averti qu’il “surveillait” la situation en Côte d’Ivoire. 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
La commission électorale ivoirienne a annoncé vendredi que la coalition du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains, avait remporté la moitié des sièges au parlement. Le président de la commission Youssouf Bakayoko a précisé que le RDP avait obtenu 127 des 254 sièges lors du scrutin de dimanche. Mais le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé à boycotter le scrutin. Laurent Gbagbo est emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche des meurtres, viols, persécutions et autres exactions présumées perpétrées par ses partisans pour le ...
Lire l'article
Des partisans au Gabon d'Alassane Ouattara, l'un des deux présidents ivoiriens proclamés, exigent "le départ immédiat" de l'ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon, selon une motion de soutien à M. Ouattara transmise à l'AFP jeudi. "Nous, militants du RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, coalition pro-Ouattara) vivant au Gabon (...) avons décidé (...) (d') exiger le départ immédiat de Gnohité Roger, ancien ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon", indique la motion datée de mercredi. "Nous ne pourrons tolérer plus longtemps les attitudes de Monsieur Roger Gnohité ancien ambassadeur, (qui) bien que rappelé, refuse de se soumettre à la décision ...
Lire l'article
Le camp d'Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, espère que l'organisation régionale de la Cédéao se prononcera vendredi sur une option militaire pour chasser du pouvoir Laurent Gbagbo, selon un de ses porte-parole. Pour résoudre la crise née de l'élection présidentielle du 28 novembre, il y avait "trois leviers, la diplomatie, les finances et l'armée", a déclaré à l'AFP Patrick Achi, soulignant que son camp l'avait déjà emporté sur les deux premiers. L'ONU a reconnu mercredi Youssouf Bamba, l'ambassadeur désigné par Alassane Ouattara auprès de l'organisation internationale. Jeudi, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) a reconnu que M. Ouattara était ...
Lire l'article
OuattaraThabo MbekiMalgré la médiation de l'ex-chef d'Etat sud-africain , la crise politique persistait dimanche en Côte d'Ivoire après l'annonce d'un gouvernement d'Alassane , qui revendique la présidence comme son rival Laurent Gbagbo. Premier ministre de M. Gbagbo depuis l'accord de paix de 2007, Guillaume Soro, chef de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui contrôle le nord du pays depuis le putsch raté de 2002, dirige cette équipe et détient aussi le portefeuille de la Défense. Les autres ministères sont confiés à des membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition d'opposition qui avait soutenu M. Ouattara ...
Lire l'article
La plus grande incertitude règnait ce jeudi soir en Côte d'Ivoire, après l'invalidation des résultats provisoires tant attendus du second tour de la présidentielle. Toutes les frontières ont été fermées par l'armée. La diffusion des chaînes étrangères d'information est désormais interdite. Vers 18 heures, la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé qu'Alassane Ouattara a obtenu 54,1% des voix, contre 45,9 % des suffrages pour le président sortant Laurent Gbagbo. A peine une heure et demie plus tard, le Conseil constitutionnel ivoirien a invalidé les chiffres au prétexte que «la CEI a épuisé son délai pour donner des résultats provisoires» et n'est donc ...
Lire l'article
Un second tour se dessinait mercredi entre le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara, après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages de la présidentielle historique de dimanche. La Commission électorale indépendante (CEI) a promis de proclamer les résultats provisoires complets d'ici mercredi soir. Laurent Gbagbo arrive en tête du premier tour avec près de 38% des voix, suivi d'Alassane Ouattara (32%), après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages, selon une compilation par l'AFP des résultats partiels communiqués par la CEI depuis mardi soir. Après publication de nouvelles données partielles dans l'après-midi, les résultats concernent désormais 13 régions sur 19 ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le ministre gabonais de l’Intérieur, en charge de la Défense, Jean François Ndongou, a affirmé, mardi à Libreville, que le prolongement du délai de fermeture des frontières maritimes et terrestres n’était à pas envisageable à l’heure actuelle. ’’Si d’aventure la situation m’amenait à proroger ce délai, je le ferais, mais pour le moment, ce n’est pas envisageable’’, a déclaré M. Ndongou, lors d’une conférence de presse. Cette mesure dont le délai court jusqu’à jeudi à 24H 00 (H GMT) avait été prise en raison de l’élection présidentielle de dimanche, selon un arrêté du ministère de l’Intérieur diffusé samedi. Auparavant, M. ...
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a déclaré ce lundi en matinée, qu’il est le vainqueur de l’élection présidentielle anticipée du 30 août, au regard, a-t-il soutenu, des résultats qui lui ont été communiqués en provenance de ses représentants dans les différents bureaux de vote du pays, a constaté GABONEWS. Actualité du :31/08/2009 C’est devant une pléiade de journalistes nationaux et internationaux, augmentés d’une foule nombreuse, que le porte-flambeau du Parti Démocratique Gabonais, Ali Bongo Ondimba, a proclamé ce lundi, au ...
Lire l'article
Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce 29 août la fermeture des frontières terrestres et maritimes à compter du 28 août dernier en raison de l’élection présidentielle du 30 août sur l'étendue du territoire national. L'arrêté ministériel qui prend effet le 28 août à 18 h 00 et expire le 3 septembre prochain à 00 h 00, est censé assurer la sécurité du pays pour cette élection cruciale de l'histoire politique du pays. © D.R., Le ministre de l'Intérieur François Ndongou Jean-François Ndongou, ministre de l’Intérieur chargé de la Défense nationale, a publié ce 29 août un arrêté ...
Lire l'article
Gabon: sans surprise, large victoire du parti d’Omar Bongo aux élections municipales
Le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Omar Bongo a remporté, sans surprise, une large victoire aux élections municipales et départementales du 27 avril, raflant 1.154 des 1.990 sièges et la majorité relative à Libreville, selon le ministre de l'Intérieur. "Le PDG sort grand vainqueur de ce scrutin. Il est conforté dans sa politique. Il va diriger la majorité des communes et département du pays", a affirmé à l'AFP le ministre André Mba Obame, également membre du PDG. "Les électeurs confirment leur attachement à la mise en oeuvre du projet politique du Président de la République", a ajouté le ministre. Ces résultats sont ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
Gabon: des partisans de Ouattara exigent le départ de l`ambassadeur ivoirien
Côte d’Ivoire: le camp Ouattara espère une décision sur l’option militaire
Côte d’Ivoire: la crise persiste, Ouattara nomme son gouvernement
Côte d’Ivoire : les résultats invalidés, les frontières fermées
Présidentielle ivoirienne: vers un second tour Gbagbo/Ouattara
Présidentielle : Proroger le délai de fermeture des frontières, pas envisageable pour l’heure (Intérieur)
Gabon: Présidentielle 2009/ Ali Bongo Ondimba brise le silence et annonce sa « large victoire »
Gabon : Ndongou ferme les frontières
Gabon: sans surprise, large victoire du parti d’Omar Bongo aux élections municipales


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*