Socialisez

FacebookTwitterRSS

CÔTE D’IVOIRE : La tension monte d’un cran entre les pro-Gbagbo et la communauté internationale

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique

La tension est montée d’un cran supplémentaire en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo, l’un des deux présidents proclamés de Côte d’Ivoire, a demandé, samedi, le départ “immédiat” de la mission de l’ONU dans le pays, l’Onuci, et de la force militaire française Licorne, selon un communiqué de son gouvernement lu à la télévision d’État, alors que la communauté internationale le somme de céder le pouvoir au plus vite à son rival Alassane Ouattara. Cette annonce intervient au moment où une reprise de la quasi-guerre civile de 2002-2003 – qui avait conduit à l’envoi de ces forces d’interposition – est de plus en plus redoutée par les Ivoiriens comme à l’extérieur.
Après l’élection du 28 novembre, Gbagbo et Ouattara, reconnu président par l’ONU et la France notamment, se disputent le pouvoir. Leur duel a déjà débouché jeudi sur des violences ayant fait au moins onze morts et des scènes de guerre à Abidjan et en province. “Le président de la République de Côte d’Ivoire vient de demander le départ immédiat de l’Onuci (10.000 casques bleus, ndlr) et des forces françaises (environ 900 hommes) qui la soutiennent”, selon un communiqué du gouvernement Gbagbo lu à la télévision d’État RTI. Il a accusé l’Onuci, “agent de déstabilisation”, d’avoir transporté et fourni des armes pour l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), alliée à Ouattara.
“La récréation est terminée !” (pro-Gbagbo)
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a rejeté la demande de retrait : l’Onuci “remplira son mandat et continuera de surveiller toutes les violations des droits de l’homme, les incitations à la haine ou les attaques contre les casques bleus”, selon un communiqué. “La récréation est terminée !”, a quant à lui déclaré Charles Blé Goudé, leader de la jeunesse pro-Gbagbo, illustrant le durcissement de son camp, de plus en plus isolé sur la scène internationale mais qui garde les commandes du pays. “Nous allons défendre la dignité et la souveraineté de notre pays jusqu’à la dernière goutte de notre sueur”, a affirmé le chef des “Jeunes Patriotes” et ministre de la Jeunesse de Gbagbo. “Je demande à tous les Ivoiriens de s’apprêter à livrer ce combat”, a poursuivi celui qui fut le fer de lance de violentes manifestations anti-françaises en 2003 et 2004 et reste soumis à des sanctions de l’ONU.
Dans l’après-midi, dans le quartier pro-Gbagbo de Yopougon, il a réuni plusieurs centaines de partisans très remontés qui criaient : “Licorne dehors !”, “Onuci dehors !” “Gbagbo ne partira pas et ne partira jamais”, a-t-il juré, accusant le président français Nicolas Sarkozy et l’ONU de préparer “un génocide”. Autre signe d’une montée de la tension : une patrouille de l’Onuci, puis le siège même de l’opération à Abidjan ont essuyé dans la nuit de vendredi à samedi des tirs d'”hommes armés vêtus de tenues militaires et voyageant dans un véhicule civil”, a annoncé l’Onuci.
L’ONU prévient
“Il y aura des conséquences pour ceux qui ont perpétré ou orchestré de telles actions, ou qui le feront à l’avenir”, a prévenu Ban Ki-moon. Dans la soirée, Guillaume Soro, Premier ministre d’Alassane Ouattara, a qualifié la demande de retrait de l’ONU de “ridicule”. “Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n’est plus président”, a déclaré Guillaume Soro par téléphone, en dénonçant “une vraie folie meurtrière qui va semer la désolation et créer un autre Rwanda en Côte d’Ivoire”. Le camp Ouattara a appelé les siens à rester “mobilisés” malgré l’échec d’une tentative de marche sur la RTI et le siège du gouvernement, aux mains du chef de l’État sortant.
La marche a été réprimée dans le sang jeudi par les Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles à Gbagbo et le bilan de cette journée se situe entre 11 et une trentaine de morts, manifestants, FN et FDS, selon diverses sources. Après avoir été ville morte vendredi, Abidjan était samedi à l’image du grand marché du quartier populaire de Koumassi (sud): l’activité avait repris, même si l’affluence n’était pas celle d’un samedi juste avant Noël.
L’ONU, l’Union africaine, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) comme l’Union européenne et les États-Unis – qui ont brandi la menace de sanctions – ont haussé le ton vendredi pour obtenir le départ de Gbagbo. Nicolas Sarkozy a prévenu qu’il devait partir “avant la fin de la semaine”. Sinon, il figurera “nommément” avec son épouse Simone sur la liste des personnes visées par des sanctions de l’UE, a-t-il dit. 15.000 Français vivent en Côte d’Ivoire.
 


SUR LE MÊME SUJET
La tension monte au Sénégal entre Wade et l’opposition
Le Conseil constitutionnel doit se prononcer vendredi sur la candidature contestée du chef de l'Etat sortant. L'opposition appelle à braver une interdiction de manifester. Le Sénégal est à la veille d'une journée tendue. Le Conseil constitutionnel doit se prononcer vendredi sur la nouvelle candidature controversée du chef de l'Etat Abdoulaye Wade à la présidentielle. La candidature du président sortant est jugée anticonstitutionnelle par ses opposants et la société civile. Parmi les principaux candidats figurent trois ex-Premiers ministres d'Abdoulaye Wade devenus opposants, Moustapha Niasse, Idrissa Seck et Macky Sall, ainsi qu'Ousmane Tanor Dieng, leader du Parti socialiste (PS). Candidat également, la ...
Lire l'article
Crise de la dette: la tension monte entre les Etats-Unis et l’Europe
Les Etats-Unis ont exhorté vendredi la zone euro à mobiliser plus d'argent face à l'aggravation de crise de la dette qui inquiète le monde entier et à mettre fin à ses divisions, une leçon que les responsables européens ont peu goûtée. Convié exceptionnellement à une réunion des ministres européens des Finances à Wroclaw en Pologne, le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner s'est alarmé des divisions en Europe sur les meilleurs moyens de régler la crise, notamment entre les gouvernements et la Banque centrale de Francfort dirigée par Jean-Claude Trichet. "Tout le monde doit travailler ensemble (...) afin d'éviter des ...
Lire l'article
Des leaders de la galaxie patriotique (jeunesse pro-Gbagbo) ont lancé mardi à Abidjan un appel à la réconciliation et au respect des nouvelles autorités ivoiriennes. Lors d'un meeting à Yopougon (quartier pro-Gbagbo), ceux-ci ont demandé à leurs camarades de cesser définitivement les violences et ont exhorté les Ivoiriens au pardon. "Il est temps de tourner la page. Ce qui est passé est passé. Le sang a trop coulé et nous devons nous pardonner les uns les autres", a plaidé le chef d'une milice pro-Gbagbo, Maguy le Tocard. "Le nouveau président de la République est Alassane Ouattara. C'est un homme tolérant et nous demandons ...
Lire l'article
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Blé Goudé, proche de Gbagbo, serait entre la vie et la mort
Charles Blé Goudé, ancien leader des "Jeunes Patriotes" ivoiriens qui soutenaient l'ex-président Laurent Gbagbo, est entre la vie et la mort aux mains des forces d'Alassane Ouattara, a déclaré vendredi un conseiller de Gbagbo en France. Le gouvernement ivoirien, qui avait dans la journée confirmé des informations de médias français évoquant l'arrestation de Blé Goudé, s'était ensuite rétracté. Dans un message adressé à Reuters, un porte-parole du gouvernement du président Ouattara avait déclaré à propos de l'arrestation: "Ce n'est pas confirmé. Nous ne savons pas." Selon Toussaint Alain, conseiller de Gbagbo, "Charles Blé Goudé est entre la vie et la mort". "Il a été ...
Lire l'article
L'implication de plus en plus forte de la force française Licorne en Côte d'Ivoire suscite des critiques en France. Sur RFI, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a exprimé de sérieuses réserves. A Paris, a eu lieu une importante manifestation de partisans du président sortant Laurent Gbagbo. Invité ce dimanche 10 avril 2011 de l'émission Internationales, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a estimé que « ce n'est pas un service à rendre à la Côte d'Ivoire et à M. Ouattara que ce soient les forces militaires françaises qui obtiennent la reddition de M. Gbagbo et que ce soit ...
Lire l'article
Les trois chefs d'Etat ouest-africains envoyés à Abidjan pour demander à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir, ont entamé mardi leur entretien avec lui peu avant 14H00 au palais présidentiel. Les présidents béninois Boni Yayi, sierra-léonais Ernest Koroma et capverdien Pedro Pires, sont arrivés dans des voitures séparées qui se suivaient au palais présidentiel du Plateau, quartier administratif d'Abidjan. Laurent Gbagbo les attendait à la sortie de leurs véhicules et a donné l'accolade à chacun d'eux, avant de les faire entrer dans un salon de la présidence. Les trois émissaires venaient de rencontrer Choï Young-jin, patron de l'Opération des Nations unies en Côte ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
L'Union européenne va prendre des sanctions à l'encontre de onze proches de Laurent Gbagbo, ont indiqué, mardi 14 décembre, des sources diplomatiques européennes. Parmi les noms se trouvant sur cette liste figurent le conseiller pour la sécurité de M. Gbagbo, Kadet Berlin, le secrétaire général de la présidence, Désiré Tagro, et le président du Conseil constitutionnel, Yao N'Dre. Y figurent également les noms de Pascal Affi N'Guessan, secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien et le directeur général de la radio-télévision d'Etat, Pierre Israël Amessan Brou. Lundi, l'UE avait annoncé qu'elle comptait accroître la pression sur le ...
Lire l'article
A l'issue de l'assemblée générale tenue le 11 octobre à Libreville, les différents syndicats de l'Education nationale réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) ont décidé de maintenir leur mouvement de grève sur l'étendue du territoire national jusqu'à la mise en place des préalables exigés dans le cadre de négociations avec la tutelle. Convoqués le 10 octobre par le ministère de l'Education nationale pour entamer les pourparlers, les enseignants ont boycotté la rencontre en raison des pressions exercées par la tutelle qui menace de suspendre les salaires des grévistes. Jusqu'où ira ce bras ...
Lire l'article
La tension monte au Sénégal entre Wade et l’opposition
Crise de la dette: la tension monte entre les Etats-Unis et l’Europe
Côte d’Ivoire : des leaders pro-Gbagbo appellent à la réconciliation
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Côte d’Ivoire: Blé Goudé, proche de Gbagbo, serait entre la vie et la mort
Côte d’Ivoire: critique du PS contre l’intervention militaire française et manifestations pro-Gbagbo à Paris
Côte d’Ivoire: début des entretiens entre Gbagbo et les émissaires africains
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)
Côte d’Ivoire : sanctions européennes contre onze proches de Gbagbo
Gabon : La tension monte entre les enseignants et la tutelle


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*