- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon Télécom va acquérir la licence 3G début 2011

Après la signature de l’accord clôturant le processus de privatisation de de Gabon Télécom, l’opérateur de téléphonie mobile a décidé d’acquérir dès le début 2011 la licence de téléphonie mobile de troisième génération, dite 3G, a-t-on appris du Communiqué parvenu ce jeudi à GABONEWS.

Selon cette note, l’acquisition de la 3G va offrir à cet opérateur de belles perspectives pour son repositionnement.

Cette annonce a été précédé par la signature par le Gouvernement gabonais et le représentant de l’acquéreur Maroc Télécom d’un accord qui clôt le processus de privatisation de Gabon Telecom amorcé par la Convention de cession d’Actions (CCA) du 9 février 2007, consacrant ainsi la prise de contrôle de l’opérateur historique de télécommunications Gabon Telecom et sa filiale de téléphonie mobile Libertis.


SUR LE MÊME SUJET
L’environnement concurrentiel très intense dans le secteur de la téléphonie mobile au Gabon ne facilite pas les choses à la filiale gabonaise de Maroc Telecom. Les résultats des neuf premiers mois de l’année 2011, publiés le 16 novembre 2011, laissent entrevoir que Gabon Telecom enregistre une baisse de 5,2% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période 2010. Par contre elle jouit d’une hausse sensible de sa clientèle (fixe, mobile, internet) au 3e trimestre 2011. Ce n’est pas la grande forme pour Gabon Telecom, à en croire ses résultats financiers des neuf premiers mois de l’année 2011. Filiale ...
Lire l'article [1]
L’entreprise Gabon Télécom, filiale du groupe Maroc Télécom, a enregistré, en 2010, un résultat financier négatif de l’ordre de 14% par rapport à l’année 2009, a indiqué un rapport de sa maison mère Maroc Télécom. Selon des chiffres communiqués par le groupe, le chiffre d’affaires de l’opérateur historique des télécommunications au Gabon (Gabon Télécom) est en repli de 61,1 milliards de FCFA soit 14,4%. Cette contre performance, explique Marco Télécom, est due à un contexte fortement concurrentiel, marqué notamment par une percée de l’opérateur de téléphonie mobile Bharti Airtel qui a fortement revu à la baisse les tarifs ...
Lire l'article [2]
Les chiffres de Gabon-Télécom pour 2010 laissent apparaître une chute de 14,4% des recettes sur l’ensemble des activités de téléphonie mobile, fixe et internet, soit 61,1 milliards de francs CFA, essentiellement dus au contexte concurrentiel qui caractérise ce marché au Gabon, selon un article publié ce vendredi dans le quotidien d’informations l’Union. Parmi les causes de cette décrue, l’Union évoque l’arrivée sur le marché de « Bharti Airtel », qui a repris les actifs de Zain. L’opérateur indien de téléphonie mobile miserait sur des baisses tarifaires pour accroître ses parts sur un segment de marché dont il se partage la clientèle ...
Lire l'article [3]
Près de trois années après avoir remporté l’appel d’offres lancé par l’état Gabonais pour privatiser son opérateur télécom historique, Maroc Telecom vient de signer un gros chèque à Libreville de 35 millions d’euros pour finaliser cette opération de rachat. Maroc Telecom détient désormais officiellement 51% des parts de Gabon Telecom et de sa filiale Libertis, après avoir procédé à une restructuration et modernisation de l’entreprise durant les trois dernières années. Un plan social pris en charge par l’état gabonais avait été négocié entre les parties, permettant l’accélération du calendrier stratégique de l’opérateur marocain, qui a fait de l’Afrique sa zone ...
Lire l'article [4]
Le Gouvernement gabonais et Itissalat Al-Maghrib (Maroc Telecom) ont signé, jeudi à Libreville, un accord qui clôt le processus de privatisation de Gabon Telecom amorcé par la Convention de cession d’Actions (CCA) du 9 février 2007, consacrant ainsi la prise de contrôle de l’opérateur historique de télécommunications Gabon Telecom et sa filiale de téléphonie mobile Libertis, annonce un communiqué du Ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique. ENGAGEMENTS TENUS PAR LES DEUX PARTIES Ce processus de privatisation - d’une durée de trois (3) ans- aura permis aux deux parties (gabonaise et marocaine) de tenir chacune ses ...
Lire l'article [5]
La société de télécommunication ''Gabon Télécom'' et sa filiale de téléphonie mobile Libertis ont clôturé l'année 2008 avec des résultats en hausse, selon le quotidien l'Union relayant le quotidien marocain en ligne ''Le matin''. Portée par l'impact de ses réajustements tarifaires, la filiale du groupe Maroc Télécom a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires net de 67,9 milliards de FCFA, en hausse de 18,6 % par rapport à 2007. Grâce à ses multiples promotions, l'activité Mobile a réalisé un chiffre d'affaires brut de 40,2 milliards de FCFA, alors que le parc Mobile a enregistré une croissance de 15,8 % avec près de ...
Lire l'article [6]
Les employés licenciés de Gabon Télécom et sa filiale Libertis spécialisée dans la téléphonie mobile, ont débuté à percevoir vendredi à Libreville, leurs chèques équivalent à 24 mois de salaire, a constaté un journaliste de l'AGP. L’opération se déroule au sein de l’annexe du ministère gabonais des Finances, conformément au contrat passé entre l’Etat gabonais et l’actuel acquéreur de Gabon Télécom. Selon quelques licenciés rencontrés sur place, le paiement des droits légaux regorge des erreurs et disent ne pas comprendre le mode de calcul effectué par le comité de privatisation (direction du ministère des Finances). Les employés licenciés qui souhaitaient obtenir un plan ...
Lire l'article [7]
Dans le cadre du processus de privatisation de Gabon Télécom et sa filiale Libertis suite au rachat de l’entreprise par Maroc Télécom en février 2007, les responsables syndicaux ont annoncé le licenciement imminent de 700 à 800 employés, dont l’Etat devrait prendre en charge les indemnités. La société gabonaise de télécommunications Gabon Télécom pourrait bientôt licencier 700 à 800 employés dans le cadre de l’allègement des charges suite au rachat de l’entreprise par Maroc Télécom en février 2007. Depuis le début du processus de privatisation, le fonctionnement de l’entreprise a été miné de nombreux mouvements sociaux en raison des licenciements massifs ...
Lire l'article [8]
Gabon Télécom toujours à la recherche d’un plan social équilibré
Le gouvernement gabonais s'est félicité de la décision prise par le conseil d'administration de Gabon Télécom de faire procéder au «nécessaire ajustement des effectifs pour être conforme aux standards internationaux» du secteur. Dans le cadre de la privatisation de Gabon Télécom, le gouvernement gabonais et Maroc Télécom avaient signé le 7 novembre 2007 un protocole d'accord dit de "partenaire stratégique". Selon les termes de ce contrat, le gouvernement a pris trois engagements, notamment, procéder à l'apurement d'une partie du passif de Gabon Télécom S.A, conformément au procès-verbal des réunions des 8 et 9 novembre 2007, mettre en oeuvre un ...
Lire l'article [9]
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article [10]
Gabon : Chiffre d’affaires en retrait de 5,2% pour Gabon Telecom
Résultat financier négatif de 14% en 2010 pour Gabon Télécom
Télécommunications: les recettes de Gabon-Télécom chutent de 14,4% en 2010
Maroc Telecom finalise le rachat de Gabon Telecom
La privatisation de Gabon Telecom désormais bouclée
Télécommunication : Le chiffre d’affaires de Gabon Télécom en hausse de 18,6 % en 2008
Gabon: Les employés licenciés de Gabon Télécom perçoivent leurs chèques
Gabon : 800 employés de Gabon Télécom sur la sellette
Gabon Télécom toujours à la recherche d’un plan social équilibré
Le Mamba