Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Réaction du Constitutionnaliste Opérationnel Samuel Ntoutoume Ndzeng

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2010
Catégorie(s): Analyses

LA 6ème REVISION DE LA CONSTITUTION DE LA 3ème REPUBLIQUE DU GABON
NE CONDUIT PAS LE PEUPLE GABONAIS A LA 4ème REPUBLIQUE

Nous avons déjà expliqué (Bref Historique des Constitutions du Gabon) à ceux qui accèdent au Blog :hppt//gabonrevelation.over-blog.net, à l’instar de la classe politique (Partis au Pouvoir et Opposition ) et aux quatre (4) composantes de la Société Civile indépendantes membres de la Coordination Nationale des Mouvements Associatifs du Gabon (COORNAMAG), qu’il ne faut pas confondre ou considérer une révision constitutionnelle ordinaire comme c’est le cas, à un changement de régime politique tel qu’expliqué à l’article 117 de l’actuelle Constitution de la 3ème République.

Notre pays a connu depuis son indépendance, le 17 Août 1960, trois (3) Constitutions correspondant à trois (3) Républiques comme expliqué dans le Blog. La Première République consacrée par la Première Constitution du Multipartisme léguée par la France en 1960. La Constitution instituant la 2ème République par un régime de Parti unique (PDG) par Ordonnance constitutionnelle du 13 Mars 1968 et le retour à la démocratie pluraliste consacré par la Constitution de la 3ème République instaurée après la Conférence Nationale de 1990

La Loi n°3/91 du 26 Mars 1991 dite Constitution de la 3ème République a déjà été modifiée cinq (5) fois. La dernière révision remonte au 13 Août 2003 par la loi n°13/2003. C’est donc cette Constitution du 26 Mars 1991, modifiée par la Loi n°13/2003 du 19 Août 2003 qui va être révisée pour la 6ème fois.
Il ne s’agit donc pas d’un changement structurel de régime politique comme nous l’avons connu par Ordonnance du 13 Mars 1968 qui a instauré le Parti unique en s’inspirant des démocraties populaires (Régimes communistes) des pays de l’Est.

Après analyse approfondie des révisions adoptées en Conseil des Ministres, il s’agit d’une avancée nous semble-t-il, sur la conservation du pouvoir par des pratiques du système majoritaire/opposition,

AU DETRIMENT D’UNE APPROCHE DE PARTAGE DE POUVOIR POLITIQUE AVEC LES QUATRE (4) COMPOSANTES D’UNE SOCIETE CIVILE RESPONSABLE ET COORDONNEE (COORNAMAG) TEL QUE DEFINI PAR LE GENIE POLITIQUE GABONAIS A LA CONFERENCE NATIONALE DE 1990 QUE LE PDG SON PARTI, AVAIT INITIE DANS LA PERSPECTIVE DE LA LIBERATION DES GABONAIS DES SEQUELLES DE LA PENSEE DU COLONISATEUR D’ABORD, CONSACREE DERNIEREMENT PAR LA CELEBRATION DU CINQUANTENAIRE PAR RAPPORT A L’APPROCHE DE LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE PRONEE ET LEGUEE PAR FEU PRESIDENT FONDATEUR DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS OMAR BONGO ONDIMBA DONT LES POURSUIVANTS DE l’ŒUVRE, NOTAMMENT SON LEGATAIRE EN CHEF, ALI BONGO ONDIMBA, Fondateur de l’ère de l’émergence l’avait énoncé (Le Partage) parmi les piliers de son idéologie politique,

Aussi, nous semblait-t-il, que c’est ce pilier de partage de pouvoir qui aurait dû être les fondations d’un autre Gabon, consacré par la Constitution de la 4ème République, objet des contours de notre ouvrage expliqué ci-dessous intitulé « Gouverner le Gabon Autrement ».

Note de Présentation
« Gouverner le Gabon Autrement »
___________________________

« Gouverner le Gabon Autrement », est un Projet de Loi Constitutionnelle de la République Gabonaise, qui essaie de traduire en Actes, en s’appuyant sur un Parlement Bicaméral composé de trois(3) Familles Politiques et comprenant trois (3) Groupes Parlementaires institutionnels au sein de chaque Chambre, dont les Membres sont désignés par chaque Famille Politique sur des critères de compétences et par Province, motivés à mettre en œuvre, la Pensée Politique du Président de la République, feu son Excellence, El Hadj OMAR BONGO ONDIMBA, sur la Démocratie Participative, qu’il exhortait à la classe politique et à la Société Civile gabonaise de faire passer en Actes dans ces derniers discours comme il avait donné l’exemple, à la composition de son dernier Gouvernement dont la structure tripartite, avait réhabilité justement, les trois Familles politiques, crées par un Acte de la Conférence Nationale de 1990, lors de la formation du Comité de Suivi.

En effet, cet Acte de la Conférence Nationale, qui avait symbolisé le génie politique des Participants, avait effectivement déterminé les contours du paysage socio – politique de la République gabonaise en trois Familles à savoir :

1°-La Famille Politique (Personnes Physiques et Morales) soutenant le Président de la République en exercice ou du candidat à ce poste.

2°-La Famille Politique des Partisans du Changement pour le Multipartisme immédiat (qui avait été baptisée FUAPO – Front Uni des Associations et des Partis Politiques de l’Opposition).

3°-La Société Civile, d’où sont issues des Personnes Physiques Indépendantes ou Associations laïques et confessionnelles de défense et de promotion des libertés et des droits humains de toute nature, suivant l’objet de leurs statuts de déclaration et qui sont par principe, des groupes de pression et de propositions, non inféodées aux formations politiques.

C’est ce projet de Loi Fondamentale, de conception adaptée aux innovations liées à la Démocratie Participative et Représentative au sein d’un Parlement Bicaméral à trois Familles Politiques réparties en trois groupes Parlementaires institutionnels en son sein, intégrées à l’ancienne édition du 19 Août 2003 de la Constitution du 26 Mars 1991, qui constituent la « Loi Constitutionnelle N° 04 » de la République gabonaise, dont l’adoption est proposée par Référendum, après les délibérations d’une Assemblée Constituante Spéciale.

Samuel NTOUTOUME NDZENG
Constitutionnaliste Opérationnel
Fondateur du Mouvement de Libération des Gabonais (M L G)
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Parti socialiste français a fait paraître sur son site un communiqué relatif aux élections législatives gabonaises du 17 décembre dernier. Le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) a tenu à réagir par le biais d’un communiqué dont GABONEWS vous propose l’intégralité : ----------------------------- Avant de réagir, nos amis socialistes ne semblent pas avoir eu connaissance des rapports des observateurs nationaux et internationaux qui ont conclu que les élections législatives du 17 décembre dernier au Gabon étaient « justes, libres et crédibles ». La victoire du PDG se justifie principalement par le pragmatisme des Gabonais qui apprécient très favorablement l’action qu’a engagée, ...
Lire l'article
Suite aux déclarations de M. Mike Jocktane, relayées par des médias internationaux, Mme Pascaline Bongo Ondimba a tenu à réagir par le biais d’un communiqué de presse dont GABONEWS vous livre l’intégralité : COMMUNIQUE DE PRESSE Dans un livre à paraître, M. Mike JOCTANE, ancien Directeur de Cabinet Adjoint de Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA, affirme que le Président Omar BONGO ONDIMBA aurait contribué au financement de la campagne du candidat Nicolas SARKOZY à l’élection présidentielle française de 2007. Je voudrais, à cet effet, exprimer ma profonde indignation devant la légèreté de ces allégations, aussi grossières que mensongères et irresponsables. Ayant été ...
Lire l'article
Communiqué de Robert BOURGI en réaction à la dépêche AFP du 22 novembre 2011
J'ai eu connaissance d'une dépêche AFP datée de ce jour et évoquant une interview accordée par Monsieur Mike Jocktane aux deux auteurs du livre intitulé "Le scandale des biens mal acquis". Je tiens à préciser que durant toutes les années ou j'ai eu à collaborer avec le Président Omar Bongo-Ondimba, je n'ai jamais vu, ni rencontré, Monsieur Mike Jocktane. Je considère que ces allégations sont mensongères, diffamatoires et procèdent d'une manœuvre politique visant, d'une part, à jeter le doute sur la victoire légitime du Président Ali Bongo-Ondimba, et d'autre part, à troubler la bonne marche des relations franco-gabonaises. Dans cette même dépêche, il ...
Lire l'article
Le Maire de la Commune de Libreville Jean François Ntoutoume Emane, par ailleurs membre du comité de concertation du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), a fait un exposé, de près de trois heures, hier au centre de formation Basile Ondimba, sur le thème des « 50 ans de vie politique gabonaise : quelle place et quel bilan du Parti Démocratique Gabonais ? ». Ce séminaire se tient à près de deux mois des élections législatives. Il permet non seulement d’instruire les militants pour les amener à mieux s’adapter et s’arrimer au changement de paradigme et de mieux préparer ...
Lire l'article
Le rattachement depuis la semaine dernière du département de l’Environnement et du Développement durable, jusqu’à alors détenus par le titulaire des Eaux et Forêts, au Ministère de l’Habitat a suscité notamment la réaction de l’ONG gabonaise, Brainforest, dirigé par Marc Ona Essangui, qui, à travers un communiqué parvenu , ce vendredi à GABONEWS, manifeste son « étonnement » et souligne que le « réalisme dans un pays qui tend vers l’émergence voudrait que les Parcs nationaux, l’Environnement et les Eaux et forets soient logés dans un même département ministériel ». Pour Marc Ona ...
Lire l'article
Le Conseiller Samuel Ntoutoume Ndzeng présente le système rotatoire de la présidence de l’Eglise Evangélique du Gabon (EEG) comme étant un précepte établi en 1997 et qui se déroule en fonction des implantations des missionnaires dans les régions. ‘’Ce système aurait été appliqué à partir de 1997, date de la réunification de cette église. Avant cette date, le président de l’Eglise Evangélique de 1961 était choisi par leurs paires (le collège de Pasteurs) qui étaient tous ‘’des Fang’’ notamment d’Oyem et du Ntem’’, explique-t-il. Cette période a été caractérisée par la répartition des régions en quatre zones : la région synodale ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article
Le général Samuel Mbaye à la tête du secrétariat général du Conseil national de sécurité (CNS) à la présidence de la République depuis 1991 a passé ce mercredi le flambeau à son frère d’arme le colonel major Jean Philippe Ntumpa Lebani, rapporte la presse présidentielle. Le secrétaire général à la présidence de la République, Mamadou Diop représentant le Chef de l’Etat, Chef suprême des armées a présidé la cérémonie de passation de flambeau entre le général Samuel Mbaye (sortant) et le colonel major Jean Philippe Ntumpa Lebani (rentrant), nommé par décret du président de la république le 1er décembre dernier. Créée ...
Lire l'article
Après trois années d’inactivité suite au problème de délabrement, l’hôtel le ‘’ Relais de la Nyanga ’’ de Tchibanga (sud – ouest), est depuis le 17 août dernier à nouveau opérationnel. Situé au bord de la rivière Moukalaba, le ‘’Relais de la Nyanga ’’ a été réhabilité pour une première fois en 2002 grâce à la relance, sur l’ensemble des neuf provinces du pays, des fêtes nationales tournantes, initié par le Président de la République, Omar Bongo Ondimba. La Nyanga avait été l’une des deux premières provinces à recevoir cette manifestation importante. En 2002, une enveloppe de 25 milliards de ...
Lire l'article
Réaction du PDG au communiqué du PS français
Allégations Mike Jocktane : Réaction de Pascaline Bongo Ondimba
Communiqué de Robert BOURGI en réaction à la dépêche AFP du 22 novembre 2011
Jean François Ntoutoume expose sur les 50ans de vie politique du PDG au Gabon
Réaction de l’ONG Brainforest après le détachement du département de l’Environnement des Eaux et Forets
Religion : Le Conseiller Juridique de L’Eglise Evangélique du Gabon, Ntoutoume Ndzeng
Plan de Paix
Réalisations
Gabon: Sécurité : Jean Philippe Ntumpa Lebani remplace Samuel Mbaye à la tête du secrétaire général du conseil national de sécurité
Gabon: Découverte/Tourisme: l’hôtel le ‘‘ Relais de la Nyanga ’’ de Tchibanga à nouveau opérationnel


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2010
Catégorie(s): Analyses
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Réaction du Constitutionnaliste Opérationnel Samuel Ntoutoume Ndzeng

  1. Pingback: Gabon Réaction du Constitutionnaliste Opérationnel Samuel … BDP Gabon Nouveau Sun, 26 Dec 2010 16:13:32 | Region MAG Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*