Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les partis d’opposition en Afrique s’emparent de la crise ivoirienne

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique,Politique

Au Gabon, l’un des principaux partis d’opposition, L’Union nationale, martèle que le président Ali Bongo « doit partir » en s’appuyant sur un documentaire sur « la Françafrique » diffusé par France 2, preuve, selon ce parti, que le scrutin présidentiel d’août 2009 a été truqué. « Il ne faut pas qu’il y ait deux poids, deux mesures », entre le Gabon et la Côte d’Ivoire, argumente l’opposition.
En Angola, le soutien affiché à Laurent Gbagbo par Luanda a suscité la réprobation du parti d’opposition Unita.

Au Cameroun, trois personnes ont été blessées à Douala par les forces de l’ordre, alors qu’elles souhaitaient participer à une manifestation pro-Gbagbo.
 


SUR LE MÊME SUJET
La crise économique aura un impact sur le financement des programmes de lutte contre le VIH/ Sida dans la région d'Afrique occidentale et centrale, a averti jeudi à Genève un responsable de l'Onusida. "Des pays ont adoptés de nouvelles stratégies qui ont produits des résultats remarquables, d'autres doivent tenter d'inverser la situation par la décentralisation des services de santé", le Dr Emmanuel Gnaoré, directeur de l'équipe Onusida d'appui aux pays d' Afrique occidentale et centrale , lors d'une conférence de presse tenue à Genève. En 2010, on estimait que 68% des personnes vivant avec le Sida dans le monde, résidaient en Afrique ...
Lire l'article
Une partie de l’opposition ivoirienne hésite toujours à boycotter les élections
--- Sylvain Miaka Ouretto, Président du FPI: "Nous ne sommes pas opposés aux élections". En Côte d’Ivoire, le 31 octobre 2011 était la date limite du dépôt des candidatures pour les élections législatives du 11 décembre 2011. La période de dépôt avait été prolongée une fois et jusqu’à la dernière minute, il y a eu la crainte d’un nouveau report. Une bonne partie de l’opposition ivoirienne n’a d’ailleurs déposé aucune candidature et se demande encore si elle participera au scrutin. L’ex-majorité présidentielle, emmenée par le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo, n’a pas déposé les dossiers de ses candidats à la députation ...
Lire l'article
L’INVITE – Dr DANIEL MENGARA: “La crise ivoirienne a eu l’énorme avantage d’ouvrir une bonne fois pour toutes les yeux des Africains …”
Attention: Cet article date du 15 janvier 2011. Nous ne l'avons découvert qu'aujour'dhui 26avril 2011. La valeur de cet article, publié dans le journal camerounais Intégration, réside dans la pensée visionnaire du Dr. Daniel Mengara sur les crises politiques au Gabon et en Côte d'Ivoire. Sur le Gabon, le Dr. Daniel Mengara a correctement prédit, dès le 15 janvier 2011, que André Mba Obame est "trop mou" et serait incapable du jour au lendemain devenir un vrai révolutionnaire, qu'il serait par conséquent incapable de se constituer en leader d'une opposition insurectionnelle au Gabon. Mengara dit clairement dans cet article que "l’action ...
Lire l'article
L'armée a fermé jeudi soir les frontières de la Côte d'Ivoire, où la large victoire à la présidentielle de l'opposant Alassane Ouattara sur le sortant Laurent Gbagbo, annoncée par la commission électorale, a été aussitôt contestée par le Conseil constitutionnel. Autres signes de la confusion extrême et de la tension dans le pays, des incidents faisant plusieurs blessés ont été signalés à Abidjan dans la soirée, et les autorités ont ordonné "la suspension sans délai" de la diffusion des chaînes de télévision d'informations étrangères. M. Ouattara, ex-Premier ministre, a remporté le scrutin "avec 54,10% des suffrages", contre 45,9% pour le chef de ...
Lire l'article
Un second tour se dessinait mercredi entre le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara, après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages de la présidentielle historique de dimanche. La Commission électorale indépendante (CEI) a promis de proclamer les résultats provisoires complets d'ici mercredi soir. Laurent Gbagbo arrive en tête du premier tour avec près de 38% des voix, suivi d'Alassane Ouattara (32%), après dépouillement d'environ deux tiers des suffrages, selon une compilation par l'AFP des résultats partiels communiqués par la CEI depuis mardi soir. Après publication de nouvelles données partielles dans l'après-midi, les résultats concernent désormais 13 régions sur 19 ...
Lire l'article
Libreville, 29 août (GABONEWS) – A l’issue du premier congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS, opposition), tenu samedi à Libreville, Me Séraphin Ndaot Rembogo, ancien président du mouvement politique de l’Alliance Nationale des bâtisseurs (ANB), a été porté à la tête de cette formation politique, a constaté GABONEWS. Après le choix de Me Séraphin Ndaot Rembogo, avocat de carrière, le parti a procédé aux exclusions des de deux co-fondateurs  ayant voulu empêcher l’organisation desdites  assises. Il s’agit d’Alfred Yeyet et Jean – Marie Manfoumbi disposant de mandats électifs en cours et en qualité d’indépendants; des hommes ...
Lire l'article
Le Parti d’égalité de Chance (PEC/opposition), le Mouvement de Redressement National (MORENA/ majorité) et le Rassemblement national des Bûcherons (RNB/majorité), ont soutenu samedi la candidature de Paul Mba Abessole, président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG/ majorité) à la l’élection présidentielle de septembre 2009, au cours du 11ème congrès extraordinaire dudit parti, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad), Donald Kaberuka, a annoncé, vendredi 2 mai 2008 à Tunis, que le Groupe de la Bad mobilisera un milliard de dollars supplémentaire qui portera à 4,8 milliards de $ son portefeuille agricole actuel pour faire face à la crise alimentaire qui sévit dans plusieurs pays africains, a appris GABONEWS de sources officielles de la BAD. Dans une déclaration aux médias, M. Kaberuka a également indiqué que, dans le cadre de son plan d’action à court terme, que la Bad restructurerait son portefeuille en vue de dégager environ ...
Lire l'article
Kenya. A l’issue de l’élection présidentielle du 27 décembre 2007, ce pays, naguère cité comme un exemple de démocratie et de stabilité en Afrique de l’Est, sombre dans une violence inouïe vite muée en conflit interethnique qui opposait les partisans du président sortant, Mwaï Kabaki, à ceux de son challenger, Raila Odinga. Le bilan fut forcément macabre : plus de 500 morts et des milliers de déplacés. Il a fallu la dextérité et les talents de négociateur de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, pour amener les deux parties à des négociations, qui ont abouti à la formation d’un gouvernement ...
Lire l'article
Pour lire ce document en version PDF, cliquez ici. Dr. Daniel Mengara Coordonnateur et leader du BDP-Gabon Nouveau C'est à croire que l'opposition gabonaise n'a jamais voulu prendre le pouvoir dans un Gabon où le régime Bongo n'a plus rien à offrir de viable à la nation. L?élection du 27 novembre 2005 était, pour les pacifistes de tous bords, la seule occasion restante de pouvoir encore en finir avec la dictature bongoïste par des moyens révolutionnaires pacifiques, avec un minimum de dégâts mais avec la promesse d'un changement immédiat. Tout ce que cela demandait, c'était une opposition courageuse sachant véritablement ce qu'elle veut. L?opposition ...
Lire l'article
La crise économique aura un impact sur la lutte contre le Sida en Afrique occidentale et centrale
Une partie de l’opposition ivoirienne hésite toujours à boycotter les élections
L’INVITE – Dr DANIEL MENGARA: “La crise ivoirienne a eu l’énorme avantage d’ouvrir une bonne fois pour toutes les yeux des Africains …”
Présidentielle ivoirienne: l’armée ferme les frontières après la large victoire, contestée, de Ouattara
Présidentielle ivoirienne: vers un second tour Gbagbo/Ouattara
Le premier congrès ordinaire du PDS (opposition) porte Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête de ce parti
Gabon: Présidentielle anticipée : Trois partis apportent leur soutien au RPG
Gabon: Crise alimentaire / La Bad mobilise un milliard de dollars supplémentaire pour répondre à la crise alimentaire en Afrique
Crise en Afrique: la nouvelle mode des gouvernements d’union nationale
C’est quoi cette opposition ? Le malheur du Gabon, c’est d’avoir eu une opposition inepte


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2010
Catégorie(s): Afrique,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Les partis d’opposition en Afrique s’emparent de la crise ivoirienne

  1. Mengue Me Nzome , Marie-Claire

    28 Déc 2010 a 13:07

    Si ce dernier avait ötö intelligent , il n’aurait pas eut besoin de se prösenter aux élections passées . Il voulait peut-être protéger tout ce que son père a voler au peuple gabonais qui a öté dénoncé depuis longtemps et qu’on essaye de vouloir réccupérer par un semplant de procès des ” bien mal aquis ” …
    La france veut que les methodes De Gaule-Foccart continuent en farique , parce qu’il y a encore et toujours des idots africains qui cautionnent à ce phénomène . Si Bagbo se retir ou qu’on l’enlève de force , la majorité des africains serait encore humiliée , mais cette fois-ci , le temps est à la porté des africains pour dire non à la france et au marionnette du Bourkina Fasso qui sont en train de changer de stratégie pour éliminer tout ce qui veulent changer positivement les choses en afrique . La France utilise la communité internationale pour se cacher dernières ses méthodes . Laisser Bagbo en place , les ivoiriens l’ont voté , il est ivoirien à 200% .

  2. Pingback: Les partis d’opposition en Afrique s’emparent de la crise ivoirienne BDP Gabon Nouveau Mon, 27 Dec 2010 00:20:44 | Region MAG Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*