Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Jusqu’où ira l’Union nationale ?

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2010
Catégorie(s): Politique

Absent du pays depuis plusieurs mois, le Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN), André Mba Obame, est attendu cet après midi à Libreville. Ce retour précédé par des « révélations françaises » qui lui donnent vainqueur avec 42% des suffrages à la dernière présidentielle ravive les supputations dans les chaumières.

A l’occasion de son meeting du 18 décembre à Libreville, l’Union nationale (UN, opposition) avait demandé la démission d’Ali Bongo. Citant le documentaire “Françafrique” diffusé en décembre par la chaine publique française France2, le parti de Zacharie Myboto a estimé que le chef de l’Etat est arrivé frauduleusement au pouvoir.

Le président de l’UN a affirmé qu’«un extrait du documentaire (…) montre des autorités françaises (…) qui déclarent que l’élection présidentielle d’août 2009 remportée par Ali Bongo, fils d’Omar Bongo décédé en juin, a été bien truquée. Ces mêmes autorités confirment que c’est bel et bien André Mba Obame (actuel secrétaire exécutif de l’UN) qui avec 42% des suffrages a été élu président de la République».

«Ali Bongo Ondimba n’a pas gagné cette élection. Il est illégitime et doit partir», a-t-il martelé, tout en dénonçant le projet de révision de la Constitution qui vient d’être adoptée par les deux chambres du Parlement, qui ne vise qu’à renforcer les pouvoirs du chef de l’Etat qui cherche à «s’imposer de plus en plus pour mieux asservir le peuple gabonais».

Pour manifester contre ce qu’elle considère comme les prémisses d’un « autoritarisme », l’UN a appelé les Gabonais à observer un sit-in devant l’Assemblée le 20 décembre dernier. Cette manifestation a été dispersée par les forces de police et plusieurs personnes ont été arrêtées parmi lesquelles le pasteur Mike Jocktane. 9 jours plus tard, la révision constitutionnelle a été adoptée.

Le retour à Libreville cet après midi du Secrétaire exécutif de l’UN, André Mba Obame, va-t-il marquer une nouvelle étape dans la revendication du parti, conformément à l’appel du 18 décembre? Quelle que soit la nature des actions à venir, il est certain que le parti de Myboto n’obtiendra pas le départ d’Ali Bongo sur la base de révélations du documentaire de Patrick Benquet.

Désormais, la bataille la plus évidente sera celle de la biométrie pour l’obtention d’un fichier électoral «fiable et sécurisé » en vue des élections législatives de 2011. Cette bataille, l’UN et l’ensemble de l’opposition peuvent la gagner. Mais à la condition que l’opposition reste unie, elle qui sait désormais que cette opération peut se faire en 45 jours pour un coût global inférieur à 10 milliards de FCFA. Une somme à la portée du gouvernement, les recettes fiscales d’un seul opérateur de téléphonie mobile pouvant couvrir le budget de cette opération.


SUR LE MÊME SUJET
Union africaine : duel au sommet entre Ping et Dlamini-Zuma
Des mois de suspense, de rumeurs et de démentis... Et finalement, le dénouement le 30 janvier. Réunis à Addis-Abeba pour le 18e sommet de l'UA, les chefs d'État du continent doivent y élire le futur président de la Commission. Ce sera le Gabonais Jean Ping (sortant) ou la candidate sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Première surprise, les deux candidats à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) font deux campagnes très différentes. Jean Ping, le sortant, a sillonné le continent à bord d'un jet mis à sa disposition par son pays, le Gabon. Le 15 janvier, il était à un sommet ...
Lire l'article
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Candidat à sa propre succession à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping pourra bien compter sur le soutien du Gabon. Malgré les doutes émis par certains... Parce que certains doutaient de la réalité de leur soutien à Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine (UA) et candidat à un deuxième mandat, les autorités gabonaises se sont fendues, fin décembre, d’un communiqué pour appuyer sa candidature. Il semble que, dès le mois d’août, elles aient adressé un courrier à la Guinée équatoriale pour l’informer de leur position. Depuis, des émissaires ont été dépêchés dans plusieurs ...
Lire l'article
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
Deux candidats déclarés, deux styles. Entre Jean Ping le consensuel et Nkosazana Dlamini-Zuma l’ambitieuse, la bataille diplomatique est déjà engagée pour remporter la présidence de la Commission de l'Union africaine. « Mais qu’on me dise ce qu’on me reproche ! » lance Jean Ping. Dans son grand bureau moquetté au dernier étage du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, le président de la Commission reçoit ses amis avec des accents d’homme blessé. Ping n’a fait qu’un mandat. Il ne comprend pas pourquoi, en vue du prochain sommet de l’UA, en janvier 2012, l’Afrique du Sud présente contre lui une candidate, et pas n’importe qui : Nkosazana Dlamini-Zuma, ex-ministre ...
Lire l'article
Ben Moubamba: Union nationale – La réforme ou la mort
Au sortir des tragiques élections gabonaises d’août 2009, l’ensemble des candidats « malheureux » du scrutin présidentiel, ont tenté  de créer une synergie au sein d’un Front du Refus du Coup d’État Électoral. C’est ce processus qui a conduit certains acteurs politiques à mettre en place une Coalition de partis d’Opposition et d’autres (dont j’en suis) à créer le nouveau Parti Union Nationale. De fait, l’Union Nationale s’est dotée d’un Président entouré de Vice-présidents et d’un Secrétariat Exécutif. Lancé tambour-battant le parti UN (1) a rapidement capitalisé autour de fortes ressources humaines et le Peuple Gabonais a repris espoir. Tout ne pouvait être ...
Lire l'article
Gabon : Déchirement au sein de l’ex Union Nationale, Ben Moubemba perce l’abcès
Les propos de Bruno Ben Moubamba ne laissent personne indifférent. « Ce qui est désolant c’est que l’Union Nationale est devenue une sorte de secte à la gloire d’un homme. Ce n’est pas ce qui était prévu. Un co-fondateur de l’UN comme moi doit absolument s’aligner derrière un Grand Stroumpf. Mais ils vont bientôt redécouvrir que j’ai de la ressource et que personne ne me fait peur. On ne me verra jamais aller me ridiculiser pour un homme fut-il le Pape », a déclaré Bruno Ben Moubamba. Et de poursuivre : « Ma belle mère est fang et ma soeur est fang-punu, ...
Lire l'article
Indignez-vous donc, Mesdames et Messieurs du PDG ! Dans un communiqué publié dans le journal L’Union du lundi 3 janvier 2011, relatif aux détournements constatés à la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le gouvernement « de l’émergence » a franchi un pas supplémentaire dans la désinformation, le ridicule et l’amalgame, en essayant d’établir une connivence imaginaire entre les dirigeants de l’Union Nationale et des médias étrangers, contre de supposés intérêts du Gabon et du peuple gabonais. En réalité, ce gouvernement ne fait que révéler au grand jour sa fébrilité, sa vacuité, son irresponsabilité et son incompétence proverbiale. Oui, ...
Lire l'article
En voulant défendre le maire de Moanda incarcéré depuis un certain temps à la maison d’arrêt de Franceville, les patrons de l’Union nationale se sont visiblement trompés d’interlocuteur. oanda, Jean Rémy Lépémengoye a été écroué à la prison centrale de Franceville, les responsables de l’Union nationale qui avaient gardé un silence de mort sur cette embarrassante affaire, sont sortie de leur réserve. En effet, les responsables de l’UN étaient, lundi dernier, rencontrer le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, pour évoquer l’incarcération à la prison centrale de Franceville, du maire de la cité minière à qui il est reproché d’importantes malversations ...
Lire l'article
Le parti regroupant les candidats déchus de la précédente élection présidentielle vient d’être porté sur les fonts baptismaux au Quartier Général de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD), avec la dénomination « Union Nationale (UN) », et ayant pour président l’ancien leader de l’UGDD, Zacharie Myboto en l’occurrence, a constaté GABONEWS. Le président de « Union Nationale » est assisté de cinq Vice-présidents qui ont pour noms : Casimir Oyé Mba, Jean Eyeghé Ndong, Pierre Claver Nzeng Ebome, Jean Ntoutoume Ngouah et Bruno Ben Moubamba. L’ancien ministre de l’Intérieur et deuxième dauphin du porte-étendard du Parti Démocratique ...
Lire l'article
Pour la première fois, les principaux adversaires du chef de l’État essaient sérieusement de s’entendre pour constituer une véritable alternance. Côté présidence, on observe... Tirant les leçons de leur défaite à la dernière présidentielle, des candidats malheureux ont annoncé la création d’un « grand parti » de l’opposition avant fin janvier. La nouvelle formation sera animée notamment par ceux qui étaient, il y a quelques mois encore, des piliers du régime Bongo Ondimba. Née à la mi-novembre, l’idée a d’abord fait sourire ceux qui savent que, au Gabon, l’unité de l’opposition n’a jamais été évoquée qu’au conditionnel. Pourtant, huit personnalités, dont les ...
Lire l'article
Les choses bougent dans l’arène politique gabonaise. Des partis de l’opposition, comme s’ils avaient tiré leçon de la déculottée que le parti au pouvoir leur a infligée lors de la dernière élection, tentent de mettre en place un regroupement pour mieux préparer l’alternance politique au pays des Bongo. Partis en rangs dispersés lors de la présidentielle d’août dernier, ils se sont rendu compte que les voix conquises mises ensemble auraient pu permettre à l’un d’eux d’ être le nouveau locataire du Palais du bord de mer, marquant ainsi la fin de l’ère Bongo père. En cela, l’idée de fusionner des partis politiques ...
Lire l'article
Union africaine : duel au sommet entre Ping et Dlamini-Zuma
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
Ben Moubamba: Union nationale – La réforme ou la mort
Gabon : Déchirement au sein de l’ex Union Nationale, Ben Moubemba perce l’abcès
Gabon : Union Nationale(UN) le mensonge d’Etat érigé en morale de gouvernement
Union nationale: Se tromper d’interlocuteur
« Union Nationale (UN) »est la dénomination du « Grand parti », créé ce mercredi, par la coalition des candidats perdants de la présidentielle
Quand opposition veut rimer avec union
REGROUPEMENT DE L’OPPOSITION GABONAISE: une union qui ne survivra pas à la prochaine élection

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Jusqu’où ira l’Union nationale ?

  1. Pingback: Gabon Jusqu’où ira l’Union nationale ? BDP Gabon Nouveau Fri, 31 Dec 2010 02:11:15 | Region MAG Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*