Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : les amendements constitutionnels qui fâchent

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2010
Catégorie(s): Politique

Le gouvernement gabonais a fait réviser la constitution, soit-disant pour renforcer la démocratie, l’opposition croit déceler une dérive dictatoriale

Le Gabon a adopté par une écrasante majorité la loi portant révision de la constitution. 177 parlementaires des deux chambres ont voté pour et 16 contre. Ce projet de révision concerne 36 articles. La majorité présidentielle à l’origine de cette révision est tout a fait satisfaite.

Joint à Libreville par Nathalie Barge, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais, (PDG), Faustin Boukoubi explique qu’il s’agit essentiellement de combler un certain nombre de vides juridiques et de préciser certaines dispositions prêtant à confusion. Il a mentionné notamment les conditions d’éligibilité, la durée des mandats et le mode désignation des présidents et des membres de diverses institutions.

De son côté l’opposition dénonce certaines dispositions comme l’article 4 nouveau qui permet au président de la République, en cas de force majeure dûment constatée, de rester en poste jusqu’à l’organisation d’une nouvelle élection. Pour le président de l’Union nationale, Zacharie Myboto, tourjours au micro de Nathalie Barge, celle-ci attendait plutôt un retour au scrutin uninominal et la limitation du nombre de mandats du président de la République.


SUR LE MÊME SUJET
Par RFI Au Gabon, le jeudi 21 juillet marquait le premier jour de la révision des listes électorales. Une opération boudée par l’opposition. La majorité a profité de ce premier jour pour dénoncer cette attitude. Avec notre correspondant à Libreville. Les électeurs gabonais ne se sont pas précipités dans les centres de révision des listes électorales, jeudi 21 juillet. La majorité présidentielle, pour sa part, s’est mobilisée pour démentir les allégations de l’opposition qui qualifie ce recensement de passage en force visant à conserver, par la fraude, la majorité au parlement. Henri Claude Bilie Bi Nzé, son porte-parole : « Je ne vois ...
Lire l'article
Les sénateurs et les députés ont approuvé le projet de loi portant révision de la Constitution de la République gabonaise à l’issue d’un vote de 177 voix pour, 16 voix contre et 0 abstention. Le Parlement gabonais, composé de 193 députés, a adopté cette modification de la loi fondamentale portant notamment sur trois paragraphes et articles et qui était très critiquée par l’opposition. La révision, adoptée à la majorité des 2/3 des votants à la demande du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, prévoit, notamment, de nouvelles dispositions, "en cas de force majeure constatée par la Cour constitutionnelle". Luc Marat Abila, du Parti ...
Lire l'article
La fin de révision de la liste électorale a été reportée au 23 décembre prochain alors qu’elle était initialement prévue le 16 décembre. Une décision qui serait dictée par l’engouement tardif des populations dans les centres de révision. Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, «porte à la connaissance de l’ensemble des citoyens en âge de voter, que la période de révision des listes électorales, dont le terme était initialement fixé au 16 décembre, est prorogée jusqu’au 23 décembre 2010. Les centres de révision ouverts à cet effet fonctionneront jusqu’à cette date». Suite à cette décision, la Commission électorale autonome et ...
Lire l'article
Le projet révision de la Constitution gabonaise a été présenté ce 6 décembre par le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, devant une commission de l'Assemblée nationale. Le projet concerne notamment 3 paragraphes et 36 articles. Conformément à la volonté du président Ali Bongo d’«amorcer une importante nouvelle étape de satisfaction des attentes du peuple gabonais, grâce à un concert institutionnel synergique, dynamique et équilibré», le premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a présenté ce 6 décembre projet révision de la Constitution à l’Assemblée nationale. L’audition du chef du gouvernement a été diffusée en direct à la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG1). «Je viens ...
Lire l'article
Le 2 novembre, l’Union nationale (UN, opposition) par la voix de son président, Zacharie Myboto, a fait une déclaration sur l’opération de révision annuelle de la liste électorale qui «n’est pas conforme aux dispositions de l’article 37 alinéas 2 et 5 de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, modifiée». Dans un communiqué publié ce 5 novembre, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, réagit à cette sortie du parti de l’opposition. Voici l’intégralité du communiqué du ministre. Face à la réaction des partis politiques de l’opposition au processus de révision ...
Lire l'article
Démarrée le 2 novembre sur l’ensemble du territoire national, la révision annuelle de la liste électorale «n’est pas conforme aux dispositions de l’article 37 alinéas 2 et 5 de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, modifiée», selon l’Union nationale (UN, opposition). Dans une déclaration datée du 2 novembre, le président de ce parti, Zacharie Myboto, demande à cet effet l’annulation de l’opération. Ci-dessous, la déclaration de l’UN. DECLARATION DE L’UNION NATIONALE La révision annuelle de la liste électorale arrêtée par le Ministre de l’Intérieur pour la période du 2 novembre au 16 ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo "a décidé d'initier une révision de la Constitution" de son pays, avec modification de "trois paragraphes et 36 articles", notamment sur l'organisation des élections présidentielle et parlementaires, selon un communiqué officiel diffusé aujourd'hui. "Le président de la République (Ali Bongo) a décidé d'initier une révision de la Constitution de la République", indique ce communiqué du Conseil des ministres tenu mardi à Libreville, lu sur la télévision publique RTG1 par le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education Séraphin Moundounga. Ali Bongo a bouclé un an de pouvoir le 16 octobre. Il a été porté à la ...
Lire l'article
Le secrétaire général adjoint de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), Florentin Moussavou animées depuis quelques semaines, au siège du Parti situé au carrefour ancienne Sobraga, des réunions chargée ‘’d’élaborer le règlement intérieur’’ de la Majorité républicaine pour l’émergence. De nombreux militants se demandent ce qui se passe du côté de la Majorité républicaine pour l’émergence. Cette question vaut son pesant d’or d’autant plus que ce regroupement politique, dont la charte a été récemment signée, prévoyait la mise en place de certains organes administratifs. De sources bien informées, on indique que ces rencontres, qui sont du reste régulières, regroupent certains cadres des Partis ...
Lire l'article
Lors du scellement, lundi, de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » regroupant une vingtaine de partis politiques autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a dévoilé certaines lignes du cadre juridique de cette coalition. Les vingt partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » sont : le Parti PDG, au pouvoir, le CLR, l’ADERE, le PGCI, le RDP, le RDR, le RPG, l’UDC, Gabon Avenir, le FDC, le PT, l’UPN, le Moréna Originel, le Moréna Unioniste, le CCDG, le PSU, l’UDIS, le Groupe Tchango, le Groupe ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Au Gabon, la révision des listes électorales débute dans la controverse
Gabon : Le Parlement approuve la révision de la Constitution
Gabon : La révision de la liste électorale jusqu’au 23 décembre
Gabon : Biyoghe Mba à l’Assemblée nationale
Gabon : Ndongou répond à l’Union nationale
Gabon : Pas de révision de liste électorale pour l’Union nationale
Gabon: Bongo va réviser la constitution
Majorité républicaine: le règlement intérieur en cours d’élaboration
Les partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » et leur cadre juridique dévoilés
Meetings de la Coalition

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : les amendements constitutionnels qui fâchent

  1. Pingback: Gabon les amendements constitutionnels qui fâchent BDP Gabon Nouveau Fri, 31 Dec 2010 01:53:16 | Region MAG Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*