Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon fustige la cabale orchestrée contre le défunt Omar Bongo Ondimba par la presse occidentale

Auteur/Source: · Date: 31 Déc 2010
Catégorie(s): Politique

Le gouvernement gabonais a vivement dénoncé, la cabale orchestrée ces derniers temps par les médias français à l’encontre de l’ancien chef de l’Etat feu Omar Bongo Ondimba qui serait à l’origine des détournements présumés à la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) estimés à 30 millions d’euros, indique un communiqué officiel dont l’AGP a reçu copie vendredi.

« Profondément surpris par ces allégations grotesques et inopportunes, le gouvernement gabonais tient à préciser que la gestion des ressources des Etats placées à la BEAC est entièrement déléguée à cette institution par les Etats membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). Par conséquent et à aucun moment, un chef de l’Etat, fut-il du Gabon, ne peut ordonner des mouvements sur les comptes de la BEAC, notamment ceux ouverts au siège central », souligne le communiqué.

Les opérations effectuées par les Etats, note le document, sont réalisées à travers un compte domicilié dans chaque direction nationale de la BEAC. Ce compte, poursuit le texte, est ouvert au nom du Trésor public et au Gabon, seul le Trésorier payeur général est le signataire des mouvements de ce compte.

« Le président de la République ne peut donc ni de près, ni de loin être impliqué dans la gestion des comptes ouverts à la BEAC. Il est simplement informé de la situation de ces comptes par son ministre des finances », renchéri le communiqué.

Le gouvernement gabonais avait été informé en 2009, au même moment que ceux des autres Etats de la CEMAC, des malversations financières constatées au bureau de la BEAC à Paris (France). Des détournements qui avaient été confirmés par un audit indépendant, précisant par ailleurs que ces actes de malversations étaient l’oevure de certains agents de la banque centrale agissant pour leur propre compte.

Suite à ce scandale, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba avait demandé l’ouverture d’une enquête qui a abouti à l’interpellation de certains cadres gabonais travaillant au sein de cette institution bancaire régionale.

« Devant la gravité des informations rapportées par la presse internationale, le gouvernement gabonais met en garde cette presse et ses complices contre leurs vaines tentatives de déstabilisation. En tout état de cause, il condamne aussi fermement l’implication d’un haut cadre de la BEAC dans la publication grossièrement erronées et visant à salir la mémoire de feu Omar Bongo Ondimba (…) », conclu le communiqué.

Cette réaction du gouvernement gabonais, fait suite à des informations circulant ces derniers temps dans les médias occidentaux tirées du tristement célèvre site internet Wikileaks, citant des notes d’un ambassadeur des Etats-Unis, élaborées sur la base des déclarations invérifiables d’un haut cadre de la BEAC au Cameroun.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon – Le président Bongo fustige une certaine presse “irresponsable”
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a fustigé vendredi lors de ses voeux à la presse certains médias "irresponsables" qui sont, selon lui, manipulés par l'opposition et mettent en danger "l'unité nationale". "Certains organes de presse semblent avoir choisi la diffamation et l'injure (...). Le caractère méchant et haineux des articles publiés dans leur colonnes traduit une volonté affichée de nuire à autrui", a affirmé le président Bongo. "C'est une presse qui n'est plus simplement partisane mais qui pousse à la destruction de notre paix sociale si patiemment construite. Cette presse là disons le clairement porte atteinte à l'unité nationale et la ...
Lire l'article
Le gouvernement de la République a pavoisé la capitale gabonaise, ce mardi 8 juin, avec des photos souvenir à l’effigie du défunt président Omar Bongo Ondimba, soutenu par des messages forts tels que « n’oublions pas que si le courage fait les vainqueurs, la concorde les rend invincibles », à l’occasion de la célébration du premier anniversaire de la disparition du deuxième président gabonais, décédé le 8 juin 2009 à Barcelone, en Espagne. Dans les rues de la capitale gabonaise, l’on peut lire sur de nombreux panneaux qui servent généralement à l’affichage publicitaire:« 365 jours, papa, tu es dans nos cœurs toujours et à ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a, de nouveau, fustigé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises, et dans la mise en œuvre de la vision d’émergence, indique le communiqué final du conseil des ministres tenu jeudi à Libreville. ‘’Déterminer à hisser le Gabon au rang des pays émergents, le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a de nouveau stigmatisé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises depuis son arrivée à la tête du pays, et dans la mise en œuvre de la vision de ...
Lire l'article
Plusieurs médias internationaux, venant de divers pays étrangers pour la couverture médiatique des obsèques du défunt président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba, décédé lundi dernier à Barcelone en Espagne, se signalent sur tous les fronts de l’actualité depuis leur arrivée à Libreville. Une dizaine de ces médias (TV, presse écrite, presse en ligne, radio) sont déjà à Libreville. Il s’agit notamment du journal le Monde, France 24, RFI, AFP, TF1, le FIGARO, le Journal du dimanche, Associated – press, Jeune Afrique, Reuters TV entre autres. Selon des sources sûres, d’autres médias seraient attendus à Libreville, la capitale gabonaise, qui ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Le président français, Nicolas Sarkozy a écrit à son homologue gabonais, Omar Bongo Ondimba suite au décès de son épouse, Edith Lucie Bongo survenu samedi dernier, à Rabat au Maroc, indique un communiqué officiel. ‘’Je viens d’être informé du décès de votre épouse. J’en suis personnellement et sincèrement affligé’’, écrit le président Sarkozy. ‘’Je sais combien sa longue maladie vous a affecté au-delà de ce que votre discrétion a pu laisser paraître. Je sais aussi que le formalisme des condoléances et des relations entre Etats peut paraître décalé et artificiel dans une pareille épreuve qui est, avant tout, personnelle’’, a souligné le ...
Lire l'article
A son tour, la diaspora rejoint les réactions qui s’enchaînent dans divers milieux gabonais (Gouvernement, Partis politiques, Société civile) depuis l’amplification de la « cabale infamante » dans les médias français contre « le Président de la République, Chef de l’Etat, ses collaborateurs et sa famille ». Les abondantes réactions de la diaspora, reçues ces derniers jours par GABONEWS etlivrées ici sous forme de synthèse, interviennent au lendemain de la réunion du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG), vendredi 6 mars 2009 à Libreville . Rappelons que le Parti Démocratique Gabonais, au terme de ses travaux ponctués par une déclaration, ...
Lire l'article
Le Parti social démocrate (PSD, majorité présientielle) a, dans un communiqué radiotélévisé, interpellé mercredi à Libreville les plus hautes autorités françaises en réaction à la campagne de dénigrement des médias français portant atteinte à la personne du président de la République Omar Bongo Ondimba. ''C'est pour cette raison que le PSD se permet de lancer un appel pressant aux plus hautes autorités françaises afin que, nonobstant la liberté de la presse, toute réserve soit gardée concernant le président de la République gabonaise, tant dans sa gestion des affaires publiques que dans sa vie privée'', rapporte le communiqué. Le PSD, poursuit le communiqué, ...
Lire l'article
Le porte-parole du Gouvernement gabonais, René Ndémézo’o Obiang, a livré ce mercredi à Libreville, devant la presse nationale et internationale, la Déclaration relative à la campagne des médias français portant atteinte à la personne président de la République, Omar Bongo Ondimba. Voici ci-après le texte intégral de la Déclaration: « Le gouvernement gabonais observe depuis quelques semaines le développement persistant d’une campagne des médias français portant atteinte à la personne du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba. Cette campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés, s’illustre dans les médias français tant publics que privés. L’opinion nationale ...
Lire l'article
Gabon – Le président Bongo fustige une certaine presse “irresponsable”
Omar Bongo Ondimba / Un an déjà: Libreville pavoisée d’affiches et de flyers à l’effigie du défunt président
Ali Bongo Ondimba fustige le peu de dynamisme du gouvernement
Bongo Doit Partir
Gabon: Décès du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba: la presse internationale sur tous les fronts à Libreville
Plan de Paix
Gabon: Décès d’Edith Lucie Bongo Ondimba : Sarkozy écrit à Omar Bongo Ondimba
La diaspora gabonaise à travers le monde s’insurge contre « la cabale des médias français » visant le président Bongo
Gabon: Le PSD interpelle la France sur les attaques portées contre le président Bongo Ondimba dans la presse
Gabon: Campagne des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba: Déclaration du gouvernement gabonais

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Déc 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*