Socialisez

FacebookTwitterRSS

André Mba Obame autoproclamé président du Gabon: “crime de haute trahison”

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2011
Catégorie(s): Politique

L’opposant et député gabonais André Mba Obame, qui conteste le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, a “violé gravement” la Constitution et commis “un crime de haute trahison” en s’autroclamant mardi président du Gabon, a affirmé le gouvernement gabonais dans un communiqué.

“En prenant la lourde responsabilité de s’autoproclamer président de la République et en formant une équipe gouvernementale insurrectionnelle”, M. Mba Obame, les membres de son équipe et “ceux qui les y ont encouragés et soutenus viennent de violer gravement les dispositions constitutionnelles” du Gabon, selon ce communiqué lu dans la nuit de mardi sur la télévision publique RTG1 par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Jean-François Ndongou.

“La violation de ces dispositions (…) constitue un crime de haute trahison puni par la loi”, a ajouté M. Ndongou, parlant depuis Tchibanga (sud-ouest) où le président et le gouvernement séjournent en prélude à un Conseil des ministres sur place jeudi.

Député de Medouneu (nord) et officiellement classé 3e à la présidentielle du 30 août 2009 remportée par Ali Bongo, M. Mba Obame a toujours revendiqué la victoire à ce scrutin à tour unique. Mardi, il a prononcé à Libreville au siège de son parti, l’Union nationale (UN), le serment d’investiture comme président et nommé son “premier ministre”, qui a formé “un gouvernement” de 18 ministres.

La Constitution gabonaise stipule notamment que “le Gabon est une République indivisible” et “aucune section du peuple, aucun groupe, aucun individu ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale ni entraver le fonctionnement régulier des institutions de la République”, a rappelé le ministre Ndongou, qui était entouré de ses collègues de la Défense nationale, Pacôme Rufin Ondzounga, et de la Communication, Paul Ndong Nguema.

Selon lui, André Mba Obame et son gouvernement “encourent les sanctions et les peines prévues par la loi”, dont “la traduction des intéressés devant les tribunaux compétents, la demande de la levée de l’immunité parlementaire” de M. Mba Obame auprès de l’Assemblée nationale.

Les textes prévoient aussi la dissolution du parti, “la radiation de la Fonction publique des agents de l’Etat concernés”. Le communiqué gouvernemental ne précise pas si toutes ces décisions évoquées étaient avec effet immédiat ou en projet.

“Par ailleurs, le gouvernement se réserve le droit de prendre toute autre mesure légale et réglementaire nécessaires dans cette situation”, a poursuivi M. Ndongou.

Il a invité les populations à “vaquer librement à leurs occupations” et à “ne donner aucun crédit à cette situation incongrue et bien inutile”, et exhorté les diplomates et étrangers vivant au Gabon à la sérénité. 


SUR LE MÊME SUJET
Le feuilleton politico-judiciaire impliquant André Mba Obame vient de connaître un nouveau rebondissement. En effet, la Ministre gabonaise en charge de la Justice, Ida Reteno Assonouet a déposé dernièrement, à l’Assemblée Nationale une lettre du Procureur Général demandant la levée de l’immunité parlementaire du Député du département du Haut Komo (Medouneu). Ainsi, l’« honorable » André Mba Obame devra comparaitre dans les prochaines semaines, devant une juridiction appropriée. Après la décision du bureau de l’Assemblée Nationale sur la question, conformément à l’article 38, alinéa 2 de la Constitution gabonaise qui donne la latitude de procéder à la levée d’immunité. Depuis sa sortie ...
Lire l'article
Entré en fonction le 25 janvier 2011 comme président de la république Gabonaise, André Mba Obame s'adresse pour la première fois à la nation depuis la sortie de son gouvernement des locaux du Pnud République Gabonaise Union-Travail-Justice Adresse de M. André Mba Obame, Président de la République, à la Nation Citoyens, Depuis qu’un pouvoir illégitime s’est imposé, par la force, dans notre pays, l’inquiétude gagne les esprits, le doute s’empare des âmes. Le trouble des esprits n’a pas sa seule origine dans le coup d’état électoral du 3 septembre 2009 et des vicissitudes de la Société internationale. Il provient surtout ...
Lire l'article
Dans une interview «exclusive» publiée le 21 février par le bimensuel gabonais "Nku’u le messager", André Mba Obame l'autre Président élu , le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition) qui s'est autoproclamé président du Gabon et réfugié depuis le 25 janvier au siège du PNUD à Libreville, explique les motivations de son esclandre, justifie sa participation aux législatives partielles de juin dernier et laisse entrevoir sa position quant au dialogue de sortie de crise invoqué par différents acteurs politiques Gabonais. Quinze mois après l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, qu’est-ce qui justifie l’acte que vous avez posé le 25 ...
Lire l'article
Un Gabon, deux présidents. André Mba Obame Mba, qui s’est proclamé président de la République mardi et a nommé son propre gouvernement, continue de défier Ali Bongo Ondimba. Retranché au siège du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville, il déclare vouloir, au nom du peuple gabonais, chasser Ali Bongo reconnu après l’élection présidentielle 2009 par le Conseil constitutionnel. Samedi après-midi, son service de presse rapportait que des affrontements avaient eu lieu entre des étudiants de l’Université Omar Bongo, des lycéens et la police, à Rio, un quartier populaire de Libreville. Officiellement classé 3ème à la présidentielle ...
Lire l'article
André Mba Obame, s’insurge contre la dispersion de ses supporteurs devant le siège du Pnud à Libreville, par les forces de l’ordre jeudi matin. Il s’y est réfugié mardi après s’être autoproclamé président sur sa chaîne de télévision privée. André Mba Obame fait feu de tout bois... Et Libreville continue de lui en donner le prétexte. Ce jeudi matin, à l’aube, quelques-uns de ses partisans, qui avaient entamé un sit-in devant le siège du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) (il s’y est abrité depuis deux jours après s’être autoproclamé président du Gabon) ont été dispersé par les forces ...
Lire l'article
« André Mba Obame, l’Epervier de la Basse cour - Quand l’Union Nationale éternue, les pédégistes s’affolent – Mamboundou pris en flagrant délit de trahison – Les serfs de la Radio Génération Nouvelle » André Mba Obame qui s’érige en semeur de trouble dans son nouveau camp politique, le métier de journaliste qui aurait du plomb dans l’aile dans certains médias « peu scrupuleux », Zacharie Myboto et consorts qui malmèneraient le pouvoir par leurs langues acérées, en voulant prendre leurs pairs de cours, Pierre Mamboundou qui aurait été pris en flagrant délit de trahison, tels sont les ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, arrivé deuxième à l'élection présidentielle mais qui revendique la victoire, assure qu'il sera bel et bien "président" du Gabon et dénonce une dérive sécuritaire du gouvernement. "Je serai président de la République. Je ne peux pas dire dans combien de temps mais tant que je ne trahis pas l'immense confiance du peuple gabonais, l'issue est inéluctable", affirme André Mba Obame, 52 ans, surnommé "AMO". Comme l'opposant Pierre Mamboundou, arrivé 3e, il réside actuellement dans un "lieu sûr" où il a reçu l'AFP. "Je suis prêt à accepter toutes les tracasseries, les provocations. Je m'expose à des ...
Lire l'article
Libreville, 3 septembre (GABONEWS) - Le candidat indépendant, André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur, a obtenu plus de 35 % des voix contre l’un de ses rivaux à la présidentielle, Ali Bongo Ondimba, qui obtient, lui, moins de 30%, a annoncé le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou.
Lire l'article
André Mba Obame, membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a annoncé vendredi à Barcelone (nord-est de l'Espagne) sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 30 août au Gabon, à la suite du décès d'Omar Bongo Ondimba. "Je déclare ma candidature à la prochaine élection présidentielle", a déclaré M. Mba Obame à Barcelone, ville où l'ancien président Omar Bongo Ondimba était hospitalisé et où son décès a été annoncé le 8 juin, selon le texte de son discours remis à l'AFP. "Après vingt-cinq ans d?apprentissage et de collaboration étroite aux côtés de feu le président Omar Bongo Ondimba. Je sais ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, a rencontré le 4 janvier dernier les responsables de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) pour la révision du fichier électoral.   Le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, a invité les responsables de la CENAP à se mobiliser pour démarrer les travaux de révision du fichier électoral en vue des consultations politiques prévues au mois d'avril prochain pour le renouvellement du mandat des élus locaux. Pour le ministre André Mba Obame, l'expertise de la CENAP est indispensable à la confection d'un fichier électoral acceptable aux yeux de tous « au-delà de ...
Lire l'article
Gabon : Le compte à rebours pour André Mba Obame
Gabon : André Mba Obame le Président Elu s’adresse à la Nation
Gabon : André Mba Obame le Président élu s’explique
Président André Mba Obame : « Il n’y a rien à attendre d’Ali Bongo »
André Mba Obame, président autoproclamé, s’insurge après la dispersion de ses partisans
Revue de la presse gabonaise : « André Mba Obame, l’Epervier de la Basse cour – Mamboundou pris en flagrant délit de trahison …»
L’opposant gabonais André Mba Obame: “Je serai président”
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009/ André Mba Obame obtient la majorité des voix dans la province de l’Estuaire
Gabon: André Mba Obame, candidat à la présidentielle du 30 août
Gabon : André Mba Obame face aux membres de la Commission électorale


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*