Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’opposition à Ali Bongo revendique la présidence du Gabon

Auteur/Source: · Date: 26 Jan 2011
Catégorie(s): Politique

Les autorités gabonaises ont dissous, mercredi 26 janvier, l’Union nationale (UN), principal parti de l’opposition, en accusant son secrétaire exécutif André Mba Obamé de trahison pour s’être proclamé chef de l’Etat lors d’un simulacre de cérémonie d’investiture mardi soir.
Evoquant la “cérémonie de prestation de serment” de M. Mba Obamé, le ministre de l’intérieur, Jean-François Ndongou, a déclaré que “cela constitue un crime de haute trahison passible de la loi”. La dissolution de l’Union nationale marque une escalade de la tension au Gabon depuis qu’Ali Bongo Ondimba a succédé à son défunt père Omar en 2009 au terme d’une élection contestée.
Le secrétaire exécutif de l’UN, André Mba Obamé, affirme avoir remporté le scrutin et s’est proclamé président du pays mardi soir au siège du parti à Libreville.”Assumons nos responsabilités”, a-t-il lancé à des milliers de partisans. “Nous ne sommes pas moins courageux que les Ivoiriens ou les Tunisiens (…) L’Histoire est en marche, allons de l’avant !”, a ajouté cet ancien ministre, en dévoilant la liste de ce qu’il appelé le “gouvernement légitime du Gabon”.
Le scrutin de 2009 avait été suivi de journées d’émeutes dans tout le pays, l’opposition accusant Ali Bongo d’avoir truqué l’élection. Les résultats définitifs avaient donné le fils d’Omar Bongo vainqueur avec 41,79 % des voix, devant l’opposant historique Pierre Mamboundou (25,66 %) et André Mba Obamé (25,33 %).
APPEL À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE
L’opposant gabonais André Mba Obamé, réfugié depuis mardi soir au siège du Programme des Nations unies pour le développement à Libreville, a indiqué mercredi qu’il n’en sortirait pas avant d’avoir reçu du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, une réponse à sa demande de reconnaissance.
“On est venus pour déposer la lettre à M. Ban Ki-moon. On attend ici [sa] réponse. Mais les militants et nous ne partirons pas tant que nous n’avons pas une réponse claire”, a affirmé M. Mba Obamé. Il s’exprimait à travers les grilles d’enceinte des lieux où la presse n’avait pas le droit de pénétrer. “Il (Ali Bongo) va partir. Il va partir comme [le président tunisien] Ben Ali. La révolution gabonaise est en marche”, a-t-il lancé.
“Je suis le président élu du Gabon. La légitimité est au-dessus de la légalité. Le peuple gabonais, encouragé par la liesse et le courage du peuple tunisien, est plus que jamais convaincu que quand un peuple veut, il réussit. C’est ce qui anime en ce moment les peuples égyptien, algérien… C’est le vent du changement”, a-t-il conclu. Une cinquantaine de ses militants attendaient mercredi devant le bâtiment, alors que des policiers se tenaient à distance de l’enceinte.
“JE VAIS DISSOUDRE LE PARTI D’ALI BONGO”
André Mba Obamé a aussi réagi à la dissolution de l’Union nationale et aux accusations de “haute trahison” formulées par le gouvernement. “Eux aussi sont coupables de crime de ‘haute trahison’ car ils ont fait un coup d’Etat. Ceux qui sont passibles de crimes, ce sont eux. A commencer par le ministre de l’intérieur, qui est venu lire les résultats [des élections en 2009] sortis de nulle part”, a-t-il poursuivi.
“C’est lui, justement, qui cumulait les postes de ministre la défense et de l’intérieur quand il y a eu des tueries, des boucheries à Port-Gentil”, dans l’ouest du pays, a-t-il déclaré, évoquant les émeutes post-électorales dans la capitale pétrolière. Elles avaient fait trois morts selon le pouvoir, au moins cinq selon l’opposition.
“Ils disent qu’ils vont dissoudre l’Union nationale, moi aussi je vais dissoudre le Parti démocratique gabonais (fondé par Omar Bongo et principal soutien d’Ali Bongo). Moi aussi je peux dissoudre le PDG et lui demander des comptes”, a-t-il lancé. “Ça fait des années qu’ils se servent dans les caisses de l’Etat et je sais de quoi je parle”, a évoqué celui qui a longtemps été un de ses barons.
 


SUR LE MÊME SUJET
La présidence de la République gabonaise, via un communiqué parvenu ce mardi soir à la Rédaction de Gabonews, dénonce avec ‘’ la dernière vigueur’’ les propos d’André Mba Obame concernant ‘’ le prétendu complot visant à attenter à sa vie’’ tout en demandant à « la communauté nationale et internationale de ne prêter aucun crédit aux élucubrations diffamatoires d'un politicien mû par la seule volonté de semer le trouble dans les esprits en nuisant aux institutions nationales ». Texte intégral « Depuis quelques jours, Monsieur André Mba Obame, député à l’Assemblée nationale (Haut Komo), se répand dans les médias nationaux et ...
Lire l'article
L’ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG) a été élu par les congressistes à l’issue des travaux du 10ème congrès extraordinaire qui se sont déroulés du 13 au 14 mars à la cité de la démocratie. Le 10ème congrès du parti démocratique gabonais (PDG), qui s’est ouvert samedi dernier à la cité de la démocratie de Libreville, a porté hier Ali Bongo Ondimba à la présidence du parti, au terme de deux jours des travaux. Jusque-là vice-président de cette principale force politique du Gabon, Ali Bongo Ondimba succède ainsi au président fondateur du parti, feu Omar Bongo Ondimba, neuf mois après ...
Lire l'article
Libreville, 7 septembre (GABONEWS) – Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, dans un message paru ce lundi dans le quotidien national, L’Union, a adressé ses félicitations au président gabonais élu, Ali Bongo Ondimba, après sa victoire lors du scrutin du 30 août dernier. Actualité du :07/09/2009 Texte intégral « Monsieur le président, Au terme d’un scrutin âprement disputé, vous venez d’être porté à la présidence de la République gabonaise. La confiance dont vous être ainsi investi est assurément porteuse de nouveaux espoirs pour votre peuple, mais elle est aussi chargée de grands ...
Lire l'article
Libreville, 30 août (GABONEWS) – La télévision Nationale a débuté la publication des résultats très partiels de la présidentielle anticipée à tour unique organisée ce dimanche avec en course 17 prétendants à la magistrature suprême. Actualité du :31/08/2009 Il apparaît ainsi sous réserve d’homologation de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), que : 1er Bureau : Ali Bongo : 54 voix André Mba Obame : 56 voix 2e Bureau : Ali Bongo : 84 voix André Mba Obame : 78 voix 3eme Bureau : Ali Bongo : 82 voix André Mba Obame : 56 voix 4eme Bureau : ...
Lire l'article
LIBREVILLE - L'opposant historique Pierre Mamboundou a revendiqué dimanche soir la victoire à la présidentielle gabonaise de dimanche, alors que la commission électorale n'avait encore communiqué aucun résultat. "En ce jour d'allégresse, ma pensée va particulièrement en direction de nos illustres disparus dont le combat vient d'être conduit à la victoire finale", a notamment affirmé devant la presse M. Mamboundou qui n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes. Aucun chiffre n'a encore été communiqué, ni par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap), ni par le ministère de l'Intérieur, qui co-organisent le scrutin. Selon une source gouvernementale, les premières tendances ne ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, qui n’était plus apparu en public depuis le début du mois de mai, est hospitalisé à Quiron, une structure hospitalière privée de Barcelone (Espagne), où il ’’effectue un bilan de santé complet’’, selon un communiqué de la présidence de la République lu jeudi sur la télévision nationale. ’’Le président de la République séjourne actuellement à l’hôpital Quiron de Barcelone, structure médicale de grande renommée internationale pour y effectuer un bilan de santé et y suivre des soins appropriés afin d’être au mieux de sa forme pour regagner le Gabon et reprendre au plus vite ses ...
Lire l'article
Omar Bongo a décidé de suspendre ses activités présidentielles pour se reposer et faire le deuil de son épouse Edith, décédée le 14 mars à Rabat (Maroc). La situation n'est pas prévue par la constitution. Eprouvé par le décès de son épouse mi-mars, le président gabonais Omar Bongo Ondimba, 74 ans dont 41 au pouvoir, a décidé de marquer une pause dans ses activités de chef d'Etat pour faire son deuil et se reposer, une situation inédite et non prévue par les textes du pays. "C'est la première fois que ça arrive au Gabon" depuis l'indépendance en 1960, a déclaré à l'AFP ...
Lire l'article
L'opposant malgache Andry Rajoelina, qui a reçu le soutien de l'armée, a exigé, en début d'après-midi samedi 14 mars, la démission du président Marc Ravalomanana : "Il n'y a qu'une seule exigence, c'est le départ de Ravalomanana (...) Nous attendrons quatre heures. Moi, Andry Rajoelina, suis prêt à assurer la transition démocratique", a-t-il lancé devant près de 15 000 personnes réunies sur la place du 13-Mai, dans le centre de la capitale, Antananarivo. Dans la matinée, un cabinet de l'opposition, nommé pour remplacer l'actuel gouvernement, s'est emparé des bureaux, désertés, du premier ministre. "Le président de la République, l'Assemblée nationale, le ...
Lire l'article
Petite agitation en ce début d’été dans la communauté gabonaise de Paris : Papa arrive. « Papa » Omar Bongo, l’éternel président de la république gabonaise depuis plus de 40 ans, arrive le 1er juillet à Paris. La cohorte de ses fans a déjà prévu de l’accueillir à l’aéroport. Ses deux autres groupies, le président Sarkozy et le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant un peu occupé par le lancement de la présidence de l’Union Européenne, ne le rencontreront que mercredi 2 juillet, dans l’après-midi. Gageons que l’inénarrable avocat-conseil-intermédiaire-missi dominici Robert Bourgi traînera aussi du côté de la rue Faubourg ...
Lire l'article
Politique / La Présidence de la République gabonaise dénonce avec ‘’ la dernière vigueur’’ les propos d’André Mba Obame concernant ‘’ le prétendu complot visant
Politique : Ali Bongo Ondimba porté à la présidence du parti par les congressistes
Bongo Doit Partir
Gabon: Paul Biya adresse ses félicitations à Ali Bongo Ondimba après son élection à la présidence
Gabon: Présidentielle 2009 / Tendances du centre de vote du Lycée National Léon Mba à Libreville
Gabon/présidentielle: l’opposant Pierre Mamboundou revendique la victoire
Gabon: Omar Bongo Ondimba hospitalisé en Espagne, affirme la présidence gabonaise
Gabon: Omar Bongo au repos : qui va gérer la présidence ?
Situation tendue à Madagascar où l’opposition revendique le pouvoir
Omar Bongo vient fêter la présidence européenne de Sarko


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Jan 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à L’opposition à Ali Bongo revendique la présidence du Gabon

  1. alexandraus

    26 Jan 2011 a 14:24

    La Françafrique en diffusant son documentaire démontre clairement qu’Ali BONGO ne vaut rien sur le plan politique. Compte tenu du fait que l’Europe exploite et appauvrit l’Afrique, surtout le Gabon, ils ont tenu à l’imposer aux Gabonais. Que disent-ils ensuite, que le peuple à parler. Nous ne voulons plus de dictak de l’Europe sur l’Afrique, c’est pour quoi, la Côte-d’Ivoire solidaire vous soutiennent. Nous devons dire non à ces agissements d’un autre âge.
    Les preuves de cette imposture existe; il faut que les instances suprêmes du Gabon en tiennent compte et que le Droit soit dit; même si les tenants actuels du pouvoir sont quasi franc maçons, rien ne peut empêcher la vérité d’être dite et même d’éclater au grand jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*