Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Mba Obame estime que “se battre pour ses droits” n’est pas “ridicule”

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2011
Catégorie(s): Développement,Politique

L’opposant André Mba Obame, qui s’est autoproclamé président du Gabon et réfugié depuis le 25 janvier dans une agence onusienne de Libreville, a répondu vendredi au président Ali Bongo, estimant qu’il n’était pas “ridicule de se battre pour ses droits”.

“Il nous trouve +ridicule+ parce que pour lui, c’est ridicule de se battre pour ses droits. C’est un monarque qui trouve ridicule que des gens, des Gabonais puissent vouloir se lever pour leurs droits”, a affirmé à l’AFP M. Mba Obame au téléphone, un blocus policier empêchant tout étranger ou journaliste de s’approcher du bâtiment du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

M. Mba Obame a encore insisté: “Si nous sommes ridicules, alors pourquoi dissoudre notre parti? On ne dissout pas un parti, une mesure antidémocratique parce qu’il est ridicule. On ne radie pas des fonctionnaires parce qu’ils ont participé à un projet ridicule. On ne suspend pas une télé parce qu’elle est ridicule (…) Quand le peuple se soulève, tout pouvoir illégitime commence par trouver ça ridicule, par avoir une attitude condescendante. Nous en reparlerons dans quelques temps”.

Jeudi, le président gabonais Ali Bongo Ondimba avait affirmé: “Je préfère être un +amateur+ de la politique qu’un professionnel du ridicule”.

Mardi soir, le ministre de l’Intérieur Jean-François Ndongou avait estimé que M. Mba Obame et son équipe avaient “violé gravement la Constitution” et commis “un crime de haute trahison puni par la loi”. Ils encouraient selon lui: poursuites judiciaires, levée de l’immunité parlementaire, dissolution de l’UN et radiation de la Fonction publique.

TV+, la chaîne de Mba Obame, a été suspendue par le Conseil national de la Communication (CNC) pour trois mois.

Par ailleurs, interrogé sur l’activité normale du Gabon depuis mardi, M. Mba Obame a répondu: “Notre but n’a jamais été de bloquer la vie des Gabonais”.

M. Mba Obame affirme être le président élu du Gabon et n’a jamais reconnu le résultat de la présidentielle. En octobre 2009, après un long contentieux, Ali Bongo avait été proclamé président définitivement élu du Gabon avec 41,79% des voix devant un autre opposant, Pierre Mamboundou (25,66%), et M. Mba Obame (25,33%).


SUR LE MÊME SUJET
Deux organes de presse, la télévision privée TV+ et le journal « Echo du nord », ont été suspendus mardi par le Conseil national de la communication (CNC) pour avoir diffusé la veille un discours de vœux de l’opposant gabonais, André Mba Obame, selon un communiqué du CNC lu mardi soir sur la première chaine de télévision gabonaise, RTG1. TV+, propriété de Mba Obame, écope de trois mois de suspension de ses programmes et « Echo du nord » pour sa part , est interdit de parution pendant une période de deux mois. "Une cérémonie de présentation de vœux au peuple ...
Lire l'article
L’opposant Mba Obame autorisé à sortir du Gabon pour aller se soigner à l’étranger
L’opposant gabonais André Mba Obame, sous le coup de poursuites judiciaires, a été autorisé à quitter le pays pour aller se soigner à l'étranger, selon une décision du procureur de la République près du tribunal de Libreville publiée vendredi dans la capitale gabonaise. Cette décision fait suite à une lettre du ministre de la Justice, Ida Réténo Assonouet, enjoignant le procureur de lever la mesure d’interdiction de sortie du territoire national prise contre M. Mba Obame. La correspondance du ministre de la justice fait suite à celle de Me Lubin Ntoutoume, avocat de M. Mba Obame, sollicitant une ...
Lire l'article
Le feuilleton politico-judiciaire impliquant André Mba Obame vient de connaître un nouveau rebondissement. En effet, la Ministre gabonaise en charge de la Justice, Ida Reteno Assonouet a déposé dernièrement, à l’Assemblée Nationale une lettre du Procureur Général demandant la levée de l’immunité parlementaire du Député du département du Haut Komo (Medouneu). Ainsi, l’« honorable » André Mba Obame devra comparaitre dans les prochaines semaines, devant une juridiction appropriée. Après la décision du bureau de l’Assemblée Nationale sur la question, conformément à l’article 38, alinéa 2 de la Constitution gabonaise qui donne la latitude de procéder à la levée d’immunité. Depuis sa sortie ...
Lire l'article
S’il enrage sans doute en privé, le président gabonais Ali Bongo Ondimba oppose en public une attitude calme et ferme à l’autoproclamation de André Mba Obama comme président de la République du Gabon. Sa stratégie : minimiser les actes de l’ancien ministre de l’Intérieur, qui souhaite profiter d'une baisse de popularité de l’homme fort de Libreville. « Je préfère être un "amateur" de la politique qu'un professionnel du ridicule ». La sentence qu’a énoncée jeudi Ali Bongo Ondimba (ABO) lors d'une conférence de presse à Tchibanga (sud-ouest), où il avait présidé un Conseil des ministres décentralisé, exprime avec une certaine retenue ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
Le président de l’union nationale (UN), Zacharie Myboto a déclaré à la presse, à la sortie de l’audience avec le ministre de l’Intérieur, (..), Jean François Ndongou que ‘’l’union nationale aura certainement à donner son point de vue sur cette déclaration. Mais, en tout état de cause, nous estimons très honnêtement qu’il n’y a pas péril en la demeure pour qu’on en fasse un sujet particulièrement dense’’. A l’union nationale, je ne pense pas que nous soyons là-bas les gens qui ne respectent pas la loi. L’union nationale est un parti de l’Etat de droit, qui respecte la démocratie pluraliste et ...
Lire l'article
Politique : L’opposition se couvre de ridicule
Lors d’un entretien obtenu avec le président français, Nicolas Sarkozy mercredi à Libreville, les responsables de huit partis politiques de l’opposition, lui ont remis un mémorandum en vue de susciter son soutien à notre démocratie. Est-ce une distraction de plus ? Tout est-il que huit partis de l’opposition on rencontré le président français, Nicolas Sarkozy, lors de son séjour dans notre pays, à l’effet de l’exhorter à soutenir, selon eux, sincèrement, l’émergence d’une démocratie effective dans notre pays. Qui sont donc ces opposants qui ont décidé d’aller rencontrer le chef de l’Etat français ? Il s’agit d’Alexandre Ndaot Riloghé (PDS), ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif du rassemblement pour la Gabon (RPG), M. Benoît Mba Mezui a expliqué à la presse que ‘’les sanctions prononcées, le samedi dernier contre les parlementaires du parti, c’est pour avoir accordé leur confiance au Gouvernement Paul Biyoghé Mba’’. Les raisons qu’ils évoquent pour justifier leur démarche en soulignant ‘’qu’il y avait des similitudes entre les programmes de gouvernement des deux partis, le Parti démocratique gabonais (PDG) dont sont issus la majorité des ministres, et le RPG du Père Paul Mba Abessole’’ n’est pas acceptable, à précisé M. Mba Mezui. Pour sa part, Alain-Claude Bilié Nzé se défend en déclarant ...
Lire l'article
L'OMS a relevé son niveau d'alerte et annonce que la pandémie de grippe porcine est « imminente ». Le continent africain est pour l'instant épargné par cette nouvelle épidémie grippale qui rend fébrile le monde entier. Le professeur Jean-Paul Gonzalez, directeur général du Centre international de recherches médicales de Franceville ( CIRMF )au Gabon et directeur de recherche à l'Institut de recherche pour le développement ( IRD ) reste prudent sur la dimension pandémique de cette grippe. Il s'en explique sur RFI. RFI : Professeur Jean-Paul Gonzalez, partagez-vous le sentiment de psychose qui s’est emparé de la planète à propos de ...
Lire l'article
Montclair, NJ (BDP - 3 décembre 2001) - Omar Bongo aurait mieux fait de se taire, et surtout d'épargner aux Gabonais l'insulte qu'il vient de leur faire en délivrant un discours à la nation vague, arrogant et sans substance. Apparemment, le régime Bongo semble prendre le Gabon pour un terrain de jeux, où les gosses se livrent à la satisfaction de leurs petits fantasmes d'enfants gâtés. Il suffit de regarder le détail de ce discours pour s'en rendre compte: 1) Manque de propositions concrètes C'est d'abord par l'absence de tout détail sur l'état de délabrement du pays et l'absence de tout projet de ...
Lire l'article
Deux organes de presse suspendus pour diffusion des vœux à la nation de Mba Obame
L’opposant Mba Obame autorisé à sortir du Gabon pour aller se soigner à l’étranger
Gabon : Le compte à rebours pour André Mba Obame
Gabon : Ali Bongo préfère être “un amateur de la politique qu’un professionnel du ridicule”
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)
Politique :Zacharie Myboto estime que ‘’Mba Obame n’a pas les moyens de faire un coup d’Etat’’
Politique : L’opposition se couvre de ridicule
Le Secrétaire exécutif du parti estime que “les députés RPG ont été sanctionnés pour un vote de confiance et non de programme”
L’Afrique pour le moment à l’abri du virus A H1N1, estime un expert
Omar Bongo: un discours à la nation ridicule et mensonger

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2011
Catégorie(s): Développement,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*