Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pousuite des conseils de ministres décentralisés au delà de 2011 et, “j’y suis, j’y reste” soutient le président Ali Bongo Ondimba à Tchibanga face à la fronde de l’UN

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2011
Catégorie(s): Politique

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a estimé « positive » l’expérience – qui se poursuivra au-delà de 2011- des Conseils de ministres décentralisés inaugurés le 4 mars dernier à Port-Gentil ,enchainés avec Oyem avant Tchibanga(sud), jeudi.

« Il y a un impact positif dans la tenue de ces Conseils des ministres à l’intérieur du pays » pour coller au mieux à la proximité et c’est une « expérience à renouveler », a précisé le président de la République lors d’une conférence de presse clôturant ce tour de table gouvernementale, le second depuis le remaniement intervenu le 14 janvier denier.

Parmi les grandes annonces sur les plan socio-économique, du point de vue de la province de la Nyanga dont le chef lieu est Tchibanga, l’on note la mise à disposition prochainement de plus de 500 parcelles à travers deux sites différents, la détermination à conduire jusqu’à son terme le projet du port de Mayumba, l’électrification, l’amélioration du réseau électrique, la relance du secteur agricole et industriel.

‘’GRAND SUD’’

Cette ambition allant dans le sens de l’érection d’un ‘’Grand sud’’ passe également, a-t-il dit, par la combinaison des facteurs (route, chemin de fer, port, énergie) avant d’amorcer l’exploitation des potentialités qui meublent le sol et sous-sol de la Nyanga telles que le marbre, la baryte, le talc, le calcaire.

Dans d’autres sites, on fait état des forages pétroliers qui ont révélé dans la zone de la Banio, la présence de champs de pétrole et de gaz naturels ainsi que d’importantes couches salifères qui comporteraient une inestimable proportion de sels potassiques.

Une telle plateforme devrait participer aussi bien d’une nette amélioration des conditions de vie des populations locales avec un « signal fort » caractérisé par la décision de créer un «Institut national des mines » à l’instar de celui du pétrole( Port-Gentil) dont les avancées sont palpables, que par le souci de transformer l’avenir du peuple gabonais en l’’ avenir en confiance’’, a soutenu le président Ali Bongo Ondimba, citant le projet de société par lequel il fut élu le 30 août 2010.

Mais, encore faudrait-il que l’environnement des affaires soit renfoncé afin d’attirer le maximum d’investisseurs souvent frileux devant le peu d’intérêt accordé souvent à la protection de leur patrimoine.

A ce titre, Le chef de l’Etat a instruit le gouvernement à préparer un projet de loi visant à renforcer le cadre institutionnel pour la promotion d’un partenariat public/privé performant.

Déjà, avec l’appui d’Olam, multinationale basée à Singapour en charge du développement de la Zone économique spéciale de Nkok (située à 27 kilomètres à l’est de Libreville), une palmeraie verra très prochainement le jour dans la Nyanga ( en plein zone de savanes) pour faire du Gabon un acteur majeur dans le secteur au niveau mondial avec, en prime, l’émergence d’un entreprenariat local. Autrement dit, 30% de la superficie des plantations seront détenues par près de 3000 entrepreneurs gabonais qui seront assistés par un programme de formation spécifique à la gestion d’une palmeraie.

Au chapitre encore des annonces, à noter le rétablissement de la radio et la télévision sur l’ensemble de la province de la Nyanga sevrée depuis belle lurette des programmes irriguées par la chaine nationale faute de relais, sans omettre le renforcement des capacités opérationnelles de l’administration.

A cela s’ajoute, à précisé Ali Bongo Ondimba, l’institution au niveau national d’une structure de microcrédits forte des éclairages de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, qui n’a eu de cesse de relayer les messages de ses compatriotes désireuses d’entreprendre, faute de moyens.

Si le chef de l’Etat a rejeté, d’emblée, la comparaison entre un Conseil des ministres en dehors de Libreville et un conseil provincial, il a néanmoins reconnu que le déplacement de l’équipe ministérielle à travers le territoire national favorisait des contacts plus approfondis en termes de proximité et qu’il s’agissait d’une « expérience à renouveler ».

Le numéro un gabonais a également révélé que de nouvelles orientations étaient attendues dans les chantiers liés à l’organisation par le Gabon conjointement avec la Guinée Equatoriale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2012.

Une certitude. Des annonces encore plus fortes sont attendues au cours de cette année 2011 où le taux de croissance devrait être supérieur au double de celui de 2010, a-t-il révélé.

« Nous progressons assez rapidement », a-t-il reconnu, grâce aux investissements étrangers qui se sont élevés à près de 4 milliards de dollars et des négociations se poursuivent avec d’autres opérateurs extérieurs ».

« Ce qui explique l’attractivité du Gabon », devait ajouter le président estimant que « c’est une bonne chose et un bel instrument de mesure ».

SUSPENSION DE TV+

Toutefois, le troisième Conseil des ministres organisé jeudi à Tchibanga a été précédé de la mise « hors la loi » de l’Union Nationale (UN, opposition), après l’auto proclamation par André Mba Obame, secrétaire exécutif de ladite formation politique, en qualité de président de la République doublé du serment et de la formation d’un gouvernement ; ce qui s’est soldé notamment par une dissolution de ce parti avec l’éventualité de poursuite contre les auteurs ou soutiens pour “grave violation des dispositions constitutionnelles”.

Dans l’attente d’une entrée en action de la justice eu égard à la gravité des faits commis par André Mba Obame, devant les cadres de cette formation de l’UN et au siège de ce parti, le président Ali Bongo Ondimba a ironisé : « je préfère être un amateur que professionnel de la politique et ridicule ».

Déjà, le Conseil National de la Communication (CNC) a décidé jeudi du retrait provisoire de diffusion, pour une durée de trois mois, de la chaine de la télévision (TV + appartenant à M. Mba Obame) pour atteinte à l’ordre public après avoir fait écho de lé cérémonie sus-visées.

La veille, l’Union Africaine(UA) s’est déclarée « préoccupée » devant la sortie d’André Mba Obame tandis que la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) y voyait une « imposture » dans la démarche de l’ancien ministre de l’Intérieur.

Avec une vingtaine de ses proches, André Mba Obame s’est réfugié depuis mardi soir au siège des Nations-Unies à Libreville.
 


SUR LE MÊME SUJET
En bouclant par la province de l’Estuaire dont Libreville est la capitale, la 9ème étape de sa tournée républicaine à travers les régions du Gabon, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a annoncé que les Conseils des ministres délocalisés allaient se poursuivre. En prenant cet engagement, le Chef de l’Etat a indiqué que le démarrage de la deuxième phase de sa tournée républicaine fera l’objet d’une annonce officielle. Mais avant la relance, une structure de suivi sera mise en place pour faire le point et analyser l’ensemble des projets annoncés lors de la première phase des Conseils des ministres délocalisés ...
Lire l'article
A son premier jour de la visite qui lui permettra de présider un Conseil des ministres décentralisé, le troisième d’une série de neuf, dans la province de la Nyanga (sud), le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a prononcé un discours dont GABONEWS livre l’intégralité et dans lequel il s’engage à « œuvrer sans relâche à la satisfaction (des) besoins d’infrastructures et d’équipements collectifs de la population du pays en général ». Monsieur le premier ministre, Monsieur le président du Conseil économique et social, Mesdames et messieurs les membres du gouvernement, Monsieur le gouverneur, Mesdames et messieurs les parlementaires, Monsieur le ...
Lire l'article
Le gouvernement se réunit ce jeudi en Conseil des ministres au palais de la Présidence de Libreville, autour du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a rapporté ce mercredi soir la première chaîne de télévision nationale, rendant public un communiqué de la Présidence de la République. Ce Conseil des ministres devrait passer en revue les grandes questions d’actualité sur le plan local et internationale avec un regard appuyé sur le social au Gabon. Dans ce contexte, l’on s’attend à ce que des décisions soient prises pour pallier le problème de hausse spontanée et incontrôlée des prix de certaines denrées de première ...
Lire l'article
Un an jour pour jour après son arrivée à la présidence de la République, Ali Bongo Ondimba, dans un discours prononcé, samedi soir, à l’occasion de ce premier anniversaire a relevé, « sans triomphalisme aucun » que « tout indique que le bilan est positif, si je m’en tiens à votre jugement, mes compatriotes, ainsi qu’aux encouragements de la communauté internationale ». ACCELARATION DU RYTHME DES REFORMES Si le numéro un gabonais a marqué sa satisfaction devant le lancement de « nombreux chantiers dans plusieurs secteurs: la route, l’énergie, l’éducation, la formation professionnelle, la protection sociale, la protection de l’environnement, l’industrialisation ...
Lire l'article
A peine arrivé dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussokoro, le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, et son homologue ivoirien, Laurent Gbagbo, ont eu un conclave au salon d’honneur à l’aéroport de la localité, après qu’il ait déclaré à la presse qu’« il est venu en famille, car il est chez lui en Côte-d’Ivoire », apprend-on d’une source sur place à Abidjan. Cette rencontre retransmise en direct sur la Radio Télévision Ivoirienne, à en croire notre source, a permis aux deux hommes d’Etat de concocter le programme de la visite du Président de la République Gabonaise ...
Lire l'article
Libreville, 3 septembre (GABONEWS) – Ali Bongo Ondimba, président de la République élu au terme de l’élection présidentielle de dimanche dernier, s’adressant pour la première fois à la nation depuis son Quartier général de Gabon Expo, a précisé ce jeudi qu’il sera le « Président de tous les Gabonais ».
Lire l'article
Le gouvernement gabonais se réunira, jeudi au palais présidentiel, autour du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba pour le traditionnel conseil des ministres, indique un communiqué rendu public mercredi par le protocole d’Etat. Ce conseil interviendra une semaine après que les sénateurs aient mis fin à leur mouvement d’humeur dès vendredi suite à la perception de leur primes de session. Les sénateurs revendiquaient le payement du reliquat de la session, des frais de transports et autres indemnités liés leur fonction. Pour se faire entendre, les sénateurs ont brandi la menace d’observer un mouvement d’humeur s’ils n’entraient pas, au plus vite, en possession ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais se retrouvera jeudi au palais présidentiel autour du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba pour le traditionnel conseil des ministres, indique un communiqué rendu public par le protocole d’Etat mercredi. Ce conseil interviendra deux jours après la pose des pierres par le président Bongo Ondimba du complexe métallurgique de Moanda et de l’école des Douanes de Léconi dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est). Le tour de table de l’exécutif pourra aussi se pencher sur la situation de grève qui prévaut à la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) à Port-Gentil. Ce mouvement d’humeur perturbe énormément les transports, particulièrement à Libreville ...
Lire l'article
Les membres du gouvernement gabonais présents à Libreville se réuniront jeudi autour du président Omar Bongo Ondimba pour le traditionnel conseil des ministres, indique mercredi un communiqué officiel. Ce conseil pourrait à nouveau s’attarder sur les problèmes sociaux qui agitent plusieurs secteurs de l’administration publique. Ce mercredi, l’audiovisuel public (TRG1) a mis sa menace à exécution, en entrant en grève, a-t-on constaté, en maintenant un service minimum tel que le prévoit le code du travail. Les programmes radiotélévisés enregistrent une diminution de leurs volumes horaires. Les journaux télévisés et radio, de dix minutes, traiteront exclusivement l’actualité de la présidence de la République et ...
Lire l'article
« Les Conseils des ministres délocalisés vont se poursuivre », Ali Bongo Ondimba
Discours intégral prononcé par le Président Ali Bongo Ondimba à Tchibanga
Politique / Un Conseil des ministres se tient ce jeudi autour du président Ali Bongo Ondimba
Politique / « Tout indique que le bilan est positif », soutient le président Ali Bongo Ondimba, un an après son investiture
Bongo Doit Partir
« Je suis venu en famille, car je suis chez moi en Côte-d’Ivoire », Ali Bongo Ondimba face à la presse ivoirienne
Gabon: « Je suis et je serai le président de tous les Gabonais », Ali Bongo Ondimba
Gabon : Le gouvernement autour du président Omar Bongo Ondimba pour le traditionnel conseil des ministres, jeudi
Gabon: Le gouvernement autour du président Omar Bongo Ondimba pour le traditionnel conseil des ministres, jeudi
Gabon: Le gouvernement autour du président Bongo Ondimba jeudi pour un conseil des ministres


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*