Socialisez

FacebookTwitterRSS

Déclaration de la société civile gabonaise: L’avenir du Gabon repose fondamentalement sur la démocratie

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2011
Catégorie(s): Société

Suite à l’auto-proclamation et à la prestation de serment de Monsieur André Mba Obame, en qualité de Chef de l’Etat, les climats politiques et sécuritaires se sont fortement détériorés au Gabon.
Cette manifestation aurait pu être un non événement si le gouvernement issu de la victoire d’Ali Bongo Ondimba, reconnue par la communauté internationale, n’avait traité le contentieux électoral consécutif à l’élection de 2009 avec une réaction immédiate, musclée et disproportionnée dans la répression de ses adversaires politiques.

Au-delà des agissements anti-démocratiques des différents acteurs politiques, la préservation de l’unité des fils de cette Nation impose à la société civile de rechercher continuellement le bien commun par l’exaltation des valeurs cardinales que sont l’amour du prochain, la cohésion sociale dans le pluralisme, le respect de la dignité et de l’intégrité de la personne humaine, la justice, la vérité et l’équité.

Nous devons, en revanche, lutter avec toutes nos énergies contre les forces d’inertie et contre les forces d’oppression qui prônent le repli identitaire et alimentent la division ethnolinguistique à des fins de politique politicienne, au risque d’entraîner notre pays dans le chaos et la désolation.
Dans ce contexte difficile, la société civile, émanation des forces vives de la Nation, porte-voix des populations, appelle à un sursaut républicain et démocratique, pour que cessent les hostilités et les animosités politiques entre frères et sœurs de notre Nation.

Nous ne voulons pas d’affrontements et de déstabilisation du Gabon. Nous rejetons les appels à la haine et au divisionnisme. Nous voulons vivre ensemble et bénéficier des richesses de notre pays.

Malheureusement, nous constatons avec désolation la restriction inquiétante et grave des libertés syndicales et associatives :

– Dissolution de l’Union Nationale, l’un des principaux partis de l’opposition ;
– Suspension de la principale chaine de télévision privée du Gabon TV+ ;
– Interdiction des marches pacifiques ;
– Interdiction de l’ensemble des modes de diffusion de l ‘ actualité politique ;
– Manipulation de l’opinion par la voie des medias de l’Etat
– -Chantage et intimidation des journalistes qui couvrent les activités de l’opposition ;
– Utilisation abusive et illégale des forces de sécurité pour réprimer et violenter leur propre population, les forces de sécurité se comportant comme des forces d’occupation.

Ces actes sont pour nous inacceptables dans un système démocratique et contraires aux conventions internationales signées par le Gabon notamment le Pacte International sur les Droits civiques et politiques, la Convention de l’Union Africaine sur la démocratie et les élections qui constituent des outils essentiels pour asseoir une meilleure gouvernance démocratique.

Il nous a aussi été rapportées des violations des droits de l’homme particulièrement des arrestations arbitraires comme celles de madame JOKTANE, arrêtée pour le simple fait d’être l’épouse du Révérend MIKE JOTTANE ,proche collaborateur de Monsieur André MBA OBAME, de monsieur Nguema Eba Jean-François est arrêté nuitamment dans son village à Mitzic alors qu’il visionnait le CD relatif à la prestation de serment de monsieur d’Andre Mba Obame.

Monsieur Obiang Ndong Paul fut également arrêté pour les mêmes mobiles, Monsieur Christian NGONDJOUT a par ailleurs été arrêté pour avoir protesté contre la l’arrestation arbitraire de madame JOKTANE. Des tortures systématiques à l’encontre des manifestants arrêtées, la violation des franchises diplomatiques, la privation de traitement pour les citoyens détenus malades, la suspension de salaires et la radiation de la fonction publique des fonctionnaires proches de l’opposition ou supposés de l’être qui sont systématiquement relevés de leurs fonctions sans nouvelles affectations sont entre autres violations qui nous ont été rapportées.

L’avenir du Gabon repose fondamentalement sur la démocratie. Une vraie démocratie dans laquelle le peuple souverain exerce le plein contrôle de ses institutions. Et donc, une démocratie qui repose sur des institutions fiables et équilibrées dans leurs rôles de contre-pouvoirs, dans lesquelles se reconnaîtrait le peuple souverain. Une démocratie qui devra, par conséquent, se fonder sur un système électoral transparent, fiable, juste et équitable, reflétant et respectant le choix de la majorité absolue des citoyens.

Il nous appartient donc de rechercher des solutions permettant de ramener une paix durable reposant sur un consensus collectif sans lequel aucun progrès d’aucune sorte n’est possible.
Propositions de sortie de crise :

1-En tant que citoyens, nous appelons à la tenue d’un dialogue démocratique national incluant l’ensemble des forces politiques et la société civile sous les auspices de Monseigneur l’Archevêque de Libreville, avec l’implication des autres confessions religieuses chrétiennes, musulmanes et les traditionnalistes. 2- Nous appelons à la mise en place d’une Commission Vérité et Réconciliation afin de réunifier durablement les Gabonais et de guérir les blessures intérieures, ainsi que la rancœur qui habitent les Gabonais victimes de la corruption et de graves injustices sociales.

Ce dialogue devra se tenir au Gabon par des Gabonais. Les solutions à nos problèmes doivent être trouvées au Gabon par des Gabonais. Nous avons le potentiel nécessaire pour consolider nos acquis démocratiques. Nous devons parler, discuter de ce qui nous divise et trouver les réponses appropriées. Nous avons l’obligation de préserver les valeurs d’union, de justice, de paix et de fraternité que nous ont léguées les pères fondateurs de notre Nation.

Nous lançons un appel au Président de la République, Chef de l’Etat.
Monsieur le Président,
Acceptez la contradiction. Levez votre âme vers les hauteurs de la sagesse et du dépassement. Montrez- vous grand !
Ne soyez pas le chef qui frappe pour affirmer son pouvoir, mais le leader qui unit la Nation pour laisser à la postérité l’image d’un grand homme.

Ne suivez pas ceux qui vous poussent dans le choix suicidaire d’une répression aveugle dont les conséquences peuvent se retourner contre vous et qui, au crépuscule, vous trahiront.
Ne faites pas de vos opposants des martyrs de la démocratie.

Refusez la confrontation et l’extrémisme, deux choix sans issues.

Refusez que le Gabon, au moment où vous venez de commencer votre magistère, devienne un des derniers pays en régression, car on y viole encore les libertés démocratiques. Acceptez d’ouvrir un dialogue constructif et dans l’intérêt du pays et pour que ses institutions méritent que le peuple les respecte, libérez toutes les personnes incarcérées arbitrairement. Faites rentrez vos soldats dans les casernes
Le Gabon est notre héritage commun. Nous sommes une communauté dont le destin est partagé. Aussi la société civile s’engage-t-elle, devant la Nation et devant l’Histoire, à accompagner, de façon impartiale, ce processus de pacification.

Fait à Libreville, le 04 février 2011
 


SUR LE MÊME SUJET
Elections législatives du 17 décembre 2011 au Gabon: Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise
Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise Les résultats des élections législatives 2011 organisées au Gabon le 17 Décembre 2011 ont considérablement accentué la crise politique et la dégradation de l’environnement démocratique dans le pays. Cette élection s’est tenue dans un climat politique délétère marqué par la volonté et le refus du Gouvernement Gabonais à composer avec l’opposition et le Mouvement Ca suffit comme Ca qui ont proposé la mise en oeuvre des reformes politiques afin d’améliorer de façon significative le système démocratique et de régler de manière durable la question de la légitimité des dirigeants. Face au refus du camp au ...
Lire l'article
Déclaration de la Société Civile sur  les Elections Législatives du  17 Décembre  2011 au Gabon
L’appel lancé par les forces démocratiques gabonaises opposition politique et la Société Civile libre autour du Mouvement Citoyen « ça suffit comme ça » à savoir « Pas de Biométrie, pas de Transparence, Pas d’Élection » a été largement et massivement suivi. Le Peuple Gabonais, dans une maturité sans précédent vient de rejeter et de désavouer le système PDG. À travers tout le pays, les bureaux de vote sont restés vides : plus de 95 % des Gabonais ne sont pas allés voter. Cet échec constaté par la presse ...
Lire l'article
Déclaration de soutien de la société civile à la CONASYSED
Le système éducatif gabonais comme l’ensemble des secteurs de notre pays est dans un état de déliquescence avancée. Il se caractérise par : Un nombre insuffisant d’enseignants ; L’insuffisance des structures d’accueil ; Des effectifs pléthoriques (70 élèves en moyenne par classe dans un grand nombre d’établissements à Libreville et en provinces); Des mauvaises conditions de vie et de travail des enseignants ; L’absence d’outils pédagogiques modernes et de qualité. Aussi, malgré le fait que le Gabon dépense plus par élève que la plupart des pays africains,   les résultats restent toujours insignifiants et rafistolés. De l’université en passant par le secondaire et le primaire le constat est le même : le système éducatif ...
Lire l'article
Il s'est tenu ce mercredi, 29 juin 2011 à l'hôtel LAICO Libreville, une réunion de concertation entre la société civile et les partis politiques en présence des Représentants des Ambassades des Etats Unis, de la France et de l'Union Européenne sur le processus électoral et l'environnement démocratique au Gabon. Au terme de cette concertation, les deux parties se sont accordées de ce qui suit : Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle Réviser la loi électorale Réformer le Conseil National de la Communication Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une ...
Lire l'article
Libreville, le 29 Juin 2011 Monsieur le représentant de l'ambassadeur des Etats Unis au Gabon ; Monsieur le représentant de l'ambassadeur de France au Gabon ; Messieurs et Mesdames, les membres des partis politiques ; Messieurs et mesdames, les membres de la société civile ; Mesdames et messieurs ; Chers compatriotes. Depuis plus de cinq (5) mois, la Société Civile Gabonaise s'est engagée dans un processus d'information, d'explication et de plaidoyer afin de permettre à notre pays de se doter des instruments , des textes et des institutions susceptibles de faire du Gabon un pays démocratique ...
Lire l'article
Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate Le PDF de ce document est disponible ici. A la classe politique gabonaise, notamment celle réunie au sein de la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) et de l’Alliance pour le Changement et la Restauration et (ACR), dont les principaux leaders sont André Mba Obame de l’Union Nationale (UN) et Pierre Mamboundou de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Aux corps armés gabonais, Aux syndicats et membres et mouvements de la société civile, Aux étudiants. Il arrive dans la vie de toute nation un moment clé de son existence où l’impératif de convergence des aspirations du peuple en vue de ...
Lire l'article
Réunis ce 15 mars au siège de l’Observatoire national de la démocratie (OND) à Libreville, les membres du Collectif des organisations libres de la société civile du Gabon ont tenu une conférence de presse pour faire le point sur la portée démocratique des reformes décidées par le nouvel exécutif. Le Collectif des organisations libres de la société civiles du Gabon a tenu une conférence de presse ce 15 mars au siège de l’OND à Libreville pour dresser un bilan sur la situation démocratique du pays cinq mois après l’avènement du nouvel exécutif. Alain Moupopa d’Afrique-Horizons, Marc Ona de Publiez ce que ...
Lire l'article
Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat français à la Coopération ne s’entretiendra pas avec le collectif des organisations Libres de la société Civile gabonaise, Marc Ona et le siens ont décliné l’offre de rencontre que le Premier Secrétaire d’Ambassade de France au Gabon leur a faite mardi,arguant ne vouloir comme seul interlocuteur que le président Nicolas Sarkozy . C’est un niet catégorique que Marc Ona a donné mardi après –midi au Premier Secrétaire de l’Ambassade de France au Gabon. Au téléphone, puis par courriel. Non,le Collectif des organisations Libres de la société civile gabonaise ne souhaite pas rencontrer le Secrétaire d’Etat français à ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l'Europe, l'Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi 19 Janvier 2009 à 13 h. Cette Déclaration sera prononcée sur le Parvis des Droits de l'Homme et appellera les dirigeants européens à inaugurer un Nouveau Cycle des Relations entre l'Europe (singulièrement la France du Président Sarkozy) et l'Afrique Noire. A la faveur de l'installation de Barack Obama à la Maison Blanche, nous appellerons les grands leaders européens à tourner la page du passé et à oser un nouveau regard sur notre Afrique qui est dans ...
Lire l'article
Elections législatives du 17 décembre 2011 au Gabon: Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise
Déclaration de la Société Civile sur les Elections Législatives du 17 Décembre 2011 au Gabon
Déclaration de soutien de la société civile à la CONASYSED
Déclaration commune société civile-partis politiques sur le processus électoral et l’environnement démocratique au Gabon
Rencontre société civile et partis politiques: Discours du Président de l’Observatoire National de la Démocratie
Appel de la Communauté Gabonaise des Etats-Unis aux acteurs politiques et de la société civile gabonais
Gabon : La société civile «check» la démocratie à Libreville
Alain Joyandet débouté par la société civile gabonaise
Communiqués de Presse
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l’Europe, l’Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2011
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*