Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ali Bongo: imposteur selon l’ONG Survie

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2011
Catégorie(s): Politique

La fin du régime Bongo est proche .
C’est sûrement l’innocence et la naïveté des débutants qui a fait dire à Henri de Raincourt, le ministre français de la Coopération, que la France soutient le président gabonais, Ali Bongo, face à son ex-copain d’enfance devenu opposant, André Mba Obame, car « personne ne se hasarde à contester son élection » (TV5-Monde, 26 janvier).

Réflexion tout à fait hasardeuse puisque Obame, ancien ministre des basses oeuvres d’Omar Bongo, poulain des services français, s’est autoproclamé président du Gabon à la suite des propos de Michel de Bonnecorse, ancien Monsieur Afrique de Chirac avouant, dans le documentaire Françafrique de Patrick Benquet, que les résultats de la présidentielle d’août 2009 avait été inversés au profit d’Ali Bongo.

Bonnecorse a eu beau démentir, de façon ridicule, en incriminant le montage, personne n’y a cru. D’autant que son propos était appuyé par l’ancien chef des services secrets français au Gabon : « on a les vrais chiffres, on n’est pas les seuls…même l’agence France Press locale les a… ». Pourtant le bureau de l’AFP de Libreville n’a pas bien diffusé les vrais résultats, conséquence peutêtre des menaces de mort reçue pas son directeur.

La seule dépêche de l’AFP évoquant le contenu de Françafrique est datée du 18 décembre 2010 et bien sûr ne cite que Michel de Bonnecorse. Depuis, plus aucune dépêche ne fait référence à l’origine de la crise de légitimité du pouvoir gabonais. En tout état de cause, les Gabonais méritent mieux qu’Ali Bongo et André Mba Obame.
 


SUR LE MÊME SUJET
Bongo a financé la campagne Sarkozy selon un proche du président défunt
De Deborah PASMANTIER et Sofia BOUDERBALA (AFP) – Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur "Le scandale des biens mal acquis" des chefs d'Etats africains en France, à paraître jeudi. Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse pour le moment à tout commentaire. L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même ...
Lire l'article
Selon l’association, en plein « dictateur-gate », Paris continue de soutenir les régimes autocratiques en Afrique. Réagissant à la réception du président gabonais Ali Bongo par son homologue français Nicolas Sarkozy aujourd'hui (21/2/11), l’association Survie a souligné dans un communiqué émis ce lundi que cette réception officielle disqualifiait une fois de plus la politique étrangère de la France : "En plein 'dictateur-gate' pour Michèle Alliot Marie et François Fillon, Nicolas Sarkozy maintient le cap d'un soutien fidèle et assumé aux régimes autocratiques en Afrique en recevant, ce lundi 21 février 2011, le président gabonais, Ali Bongo. Cette réception officielle disqualifie une ...
Lire l'article
Des dirigeants gabonais, dont Omar Bongo, auraient détourné une trentaine de millions d'euros d'une banque africaine à leur profit mais aussi pour financer des partis politiques français, selon un télégramme diplomatique américain obtenu par WikiLeaks et publié par El Pais. Ce télégramme de juillet 2009, en provenance de l'ambassade des Etats-unis au Cameroun, repris par le site internet du quotidien espagnol, s'appuie sur les dires d'un responsable anonyme de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC). Son auteur mentionne l'ancien président français Jacques Chirac et son successeur Nicolas Sarkozy parmi les bénéficiaires de ce financement politique, tout en affirmant ne pas être ...
Lire l'article
Les accusations relatives à des détournements de fonds de la Banque des Etats d'Afrique central (BEAC) par le défunt président gabonais Omar Bongo "sont sans fondement", a affirmé jeudi l'avocat parisien de l'actuel président du Gabon, Ali Bongo. Selon des notes diplomatiques américaines divulguées par le site internet Wikileaks, près de 30 millions d'euros auraient été détournés au profit de personnalités gabonaises, dont Omar Bongo lui-même et son fils Ali, ainsi que de partis politiques français. "Un audit a révélé des détournements au préjudice de la BEAC, notamment au niveau de son bureau parisien, ce qui fait que le 19 novembre 2009, ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé à l'AFP M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. "Pourquoi deux poids deux mesures alors? L'Iran, il condamne et il ...
Lire l'article
Le député Noël Mamère (Verts) a affirmé aujourd'hui qu'"on ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de la planète" au lendemain de la mort du président du Gabon Omar Bongo, "symbole" selon lui de "la Françafrique". "On ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de la planète. Tous ceux qui sont attachés à la démocratie ne pleureront pas la mort du président Bongo", a déclaré M. Mamère, interrogé sur France Inter. Selon lui, Omar Bongo "était le symbole de tout ce que nous dénonçons depuis 30 ans, c'est-à-dire la Françafrique, ces relations incestueuses, mafieuses ...
Lire l'article
Gabon: Mba Obame accuse “Sherpa, Survie et transparency France” d’instrumentaliser les ONGs gabonaises à des fins inavoués
Le ministre gabonais de l’intérieur André Mba Obame a accusé vendredi à Libreville, les organisations non gouvernementales français (ONG) "Sherpa", "Survie" et "Transparency France" d’instrumentalisation à des fins inavoué, au cours d’une conférence de presse. "Nous disposons d’éléments pour prouver comment des responsables de ces différentes ONG françaises recommandent aux ONG gabonaises de créer des associations, recruter des adhérents et au moment venus nous les présenterons", a martelé le ministre gabonais de l’intérieur. Selon lui, après l’échec des précédentes plaintes, les ONG incriminées s’activent pour accompagner cette troisième procédure judiciaire d’un vaste mouvement de contestation des institutions gabonaises sur le territoire national ...
Lire l'article
Le président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba est arrivé samedi matin, à Libreville où il a été accueilli, à sa descente d’avion à l’aéroport international Léon Mba par le premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui lui a fait un briefing sur l’état du pays que le chef de l’Etat a quitté depuis presque une semaine pour un périple qui l’a conduit successivement en Libye, en Egypte où il a représenté le Gabon au 11è sommet de l’Union africaine (UA) et en France où il a été l’hôte privilégié du président français et de l’Union Européenne (EU), Nicolas Sarkozy, ...
Lire l'article
En outre, à l'occasion du voyage de M. Joyandet au Gabon, la "Cellule Françafrique" organise une action devant un bien mal acquis du dictateur gabonais. Rendez-vous à 12h30 au 4 rue de la Baume 75008, pour une saisie symbolique de l'hotel particulier de la famille Bongo, acquis en juin 2007 pour la coquette somme de 18 millions d'euros. Contact presse: 06 12 93 23 04] A peine choisi en remplacement du malheureux Jean-Marie Bockel, remercié pour avoir vexé les dictateurs d’Afrique centrale, assis sur le pétrole et la misère de leurs pays, en critiquant la façon scandaleuse dont ils gèrent les ...
Lire l'article
Bongo a financé la campagne Sarkozy selon un proche du président défunt
L’association ”Survie” critique la réception d’Ali Bongo par Nicolas Sarkozy
Omar Bongo aurait financé des partis français, selon WikiLeaks
Fonds détournés: accusations “sans fondement”, selon un avocat d’Ali Bongo
Bongo Doit Partir
Gabon: Sarkozy s’est “empressé” de reconnaître Ali Bongo selon un candidat
Bongo: “une crapule disparaît”(Mamère) Le député Noël Mamère (Verts) a affirmé aujourd’hui qu'”on ne va pas pleurer sur une crapule de plus qui disparaît de
Gabon: Mba Obame accuse “Sherpa, Survie et transparency France” d’instrumentaliser les ONGs gabonaises à des fins inavoués
Gabon: Omar Bongo de retour à Libreville après un long séjour à l’étranger
Communiqué de Survie: La vieille République bananière françafricaine se porte bien


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Ali Bongo: imposteur selon l’ONG Survie

  1. Mengue Me Nzome , Marie-Claire

    8 Fév 2011 a 14:29

    Ni l’ un ni l’autre , aucun des deux n’est meilleur pour le gabon , car ils sont les produits de la salleté de Bongo père !! …Voir de nouvelles têtes nous soulagerait davantage !!!

  2. Pingback: Tweets that mention Bongo Doit Partir | Ali Bongo: imposteur selon l’ONG Survie -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*