- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Différend frontalier de l’île Mbanié : Ali Bongo Ondimba consulte les forces vives de la nation

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a entamé mardi dernier à Libreville, une large consultation des forces vives de la nation sur le différend frontalier de l’île Mbanié, opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale, en prélude au prochain sommet tripartite Gabon-ONU-Guinée Equatoriale prévu à New York (Etats-Unis).

Selon une source proche du dossier, le chef de l’Etat a débuté ses consultations par les responsables des institutions constitutionnelles (Cour constitutionnelle, Cour des comptes, Conseil national de la communication, Conseil économique et social).

Mercredi, le tour est revenu aux gouverneurs des neuf provinces, aux anciens Premiers ministres et vice Premiers ministres et aux maires d’être reçus par le chef de l’Etat au palais de la présidence de la République, sur le front de mer, afin d’harmoniser les positions sur ce différend frontalier.

Les partis politiques, la société civile et la presse devraient boucler cette phase de consultation ouverte par le chef de l’Etat qui conduira lui-même la délégation gabonais au sommet tripartite prévu à New York. Une rencontre avait réuni en 2006 à Genève (Suisse), l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, feu le président Omar Bongo Ondimba (Gabon) et Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale) sur la résolution pacifique du différend frontalier opposant leurs deux pays.

Dans la perspective d’une solution négociée à ce litige frontalier, l’ONU a nommé en 2008, un médiateur, le Suisse Nicolas Michel, qui a été reçu en audience en novembre dernier à Libreville par le président gabonais, avant de se rendre en Guinée-Equatoriale.

Dans ce différend, le président Omar Bongo Ondimba avait une attitude plutôt conciliante. De son vivant, il avait proposé une exploitation commune de ressources de l’îlot litigieux à son homologue Obiang Nguema Mbasogo qui, pour sa part, semble dans une position plus nuancée.

Le président équato-guinéen se déclare prêt, lui aussi, à envisager, à titre transitoire, une solution négociée, mais il n’exclut pas de faire reconnaître, le moment venu, la légitimité de sa revendication par une instance juridictionnelle internationale.

Le Gabon et la Guinée Equatoriale avaient été sur le pied de guerre en 1972 lorsque le président Omar Bongo s’était rendu sur l’île Mbanié pour y planter le drapeau gabonais à l’époque où la Guinée Equatoriale était dirigée par Macias Nguema, oncle de l’actuel chef de l’Etat.

Le 26 février 2004, l’actuel président gabonais Ali Bongo Ondimba avait effectué une visite fortement médiatisée sur l’île litigieuse. Le Gabon et la Guinée Equatoriale se disputent les îles Mbanié, Conga et Cocotier situées à une trentaine de kilomètres au large des côtés gabonaises, potentiellement riches en hydrocarbures et ressources halieutiques.


SUR LE MÊME SUJET
Pour défendre la position gabonaise durant le sommet tripartite consacré au différend frontalier Gabon-Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié jeudi et vendredi prochain à New York (Etats-Unis), le président gabonais Ali Bongo Ondimba ne sera pas seul : Pierre Mamboundou (président de l’Union du peuple gabonais -UPG, opposition), Paul Mba Abessole (président du Rassemblement pour le Gabon RPG, Majorité) et Faustin Boukoubi (secrétaire général du Parti démocratique gabonais - PDG, au pouvoir) font également partie de la délégation de haut niveau qui l’accompagne. La présence des patrons des trois principaux partis politiques gabonais enrichit la délégation gabonaise et traduit ...
Lire l'article [1]
Laure Olga Gondjout et Guy Rossatanga Rignault, respectivement Secrétaire général de la Présidence de la République Gabonaise et Secrétaire permanent de la Commission sur le différend frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié ont fait ce jeudi, à l'intention des médias, un point de presse destiné à cerner les contours de cette affaire, clarifier la position du Gabon et évaluer la progression de la médiation des Nations Unies y relative. NOUVELLE FAÇON DE GOUVERNER Laure Olga Gondjout a planté le décor: « le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a proposé aux Gabonaises et ...
Lire l'article [2]
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est entretenu à Libreville, jeudi, avec M. Michel Nicolas, le médiateur de l’ONU sur le conflit frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de l’Île Mabanié. Dans une déclaration à sa sortie d’audience, l’émissaire onusien a indiqué que le différend frontalier nécessite qu’un compromis soit trouvé. ‘’Il s’agira d’un accord spécial, un traité international, où le Gabon et la Guinée-Equatoriale doivent s’engager à reconnaître la compétence de la Cour internationale de justice’’, a indiqué M. Nicolas, soulignant que c’est la condition sine qua non pour que cette juridiction ait les coudées franches ...
Lire l'article [3]
Venu au Gabon pour une s’est entretenu hier avec Le président de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a profité, de la visite de travail et d’amitié de 24 heures du secrétaire général des Nations Unies Ban-Ki-Moon, pour débattre avec lui, au cours d’une audience, du différend frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale, à propos de l’île Mbanié. Le président de la Cour constitutionnelle Marie Madeleine Mborantsuo a reçu hier en audience le sectaire général des Nations unies Ban Ki-moon, qui est arrivé jeudi à Libreville en début de soir pour une visite de travail et d’amitié de ...
Lire l'article [4]
La seconde journée de la visite à Port-Gentil du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est marquée, ce mercredi, par une série de visites d’unités à caractère industriel et par des audiences accordées aux Forces vives de la province de l’Ogooué-Maritime, selon le programme officiel qu’a obtenu GABONEWS. SOUTIEN DE L’ETAT Ce matin, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, se rend à la Société Gabonaise de Raffinerie(SOGARA) qui reçoit, a-t-on appris, une subvention annuelle de 11 milliards de francs et pour l’aider à sortir de la zone rouge, une «subvention mensuelle spéciale de 20 milliards de francs ...
Lire l'article [5]
Bongo Doit Partir
Lire l'article [6]
Le Chef de l’Etat, Hadj Omar Bongo Ondimba, a reçu en audience, ce mardi 12 août 2008 palais présidentiel de Libreville, le directeur de la région Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale du groupe COLAS, Didier Calbry, société spécialisée dans les grands travaux publics, venu tenir informé et requérir son avis sur la réalisation d’un certain nombre de projets de construction routière au sein de la capitale gabonaise. « Nous avons fait voir au chef de l’Etat, les images animées par écran d’ordinateur, des principes de passage supérieur ou d’échangeurs que nous soyons susceptibles de construire, maintenant, bien entendu, il appartient ...
Lire l'article [7]
Le secrétaire général adjoint des Nations unies est allé faire au président de la République, Omar Bongo Ondimba, le point de l'avancement du dossier sur le différend qui oppose le Gabon et la Guinée Equatoriale. LE secrétaire général adjoint et conseiller juridique de l'Organisation des Nations unies, Nicolas Michel, a été reçu hier en audience, au palais de la présidence de la République par le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba avec qui il a tait le tour d'horizon de la situation politique internationale. Le diplomate onusien n'a pas manqué de manifester, au sortir de l'audience, la reconnaissance des Nations unies ...
Lire l'article [8]
Gabon – Guinée équatoriale : L’ONU débarque à l’Ile Mbanié
L’Organisation des Nations unies, qui s’est vu remettre en 2004 le dossier sur le différend frontalier sur l'Ile Mbanié, qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale depuis plusieurs années, a délégué une mission sur le terrain pour recueillir des éléments supplémentaires pour mieux statuer sur ce litige frontalier. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dépêché le 14 avril une mission à Libreville pour statuer sur le litige frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de la paternité de l’île Mbanié réputée riche en pétrole. La délégation onusienne est conduite par Nicolas Michel, ...
Lire l'article [9]
Visiblement, cette mission de haut niveau intervient dans un contexte politique de renouveau, propice à insuffler une nouvelle dynamique visant à aller de l’avant en vue du règlement diplomatique de ce différend. Ce déplacement de secrétaire général adjoint de l’ONU, Nicolas Michel sera marqué par des discussions avec les autorités gabonaises. Une séance de travail a eu lieu en matinée, au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, où en l’absence du titulaire de ce département ministériel, Laure Olga Gondjout, en mission à Doha (Qatar), c’est son ministre délégué, Noêl Nelson m’Essone, qui ...
Lire l'article [10]
Politique / Différend sur l’île Mbanié: Ali Bongo Ondimba ne sera pas seul à New York
Le différend frontalier de l’Ile Mbanié au cœur d’un point de presse à la Présidence de la République
Un médiateur de l’ONU à Libreville dans le cadre du différend sur l’Île Mbanié
Le différend frontalier Gabon-Guinée Equatoriale évoqué par BAN KI MOON et MBORANTSUO
Visites d’unités industrielles et audiences des Forces vives de l’Ogooué-Maritime au programme du président Ali Bongo, ce mercredi à Port-Gentil
Bongo Doit Partir
Gabon / Le Directeur régional du groupe COLAS consulte le président Omar Bongo Ondimba
Différend frontalier Gabon – Guinée équatoriale: Nicolas Michel au palais présidentiel
Gabon – Guinée équatoriale : L’ONU débarque à l’Ile Mbanié
Gabon: Différend frontalier entre Malabo et Libreville sur l’Ile Mbanié : l’ONU reprend l’initiative, Ban Ki Moon dépêche une mission de haut niveau au Gabon