Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ndongou chez Mborantsuo

Auteur/Source: · Date: 10 Fév 2011
Catégorie(s): Politique

Le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou a été reçu en audience par la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo. Les questions liées aux prochaines élections législatives dont la date n’est pas encore fixée ont dominé cette rencontre.

Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou a été reçu le 09 février à la Cour constitutionnelle pour une séance de travail sur les préparatifs des futures échéances électorales. L’ordre du jour de cette rencontre portait sur les modalités pratiques et techniques des élections législatives de 2011.

Au cours des échanges, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a interpellé son hôte sur un certains nombres de points à savoir, la révision du code électoral, la question de la biométrie et la révision des listes électorales. Elle lui également rappelé l’urgence du règlement préalable de ces questions électorales ainsi que la réactualisation de toutes les lois organiques liées aux récentes modifications constitutionnelles.

Jean François Ndongou a réitéré aux membres de la Cours constitutionnelle les explications qu’il avait données aux leaders et représentants des partis politiques en novembre 2010 sur la biométrie.

Sur la question de la pièce d’identité nationale dont la délivrance est depuis lors suspendue, le ministre de l’Intérieur à indiqué que son établissement avait été interrompu du fait de l’absence d’une loi encadrant l’usage des données à caractère individuel. Il a assuré la reprise de la délivrance des cartes d’identités nationales (CNI) dès que le parlement aura adopté la proposition de loi relative aux données biométriques.

Quant à la révision du code électorale, Jean François Ndongou a précisé que celle-ci est subordonnée à un projet de loi du gouvernement ou d’une proposition de loi initiée par les élus nationaux que le parlement devra adopter. Le ministre a réaffirmé la tenue des élections législatives qui, selon lui, auront bel et bien lieu au cours de cette année 2011.


SUR LE MÊME SUJET
Les membres du bureau politique Jean François Ndongou et Jean Claude Mboumi Nzinzi, candidats investis par le Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), ont devisé dans la nuit de lundi à mardi avec les militants de cette formation politique afin de définir les stratégies de campagne en vue de maximiser leur chance de remporter les différents sièges où ils sont candidats. De nombreux points étaient inscrits à l’ordre du jour parmi lesquels, le principal lieu de l’ouverture de la campagne et l’apport des cadres du parti afin de faire de cette campagne dans ce département une réussite totale et à ...
Lire l'article
Précédant le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, le Conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) s’est réuni 6 août à Libreville, où il s’est «indigné de la prolifération des fanions qui arborent le drapeau gabonais incluant les armoiries de la République». Rappelant que «les attributs de la République ne doivent nullement être édulcorés pour quelque raison que ce soit», le parti souhaite que ces «fanions soient retirés de la circulation». Présidant le conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), le 6 août à Libreville, Pierre Mamboundou s’est indigné de «la prolifération ...
Lire l'article
L’Union nationale (UN, opposition) rejette en bloc la déclaration de Jean François Ndongou sur sa dissolution et la levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame. Selon le secrétaire exécutif adjoint de l’UN, Gérard Ella Nguéma, Jean François Ndongou désormais «ancien ministre de l’Intérieur», n’est plus en mesure de poser des actes au nom du gouvernement. Le torchon n’a pas fini de brûler entre le gouvernement et l’Union nationale (UN, opposition). Alors que le gouvernement, par l’entremise du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a sanctionné l’UN suite à la prestation de serment d’André Mba Obame, le parti de l’opposition ne l’entend ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (UN, opposition), Zacharie Myboto, s’est entretenu le 27 juillet à Libreville avec le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Zacharie Myboto souhaite notamment le respect de la présomption d’innocence dans l’affaire du maire de Moanda (membre de l’UN), mis en détention préventive le 15 juillet pour malversation financière et faux et usage de faux en écritures comptables. La détention préventive de Jean Rémi Lépémangoye, maire de Moanda et membre de l’Union nationale (UN, opposition) n’a pas laissé les leaders de ce parti insensibles. C’est dans ce contexte qu’une délégation de l’UN conduite ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale, Gérard Ella Nguema, a fermement condamné les propos du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, sur le processus de légalisation du parti. L’UN affirme notamment qu’aucune loi n’accorde au ministère de l’Intérieur de compétences discrétionnaires sur la légalisation d’une fusion de partis politiques. «Le ministre de l’Intérieur n’a aucun pouvoir d’appréciation» sur la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition), a affirmé le Secrétaire exécutif adjoint, Gérard Ella Nguema, le 9 avril à Libreville. Lors d’une conférence de presse tenue au siège du parti, ce dernier a violemment fustigé «ceux (…) qui usent de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a assuré le 5 avril que son département est prêt pour l’organisation des élections législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochain. Le ministre a également évoqué la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition) de Zacharie Myboto ou encore la situation du siège laissé vacant par Ali Bongo dans le Haut-Ogooué. Les législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochains seront bel et bien organisées à la date fixée par la Commission nationale autonome et permanente (CENAP), a assuré le 5 avril le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, lors d’un ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (UN, opposition), Zacharie Myboto, a été reçu le 15 mars par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, pour faire la lumière sur la vive polémique consécutive aux déclarations ambigües du secrétaire exécutif de l’UN, André Mba Obame, à Paris. Ces allégations portant «atteinte à l’ordre public» pour le gouvernement, le ministre de l’Intérieur a rappelé au président Myboto les dispositions légales qui peuvent amener les autorités à refuser ou retarder l’octroi du récépissé définitif à un parti politique. Les déclarations d’André Mba Obame à Paris pourraient-elles entraver le processus de légalisation de son ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, Jean François Ndongou, a annoncé que les élections partielles qui se tiendront prochainement pour remplacer les élus locaux destitués suite aux départs de plusieurs hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) se feront sur la base de la même liste électorale qui a servi à l'élection présidentielle du 30 août. Cette liste électorale qui était au centre des contestations des résultats de l'élection présidentielle ne sera révisée en profondeur qu'à compter de janvier 2010. La liste électorale très contestée de l'élection présidentielle du 30 août dernier sera conservée pour les élections partielles qui seront organisées prochainement ...
Lire l'article
La Cour Constitutionnelle a publié le 29 août un communiqué qui stipule notamment que la présence des électeurs sur les lieux de vote pendant le dépouillement des urnes est autorisée. Cette mesure déjuge celles annoncées le 27 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le vote le 30 août. © D.R., Madame Mborantsuo A la veille du scrutin du 30 août, le communiqué de la Cour Constitutionnelle confirme l'autorisation donnée aux électeurs de rester sur dans les bureaux ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, Jean François Ndongou et le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ont été reçus le 27 juillet dernier par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, pour faire le point sur la préparation de l'élection du 30 août prochain. Cette séance de travail a notamment permis de revenir sur les manquements de la révision des listes électorales, et l'ampleur logistique du cordon sécuritaire qui sera déployé par le ministère de la Défense pour la sécurité des 23 candidats pendant la campagne. A l'occasion des réunions hebdomadaires avec ...
Lire l'article
Politique / Jean François Ndongou peaufine la stratégie de campagne du PDG dans le département de Ndolou
Gabon : Même combat pour L’UPG et Ndongou
Gabon : Jean François Ndongou rappelé à l’ordre
Gabon : L’Union nationale chez Ndongou
Gabon : L’UN dénonce les «cales» administratives de Ndongou
Gabon : Ndongou «fin prêt» pour les élections partielles du 6 juin
Gabon : Myboto calme le jeu chez Ndongou
Gabon : Ndongou conserve sa liste électorale pour les prochaines partielles
Gabon : Ndongou déjugé par la Cour Constitutionnelle
Gabon : Le fichier électoral et la sécurité dans la marmite de Ndongou

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Fév 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*