Socialisez

FacebookTwitterRSS

Guinée Équatoriale : Juan Tomás Ávila, “Tout le monde a peur, mais le Maghreb nous apprend que les dictateurs aussi peuvent tomber”

Auteur/Source: · Date: 15 Fév 2011
Catégorie(s): Afrique

A son troisième jour de grève de faim, il ne boit toujours que de l’eau. Il a abandonné son domicile et s’est installé chez un ami, qu’il préfère maintenir dans l’anonymat, à Malabo. L’écrivain équato-guinéen Juan Tomás Ávila Laurel a l’air fatigué et connaît déjà les premières crampes, mais il est prêt à aller jusqu’au bout. Le départ d’Obiang et le début d’une transition démocratique en Guinée Équatoriale. Voilà ce qu’il réclame. “Peur ? “Tout le monde a peur, mais l’Égypte et la Tunisie nous apprennent que les dictateurs peuvent tomber”, affirme-t-il.

– Avant tout, comment vous trouvez-vous après plus de deux jours sans rien manger ?

– C’est dur, mais je savais que ça serait comme ça. Ce weekend, j’ai dû aller faire des gestions et me connecter à Internet (ici, nous n’avons pas de connexion) et je me sens faible et las, j’ai aussi des crampes. C’est prévisible.

– Jusqu’où êtes-vous prêt à aller ?

– Je n’ai pas établi d’objectif, mais les Guinéens doivent savoir maintenant que la balle est dans leur camp. Je suis immobile, paralysé par cette grève, c’est aux autres de bouger et de pousser dans le même sens.

– Quel était le détonateur de votre décision ?

– Ceux qui me connaissent savent que cela fait des années que j’écris, dans mon blog, sur la situation politique en Guinée Équatoriale. Cela fait 30 ans que nous vivons une mauvaise situation, allant dans le mauvais sens, et l’heure était venue d’agir. Nous ne pouvons pas continuer ainsi, avec cette dictature.

– Votre décision coïncide avec la visite en Guinée d’une délégation du Congrès des Députés d’Espagne, présidée par José Bono. Était-ce la goutte qui a fait déborder le verre ?

– J’avais déjà répondu aux questions sur cette visite avant de commencer ma grève de faim, en disant qu’elle ne présentait aucune nouveauté quant à la volonté de rapprochement de l’Espagne envers la Guinée. En réalité, j’ai entamé la grève à cause d’un cumul d’émotions, de sentiments ; mais oui, j’ai profité de cette visite pour l’initier, toute l’attention médiatique. Qu’un pays démocratique comme l’Espagne soutienne ainsi Obiang, c’est une insulte à la démocratie.

– Ça faisait longtemps que l’idée de cette protestation vous travaillait ?

– Non. Ça faisait un moment que je pensais que nous devrions faire quelque chose et, il y a une semaine, j’ai dit à un ami que nous devrions exprimer notre opinion aux personnes qui venaient pour se réunir avec Obiang, leur dire que nous ne sommes pas d’accord. Alors les émotions ont affleuré et tout s’est précipité.

– Les révolutions en Tunisie et en Égypte et les vents de changements dans d’autres pays arabes et africains vous ont-ils encouragé à commencer cette grève ?

– Pendant longtemps, nous avons cru qu’il était difficile de mettre un dictateur à la porte et là nous avons vu qu’on pouvait le faire. Il faut l’essayer. Nous devrions profiter de l’esprit de changement qu’il y a dans le Maghreb.

– Comptez-vous sur du soutien ?

– Cette grève, je l’ai commencée seul, mais oui, il y a beaucoup de gens qui me montrent déjà leur soutien. En Guinée, ces choses ne s’apprennent pas tout de suite, le gouvernement tâche de les cacher, mais les Guinéens commencent peu à peu à l’apprendre.

– Y a-t-il eu quelque réaction de la part du gouvernement d’Obiang ?

– Aucune. Je ne suis pas non plus la personne la mieux indiquée pour traiter avec le gouvernement, je ne représente ni n’appartiens à aucun parti politique. Il existe des forces politiques et sociales guinéennes qui devront bouger cela dans le bon sens, aussi bien depuis l’intérieur que depuis l’exil. Tous doivent pousser.

– Y a-t-il un parti qui vous a contacté pour vous montrer son soutien ?

– Hier même (samedi), Convergence pour la Démocratie Sociale (CPDS, l’unique parti opposant avec représentation dans le Parlement, présidé par Plácido Micó) a sorti un communiqué dans lequel il manifestait son soutien et demandait au gouvernement de réagir. Ils ont collé des affiches dans la ville.

– Certains lecteurs nous ont demandé où vous exprimer leur soutien. Comment peuvent-ils le faire ?

– Par tous les médias. Il existe un groupe de soutien sur Facebook (ce dimanche, il comportait déjà 1 500 membres) et il est facile de localiser sur Internet le moyen de me soutenir. Je ne suis pas très au courant, car je n’ai pas d’Internet chez moi.

– Que demandez-vous au juste ? Quel est l’objectif de votre grève de faim ?

– La fin du régime Obiang, ces 30 ans de dictature. On ne peut pas demander de transition à Obiang. Il doit abandonner le pouvoir et ouvrir le chemin à une transition où d’autres joueront les premiers rôles.

– Croyez-vous que cela est possible, que les circonstances favorisent l’aboutissement de votre lutte ?

– Les Guinéens doivent savoir que c’est aussi la leur. Ici, il y a trop de peur et trop de prises de tête, mais ils doivent savoir que cette grève de faim n’est pas contre eux. Ce n’est point une utopie, ni une folie. S’ils ne soutiennent pas un changement, s’ils ne se battent pas pour cela, nous aurons encore bien des années de dictature à vivre. Les gouvernements étrangers doivent aussi mettre de la pression sur la Guinée pour entamer une transition vers une vraie démocratie, on ne peut pas continuer de protéger ce gouvernement. Ce qui nous manque en Guinée, c’est une Europe complice des changements vers la démocratie. L’Espagne est le pont entre la Guinée et l’Europe. Elle doit s’impliquer, c’est une honte qu’elle continue de soutenir cette dictature.

– Avez-vous peur pour vous et pour votre famille ?

– On ne peut pas penser à la peur avant d’entamer une telle action. Cela ne fait que commencer. Beaucoup de gens ici ont peur, c’est un sentiment respectable, mais une fois impliqué dans cela, la peur devient secondaire. Il n’y a pas de marche arrière.

© Source : GUINGUINBALI
 


SUR LE MÊME SUJET
Le million pour la Guinée Equatoriale
Un million de dollars (775 000 euros), c’est la somme que se partageront les joueurs de la Guinée Equatoriale s’ils parviennent à remporter la CAN 2012 que le pays co-organise avec le Gabon. A l’origine de cette généreuse idée, le fils du Président de la République, Téodoro Obiang Nguema. Pour sa première participation à une phase finale de CAN, le Nzalang Nacional trouve là une belle source de motivation. Mais pour espérer décrocher le gros lot, les équato-guinéens devront commencer par s’extirper d’un groupe A qui compte, le Sénégal, la Zambie et la Libye.
Lire l'article
Selon une source au sein de la fédération équato-guinéenne contactée par RFI, Henri Michel aurait démissionné de son poste de sélectionneur de la Guinée équatoriale ce mercredi 19 octobre 2011. Si l'information n'a pas encore été officialisée, la décision aurait été prise lors d'une réunion entre l'entraineur français et Bonifacio Manga Obiang, le président de la fédération, lundi dernier. Il n'y a, pour l'instant, pas plus de précisions sur les raisons de ce choix qui intervient à trois mois de l'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations 2012, co-organisée par la Guinée équatoriale et le Gabon. Pour le moment, Henri Michel serait toujours ...
Lire l'article
Les pays qui constitueront les têtes de poules de la 28ème coupe d'Afrique des nations CAN Orange 2012 qui se jouera au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 1é février sont maintenant connus. Il s'agit des quatre (4) équipes qui composent le chapeau N°1, à savoir, les deux pays coorganisateurs : le Gabon et la Guinée-Equatoriale et les deux pays les mieux classés selon le règlement de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui tient comptent du nombre de participation aux phases finales et du classement. L'application du règlement place ainsi la Côte d'Ivoire et le Ghana dans ...
Lire l'article
Le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) Guinée Equatoriale conduit par son Président d’honneur est attendu à Libreville le 27 juillet prochain pour une visite de travail qui entre dans le cadre des rencontres de mises au point et de suivi des avancées des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations que le Gabon et la Guinée Equatoriale co-organiseront du 21 janvier au 12 février prochains. La délégation du COCAN Guinée Equatoriale séjournera ainsi dans la capitale gabonaise du 27 au 29 juillet prochain. Selon le programme parvenu à la rédaction de GABONEWS, il est prévu une visite du ...
Lire l'article
Le Maghreb avance ! Et le reste de l’Afrique ? Tous les dictateurs doivent dégager ! salle Louise Michel (ss-sol), bourse du travail de Paris - 3 rue du chateau d’eau, M° Château d’eau Soirée organisée par le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique (dit aussi ’Elections en Afrique’), Survie Paris IDF et les Anges Gardiens du Gabon. Tunisie, Egypte, à qui le tour ? Algérie ? Cameroun ? La liste des dictatures en Afrique est longue et celle de celles installées et soutenues par les autorités et les milieux militaro-affairistes français dans la cadre de la françafrique ...
Lire l'article
Dans un long entretien accordé récemment à la presse gabonaise représentée par GABONEWS, la Première chaîne de Radio Télévision Gabonaise et TéléAfrica, dont nous publions, ce lundi, la première partie, le ministre gabonais des Sports, René Ndémezo Obiang, met l’accent sur la formation des jeunes, « au niveau local ou à l’extérieur, notamment ceux qui ont l’âge variant entre 18 et 19 ans et qui pourraient être opérationnels en 2012 » non sans tirer les enseignements de la participation de l’équipe nationale de football, « Les Panthères » à ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la Défense, Ali Bongo Ondimba, a récemment déclaré devant la presse que « nous avons donc pris la décision d’accueillir tout le monde » à l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba, situé sur la Nationale1, face à l’affluence née de la grève qui se prolonge dans les structures sanitaires du service public. « Nous avons eu beaucoup de difficultés pour faire en sorte que tout le monde soit traité. A deux reprises nous avons dû fermer l’hôpital pendant plus de deux heures pour nous permettre de réorganiser nos services. Et, lorsque nous l’avons fait, tous ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Le président équato-guinéen, Téodoro Obiang Nguema Mbazogo a décidé dimanche de renforcer les capacités de l'armée, une semaine après l'attentat perpétré contre le palais présidentiel de Malabo la capitale par des présumés rebelles nigérians du Mouvement pour l'Emancipation du Delta du Niger (MEND) venus de la mer et en l'absence du Président en déplacement à Bata. Le chef de l’Etat s’exprimait au stade de Malabo (la capitale) au cours d'une manifestation de « condamnation et de soutien » à son régime réunissant environ 2 mille personnes, à l'instar des autres villes du pays. Le Numéro un de la Guinée Equatoriale a ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
Le million pour la Guinée Equatoriale
CAN Orange 2012-Guinée équatoriale : Démission du sélectionneur Henri Michel
CAN Orange 2012 : Le Gabon, la Guinée-Equatoriale, la Côte d’ivoire et le Ghana, têtes de poules de la 28ème CAN
Le COCAN Guinée Equatoriale attendu à Libreville le 27 juillet prochain
Le Maghreb avance ! Et le reste de l’Afrique ? Tous les dictateurs doivent dégager !
CAN 2012 : « Nous allons actionner la politique de formation au niveau local, mais aussi dans des centres de formations à l’extérieur», René Ndémezo
Gabon: Santé: « Nous avons pris la décision d’accueillir tout le monde à l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba », (Ministre de la
Commentaires
Guinée Equatoriale: La Guinée Equatoriale renforce la sécurité intérieure après l’attaque du 17 février dernier
Forums


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Fév 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*