Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : «La dernière révision constitutionnelle est la provocation de trop», pense Mike Jocktane

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2011
Catégorie(s): Politique

Membre de la cellule mobilisation et logistique de l’Union nationale (UN, opposition), l’évêque Mike Jocktane parle de la crispation politique au Gabon dans cette interview accordée à abidjandirect.net. Pour cet homme de Dieu, «l’heure est à l’émancipation des peuples et personne ne pourra plus stopper cette profonde mutation».

Quelles sont les origines de la crise gabonaise ?

«L’origine de la crise, c’est le contentieux électoral de 2009. C’est très simple. Ali Bongo Ondimba n’a pas gagné les dernières élections Présidentielle. Il le sait, nous le savons, les Gabonais le savent et même la communauté internationale le sait. Il s’est imposé grâce à un triple soutien : celui de l’armée, des institutions et d’une grande puissance internationale. La crise résulte du fait qu’il lui manque la chose essentielle : l’adhésion populaire. La crise actuelle est celle de son illégitimité. Toutes les opérations de charmes financées à grand frais et proposées par les grandes agences de communication ne suffisent pas à faire oublier son coup d’état du 3 septembre 2009 que les gens appellent son péché originel.

Pourquoi avoir soutenu André Mba Obame plutôt que Ali Bongo ?

J’ai toujours considéré les deux comme mes grands frères et ce n’est un secret pour personne au Gabon que j’ai été proche des deux. J’ai choisi André Mba Obame parce que je voulais que le Gabon ait un président de son choix et je savais qu’Ali ne pouvait pas honnêtement gagner cette élection. Je peux dire sans être mauvaise langue que lui-même ne s’était pas préparer à prendre le pouvoir par les urnes.

A l’époque je pensais qu’ils pouvaient être un bon président mais je savais qu’il était un mauvais candidat. Après plus d’un an de pouvoir j’ai même perdu cette illusion ! J’ai choisi André Mba Obame parce que je le crois capable d’incarner la nouvelle espérance…

Que pensez-vous de la succession de père en fils qui est en train de devenir courante en Afrique ?

Je pense que ce n’est pas de cette façon qu’il faut aborder cette question. Tous les citoyens ont des droits même s’ils sont enfants de président. Ce qu’il faut c’est que l’accès à la magistrature suprême soit conditionné par la victoire aux élections et ces élections doivent être transparentes, crédibles et équitables.

Pourquoi avoir attendu, si longtemps pour contester les résultats des élections du 30 Aout 2009 ?

Pour ma part, je pense que c’est la dernière révision constitutionnelle qui est la provocation de trop. Même lorsque l’on est légitime et que l’on préside au destin de son peuple, ceci implique de l’humilité et la recherche du consensus. Or, Ali cherche à régner sur le Gabon et veut transformer les Gabonais en sujets. La liberté et la dignité ne peuvent pas être échangées contre des promesses de développement économique.

Depuis l’accession d’Ali au pouvoir, le Gabon a régressé de plus de 30 ans en ce qui concerne les libertés fondamentales. Le nouveau pouvoir est violent, partiale et injuste. On assiste au bâillonnement de la presse, aux arrestations arbitraires, aux tortures et à la chasse aux sorcières dans les administrations publique, etc.

Est-ce que vous pouvez imaginer que la dernière révision constitutionnelle s’est faite sans consensus et surtout sans débat. C’est important de savoir que la dernière constitution était le fruit d’un accord de toute la classe politique et avait été adoptée par referendum. Ali a fait un passage en force que tous les Gabonais avertis vivent comme un « viol ». En plus, le contenu des changements entérinent une monarchisation du pouvoir au Gabon et ceci est simplement inacceptable !

Dans le même temps, le gouvernement, avec arrogance, annonce d’avance son intention de ne pas faire les reformes utiles pour garantir de bonnes élections. Cela, nous l’avons vérifié lors des dernières élections législatives où malgré nos deux victoires sur quatre la fraude a été massive et la Cour constitutionnelle et la CENAP complices.

Maintenant, pour répondre directement à votre question, il convient de noter que l’Union Nationale n’a jamais reconnu la victoire d’Ali. Elle a exprimé son rejet de ce pouvoir illégitime à chacune de ses sorties médiatiques depuis sa création. Le problème a même été posé lors des rencontres avec Nicolas Sarkozy et ensuite avec Ban Ki Moon. Aussi, pendant les cinq mois passés en France, André Mba Obame a consulté de nombreux Chefs d’Etat et des responsables politiques et a évoqué ce sujet.

Pour finir, il est utile de savoir qu’en droit universel, le vol d’une élection est comparable à un crime contre l’humanité. Pour ce type de délit, il n’y a pas de prescription. Le film documentaire « Françafrique » diffusé sur France 2 est venu simplement confirmer ce que tout le monde savait déjà. Pour citer le Président de L’union Nationale : « Ali n’a pas gagné les élections. Il doit partir ! »

Ne pensez vous pas que vous êtes en contradiction avec les lois du pays ?

Quand une loi est inique il faut s’y opposer. C’est ce qu’avec nos amis nous avons choisi de faire. La loi est pour les hommes et pas l’inverse. Mon éducation chrétienne fait que je suis un homme de principe et de conviction. J’ai des opinions claires et j’ai toujours le courage de mes opinions. Aujourd’hui je me sens en mission pour le bien de mon pays.

Que pensez-vous de la position de la communauté internationale sur la crise gabonaise ?

Pour l’instant, je la trouve assez silencieuse mais de toutes les façons le monde a énormément changé. Ce qui est bon pour les « grands pays » l’est aussi pour nous et il ne pourra plus y avoir deux poids deux mesures. L’heure est à l’émancipation des peuples et personne ne pourra plus stopper cette profonde mutation. Les dictatures sont à leurs fins.

Pourquoi avoir attendu la crise ivoirienne pour contester l’élection du président Ali Bongo ?

Je ne vous cache pas que pour moi, il n’y a pas de lien direct entre les deux crises. C’est vrai que les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets. Ce que je constate clairement c’est que c’est les conséquences de la crise qui plutôt présentent des similitudes : Il y a dans les deux cas deux présidents et deux gouvernements. Au Gabon ce que nous disons c’est que la légitimité et la légalité doivent se rencontrer sur une personne.»

Publié le 16-02-2011 Source : abidjandirect.net Auteur : Gaboneco
 


SUR LE MÊME SUJET
Déclaration de Mike Jocktane sur sa tentative de Kidnapping
Je me présente à vous aujourd’hui comme un homme harcelé par le pouvoir en place. Un homme traqué qu’on chercherait même à éliminer physiquement. Pourtant, je ne crois pas avoir posé des actes qui méritent que je sois traité de la sorte par les forces de police diligentées par le pouvoir en place. Mais les faits sont là. Je suis Mike Steeve Jocktane, citoyen gabonais, évêque consacré le 22 mars 2003 sous les auspices des archevêques Nicholas Duncan Williams et John Hackman de Trans Atlantic and Pacific Alliance of Churches basé à Londres (Grande-Bretagne). Par ailleurs, j’ai occupé des fonctions politiques ...
Lire l'article
Communiqué: Le BDP-Modwoam condamne la tentative d’enlèvement de l’évêque Mike Jocktane
Des sources variées proches de l'évêque Mike Jocktane rapportent la tentative faite ce jour par les autorités gabonaises soit d'arrêter, soit d'enlever incognito l'évêque Mike Jocktane. Mike Jocktane est en effet persécuté depuis novembre dernier par le régime des Bongo pour avoir confirmé, dans un livre récemment publié en France par les journalistes français Xavier Harel et Thomas Hofnun sous le titre Le scandale des biens mal acquis, le financement occulte de la campagne du président français Nicolas Sarkozy par le défunt dictateur du Gabon Omar Bongo. Suite aux déclarations de Mike Jocktane dans ledit livre, le régime avait décidé de ...
Lire l'article
Nouvel épisode du feuilleton judiciaire Mike Jocktane
La défense de l’Évêque et opposant Mike Jocktane, appelé à comparaitre le 2 février, pour trouble à l’ordre public à l’occasion d’une manifestation en janvier 2011, a demandé la récusation du tribunal et obtenu le report du procès. Attendu pour ce jeudi 2 février, le procès de l’Évêque Mike Jocktane a enregistré un nouveau rebondissement. La défense du religieux devenu opposant a requis la récusation du tribunal et obtenu le report du procès sine die. Proche de l’opposant André Mba Obame et membre de l’Union nationale (UN), parti politique interdit et passé à la clandestinité, Mike Jocktane est poursuivi pour soupçons ...
Lire l'article
Au Gabon, le procès de l’opposant Mike Jocktane reporté après une audience tendue
Ce jeudi 19 janvier, s'est ouvert à Libreville dans une ambiance électrique, le procès de l’évêque Mike Jocktane. Le religieux, devenu opposant, est poursuivi pour trouble à l’ordre public, destruction des biens de l’Etat et coups et blessures. Mike Jocktane aurait organisé le 29 janvier 2011 une marche pacifique mais non autorisée. Le procès est finalement renvoyé au 2 février prochain. Mike Jocktane, prêtre et opposant, s’est présenté devant la barre en soutane de prêtre. Le président du tribunal le regarde : « Pour le respect dû au clergé, nous ne pouvons vous juger dans cette tenue. Vous avez dix minutes ...
Lire l'article
Poursuivi pour trouble à l’ordre public, Mike Jocktane n’était finalement pas à la barre la semaine dernière comme convenu. Le procès du militant de l’ex Union nationale a finalement été reporté au 19 janvier 2012 à la demande du conseil du prévenu. Initialement prévu la semaine dernière au Tribunal de première instance de Libreville, le procès de Mike Jocktane a été reporté au 19 janvier 2012 à la demande du conseil du prévenu. Le militant de l’ex parti de l’opposition, l'Union nationale, par ailleurs fondateur de l’église «Christ révélé aux nations», est poursuivi pour trouble à l’ordre public après avoir participé ...
Lire l'article
L'Etat gabonais a porté plainte lundi pour "outrage à la République" contre Mike Jocktane, ancien conseiller du défunt président Omar Bongo passé à l'opposition, qui affirme que ce dernier a contribué au financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2007. "Nous avons porté plainte pour outrage à la République", a déclaré à l'AFP Me Francis Nkea, affirmant représenter la présidence gabonaise et le Trésor public gabonais. L'avocat a précisé que la plainte visait uniquement M. Jocktane, ancien ministre de l'Intérieur d'Omar Bongo, mais qu'il "envisage une plainte contre l'éditeur (La découverte) et les auteurs du livre" +Le scandale des biens mal ...
Lire l'article
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
Le tollé médiatique provoqué par les révélations de Mike Jocktane dans le livre des journalistes français Xavier Harel et Thomas Hofnung, livre sorti cette semaine sous le titre Le scandale des biens mal acquis, m'amène aujourd'hui à prendre la parole sur ce sujet, notamment sur la question relative à la crédibilité du pasteur Mike Jocktane. Quand il s'agit de juger de la crédibilité ou non de Mike Jocktane, je crois être l'une des rares personnes au monde à pouvoir en certifier, preuves à l'appui. Comme je l'ai souvent écrit sur le site du mouvement en exil "Bongo Doit Partir" (BDP), dont je ...
Lire l'article
Des Gabonais, expatriés à Paris et interrogés jeudi par GABONEWS, ont condamné avec véhémence les propos « nauséabonds » du pasteur opposant gabonais, Mike Jocktane qui reconnaît la pratique des mallettes dans la "françafrique", selon ses propos dans un livre paru ce jeudi dans la capitale française. « La diffamation, la médisance et la calomnie obéissent toutes trois à la loi de la pesanteur, elles descendent mais elles ne montent pas. A mon avis, ce sont des propos nauséabonds et c'est stupide de voir ce serviteur de Dieu qui a été entretenu par le même régime craché dans la ...
Lire l'article
Suite aux déclarations de M. Mike Jocktane, relayées par des médias internationaux, Mme Pascaline Bongo Ondimba a tenu à réagir par le biais d’un communiqué de presse dont GABONEWS vous livre l’intégralité : COMMUNIQUE DE PRESSE Dans un livre à paraître, M. Mike JOCTANE, ancien Directeur de Cabinet Adjoint de Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA, affirme que le Président Omar BONGO ONDIMBA aurait contribué au financement de la campagne du candidat Nicolas SARKOZY à l’élection présidentielle française de 2007. Je voudrais, à cet effet, exprimer ma profonde indignation devant la légèreté de ces allégations, aussi grossières que mensongères et irresponsables. Ayant été ...
Lire l'article
Pascaline Bongo Ondimba, fille ainée et ancien Directeur de cabinet de Omar Bongo Ondimba, a réagit aux déclarations de Mike Jocktane, Évêque pentecôtiste, ancien directeur adjoint de cabinet en janvier 2009, qui a affirmé dans un livre à paraître ce 24 novembre 2011 que «le président Omar Bongo Ondimba aurait contribué au financement de la campagne du candidat Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle française de 2007». A travers le communiqué ci-après publié in extenso, la grande sœur d’Ali Bongo exprime sa «profonde indignation» devant ce qu’elle qualifie d’allégations grossières, mensongères et irresponsables. Dans un livre à paraître, monsieur Mike ...
Lire l'article
Déclaration de Mike Jocktane sur sa tentative de Kidnapping
Communiqué: Le BDP-Modwoam condamne la tentative d’enlèvement de l’évêque Mike Jocktane
Nouvel épisode du feuilleton judiciaire Mike Jocktane
Au Gabon, le procès de l’opposant Mike Jocktane reporté après une audience tendue
Gabon : Quelques jours de sursis pour Mike Jocktane
Gabon – L’Etat gabonais porte plainte contre Mike Jocktane
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
Politique / La diaspora gabonaise condamne les propos «nauséabonds » du pasteur opposant Mike Jocktane
Allégations Mike Jocktane : Réaction de Pascaline Bongo Ondimba
Gabon : Pascaline Bongo Ondimba réagit aux propos de Mike Jocktane


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*