Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Conseil des Ministre se saisit de l’audit de la SEEG et apporte des additifs

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2011
Catégorie(s): Economie,Politique

Le Conseil des ministres de ce mercredi a pris acte des conclusions de l’audit comptable de la Société d’Energie et d’eau du Gabon (SEEG), effectué par le cabinet Deloitte-Gabon, et a fait un certains nombres d’observations avant d’y apporter des additifs.

Sur présentation du Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Régis Immongault, le Conseil des ministres a pris acte de l’audit comptable et tarifaire, financier, technique de la convention de concession avec la SEEG.

Selon le ministre de l’Energie, l’audit a révélé aussi bien des points positifs que négatifs parmi lesquels « des défaillances du concessionnaire à maintenir et à renouveler les biens du domaine concédé et « des difficultés du concessionnaire à accompagner l’augmentation de la demande et à satisfaire les exigences sur la qualité du service ».

Compte tenu de ce qui précède, le Conseil des Ministres a décidé d’un certain nombre de mesures qui sont les suivantes : « La saisine immédiate de l’Agence de Régulation de l’Eau Potable et de l’Energie, à l’effet de renforcer le contrôle du respect par la SEEG des dispositions de la convention de concession et de ses avenants », la « présentation par la SEEG d’un plan de rattrapage pour le renouvellement des équipements à réaliser sur cinq (5) ans », la « présentation d’un rapport annuel spécifique d’avancement du plan de rattrapage du renouvellement des équipements, à compter de la fin de l’année 2011 » et le « respect strict des délais contractuels de réalisation de branchements en eau et électricité et de traitement des réclamations ».

De même, le Conseil des Ministres réclame de l’Agence de Régulation qu’ « elle présente au Gouvernement avant la fin de l’année 2011, une nouvelle structure tarifaire qui tienne compte de la structure des coûts actuels et futurs de la SEEG » et qu’elle « procède dans un délai de six (6) mois, à l’inspection des biens de retour afin de définir les travaux nécessaires à l’exploitation, à l’adaptation des installations dont les réparations et les mises à niveau seront réalisées progressivement par la SEEG ».
Soucieux de l’application de ces différentes mesures, le Conseil des Ministres a décidé de mettre à la disposition de l’Agence de Régulation les moyens nécessaires à l’accomplissement de ces missions.

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Energie a été instruit de procéder à l’élaboration d’une nouvelle méthode de calcul du taux de desserte en eau et en électricité sur l’ensemble du territoire via l’accélération du rythme de mise en œuvre des projets en vue de résoudre les problèmes d’eau et d’électricité.

Pour se faire, le gouvernement a également décidé de la création d’une nouvelle Commission Interministérielle chargée du suivi de ces mesures et de la révision de la convention de concession avec la SEEG.

A noter que depuis un certain temps, la SEEG s’est lancée dans un vaste chantier d’amélioration de ses services tant en eau qu’en électricité. Le coût total des travaux déjà engagés, qui vont durer 20 mois, est estimé à 143 millions de FCFA.


SUR LE MÊME SUJET
Dans le cadre de la co-organisation de la CAN 2012, annonce un communiqué de la Société d’Eau et d’Electricité du Gabon (SEEG), cette entreprise a été sollicitée par le Ministère gabonais en charge de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, afin de l’accompagner dans tous les projets eau et électricité des sites officiels (Stades de compétition et d’entraînement, villages et hôtels sportifs, centres médicaux, etc.) liés aux besoins de cet événement sportif. A ce jour, tous les sites ont été alimentés. Mais au-delà de cette mission, la SEEG a engagé de « sa propre initiative » des travaux de renforcement et de ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a sommé la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de présenter un plan de rattrapage pour le renouvellement des équipements à réaliser sur cinq ans, rapporte le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres réuni mercredi à Libreville, autour du président Ali Bongo Ondimba. La décision fait suite aux conclusions de l’audit comptable et tarifaire, financier et technique de la convention de concession signée par le gouvernement gabonais avec la SEEG en 1997. Effectué par le Cabinet Deloitte Gabon, l’audit, dont les conclusions ont été portées à la connaissance du gouvernement, a relevé ...
Lire l'article
Electricité de France (EDF) a acquis la moitié des parts (51%) détenue depuis 1997 par Veolia dans sa filiale gabonaise de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), a appris l'AGP EDF a racheté 25% des parts de Veolia pour un montant de 975 milliards de FCFA, a indiqué une source proche de la SEEG. La Commission de l’Union européenne (UE) a notifié en début de semaine la transaction autorisant l’acquisition en commun, par Electricité de France (Edf) et Veolia, de 51% du capital de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Au directoire de la SEEG, on ...
Lire l'article
L’Union européenne n’a rien eu à redire sur le rachat de la moitié des 51% des parts de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), détenus par Veolia Environnement SA. La Commission européenne a validé ce 25 janvier le contrôle conjoint de la SEEG par les deux groupes. La Commission européenne a autorisé ce 25 janvier la prise de contrôle commune de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) par Veolia Eau et Electricité de France (EDF), via l'acquisition en commun de la société Veolia Water India Africa, actuellement exclusivement contrôlée par Veolia Eau. ...
Lire l'article
Suite à la suspension des négociations avec la direction de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) a décidé le 15 novembre de durcir la grève démarrée le 8 novembre. Démarrée le 8 novembre à Libreville, la grève de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) arpente paisiblement la voie du statu quo. Toute chose qu’indique un communiqué du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) de la SEEG, lu le 15 novembre au siège social de la SEEG par le président du syndicat, René Mbélé. «Au ...
Lire l'article
Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) fédérés au sein du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) ont déposé auprès de leur hiérarchie un préavis de grève générale qui prendra effet le 8 novembre prochains. Une situation délicate pour la filiale du groupe Véolia, qui accuse déjà d’énormes carences dans la production et la distribution d’eau et d’électricité. Les interruptions prolongées et répétées de la distribution d'électricité et d’eau qui marquent la capitale gabonaise ces dernières semaines pourraient s’intensifier dans les prochains jours. Réunis autour du Syndicat des personnels du secteur ...
Lire l'article
Le Gabon attend pour fin août le rapport d'audit sur la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a affirmé à l'AFP vendredi le ministre de l'Energie, précisant que l'Etat n'envisageait pas "pour l'instant" de résilier la concession. "Après un appel d'offres" le cabinet "Deloitte va faire une analyse technique, comptable, financière au niveau des tarifs pour qu'on ait une vision objective de la concession. Fin août on aura l'audit. On verra quelles mesures prendre", a affirmé Régis Immongault, ministre de l'Energie et des Ressources hydrauliques, dont la compétence ne s'étend pas sur le pétrole. La ...
Lire l'article
A la faveur d’une interview exclusive qu’il a bien voulu accorder, mercredi, à GABONEWS, pour parler des problèmes qui minent les secteurs de l’eau et de l’électricité au Gabon, le ministre en charge du Département de l’Energie et de l’Hydraulique, Régis Immongault, a déclaré : « Si la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG) ne remplit pas correctement sa mission, nous verrons de quelle manière réajuster le contrat de concession ». Interview. GABONEWS : Monsieur le ministre, après avoir passé un semestre à la tête du département sensible de l’Energie et de l’Hydraulique, accepteriez-vous de jeter un regard rétrospectif sur ...
Lire l'article
Face à la persistance des coupures d'eau et d'électricité dans de nombreux quartiers de la capitale gabonaise malgré l'obligation de résultat assignée à la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG), le gouvernement a mis en demeure Veolia d'assurer l'approvisionnement continue d'eau et d'électricité à Libreville sous peine de rompre de la convention de concession. Réuni en Conseil des ministres le 29 décembre dernier, le gouvernement a vertement fustigé les insuffisances de la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG) qui privent encore d'eau de nombreux quartiers de la capitale gabonaise. «Selon les premiers éléments de l'audit amorcé, le système de distribution ...
Lire l'article
Le Rassemblement pour le Gabon (RPG) que dirige Paul Mba Abessole tient, en fin d’après-midi, à son siège, à Libreville, un Conseil exécutif extraordinaire après s’être déclaré « surpris, comme l’ensemble des Gabonais, par le soutien apporté », en l’absence de son chef « à la Déclaration de politique générale du premier ministre, Paul Biyoghé Mba, par le groupe des députés RPG à l’Assemblée nationale, annonce un communiqué rendu public par cette formation samedi dernier. Nul doute que, lors de ce Conseil, le président du RPG et tous les responsables de ce parti réaffirment leur condamnation de « ce manquement grave ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG mobilisée pour la CAN 2012
La SEEG sommée de présenter un plan de renouvellement de ses équipements sur cinq ans
EDF dans le capital de la SEEG
Gabon : L’UE dit oui au contrôle de la SEEG par Véolia et EDF
Gabon : Le ton monte à la SEEG
Gabon : La SEEG dans le noir
Gabon: audit sur Veolia fin août, pas de résiliation de concession
« Si la SEEG ne remplit pas correctement sa mission, nous verrons de quelle manière réajuster le contrat de concession », Régis Immongault, ministre de
Gabon : Le gouvernement menace de rompre le contrat de la SEEG
Gabon: Conseil exécutif extraordinaire du RPG après le soutien apporté par son groupe parlementaire au gouvernement

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2011
Catégorie(s): Economie,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*