Socialisez

FacebookTwitterRSS

Politique / Différend sur l’île Mbanié: Ali Bongo Ondimba ne sera pas seul à New York

Auteur/Source: · Date: 21 Fév 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Diplomatie,Monde,Politique

Pour défendre la position gabonaise durant le sommet tripartite consacré au différend frontalier Gabon-Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié jeudi et vendredi prochain à New York (Etats-Unis), le président gabonais Ali Bongo Ondimba ne sera pas seul : Pierre Mamboundou (président de l’Union du peuple gabonais -UPG, opposition), Paul Mba Abessole (président du Rassemblement pour le Gabon RPG, Majorité) et Faustin Boukoubi (secrétaire général du Parti démocratique gabonais – PDG, au pouvoir) font également partie de la délégation de haut niveau qui l’accompagne.

La présence des patrons des trois principaux partis politiques gabonais enrichit la délégation gabonaise et traduit la volonté du chef de l’Etat, appuyé en cela par la quasi-totalité de la classe politique, d’être porteur du consensus des Forces vives de la Nation gabonaise autour des grandes questions d’intérêt national.

C’est en outre une réponse sans ambigüité ni marchandage à la main tendue par le chef de l’Etat gabonais à toutes les intelligences pour une contribution mutualisée à la réflexion précédant toute action, comme on a pu le relever durant les deux semaines écoulées, pendant lesquelles le numéro un gabonais a consulté les Gabonaises et les Gabonais via leurs représentants.

Ali Bongo Ondimba a mis un point d’honneur à expliquer, mais surtout à recueillir les suggestions, avis et conseils devant lui permettre de mieux aborder les discussions à New York, dans le souci de ramener sous un ciel plus serein et placide les relations bilatérales entre les deux pays frontaliers.

La présence de ces leaders politiques gabonais de premier plan (Pierre Mamboundou et Paul Mba Abessole ont été de pugnaces challengers du pouvoir) aux côtés du chef de l’Etat cette semaine aux Nations Unies pour une matière aussi sensible renvoie à la question de l’unanimité des vues sur la cohésion nationale, telle que mise en avant ces dernières semaines.

De nombreux politiques, hommes de clergé, leaders associatifs, membres du patronat et même « la grande muette » ont tenu à rappeler que la République, et par ricochet la Nation gabonaise, est une et indivisible.

Sur le chemin de New-York, le chef de l’Etat gabonais a marqué une escale samedi dernier à Paris pour des entretiens avec les autorités de ce pays, dont son homologue Nicolas Sarkozy, avec qui il a échangé ce lundi.

Jeudi 24 et vendredi 25 février prochains, les présidents gabonais et équato-guinéen, leurs experts, et le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Ban Ki –Moon, donneront une suite diplomatique à toutes les démarches entreprises pour dissiper ce différend né depuis les années 70, autour d’une table.

Mis à jour ( Mardi, 22 Février 2011 15:01 )


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la République a quitté Libreville hier soir pour New York, siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) via Paris (France) ou il prendra part au sommet tripartie réunissant le Gabon, la Guinée Equatoriale et les Nations Unies, sur ile Mbanié. La rencontre s’ouvrira dans quelques jours au siège de l’organisation onusienne. Le chef de l’Etat est accompagné d’une forte délégation composée d’hommes politiques de premier plan. Il s’agit, entre autres, de l’opposant Pierre Mamboundou (UPG), de Paul Mba Abessole (RPG) et de Faustin Boukoubi (PDG).
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a marqué un escale à Paris, la capitale française, où il aura des entretiens avec de hautes personnalités de ce pays en tête desquelles le président Nicolas Sarkozy, avant de se rendre à New York pour la rencontre tripartite entre l’Organisation des Nations Unies (ONU), le Gabon et la Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié. Pour cette nouvelle rencontre entre les deux chefs d’Etat à Paris, il s’agira certainement de voir l’évolution de la coopération bilatérale entre les deux pays, mais aussi de poursuivre les débats laissés en suspens lors du sommet ...
Lire l'article
Le Sommet tripartite organisé par l'Organisation des Nations Unies (ONU), à l'initiative du Secrétaire général de cette Institution Ban Ki-moon, à propos du différend frontalier opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale réunit à New York (USA), le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo les 24 et 25 février prochain. Autour du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, les présidents gabonais et équato-guinéen devraient débattre, au plus haut niveau, de ce différend territorial qui, depuis 1970, oppose les deux pays voisins. Depuis cette date, en effet, le Gabon et la Guinée Equatoriale, frontaliers, se ...
Lire l'article
Laure Olga Gondjout et Guy Rossatanga Rignault, respectivement Secrétaire général de la Présidence de la République Gabonaise et Secrétaire permanent de la Commission sur le différend frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié ont fait ce jeudi, à l'intention des médias, un point de presse destiné à cerner les contours de cette affaire, clarifier la position du Gabon et évaluer la progression de la médiation des Nations Unies y relative. NOUVELLE FAÇON DE GOUVERNER Laure Olga Gondjout a planté le décor: « le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a proposé aux Gabonaises et ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a entamé mardi dernier à Libreville, une large consultation des forces vives de la nation sur le différend frontalier de l’île Mbanié, opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale, en prélude au prochain sommet tripartite Gabon-ONU-Guinée Equatoriale prévu à New York (Etats-Unis). Selon une source proche du dossier, le chef de l’Etat a débuté ses consultations par les responsables des institutions constitutionnelles (Cour constitutionnelle, Cour des comptes, Conseil national de la communication, Conseil économique et social). Mercredi, le tour est revenu aux gouverneurs des neuf provinces, aux anciens Premiers ministres et vice ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est entretenu à Libreville, jeudi, avec M. Michel Nicolas, le médiateur de l’ONU sur le conflit frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de l’Île Mabanié. Dans une déclaration à sa sortie d’audience, l’émissaire onusien a indiqué que le différend frontalier nécessite qu’un compromis soit trouvé. ‘’Il s’agira d’un accord spécial, un traité international, où le Gabon et la Guinée-Equatoriale doivent s’engager à reconnaître la compétence de la Cour internationale de justice’’, a indiqué M. Nicolas, soulignant que c’est la condition sine qua non pour que cette juridiction ait les coudées franches ...
Lire l'article
Le président de la république Ali Bongo Ondimba, qui est arrivé vendredi à18h (23h heure Libreville) à New York aux Etats-Unis, aura une séance de travail au siège de l’organisation des Nations Unies (ONU) et pourrait rencontrer les autorités fédérales à cette occasion. Le chef d’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba, qui est accompagné du ministre des affaires étrangères Paul Toungui et celui de la communication Laure Olga Ngondjou et quelques membres de son cabinet, est à New York pour prendre part aux travaux d’une session du conseil de sécurité des Nations Unies. Rappelons que le Gabon est membre non permanent du conseil ...
Lire l'article
Le président de la République Ali Bongo Ondimba s’est envolé pour New York
Le Président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba, a s’est envolé à destination des Etats-Unis d’Amérique, ce vendredi, à l’effet de prendre part aux travaux du Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York, dont la présidence échoit au Gabon (membre non permanent), depuis le 1er mars. En effet, le Gabon élu comme membre non permanent aux nations unies et qui siègera pendant deux ans au Conseil de Sécurité des Nations Unies, de janvier 2010 à décembre 2011, préside actuellement et ce, depuis le 1er mars 2010, ledit Conseil. C’est donc pour prendre part aux travaux de ces ...
Lire l'article
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, a ouvert le 11 juin dernier à New-York une réunion de médiation entre le Gabon et la Guinée Equatoriale pour résoudre le différend frontalier qui les oppose au sujet de l'île potentiellement pétrolifère de Mbanié. L’ONU dont l’arbitrage a été requis dans cette affaire depuis 2004, avait dépêché une mission sur le terrain le 14 avril dernier pour recueillir des éléments complémentaires. La discorde entre le Gabon et la Guinée Equatoriale à propos de la paternité de l’île Mbanié, réputée riche en pétrole, pourrait enfin trouver un consensus à New-York, aux Etats-Unis, ...
Lire l'article
Gabon / Politique : Ali Bongo et Pierre Mamboundou à New York pour l’Ile Mbanié
Politique / Ali Bongo Ondimba à Paris avant New York
Politique / île Mbanié : le Sommet tripartite ONU-Gabon-Guinée-Equatoriale se tient les 24 et 25 février à New York
Le différend frontalier de l’Ile Mbanié au cœur d’un point de presse à la Présidence de la République
Différend frontalier de l’île Mbanié : Ali Bongo Ondimba consulte les forces vives de la nation
Un médiateur de l’ONU à Libreville dans le cadre du différend sur l’Île Mbanié
Ali Bongo Ondimba depuis vendredi à New York
Le président de la République Ali Bongo Ondimba s’est envolé pour New York
Bongo Doit Partir
Gabon : L’ONU amorce à New-York le dénouement de l’affaire Mbanié

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Fév 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Diplomatie,Monde,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*