Socialisez

FacebookTwitterRSS

Réhabilitation des plantations cacaoyères dans le nord du Gabon

Auteur/Source: · Date: 3 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société

Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjo, a procédé samedi dernier à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem (nord), au lancement des travaux de réhabilitation des plantations cacaoyères.

L’opération, qui rentre dans le cadre d’un contrat passé entre le Président Ali Bongo Ondimba et les planteurs de la province pour la réhabilitation totale du verger villageois, s’est déroulée à la plantation d’Ewore-Mekok, à une dizaine de kilomètres sur l’axe Oyem- Mitzic, en présence du gouverneur Jean Gustave Meviane m’Obiang et des planteurs.

A cette occasion, le représentant des planteurs, Mme Agathe Okome a relevé que depuis 2008, ’’le planteur sort petit à petit de sa précarité grâce à la réouverture des centres de collecte et d’achat, la mise en place des équipes itinérantes, l’affectation, encore insuffisante, d’encadreurs et la création des pépinières départementales’’.

Mme Okome, qui estime que l’augmentation de 8% du prix d’achat du cacao est insuffisante, a souhaité que le prix du kg de cacao, actuellement de 650 FCFA, soit revu à la hausse pour se situer à 1500 FCFA.

Elle a également souhaité que des crédits soient octroyés aux planteurs pour l’entretien des champs de cacao et l’approvisionnement régulier des centres d’achat.

Pour sa part, M. Otounga Ossibadjo, a indiqué que la CAISTAB avait procédé du 28 janvier au 18 février 2011 à un recensement destiné à ’’prendre la mesure de la situation réelle des planteurs et des plantations de cacao dans le Woleu-Ntem’’.

’’Nous avons enregistré 1700 planteurs disposant de 3550 ha de plantations dont 1588 ha sont en exploitation alors que 1261 ha sont à réhabiliter’’, a-t-il expliqué, déplorant le désintérêt des jeunes à la culture du cacao.

L’âge moyen d’un planteur est de 60 ans, selon le constat du responsable de la CAISTAB. Le Woleu-Ntem demeure néanmoins la première province du pays pour la culture du cacao.


SUR LE MÊME SUJET
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) de l’Ogooué-Ivindo procède depuis quelques jours, sous la houlette de son responsable, Guillaume Mvou, à une opération de création des nouvelles plantations de café et de Cacao à travers toute la province de l’Ogooué-Ivindo Une opération de création de nouvelles plantations de café et cacao a été récemment lancée en Ogooué-Ivindo. Elle consiste, selon M. Mvou cité par la source, au choix des sites, puis au défrisage, à l’abattage et au tronçonnage des arbres selon les cas. Une opération qui sera suivie par la suite d’après M. Mvou, ...
Lire l'article
Une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café a été lancée mercredi à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) dans le but de relancer l’agriculture dans cette partie du Gabon. La campagne lancée par la représentation provinciale de Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vise également à créer de nouveaux champs de cacao et de café dans toute la province. Selon un communiqué du gouverneur de la province, Rufin Moutessayigoué, la campagne concerne d’abord le verger dit provinciale. La seconde phase va concerner la création des nouvelles plantations. L’opération appelle également les planteurs de la province ...
Lire l'article
La toute première campagne d’achat du cacao produit par les planteurs de Lambaréné et ses environs dans le Moyen Ogooué, vient d’être rachetée par le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, trois ans après la relance de la culture du cacao et du café dans la province. Pour les 45 hectares de terre cultivés à Lambaréné et ses environs sur une période de trois (3) ans, une première production de 1000kg, soit une tonne de produit du cacao, a déjà été récoltée sur une superficie de 7 hectares. De quoi réjouir les ...
Lire l'article
La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a procédé à la réouverture de près de 300 plantations, dans le cadre de la relance de la filière cacao dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon. La déléguée provinciale de la CAISTAB, Dorothée Hélène Mengue Menie, a recruté plus 60 vacanciers, des élèves âgés de 18 à 25 ans, pour réhabiliter les plantations qui s’étaient déjà, pour la plupart, transformées en forêts, après avoir été abandonnées par leurs propriétaires. La réhabilitation des plantations dans les cinq départements de la province n’a été rendue possible que ...
Lire l'article
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article
Le Gabon vise, en 2014, une production de 1252,9 tonnes de café, réparties sur une surface cultivable de 4548 ha, selon le directeur général de la Caisse de stabilisation et péréquation (CAISTAB), Mathias Otounga Ossibadjouo. Selon les statistiques de la CAISTAB, la production la plus importante, soit 1483,3 tonnes, réparties sur 1005 hectares, devrait provenir de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon. La production du café et du cacao a atteint son niveau record au Gabon en 1975 avec 17.000 tonnes. Depuis lors, elle stagne à 300 tonnes l’an, selon les statistiques de la direction ...
Lire l'article
Dans le cadre de la redynamisation des filières cacao et café dans la province l’Ogooué Ivindo, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a initie une vaste opération pour sensibiliser les populations locales, identifier et réhabiliter les plantations laissées à l’abandon. Face à la baisse généralisée de la production du cacao dans le pays, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) vient de mettre en place un plan de relance de la cacao-culture dans la province de l’Ogooué Ivindo. «La pépinière de Mebome (à 9 km à l’Ouest de Makokou) est opérationnelle, c’est-à-dire que les plants de cacaoyers sont ...
Lire l'article
Des ingénieurs agronomes ont été affectés auprès des planteurs de la filière café cacao, dans le nord du pays afin de relancer les activités de cette filière.Depuis plusieurs décennies, l’agriculture est en perte de vitesse au Gabon malgré un climat favorable à son expansion. Un plan de développement de l’agriculture a été mis en œuvre et il intègre la redynamisation des cultures de rente, particulièrement le cacao et le café qui ont, des années durant, constitué le levier économique du Nord du Gabon. Dans un passé récent, la filière café cacao a procuré des revenus importants aux familles de cette région ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat a visité le 11 octobre les plantations de cacao et de café autour de Bongoville pour évaluer les efforts de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) dans le développement de la filière du café et du cacao. Cette exploitation mise en place dans le cadre de la relance du secteur initié depuis 2005 par le gouvernement emploie aujourd'hui plus de 60 personnes. Le président gabonais a chaussé ses bottes le 11 octobre dernier pour visiter les plantations de café et de cacao situées dans la région de Bongoville, dans la province du Haut Ogooué, ...
Lire l'article
Une délégation de la Caisse nationale de stabilité et de la péréquation (CAISTAB) séjourne à partir de ce lundi dans certaines localités de la province de la Ngounié (Centre sud), en vue de l'achat du Café et du Cacao dans cette province du pays. En effet, selon cette source, environ un tiers de la population dans ces localités vit directement ou indirectement du cacao et du café. Ainsi, au Gabon, le café et le cacao représentent 20% des recettes d'exportation, et les responsables de la CAISTAB dont le directeur, Mathias Ossibadjouo, récemment primé pour les efforts fournis entendent véritablement redynamiser ce secteur ...
Lire l'article
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
Lancement d’une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café dans l’Ogooué Ivindo
La Caistab annonce une première production de 1000kg de cacao dans le Moyen-Ogooué
La filière cacao relancée dans la province nord du Gabon
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Le Gabon vise une production de plus de 3000 tonnes de café en 2014
Gabon : Ressusciter la culture du cacao dans l’Ogooué Ivindo
Gabon : Des ingénieurs agronomes affectés auprès des planteurs des filières café et cacao
Gabon : Bongo dans les plantations de café et cacao
Gabon: La CAISTAB dans la Ngounié pour l’achat du cacao et du café

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*