Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : 250 millions de FCFA d’amende pour Airtel

Auteur/Source: · Date: 4 Mar 2011
Catégorie(s): Economie

Le leader de la téléphonie mobile au Gabon, Airtel, a écopé d’une amende de 250 millions de francs CFA. Selon l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL), l’opérateur sabote volontairement l’interconnexion avec son concurrent Libertis.

Il ne fait plus aucun doute sur le responsable des perturbations observées depuis plusieurs mois sur le réseau interconnecté, entre l’opérateur national Libertis et l’Indien Airtel. Selon les conclusions de l’enquête indépendante diligentée par l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL), le coupable est Airtel, par ailleurs leader de la téléphonie mobile dans le pays.

«Il résulte des conclusions du rapport de l’enquête technique et de l’analyse effectuée par nos agents et confirmée par un cabinet étranger indépendant, que le blocage des appels nationaux arrivés de Libertis vers Airtel Bharti, est le fait de celle-ci. Notamment en demandant la rupture des séquences de signalisation sans avoir demandé les compléments d’informations nécessaires à l’aboutissement des communications, comme c’est le cas pour les appels efficaces. Et ceci, de manière aléatoire sur le ratio de 8 coupures pour 2 efficaces sur 10 appels», a expliqué le directeur général de l’ARTEL, Serge Essongué Ewampongo.

«Le 15 février dernier, nous avons, dans un courrier, enjoint Airtel Gabon, de normaliser la fluidité du trafic entrant de Libertis vers son réseau. Le 24 février, une décision confirmait cette injonction dans un délai de 24 heures à la date de réception. Passé ce délai, il est appliqué à l’encontre de cette société une astreinte de 100 millions de francs par jour de retard dans les limites de 30 jours. Au terme de cette période, des sanctions administratives seront envisagées», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, l’opérateur indien s’est défendu en invoquant un «problème technique lié aux circuits». Ce qui n’a pas empêché au gendarme des télécommunications d’infliger à Airtel une amende de 250 millions de francs CFA, conformément aux dispositions de l’article 31 de la loi 005/2001 du 27 juin 2001 pour «violation de la réglementation en vigueur en interrompant de manière unilatérale et délibérée, la fluidité du trafic national vers ses équipements, notamment le trafic arrivé de Libertis».

En 2008, Gabon Télécom avait contracté une dette d’interconnexion de plusieurs milliards de francs CFA vis-à-vis de Zain, racheté en mars 2010 par Airtel. Cette situation avait engendré l’impossibilité d’interconnexion entre ces deux opérateurs, au grand dam de leurs abonnés. Selon toute vraisemblance, le non paiement de cette dette est à l’origine de cette affaire.

Publié le 04-03-2011 Source : L’Union Auteur : Gaboneco
 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : AIRTEL donne des garanties à ses clients
Suite aux perturbations observées sur le réseau téléphonique AIRTEL, la direction de cet opérateur économique du secteur de la téléphonie mobile a, cours d’un point de presse tenu le vendredi 13 janvier dernier à Libreville, donné les causes de ces perturbations. A en croire la direction générale de cette entreprise, par l’entremise de son Directeur de marketing, Guillaume Bedié Kouakou, cette situation est due aux travaux d’optimisation nécessaire que les techniciens de cet opérateur téléphonique effectuent sur son réseau. Cette opération d’optimisation du réseau AIRTEL est le résultat des instructions des autorités gabonaises qui avaient convoqué dernièrement tous les opérateurs économiques du ...
Lire l'article
Quinze jours après l’annonce, par Airtel Afrique notamment, du lancement commercial au Kenya de la première carte de paiement virtuel, Airtel Gabon obtient, à Libreville, sa licence 3G de l’Agence de régulation des télécommunications. A l’occasion de quoi, Louis Lubala, directeur général de la succursale gabonaise de l’opérateur GSM, a annoncé le lancement futur du «commerce mobile» dans le pays. L’opérateur en téléphonie mobile, Airtel, vient d’obtenir sa licence d’exploitation de l’Internet de 3è génération, dénommée 3G. D’un montant qui n’a pas été communiqué, ce contrat de concession a été signé, le 4 octobre, par Lin Mombo, directeur de l’Agence de ...
Lire l'article
Cinq ressortissantd Chinois poursuivis depuis quelques mois pour pratique illégale de pêche en zone protégée, au large de l’île Mandji, dans la province de l’Ogooué Maritime, ont été condamnés à 3 mois de prison assortie d’une amende de 3 millions de francs CFA, par le tribunal de première instance de Port-Gentil; ils réfléchissent à l’opportunité de faire appel. Les cinq ressortissants Chinois, Yu Jing Quan, Qu Quoquin,Son Yi Yen, Yu Hong Shan et Zhang Tianxian, reconnus coupables de pratique de pêche illégale en zone protégée au large de Port-Gentil, ont été condamnés jeudi dernier par le tribunal de première instance ...
Lire l'article
Confrontés depuis 2008 à un litige sur des factures d’interconnexion impayées, les opérateurs de téléphonie mobile Airtel et Libertis, ont signé le 25 mars à Libreville une convention de règlement de dette. Cette accord est censé mettre fin aux perturbations sur le réseau interconnecté entre les deux opérateurs. L’Agence des régulations des télécommunications (ARTEL) a réuni le 25 mars à Libreville, les quatre opérateurs de téléphonie mobile du pays pour faire le point sur l’interconnexion. A cette occasion, Airtel et Libertis, ont signé le 25 mars à Libreville une convention de règlement de dette, qui doit mettre fin aux perturbations ...
Lire l'article
Reconnue coupable des problèmes d’interconnexion suite au litige qui l’oppose avec l’opérateur Libertis, Airtel Gabon s’est vue infligée une amande de 250 millions de francs CFA. Pour Airtel, cette décision de l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) a été prise en non application des dispositions légales concernant ce litige. Le leader de la téléphonie mobile au Gabon, Airtel, ne digère pas la décision de l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) dans le litige qui l’oppose à l’opérateur Libertis. En effet, le gendarme des télécommunications a infligé à Airtel une de 250 millions de francs CFA pour «violation de la ...
Lire l'article
Depuis plusieurs semaines, l’interconnexion entre les opérateurs de téléphonie mobile Libertis et Airtel, connait des perturbations récurrentes. Alors que les suspicions vont bon train pour confondre l’opérateur responsable de cette situation, l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) reste pour le moment muette sur cette question. La qualité de l’interconnexion entre les opérateurs de téléphonie mobile Airtel et Libertis, filiale de Gabon Télécom, fait actuellement l’objet de critiques. En effet, depuis plusieurs semaines, plusieurs abonnés de Libertis rencontrent d’énormes difficultés à joindre ceux d’Airtel. Selon des sources proches de Libertis, son concurrent saboterait volontairement la réception de signal de son ...
Lire l'article
Libreville et Paris viennent de signer un accord de conversion d’une partie de la dette gabonaise vis-à-vis de la France pour plus de 970 millions de francs CFA. Cette initiative permettra de créer un Bureau industrie bois (BIB) destiné à appuyer l’industrialisation de la filière bois. A l’occasion de la quatrième réunion du comité d’orientation stratégique de l’accord de conversion de dettes, le 11 février à Libreville, le Gabon et la France ont signé deux nouvelles décisions d’engagement des fonds d’un montant de plus de 970 millions de francs CFA destinées au secteur bois. La convention ...
Lire l'article
Une convention de 49 millions de francs CFA a été signée le 3 août à Libreville entre l’ambassade du Japon et la direction de l’école publique d’Awoungou, à Owendo. Cette enveloppe est destinée à financer les travaux de l’extension de cette école. Le gouvernement japonais va financer à hauteur de 49 millions de francs CFA le projet d’extension l’école publique d’Awoungou à Owendo. Une initiative matérialisée le 3 août à Libreville par la signature d’une convention entre l’ambassadeur nippon au Gabon, Motoi Kato, et le directeur de cette école, Jean-Jacques Ikapi Mbadinga. «Ce don est une contribution à l’amélioration de ...
Lire l'article
Le gouvernement vient de débloquer 572 millions de francs de francs CFA pour indemniser les 430 familles propriétaires des plantations de Nkok-Essassa, à une trentaine de kilomètres de Libreville, où doit être érigé zone économique industrielle. 572 millions de francs CFA, c’est l’enveloppe qui a été débloquée par le gouvernement gabonais en faveur de plus de 400 familles des propriétaires plantations de Nkok-Essassa, localité située sur la route Ntoum, à une trentaine de kilomètres de la capitale gabonaise. Cette localité doit abriter la zone économique industrielle. Si les principaux bénéficiaires se déclarent satisfaits de la matérialisation de cette promesse, on note ...
Lire l'article
Le président Directeur Général de la Bharti Airtel, le repreneur de la compagnie de téléphonie mobile Zain Gabon, Manoj Kholi, était lundi après midi l’hôte du premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba, chez qui il est allé présenter les ambitions d’investissement sur le territoire national. Dès l’entame de cette rencontre, le patron de Bhati a dévoilé au premier ministre sa vision concernant l’amélioration de la qualité des services à offrir aux populations gabonaises concernant la téléphonie mobile, ainsi que dans d’autres secteurs. Manoj Kholi a également garanti au chef du gouvernement, la préservation de l’emploi des actuels agents de ...
Lire l'article
Gabon : AIRTEL donne des garanties à ses clients
Gabon : Licence 3G et progrès vers le commerce électronique pour Airtel
Cinq pêcheurs Chinois écopent de 3 mois de prison et d’une amende de 300 millions de francs CFA
Gabon : Airtel et Libertis font la paix
Gabon : Airtel remontée contre l’ARTEL
Gabon : Libertis et Airtel de nouveau en conflit ?
Gabon : 970 millions de FCFA pour l’industrialisation de la filière bois
Gabon : 49 millions de FCFA pour l’école d’Awoungou
Gabon : 572 millions de FCFA pour les déguerpis de Nkok-Essasa
Le PDG de Bharti Airtel devise avec le premier ministre Paul Biyoghé Mba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Mar 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*