Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon attend une croissance de son PIB de plus de 4% en 2011

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2011
Catégorie(s): Economie

Le taux de croissance au Gabon pourrait se situer autour de 4% en 2011, alors que les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) tablaient sur une croissance du PIB de 5%, grâce à la conjoncture favorable soutenue par l’exploitation minière, les activités de transformation du bois et les investissements publics.

Réuni mercredi à Libreville, pour sa réunion statutaire trimestrielle destiné à examiner la situation macroéconomique du pays, faire la rétrospective de l’année 2010 et décrypter les perspectives pour 2011, le Comité monétaire et financier national, a constaté un recul des exportations des grumes en 2010 et relevé une légère hausse des exportations de pétrole.

Le Comité a noté de très bonnes performances du manganèse, la consolidation de la croissance dans l’agroalimentaire, le bâtiment et les travaux publics, l’industrie du bois, l’hévéaculture, le raffinage, la distribution d’eau et d’électricité.

Une amélioration a été enregistrée dans le secteur tertiaire où le commerce a connu un regain de vitalité, notamment dans les branches de la distribution des produits pétroliers, ainsi que les télécommunications.

En revanche, le comité a relevé des contre-performances dans les deux sous-secteurs du transport aérien et de la vente des véhicules.

Analysant les principaux indicateurs monétaires et financiers, le Comité monétaire et financier, qui s’est réuni en présence du gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, s’est réjoui de leurs évolutions satisfaisantes. Aussi bien pour ce qui concerne le taux de croissance, estimée à 6%, que pour ce qui est du taux d’inflation de 1,5% en 2010.

L’inflation reste en deçà de 3%, le seuil moyen au niveau de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC).

M. Abaga Nchama s’est félicité que le Gabon soit parvenu à encadrer la totalité des critères de convergence fixés par la CEMAC dans le cadre de la surveillance multilatérale de la zone.


SUR LE MÊME SUJET
Les indicateurs sectoriels, à la fin du mois de juin 2011, de l’activité économique gabonais se sont consolidés. Le taux de croissance attendu en fin d’année est de 6,2% tandis que l’inflation sera maîtrisée à 1,5%, selon un communiqué de presse du ministre gabonais de l’Economie et du Commerce, Magloire Ngambia, président du Comité monétaire et financier du Gabon. Au Gabon, les indicateurs sectoriels à la fin juin 2011 se sont consolidés et le taux de croissance attendu fin 2011 sera de 6,2% tandis que l’inflation atteindra 1,5%, selon un communiqué de presse du ministre de l’Economie et du Commerce, Magloire ...
Lire l'article
Le Gabon s’attend à réaliser en 2012 une croissance de 5,6% alors que, dans ses prévisions, le Fonds monétaire international (FMI) a tablé sur un taux de croissance de 3, 3% pour ce pays qui a adopté un budget de 2452 milliards de FCFA pour l’année prochaine, soit une hausse de 3,4% par rapport à celui du précédent exercice (2370,8 milliards de FCFA). ’Il n’y a aucune raison que nous ayons un taux de croissance qui chute à 3% l’année prochaine’’, a estimé le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, lors d’une conférence de presse à la fin du Conseil ...
Lire l'article
Gabon : La croissance économique dévalorisée à 5,6% en 2011
Les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport "Perspectives de l’économie mondiale, septembre 2011" indiquent que la croissance de l’économie gabonaise devrait atteindre 5,6% en 2011 contre 5,7% en 2010 avec des fortes tensions inflationnistes (+2,3%). Une estimation en baisse par rapport aux 5,8% attendus cette année par le gouvernement. L’année 2012 s’annonce encore moins bonne pour le Gabon qui devrait enregistrer le plus faible taux de croissance de la zone Cemac (3,3%). Selon les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport "Perspectives de l’économie mondiale, septembre 2011", le taux de croissance de l’économie ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé, samedi à Libreville, que la croissance devrait se situer à hauteur de 5% dans son pays en 2010, contre une croissance négative en 2009 (1,4%). "Notre croissance, cette année, devrait se situer à hauteur de 5% contre croissance négative en 2009 et ce, en dépit de la crise financière", a affirmé le chef de l'Etat, dans un message à la Nation à l'occasion du premier anniversaire de son investiture, le 16 octobre 2009. "C'est le signe nous sommes sur la bonne voie", a-t-il déclaré, ajoutant cependant qu'il reste plusieurs autres domaines où les résultats ...
Lire l'article
Les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées le 6 octobre indiquent que la croissance de l’Afrique devrait atteindre 5,9% en 2011. Une estimation légèrement en hausse par rapport aux 5% attendus cette année. L'accélération de la croissance devrait être soutenue par le rebond des exportations, des prix des matières premières et une demande intérieure robuste dans de nombreuses économies. La croissance en Afrique subsaharienne devrait atteindre 5 % en 2010, selon les dernières prévisions du FMI publiées le 6 octobre dernier. L’institution financière internationale a revu à la hausse de 0,3 % ses prévisions de croissance pour l’Afrique ...
Lire l'article
A l'issue de la deuxième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) tenue le 29 juin dernier à Douala, au Cameroun, les prévisions de croissance pour 2009 ont été abaissées à 2,1%. L'institution financière sous-régionale a également abaissé ses taux d'intérêts pour faciliter l'emprunt et relancer la croissance économique. Les membres du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) ont tiré la sonnette d'alarme le 29 juin dernier à l'issue de leur deuxième réunion ordinaire sur la baisse des perspectives de croissance pour l'année 2009. Aux vues des ...
Lire l'article
La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac, 6 pays), prévoit pour 2009 un taux de croissance économique de 3%, contre 5% en 2008, en raison "du ralentissement prononcé de l'économie mondiale" et de la baisse du cours des matières premières. "Les perspectives économiques, monétaires et financières actuelles de la Cémac" poussent à envisager "une croissance économique en baisse, qui se situerait autour de 5% pour 2008 et de 3% pour 2009", indique la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), institut d'émission de la Cémac, dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP à Libreville. C'est une "conséquence du ralentissement prononcé ...
Lire l'article
La Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) a tenu un conseil d’administration le 24 novembre à Libreville pour faire le point sur les indicateurs macro économique et financiers mondiaux et leurs répercussions envisageables sur les économies de la sous-région. Au regard de la crise financière persistante et de la chute vertigineuse des cours du pétrole, les administrateurs de la BEAC ont révisé le taux de croissance prévisionnel 2009 initialement établit à 5,8%, à un taux moindre de 5,3%. Le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzembé, a présidé le 24 novembre dernier au siège de Libreville ...
Lire l'article
Au cours d’un point de presse tenu mercredi dernier à Libreville, le directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Hervé Nzé-Ndong a fait le compte rendu de la première réunion ordinaire du Comité de politique monétaire qui s’est tenue le 20 mars dernier au siège de cette institution à Yaoundé et il a annoncé que la situation macroéconomique de la CEMAC s’est consolidée et la tendance va se poursuivre grâce au renforcement de la croissance économique estimée à 6,20% en 2007 tout en notant avec une entière satisfaction l’amélioration de l’excédent budgétaire et l’évolution favorable des ...
Lire l'article
Vous pouvez, si vous êtes un patriote ou une patriote qui croit en la nécessité de démanteler immédiatement le régime Bongo, participer à l'effort collectif en animant une cellule ou un Comité BDP dans la ville où vous vivez. Pour animer une cellule, vous devez devenir membre du BDP-Gabon Nouveau en remplissant notre formulaire d'adhésion. Et si vous êtes déjà membre, contactez-nous pour nous parler de votre projet de cellule. L'adhésion est entièrement libre et gratuite. Cependant, vous êtes libre de faire des donations volontaires pour soutenir financièrement notre combat, qui est également le vôtre. Pour plus d’informations sur les modalités d’adhésion au BDP-Gabon ...
Lire l'article
Gabon : Magloire Ngambia passe en revue la situation monétaire et financière
Le Gabon table sur une croissance de 5,6% en 2012 contre 3% pour le FMI
Gabon : La croissance économique dévalorisée à 5,6% en 2011
Ali Bongo Ondimba annonce une croissance de 5% au Gabon en 2010
Economie : 5,9% de croissance en Afrique subsaharienne en 2011
CEMAC : La BEAC table sur 2,1% de croissance en 2009
Afrique centrale : croissance dans la Cémac à la baisse en 2009, à 3%
Gabon : La BEAC revoit le taux de croissance de la sous-région à 5,3%
6,2%, croissance de la CEMAC en 2007
Animer une Cellule

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*