Socialisez

FacebookTwitterRSS

GABON – LA RÉVOLUTION CONTINUE !

Auteur/Source: · Date: 12 mar 2011
Catégorie(s): Société

RECUEILLEMENT PATRIOTIQUE

À LA MÉMOIRE DE NOS COMPATRIOTES MORTS SOUS LES 43 ans DE RÈGNE SANS ALTERNANCE DES BONGO, FAMILLE-ETAT DU GABON

Entrée : symboliquement et patriotiquement gratuite

Chers compatriotes,

La date du 12 mars doit être une date de deuil national au Gabon.

C’est le jour où le sacrilège du Gabon a été institutionnalisé par le PDG-BONGO parti-Etat.

43 ans sont passés.

Tous ceux qui ont perdu un membre de leur famille, proche ou éloigné, un ami, un collègue, un condisciple, un patrimoine légitime, doivent se souvenir de cette date : Le 12 mars comme un jour de deuil, un jour très violent, inhumain et antirépublicain pour le Gabon.

43 ans au Gabon, un seul parti dirigeant, le PDG, une seule famille règne, BONGO.

Souvenez-vous de ceux qui ont affiché leur volonté de libérer la Gabon du diable :
1971, Mba Germain assassiné sous l’ordre du PDG et la Famille-Etat BONGO
1971, Oyane Martine, épouse de feu G. Mba, arrêtée et violée, par ordre du PDG,
1976, Agondjo Okawé Louis, condamné sous l’ordre de la Famille-Etat BONGO
1977, Ndouna Depenaud, assassiné sous l’ordre du PDG et la Famille-Etat BONGO
Prince Adandé, Profanation de sa tombe sous l’ordre du PDG et la Famille-Etat BONGO
1985, Mandza Ngokoula Alexandre, exécuté sous l’ordre de la Famille-Etat BONGO
1990, Doukakas Nziengui, assassiné sous l’ordre du PDG et la Famille-Etat BONGO
1990, Rendjambé Issani Joseph, assassiné sous l’ordre PDG et la Famille-Etat BONGO
1990, Massacres des étudiants et de la population à Libreville et Port-Gentil par le PDG,
1992, Oulabou Koumba Martine assassiné sous l’ordre du PDG et la Famille-Etat BONGO
1989, Mamboundou Pierre, expulsé du territoire français sous pression du PDG,
1993, Coup d’Etat électoral par le PDG et la Famille-Etat BONGO
1998, Coup d’Etat électoral en 1998, par le PDG et la Famille-Etat BONGO
2005, Coup d’Etat électoral par le PDG et la Famille-Etat BONGO
2005, Mbina Boulingui Gildas assassiné sous l’ordre du PDG,
2009, Coup d’Etat électoral par le PDG et la Famille-Etat BONGO
2009, Massacre populaire à Port-Gentil sous l’ordre du PDG et de la Famille-Etat BONGO
2010, Massacres des étudiants à l’Université Otage de la Bêtise (UOB) par ordre du PDG,
2011, Mendome Minko Marie (victime des attaques récentes devant le PNUD)

Et ceux qui sont disparus dans l’anonymat, certainement plus nombreux !

Nous sommes nombreux à avoir au moins un membre de notre famille disparu à cause de la politique des BONGO.

Etc…

Ceux qui ont 43 ans d’âge et moins au Gabon aujourd’hui n’auront vu qu’un seul parti politique et une seule famille à la tête du Gabon, le PDG et la Famille-Etat BONGO.

Ceux qui vont naître demain et après demain risqueront, eux aussi, de vivre la pérennité du parti-Etat, le PDG et de la Famille-Etat BONGO si et seulement si vous qui êtes vivants aujourd’hui et qui jouissez d’un minimum de droit de parole, de réflexion et d’objectivité vous continuez à faire l’autruche devant l’arrogance du parti-Etat, le PDG et de son chef Ali Ben BONGO.

43 ans c’est presqu’un demi siècle et celui qui a repris le flambeau de ce parti-Etat, Ali fils d’Omar rappelé à Allah, a 51 ans d’âge c’est-à-dire un demi siècle. Il pourra donc continuer l’œuvre interrompue de son père c’est-à-dire laisser le Gabon exsangue, si et seulement si vous qui êtes vivants aujourd’hui et qui jouissez d’un minimum de droit de parole, de réflexion et d’objectivité continuez à prêcher l’absolution devant l’horreur que le parti-Etat, le PDG, et la Famille-Etat font subir aux gabonais depuis 43 ans.

REFUSONS D’ASSERVIR LES GÉNÉRATIONS À VENIR, C’EST-A-DIRE NOS ENFANTS.

ON NE PEUT PAS OUBLIER TOUS CES CITOYENS MORTS EN ESSAYANT DE LIBÉRER LE GABON SOUS L’EMPRISE DES BONGO !

CONFIER L’HÉRITAGE D’UNE RÉPUBLIQUE, LE GABON, À UNE FAMILLE, C’EST TUER L’AVENIR DE NOS PROPRES ENFANTS : c’est manger nos enfants en « vampire » comme on dit dans nos traditions africaines, sauf que là c’est palpable.

Nous vous invitons à faire le vœu républicain suivant pour le Gabon :

Que le règne d‘Ali Ben BONGO cesse Immédiatement et que la révolte du peuple gabonais LE CHASSE DU POUVOIR !

Toutes les dictatures finissent par s’écrouler si et seulement si le peuple assujetti écoute, un tant soit peu, ceux qui osent crier
« Au diable le dictateur, usurpateur du choix du peuple »

ALI BEN DÉGAGE !

 


SUR LE MÊME SUJET
CAN-2012: la Libye dédie sa qualification à la révolution
"Nous dédions notre qualification à tous les Libyens, à notre révolution !": c'est par ces mots que le gardien vétéran de la Libye, Samir Aboud, 39 ans, a salué le ticket arraché samedi par son équipe pour la CAN-2012 au Gabon et en Guinée équatoriale (21 janvier-12 février). L'équipe nationale peut dire merci à ce portier, dont l'agilité de chat sur sa ligne de but fait mentir son âge (il aura 40 ans en septembre 2012). Ses arrêts réflexes de grande classe ont permis à la Libye de ramener un nul de Zambie (0-0) et d'accéder, par le biais du classement ...
Lire l'article
Membre éminent de la société civile gabonaise et leader du Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (Rolbog) qui a récemment publié un rapport d’analyse du système électoral gabonais, Georges Mpaga revient, dans l’interview ci-après, sur l’exigence de réformes institutionnelles concernant, notamment, la Cour constitutionnelle, la loi électorale, la constitution, le mandat présidentiel, etc. La sortie de la crise politique actuelle passe par l’institutionnalisation d’un nouvel ordre démocratique, assure-t-il. Vous avez récemment donné une conférence de presse. Sur quoi portait-elle ? Il était question de présenter à la presse et donc à l’opinion nationale et internationale, les ...
Lire l'article
GABON: La révolution silencieuse
Des médias du monde entier ont largement couvert les révolutions d'Egypte et de Tunisie. Nettement moins les révoltes au Gabon, au Yémen ou à Madagascar. 2011 a été une année remarquable faite de changements politiques rapides. Déclenchées par l’acte désespéré d’immolation de Mohamed Bouazizi, les manifestations de Sidi Bouzid, au centre du pays, se sont répandues dans tout le pays pour aboutir à l’impensable : mettre fin à vingt-trois ans de dictature. Inspirés par les actions du peuple tunisien, les manifestants sont descendus dans les rues en Jordanie, au Yémen, en Algérie et même en Égypte où les manifestants occupent actuellement la ...
Lire l'article
Alors que le président élu de la République gabonaise, André Mba Obame, est revenu au Gabon, fin janvier, après un séjour en Europe, accueilli triomphalement par des milliers de Gabonais. Les jours du régime Ali Bongo sont désormais comptés. Le destin de Ben Ali en Tunisie démontre que le seul soutien de Sarkozy n’est pas suffisant pour maintenir un régime honni par les populations et délégitimé par les élections. C’est pourquoi, la Tunisie s’est libérée de ses chaînes contre la volonté du pouvoir français de le maintenir! Conscient de cette situation, le régime gabonais vient d’adopter une nouvelle réforme des institutions, dont ...
Lire l'article
Parlons du concours de l’IF (l’Institut des Finances de Libreville). Monsieur le Ministre des Finances, Messieurs les responsables du concours de l’IF, Depuis le mois de janvier 2010 où le concours de l’IF (Institut des Finances) de Libreville s’est déroulé, nous sommes aujourd’hui en septembre 2010 et les résultats ne sont toujours pas officialisés alors que les corrections ont eu lieu quelques semaines après les épreuves et que nous savons que les résultats originaux vous avaient été transmis peu de temps après les corrections. Questions : - Nous savons que ces résultats sont sur votre bureau depuis plusieurs mois, pourquoi ? - Pourquoi une aussi longue ...
Lire l'article
Le Tour de France, le Giro, la Vuelta, les classiques belges... Merckx, Coppi, Hinault.... la légende du cyclisme s'est forgée en grande partie sur le Vieux Continent. Même si l'apport des cyclistes australiens, et surtout américains, avait déjà contribué depuis les années 1980 à une internationalisation, un véritable virage a été pris ces dernières années. Entre la volonté de nouveaux pays de prendre part à la grande fête du vélo, et la nécessité d'exister à l'échelle planétaire pour résister à la concurrence des autres sports, l'Union cycliste internationale (UCI) a considéré comme une nécessité le fait de développer mondialement son sport. ...
Lire l'article
Pour éclairer l’opinion sur la journée continue instaurée dès le 4 janvier, trois membres du gouvernement amenés par le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issondou, ont rencontré le patronat gabonais et les secrétaires généraux des différents ministères pour s’accorder sur les modalités de la mise en œuvre du nouveau créneau horaire de travail dans le pays. Si cette concertation est tombée à point pour édifier l’ensemble des partenaires sociaux et opérateurs économiques, la «première» journée continue a frôlé le fiasco, traduisant ainsi les carences liées à une impréparation en amont. Le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issondou, a tenté dans une ...
Lire l'article
Les agents de l’administration publique de la commune de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud) ont effectivement appliqué la mesure de la journée continue de travail entrée en vigueur lundi, a constaté l’AGP. Ces agents étaient effectivement à 7h 30 mm (6h 30 mm GMT) à leur lieu de travail et ont cessé à 15h 30 mm (14h 30 mm) conformément à cette nouvelle mesure. Toutefois, ces fonctionnaires ont rencontré quelques difficultés pour rallier les bureaux en raison des problèmes de transports. Les taximen ont préféré privilégier les élèves qui se rendent dans leurs établissements très tôt le matin. Cette ...
Lire l'article
Le ''racket'' continue sur la route reliant Libreville au Cap Estérias, malgré l'appel du nouveau commandant de la gendarmerie invitant les contrôleurs routiers à bannir cette pratique qui salit le nom des forces de l'ordre du pays, a appris jeudi le correspondant local de l'AGP, auprès des transporteurs. '' Les contrôleurs routiers continuent à nous demander de l'argent à chaque passage. Cette pratique ne cessera jamais et on commence à s'y habituer dans notre pays'', a confié un chauffeur de taxi-brousse sous couvert de l'anonymat. Il ajoute que tous ses camarades avec ou sans papiers sont obligés au passage de ''saluer le ...
Lire l'article
Mardi soir, une ère sera close : celle de la présidence Bush - même si la passation de pouvoir à son successeur n'interviendra que le 20 janvier 2009. Une présidence que le New York Times a jugée "la pire de l'histoire américaine" : sur le plan de l'économie, de la sécurité nationale, du respect de l'état de droit... Jamais, depuis que ces sondages existent, la cote de popularité d'un président n'était tombée aussi bas : 25 % d'opinions favorables, 68 % de défavorables. Rien d'autre n'explique que Barack Obama ait fait du "changement" le mot-clé de sa campagne. Et que, ...
Lire l'article
CAN-2012: la Libye dédie sa qualification à la révolution
Gabon : «Nous ne proposons pas une révolution qui va mettre les gens dans la rue», assure Georges Mpaga
GABON: La révolution silencieuse
Pour une « révolution de jasmin » au Gabon : la chute du dictateur Ben Ali anticipe celle d’Ali Ben !
Gabon: La machine à détruire continue son travail en douce !
De la Chine au Gabon, la révolution mondiale du cyclisme
Gabon : La journée continue fait des heures sup’
La journée continue effective dans les administrations à Mouila
Gabon: Le ”racket” continue sur la route du Cap Estérias (transporteurs)
L’ Amérique va-t-elle vivre sa “révolution” du 4 novembre ?


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 12 mar 2011
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>