Socialisez

FacebookTwitterRSS

Société / Les commerçants aux abords des rues sommés de déguerpir

Auteur/Source: · Date: 14 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société

Les autorités municipales de Libreville ont lancé une vaste opération de déguerpissement des opérateurs économiques et autres commerçants qui occupent illégalement les abords des principales artères de la ville pour exercer leurs activités, a constaté GABONEWS.

Cette opération qui s’inscrit déjà dans la durée entre dans le cadre de la recherche des solutions pour l’embellissement de la ville, quelques mois avant le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique de football (CAN 2012) que le Gabon va co-organiser avec la Guinée Equatoriale.

« Cette opération vise à rendre la ville un peu plus propre dans la mesure où le Gabon, notamment Libreville va accueillir de nombreux invités de marque et plusieurs touristes d’ici le mois de Janvier 2012, dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations », a déclaré Maixant Ngounga, inspecteur municipal à l’hôtel de ville de Libreville.

Les agents de la mairie s’activent ainsi depuis quelques jours sur le terrain pour relayer l’information auprès de tout ces opérateurs économiques qui font dans la fabrique des pavés, des garages de fortune, de la vannerie et autres commerçants installés le long des voies publiques qui ont jusqu’au 20 mars prochain pour déguerpir, au risque de se voir infliger des amendes assorties d’un déguerpissement de force.

« Nous leur laissons jusqu’au 20 mars, après cette date, mon équipe et moi même repartirons sur le terrain et à cet instant, tous les récalcitrants seront sanctionnés conformément à la loi », a signifié Maixant Ngounga.

Rappelons que dans ce contexte d’embellissement de la capitale gabonaise, les commerçantes du carrefour Nzeng Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville opposent une farouche résistance à la mairie revendiquant de meilleures conditions de vie et de travail avant d’intégrer le marché de cet arrondissement réfectionné et réhabilité.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’édile de la commune d’Owendo, Jeanne Mbagou, a procédé récemment au lancement de l’opération de refleurissement de la commune avec notamment plusieurs pieds de fleurs et arbustes qui ont été plantés le long de la voie principale, ainsi que dans les carrefours et autres lieux de grande fréquentation. Pour Jeanne Mbagou, cette opération de propreté et d’embellissement de la commune d’Owendo, cadre parfaitement avec la vision du « Gabon vert » prônée par le chef de l’Etat Gabonais, en ce sens qu’elle permet également de lutter contre le réchauffement climatique. L’opération qui a démarrée jeudi, se poursuit et va toucher toute ...
Lire l'article
Au cours de son inspection générale effectuée, mercredi dernier, dans sa localité, la Directrice adjointe du commerce intérieur de la ville d’Oyem (Woleu-Ntem, nord,), Christelle Ndjambou Onkra a décidé de sanctionner les contrevenants aux mesures d’interdiction de la commercialisation et de la vente de sachets biodégradables et des marmites « cocottes », rapporte le quotidien l’Union Ainsi, au cours de sa visite auprès des commerçants de la place, MmeNjambou a indiqué que le non respect des décisions prises par l’exécutif pourrait être passif d’une amende payable au trésor. « Je constate que malgré les campagnes de sensibilisation sur toute l’étendue du ...
Lire l'article
La direction générale des marchés procède depuis le 24 février à l’identification des commerçants des différents marchés de la capitale gabonaise. Cette opération doit notamment permettre de dégager la valeur budgétaire que pourraient générer ces marchés en termes de fiscalité. Pour une meilleure lisibilité du potentiel fiscal des marchés de Libreville, la direction générale des marchés procède depuis le 24 février à vaste campagne d’identification des commerçants de la capitale. «Cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine. La deuxième phase de cette opération va consister à faire ...
Lire l'article
La direction générale des marchés a entamé depuis mercredi dernier, plusieurs opérations parmi lesquelles on note l’identification des commerçants exerçant dans les différents marchés de la capitale gabonaise. Cette initiative de la direction générale des marchés qui rentre dans ses prérogatives selon l’arrêté 00042/PE/CL/SG/SPCM, portant réorganisation, à titre transitoire, des services municipaux de Libreville, vise à identifier les commerçants qui exercent dans les différents marchés, dont l’objectif est de déterminer la valeur budgétaire que pourraient générer ses marchés en terme de fiscalité. Selon le directeur général de ladite structure, Germain Boumah, ‘’cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le retour des commerçants Nigérians sur le site abritant l'ancienne Gare routière de Libreville a provoqué mercredi un tollé chez leurs collègues Gabonais, rapporte l'AGP. L'organisation du commerce sur ce site, situé près de Mont-Bouët, principal marché de la capitale gabonaise, avait été interdite, selon une décision municipale mardi. Plusieurs commerçants (Nigérians, Gabonais, Ghanéens) ont été appelés à quitter les lieux pour s'installer à l'intérieur du marché. Cette mesure qui concernait tous les commerçants n'a pas été respectée par les vendeurs Nigérians, lesquels ont réinvesti le site, provoquant un tollé chez les commerçants gabonais, selon des journalistes de l'AGP. ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article
Depuis plus d'une semaine, la mairie de Libreville a entrepris la destruction des marchés spontanés et anarchiques installés sur les grands axes de la commune, mais cette action a été mal perçue par les commerçants qui ont sollicité l'intervention de la présidente de leur association, Joséphine Nkama Dabany pour engager le bras de fer avec l'autorité municipale. Sitôt saisie par ses adhérentes, Mme Nkama Dabany a entamé des négociations avec le nouvel édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane, indique t-on dans les milieux des commerçantes exerçant dans les marchés détruits, sans préciser si ces négociations ont abouti à ...
Lire l'article
La mairie de Franceville a entrepris depuis la semaine dernière une opération de déguerpissement des personnes ayant érigé des habitations et des commerces aux abords de la voie principale de la ville, a constaté le correspondant local de l'AGP. Des équipes à pieds s'emploient à marquer avec des croix rouges toutes les constructions jugées anarchiques sommées de déguerpir. Une opération de déguerpissement forcé sera engagée dans environ 45 jours contre tous les éventuels résistants, annonce un communiqué. Le critère du choix des futurs déguerpis n'a pas été clairement défini dans le communiqué. Cependant, au vu des habitations et commerces marqués, les moins nantis sont ...
Lire l'article
Plusieurs compatriotes ayant érigé habitations et commerces aux abords de la voie principale de Franceville sont sommés de déguerpir par les autorités municipales dans un communiqué diffusé sur les ondes de radio Masuku, le décrochage local de radio Gabon (RTG1). Des équipes à pieds s’emploient à marquer avec des croix rouges toutes les constructions jugées anarchiques sommées de déguerpir. Une opération de déguerpissement forcé sera engagée dans environ 45 jours contre tous les éventuels résistants, annonce le communiqué. Le critère du choix des futurs déguerpis n’a pas été clairement défini dans le communiqué. Cependant, au vu des habitations et commerces marqués, les moins nantis ...
Lire l'article
Les commerçants de Franceville, transférés, il y a près d'un mois, au nouveau marché, ont abandonné leurs étals et regagné le quartier commerçant habituel de Poto's, a constaté le correspondant de l'AGP. Pour nombreux d'entre eux, le nouveau marché est mal situé et ne favorise pas l'épanouissement des affaires. Il n'y a pas suffisamment de box et l'espace est petit, a expliqué M. Diallo. La zone étant moins fréquentée par les populations et les super marchés se trouvant au quartier commerçant de Potos, les vendeurs et vendeuses de la ville ont jugé bon de regagner Potos. Le marché de Franceville, chef-lieu de la ...
Lire l'article
Société / Owendo veut faire peau neuve
Oyem /Vente des sachets biodégradables : Les commerçants sommés de s’aligner à la décision gouvernementales
Gabon : Libreville «recense» ses commerçants
Gabon: Les commerçants exerçant dans les marchés de Libreville bientôt identifiés
Société : Tollé chez des commerçants de la gare routière de Libreville
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: Société : bras de fer entre commerçants et mairie de Libreville
Gabon: Urbanisation :La mairie de Franceville lance une opération de déguerpissement des abords de la voie principale de la ville
Gabon: Société : Plusieurs personnes sommées de déguerpir des abords de la voie principale de Franceville
Gabon: Société : Les commerçants abandonnent le nouveau marché de Franceville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*