Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les expatriés occupent 83% des postes de responsabilité dans les entreprises pétrolières au Gabon

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société

Les expatriés occupent 83% des postes de responsabilité dans les 36 entreprises pétrolières opérant au Gabon alors que les nationaux, sont majoritaires dans ces sociétés, selon le ministère des mines, du pétrole et des hydrocarbures.

La « gabonisation » des postes d’exécution et la formation des nationaux dans les postes nécessitant une certaine expertise sont les principaux objectifs poursuivis par l‘Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) qui se bat également contre l’embauche illégale et la situation privilégiée de la main d’œuvre étrangère dans le secteur.

Autant de revendications non satisfaites contenues dans le cahier de charge déposé sur la table du gouvernement gabonais par l’ONEP qui a menacé mercredi d’aller en grève si elles ne sont pas satisfaites.

Ces points ont fait l’objet des négociations entre les deux parties en avril et septembre dernier, à la suite de la grève déclenchée par l’ONEP.

Mardi dernier, le syndicat a annoncé qu’il suspendait sa participation au comité de suivi mis en place après ses négociations avec le gouvernement et qu’il indique avoir intégré pour avoir obtenu satisfaction lors de la première phase des négociations.

L’ONEP dénonce le non respect par le gouvernement des points de l’accord signé il y a six mois, le 23 août dernier, pour faire aboutir ses revendications.

Selon l’ONEP, depuis six mois, rien n’est fait rien pour la satisfaction totale de ses revendications, en dépit de l’adoption d’un procès verbal de conciliation, le 1er octobre dernier.


SUR LE MÊME SUJET
Le Centre de développement des entreprises désormais dans ses locaux
Cérémonie solennelle qui s’est déroulée récemment dans ledit quartier de Libreville en présence du ministre délégué à l’économie, Jean Pierre Boukila. L’ambition de doter le Centre de développement des entreprises d’un siège répondait visiblement à deux préoccupations majeures. La première était liée à l’état de délabrement avancé de l’ancienne Agence pour l’investissement privé (Apip) dont le CDE occupait encore les locaux. Car les conditions de travail y étaient précaires et ne répondaient plus aux normes ergonomiques, en même temps que cela devenait insupportable d’accueillir les opérateurs économiques dans un hall en piteux état et non climatisé. La seconde préoccupation participe ...
Lire l'article
Gabon/menace grève: le patronat pétrolier promet de gaboniser des postes
Le président de l'Union pétrolière gabonaise (Upega, patronat) Jean-Medard Madama a promis lundi de +gaboniser+ des postes en réponse à la menace de grève le 15 octobre du syndicat des employés du pétrole (Onep) qui milite pour l'embauche de plus d'employés gabonais. C'est vrai certains postes peuvent être +gabonisés+ et ceux qui peuvent être +gabonisés+ vont être +gabonisés+ ou sont en train d'être +gabonisés+, a affirmé M. Madama, à la télévision publique RTG1, à la sortie d'une entrevue d'une délégation de l'Upega avec le premier ministre Paul Biyoghe Mba. Mais il faut aussi reconnaître qu'il y a des postes où malheureusement, on ...
Lire l'article
Gabon: le syndicat pétrolier recense les expatriés en situation irrégulière
Le syndicat pétrolier gabonais Onep s'entretient depuis mercredi avec des délégués des entreprises pétrolières pour recenser les expatriés en situation irrégulière, a constaté un journaliste de l'AFP à Port-Gentil (ouest), la capitale pétrolière du Gabon. L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur, a donné la semaine dernière jusqu'au 15 octobre à l'administration gabonaise pour apporter des solutions en matière d'emploi prioritaire (gabonisation) dans le secteur, menaçant à mots couverts d'appeler à la grève. Une soixantaine d'entreprises, dont Shell et Total, sont concernées par ces entretiens qui doivent se dérouler sur six jours. C'est un recensement ...
Lire l'article
Mme Augustine Faessel, Directrice d’une Petite et moyenne entreprise (PME), dénommée ''Yombé II'', spécialisée dans le transport des hydrocarbures à travers la ville de Port-Gentil, la capitale économique gabonaise (ouest), a dénoncé, jeudi, la part belle faite aux entreprises appartenant à des étrangers dans l’attribution des marchés. ’’Que faire lorsque les entreprises majors nous refusent des marchés et choisissent de travailler avec les petites unités économiques appartenant à des étrangers’’, s’est interrogée Mme Faessel, au cours d’un entretien avec un journaliste de l’AGP. Augustine Faessel s’est dit scandalisée qu’une petite unité économique, concurrente de sa structure, appartenant à un non-Gabonais, obtienne ...
Lire l'article
Lancée par l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) auprès d’une quarantaine de sociétés, le recensement de la main d'œuvre étrangère en situation irrégulière dans le secteur pétrolier au Gabon vient de permettre d’identifier 1300 travailleurs expatriés en situation irrégulière. Le recensement de la main d'œuvre étrangère en situation irrégulière dans le secteur pétrolier au Gabon qui devait initialement être refoulée au plus tard le mardi 12 avril dernier, a permis malgré le retard pris, d’identifier «1300 travailleurs expatriés en situation irrégulière» dans une quarantaine des entreprises représentant 30% des sociétés du secteur au Gabon, explique le secrétaire ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) est suspendue à la décision de réduction de la main d'oeuvre étrangère dans le secteur pétrolier que le gouvernement gabonais doit prendre mercredi au cours du conseil des ministres délocalisé prévu à Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo, dans le nord-est du Gabon. En attendant la décision gouvernementale, l’ONEP, principal syndicat du secteur pétrolier, a suspendu son mot d’ordre de grève qui devait entrer en vigueur lundi. La diminution des effectifs de travailleurs expatriés dans le secteur pétrolier fait parttie des principales revendications de l’ONEP. Les expatriés occupent 83% des postes ...
Lire l'article
Face à la léthargie du gouvernement dans la satisfaction de leurs revendications, les membres du Syndicat des enseignants contractuels et expatriés du Gabon (SENEG) ont décidé de ne pas reprendre le chemin des classes. Ils réclament notamment le paiement de la prime d’expatriation et de congés. Les membres du Syndicat des enseignants contractuels et expatriés du Gabon (SENEG), fustigent l’attitude du ministère de l’Education nationale, qui selon eux, ne prend pas en compte les revendications contenues dans le cahier des charges actuellement sur la table du gouvernement. Une situation qui a contraint ces enseignants à boycotter la rentrée des classes, ...
Lire l'article
Dans le cadre de l’interconnexion des postes de la sous-région au réseau International financial system (IFS) qui permet le transfert des fonds et le traitement des mandats en toute sécurité, les postiers d’Afrique centrale se sont réunis le 14 juin à Libreville pour poser les bases de ce partenariat. Un atelier des postiers de l’Afrique centrale s’est ouvert le 14 juin à Libreville pour examiner les voies et moyens en vue d’une interconnexion des postes de la sous-région au réseau International financial system (IFS). Organisé par la par la poste gabonaise (La Poste SA) en partenariat avec l’Union postale ...
Lire l'article
S’insurgeant contre le fait que les postes de gouverneurs, préfets, sous-préfets, soient détenues par des «personnes n’ayant pas fait des études administratives», le professeur Mbou Yembi, résumant le souhait de ses collègues enseignants de l’Ecole nationale d’administration (ENA), a rappelé mercredi, au cours d’une soutenance de mémoire qu’il a présidée, que 70% de postes de gouverneurs, etc. doivent désormais provenir de l’ENA. Mbou Yembi, militant en faveur d’une administration tenue par des mains expertes, a rappelé que dans une correspondance collégialement signée, les enseignants de l’ENA avaient déjà fait part au président de la République, Omar Bongo Ondimba, de leur souci ...
Lire l'article
La dernière promotion des diplômés de l’Ecole normale des instituteurs (ENI), sortie en décembre dernier, toujours en attente des postes d’affectation, s’est rendue, de manière impromptue, mardi, au ministère de l’Education nationale et de l’Instruction civique, pour exprimer leur ras-le-bol au responsable de ce département ministériel, Michel Menga, qui, par la suite, n’a pas manqué de stigmatiser la démarche quelque peu maladroite des revendicateurs. « Vos revendications sont légitimes certes, mais il faut de la manière dans votre façon de faire » a lancé Michel Menga à l’endroit des nouveaux enseignants, avant de leur préconiser de se constituer en délégation et ...
Lire l'article
Le Centre de développement des entreprises désormais dans ses locaux
Gabon/menace grève: le patronat pétrolier promet de gaboniser des postes
Gabon: le syndicat pétrolier recense les expatriés en situation irrégulière
Un opérateur économique dénonce la part belle faite aux entreprises appartenant à des étrangers dans l’attribution des marchés
Gabon : L’Onep dénombre 1300 travailleurs expatriés en situation irrégulière
L’ONEP suspendue à la décision gouvernementale de réduire l’embauche des expatriés dans le secteur pétrolier
Gabon : Les enseignants expatriés à la maison
Gabon : Les postes de la sous-région à l’heure de l’interconnexion
Gabon: Les enseignants de l’ENA veulent que les postes de gouverneurs reviennent aux Enarques
Gabon:La dernière promotion de l’ENI réclame les postes d’affectation

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*