Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le PDG sanctionne deux têtes de Turc

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2011
Catégorie(s): Politique

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a suspendu de ses activités les députés Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma. Selon le groupe parlementaire PDG, les deux élus avaient «violé les consignes» du parti pour n’avoir pas soutenu le projet de révision de la Constitution adopté en janvier 2011.

Les députés Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, ne participeront plus aux activités du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Une décision qui intervient plus de deux mois après l’audition de ces élus par le groupe parlementaire PDG. Ils avaient été entendus pour avoir adopté des positions, dit-on, contraires à celles de leurs collègues du PDG et de la majorité républicaine pour l’émergence lors des travaux d’examen du projet de révision de la Constitution.

«Lors de la présentation par le Premier ministre du projet de cette révision devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, je lui avais demandé s’il ne craignait pas que l’image du Gabon ne soit écornée au plan international, dans la mesure où la révision qui était en train de s’opérer ne respectait pas les dispositions de la charte africaine sur la démocratie, les droits de l’homme et les élections qui dispose que toute révision de la constitution doit se faire sur la base d’un consensus national, notamment par référendum», avait indiqué Paulette Oyane Ondo dans une correspondance adressée le 12 janvier au Secrétariat général de l’Union interparlementaire, après son audition du 4 janvier.

Selon des sources concordantes, lors l’examen du projet de révision de la Constitution approuvé en janvier 2011, les deux parlementaires avaient également évoqué la question du retour au scrutin à deux tours, ardemment souhaitée par l’opposition.

C’est cette posture qui explique la décision du parti. Pour le groupe parlementaire PDG, la position prise par ces élus est «un acte de trahison visant à affaiblir l’exécutif et à saboter la politique de l’émergence initiée par le gouvernement».

Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma se disent étonnés par cette décision. En effet, ils déplorent «la procédure et l’attitude de leur parti qui ne les a nullement entendu ou signifié par écrit la décision, conformément aux décisions statutaires». Les élus évoquent également le non respect de la procédure des sanctions conformément aux articles 67, 68 et 69 du règlement intérieur du parti, à savoir : avertissement, blâme et suspension de fonctions au sein du parti.

Si Christophe Owono Nguéma a dénoncé une «véritable cabale», Paulette Oyane Ondo dit être «victime d’un règlement de comptes de la part des autorités de l’Assemblée nationale dont l’objectif est de me faire perdre de manière inique mon siège de député». Une issue pourtant inimaginable au sortir de leur audition, où le président du groupe parlementaire PDG, Luc Marat Abylat, avait assuré qu’il n’y aurait pas de sanctions. «Le problème est enterré», avait-t-il affirmé.

Si les «suspendus» conservent encore le privilège de leur siège respectif, rien n’indique que le PDG les réinvestira aux prochaines législatives. C’est certain que les jours de Paulette Oyane Ondo et Jean-Christophe Owono Nguéma à Oyem comme députés, respectivement du Canton Woleu et de la commune d’Oyem sont comptés. 


SUR LE MÊME SUJET
A en croire les résultats partiels proclamés le dimanche 18 décembre dernier par le bureau local de la CENAP, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) est le grand vainqueur du scrutin qui vient de se dérouler dans le Département du Woleu, en général et à Oyem, chef-lieu de la Province du Woleu-Ntem (nord), en particulier. Dans la Commune d’Oyem, Me Jean-Marie Obame Ondo du PDG a obtenu 2391 voix, soit 73,68%. Dans le Canton Bissok, Albert Ndong Obiang (PDG) a été élu avec 594 voix, soit 41,42%. Au Canton Ellelem, Edgar Owono Ndong (PDG) a remporté un scrutin qui, pourtant, s’annoncait très ...
Lire l'article
Gabon : Un serpent à deux têtes à Ndéndé (ville de Pierre Mamboundou)
L’animal ressemble à une créature mythologique qu’on ne trouve que dans les livres ou les films. Mais il est bel et bien réel et vivant ! Les militants et les sympathisants de l’UPG n’en croyaient pas leurs yeux quand ils ont vu ce serpent rouge à deux têtes à Ndéndé, annonce l’hebdomadaire GABAON dans sa livraison de ce matin. Décidément, il se passe de drôles de choses et d’événements à Ndéndé depuis l’inhumation de Pierre Mamboundou. Après l’éléphant qui a traversé la ville en début de soirée le 15 octobre dernier avant l’annonce du décès de l’opposant. Après le grand ...
Lire l'article
Du fait qu’un alinéa de la loi 7/96, révisée et publiée dans des conditions contestées par l’opposition, le prive de la possibilité de se porter candidat aux prochaines législatives, le député de la commune d’Oyem, Jean-Christophe Owono Nguéma, a introduit une saisine à la Cour constitutionnelle. Ce qui impliquerait que «tous les actes posés actuellement par la Cenap sont nuls et de nul effet». Jean-Christophe Owono Nguéma, député de la commune d’Oyem, a procédé, le 21 octobre, à une saisine de la Cour constitutionnelle, en vue de faire constater le caractère anticonstitutionnel de certains aspects contenus dans la loi, récemment ...
Lire l'article
Suspendus en mars dernier du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), pour n’avoir pas soutenu le projet de révision constitutionnelle de décembre 2010, les députés Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma avaient saisi l’Union interparlementaire (UIP). Dans sa «Décision adoptée par le Comité à sa 133ème session (Panama, 15-19 avril 2011)», l’UIP déjuge le parti au pouvoir en rappelant notamment que «l’intervention en commission parlementaire des députés concernés relève de l’exercice de leur liberté d’expression, qui est le pilier même de l’exercice du mandat parlementaire, et considère par conséquent que leur intervention ne devait pas avoir une quelconque incidence ...
Lire l'article
Gabon : contre Goliath, David est… Paulette Oyane Ondo
Me Paulette Oyane Ondo est inscrite au barreau du Gabon. © Tiphaine Saint Criq pour J.A. La députée et ex-ministre s’est forgé une réputation de forte tête. Me Oyane Ondo représente les plaignants face au géant minier. Certains prédisent que le combat est perdu d’avance. Pas elle, qui croit pouvoir tenir tête au géant Eramet. Avocate formée en France, à l’université de Paris-II, Paulette Oyane Ondo s’est forgé une réputation de forte tête. À seulement 45 ans, la parlementaire – et déjà ex-ministre déléguée auprès du ministre du Commerce, en 2006, et auprès du ministre de l’Agriculture, en 2007 – fait les ...
Lire l'article
L’immunité parlementaire d’André Mba Obame pourrait être levée cet après-midi
Les parlementaires réunis ce mercredi en séance plénière au palais Léon Mba de Libreville devraient annoncer la levée de l'immunité parlementaire du député André Mba Obame, Secrétaire exécutif de l’Union Nationale (Un, parti de l’opposition) dissout après a prestation de serment le 25 janvier dernier, comme président de la République. Député de Medouneu, dans la province du Woleu-Ntem, au nord du Gabon, André Mba Obame, ancien membre du gouvernement sous Omar Bongo Ondimba, ancien hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), s’est autoproclamé président de la République le 25 janvier 2011, en vue de revendiquer « sa supposée » ...
Lire l'article
Paulette Oyane Ondo, député récemment suspendu des activités du Parti démocratique gabonais (PDG) dont elle est membre, a adressé une mise en demeure de payer au président de son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, Luc Marat Abyla. L’ex-parti unique lui doit 50 millions de francs CFA au titre des fonds versés chaque année aux députés de cette formation politique. Paulette Oyane Ondo, député du canton Woleu sous la bannière du Parti démocratique gabonais (PDG), vient d’envoyer, par voie d’huissier, à Luc Marat Abyla, président du Groupe parlementaire PDG, une mise en demeure de lui payer 52,5 millions de ...
Lire l'article
Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, deux députés du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ont été traduits le 4 janvier en conseil de discipline. Il leur était reproché de ne pas avoir soutenu le parti dans le projet de révision constitutionnelle, les parlementaires n’ont écopé d’aucune sanction au terme de leur audition. Les députés du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma, l’ont échappé belle. Traduits le 4 janvier en conseil de discipline pour non respect des consignes du parti, les deux députés n’ont écopé d’aucune sanction. En effet, ces derniers ont ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
LE Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ), a procédé à la présentation officielle de certaines de ses têtes de listes au scrutin du 27 avril prochain, vendredi 11, en fin d'après-midi, au quartier Charbonnages (Lac Bleu). Au cours de cette cérémonie de présentation, le premier Secrétaire du part Jules-Aristide Bourdès Ogoulinguéndé a indiqué à l'assistance que : « La campagne s'ouvrant le samedi 12 avril à minuit, nous ne pouvons parler aujourd’hui du programme de société des candidats pour les communes et départements de notre pays, de peur d’être en porte à faux avec la loi. Mais, la cérémonie ...
Lire l'article
Législatives 2011 au Gabon : Le PDG rafle tout dans le Woleu
Gabon : Un serpent à deux têtes à Ndéndé (ville de Pierre Mamboundou)
Gabon : Jean-Christophe Owono Nguéma attaque la loi 7/96 à la Cour constitutionnelle
Gabon : L’Union interparlementaire déjuge le PDG
Gabon : contre Goliath, David est… Paulette Oyane Ondo
L’immunité parlementaire d’André Mba Obame pourrait être levée cet après-midi
Gabon : Paulette Oyane Ondo réclame 52,5 millions de francs à Luc Marat Abyla
Gabon : Paulette Oyane Ondo et Christophe Owono Nguéma lavés de leurs “péchés” ?
Meetings de la Coalition
Gabon: Locales 2008: Le CDJ présente ses têtes de listes


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*